Auchy-lès-Hesdin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auchy-lès-Hesdin
La mairie
La mairie
Blason de Auchy-lès-Hesdin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Auxi-le-Château
Intercommunalité Communauté de communes des Sept Vallées
Maire
Mandat
Jean-Claude Darque
2014-2020
Code postal 62770
Code commune 62050
Démographie
Gentilé Alciaquois
Population
municipale
1 663 hab. (2012)
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 23′ 54″ N 2° 06′ 11″ E / 50.3983333333, 2.1030555555650° 23′ 54″ Nord 2° 06′ 11″ Est / 50.3983333333, 2.10305555556
Altitude Min. 30 m – Max. 122 m
Superficie 9,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Auchy-lès-Hesdin

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Auchy-lès-Hesdin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auchy-lès-Hesdin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auchy-lès-Hesdin
Liens
Site web ville-auchyleshesdin.fr

Auchy-lès-Hesdin est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Auchy-lès-Hesdin se situe dans le territoire des Sept vallées, au cœur du Pas-de-Calais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Auchy-lès-Hesdin
Fressin

Wamin

Azincourt Béalencourt
Auchy-lès-Hesdin Rollancourt
Le Parcq Vieil-Hesdin

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Ternoise, affluent de La Canche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village aurait porté le nom d'Alciacus au moment de l'existence d'un monastère de religieuses fondé par Adalscaire, troisième comte de Viel-Hesdin pour sa fille Sicchède[1].(670-871)[2]. Ce nom pourrait être celui d'un habitant gallo-romain du lieu ou celui du comte fondateur du monastère.

La présence d’une abbaye de moines bénédictins (1072-1791) lui fait porter le nom d'Auchy-les-Moines au XVIIe siècle.

Durant la Révolution, la commune porte les noms d'Auchy-sur-Ternoise et d'Auchy-lès-Hesdin[3]. C'est ce dernier nom qui sera choisi à l'issue de la période révolutionnaire, confirmé par le Bulletin des Lois de 1801[3].

Ses habitants sont appelés les Alciaquois[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1965 mars 1983 Emile Panet PS  
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2001 Eliane Panet PS  
mars 2001 juillet 2005[5] Joseph Morgant UDF Conseiller général (1967 → 2004)
Décédé en fonction
juillet 2005[5] en cours
(au 16 novembre 2014)
Jean-Claude Darque DVD Ancien directeur de l'Institut rural de Rollancourt
Conseiller général (2004 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[6],[7]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La maison du bois[modifier | modifier le code]

La « maison du bois » a été inaugurée en mars 2012. Ce bâtiment en bois régional (Nord-Pas-de-Calais / Picardie), chauffé par une chaudière bois (plaquettes) abrite la structure du même nom. Celle-ci est chargée de la promotion, de l'animation et du développement de la filière bois au niveau de trois intercommunalités (Pays des Sept Vallées, canton de Hucqueliers et Pays du Ternois)[8].

Comptage piscicole[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 2014, un outil de comptage piscicole (VAKI) permet sur la passe à poissons d'Auchy‐les‐Hesdin, permettant à la Fédération des pêcheurs du Pas‐de‐Calais, au le Syndicat mixte de la Canche et ses affluents (Symcéa) et à la commune d'évaluer la dynamique des populations de poissons migrateurs dans la Ternoise. Un saumon et une trentaine de truites de mer ont ainsi pu être comptées entre janvier et octobre 2014 [9],[10].

Vertigo de Des Moulins[modifier | modifier le code]

