Ecquedecques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ecquedecques
Ecquedecques
Mairie - école.
Blason de Ecquedecques
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Lillers
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Émile Flan
2014-2020
Code postal 62190
Code commune 62286
Démographie
Population
municipale
503 hab. (2015 en augmentation de 3,5 % par rapport à 2010)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 33′ 42″ nord, 2° 26′ 56″ est
Altitude Min. 26 m
Max. 75 m
Superficie 2,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ecquedecques

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ecquedecques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ecquedecques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ecquedecques

Ecquedecques est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ecquedecques
Bourecq
Lespesses Ecquedecques
Lillers

Toponymie[modifier | modifier le code]

Eskeldeca (1200), Esquedèques (1801).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 10 mars 1576, Charles de la Haye, seigneur d'Ecquedecque (probablement Ecquedecques tant l'orthographe est proche) est anobli. Il descend de Jean de la Haye, anobli par le roi Louis XII par lettres données à Paris le 3 mars 1509[1].

Le 2 mars 1613, Pierre de La Haye, seigneur du lieu, d'Esquedecques, Bellenghues, Raddinghem, (sans doute Radinghem-en Weppes ou Radinghem) et Linghuhem en partie, reçoit des lettres de chevalerie données à Bruxelles. Pierre a servi avec 4 ou 5 chevaux aux sièges de Cambrai, d'Amiens, de Doullens. Son père feu Charles de la Haye, seigneur du lieu, d'Esquedecques etc , a rendu des services à l'empereur Charles Quint et au roi d'Espagne, avec 4 ou 5 chevaux, en qualité d'homme d'armes, sous la conduite de feu le duc d'Arschot pendant les guerres d'Allemagne, de France, d'Alger. Pierre est marié à demoiselle Louise de Haleuwin)[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Ecquedecques dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995[3] en cours
(au 4 janvier 2015)
Émile Flan PS Retraité de l’Éducation nationale
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2015, la commune comptait 503 habitants[Note 1], en augmentation de 3,5 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
313276283337349347340350371
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
367375407425448488454473486
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
513551566550544534490526506
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
477428399420410407471486503
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 15,3 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 21,9 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 19,3 %) ;
  • 51,6 % de femmes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 17,7 %, 30 à 44 ans = 19,7 %, 45 à 59 ans = 18,5 %, plus de 60 ans = 28 %).
Pyramide des âges à Ecquedecques en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
1,2 
7,5 
75 à 89 ans
9,9 
11,8 
60 à 74 ans
16,9 
23,7 
45 à 59 ans
18,5 
21,9 
30 à 44 ans
19,7 
19,7 
15 à 29 ans
17,7 
15,3 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Ecquedecques.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’or au sautoir de gueules, à la tête de paon contournée de sinople brochant sur le tout .

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Omer d'Ecquedecques, datant de 1435 avec clochette de 1783.
  • Le monument aux morts commémore les victimes des guerres de 1914-1918 et 1939-1945
  • Plusieurs chapelles et croix de chemins disséminés sur le territoire de la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de la Flandre et d'Artois, Douai, (lire en ligne), p. 2
  2. Amédée le Boucq de Ternas, option citée, p. 23
  3. Sheerazad chekaik-chaila, « Bilan du maire d’Ecquedecques : un grand chantier par an, « l’heure est à la réfection de la mairie vétuste » : Émile Flan est maire du village d’Ecquedecques depuis 1995. Une longévité qu’il estime devoir à son engagement pour « redynamiser » sa commune de 497 habitants. L’élu, retraité de l’Éducation nationale, brigue un quatrième mandat dans « la continuité des précédents ». Il dresse un bilan non-exhaustif du mandat en cours », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Ecquedecques : Émile Flan en piste pour son quatrième mandat : Sans surprise, Émile Flan - qui comptabilise un mandat comme adjoint et trois comme maire- était candidat à sa succession. À 63ans, il a été réélu », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 4 janvier 2015)
  6. Sarah Binet, « L’aménagement du centre bourg, nouvelle priorité du maire d’Ecquedecques : Il a le quatrième mandat serein, Émile Flan. Réélu au printemps, il est, depuis 1995, aux manettes de cette petite commune de 493 habitants. Le prochain chantier ? La rue de Bourecq. En août. Le prochain projet ? L’aménagement du centre bourg, qui devient une priorité. On en parle avec l’intéressé », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Évolution et structure de la population à Ecquedecques en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 août 2010)