Un escargot rare (le Vertigo de Des Moulins) a été observé dans trois localités du lit majeur de la Ternoise, parmi lesquelles, précisément, le marais communal dit de « la Grenouillère » à Auchy-les-Hesdin (Cucherat 1999), zone humide para-tourbeuse à localement tourbeuse, exploitée depuis plusieurs siècles pour le pâturage et le fauchage, et encore géré par ces méthodes à fins conservatoires[11].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 663 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
825 829 816 1 015 1 233 1 444 1 603 1 629 1 575
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 600 1 414 1 320 1 270 1 318 1 388 1 429 1 502 1 508
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 491 1 613 1 681 1 808 1 880 1 879 1 776 1 732 1 750
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
1 725 1 815 1 944 1 814 1 720 1 759 1 728 1 682 1 663
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[12].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,1 %, 15 à 29 ans = 15,2 %, 30 à 44 ans = 18,7 %, 45 à 59 ans = 22,3 %, plus de 60 ans = 21,7 %) ;
  • 51,2 % de femmes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 14 %, 30 à 44 ans = 17,6 %, 45 à 59 ans = 18,9 %, plus de 60 ans = 28,9 %).
Pyramide des âges à Auchy-lès-Hesdin en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
2,5 
7,2 
75 à 89 ans
12,7 
14,1 
60 à 74 ans
13,7 
22,3 
45 à 59 ans
18,9 
18,7 
30 à 44 ans
17,6 
15,2 
15 à 29 ans
14,0 
22,1 
0 à 14 ans
20,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le collège est le plus petit du département en nombre d'élèves. Auchy-lès-Hesdin accueille aussi les élèves de primaire et de maternelle des communes environnantes.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'infrastructures sportives : stade de football, salle multi-sports, terrains synthétiques, terrains de tennis.

Économie[modifier | modifier le code]

On trouve à Auchy-lès-Hesdin de nombreux commerces.

La commune a su évoluer tout en gardant intacte son patrimoine historique, notamment industriel avec l'usine Filauchy, fermée en 1989.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments Historiques[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Georges

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Abbaye de bénédictins d'Auchy.

Autrefois appelée Auchy-les-Moines, la localité doit son origine au monastère fondé par saint Sylvain, venu de Toulouse vers 700. Détruit par les Normands, le couvent fut relevé au XIe siècle par les comtes d'Hesdin, et confié en 1072 aux bénédictins de Saint-Bertin (voir Saint-Omer). Les piles de la nef et de la première travée du chœur de l'abbatiale remontent au milieu du XIIe siècle, celles des deux dernières travées du chœur aux environs de 1200. Ce sont les seuls vestiges de l'église primitive, qui dut être presqu'entièrement reconstruite après son effondrement, survenu en 1280. En 1415, on y inhuma plusieurs des chevaliers tués à Azincourt, dont l'amiral de France, Jacques de Châtillon. Une vingtaine d'années plus tard, l'état de guerre permanent contraignit les moines à déserter l'abbaye, où ils ne revinrent qu'en 1457. Ravagés par les troupes à plusieurs reprises au cours du XVIe siècle, incendiés en 1537, les bâtiments furent restaurés au début du XVIIe. Ils furent transformés en filature après la Révolution, et finalement détruits après un incendie en 1834, à l'exception de l'abbatiale. Dédiée à saint Sylvain, puis à saint Georges également après la destruction de l'ancienne église paroissiale d'Auchy dédiée à Saint Georges, celle-ci présente une façade originale, où se superposent un portail du XIIIe siècle, une grande fenêtre néogothique, et un pignon classique terminé par un fronton ajouté vers 1840 L'ensemble est encadré de hautes tourelles polygonales coiffées au XVIIIe siècle de pittoresques toits d’ardoise. À l'intérieur, le vaisseau central comprend sept travées barlongues, terminées par une abside à pans, et couvertes de voûtes reconstruites en 1616 à un niveau inférieur à celui des voûtes d'origine, qui s'étaient effondrées au XVIe siècle.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

La « maison du bois » est équipée d'une médiathèque et d'une matériau-thèque.

La commune propose également un cybercentre.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle régionale du Marais de la Grenouillère se situe sur le territoire de la commune.

La commune propose de superbes randonnées pédestres et cyclistes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Auchy-lès-Hesdin

Les armes d'Auchy-lès-Hesdin se blasonnent ainsi :

D'azur à l’escarboucle pommetée d’or chargée en cœur d’un besant de gueules surchargé d’une étoile aussi d’or[16].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dom André Beaunier 1726 Recueil historique, chronologique et topographique des archevêchez, évechez, abbayes et prieurés de France, Volume 2, page 659;
  2. Auchy-lès-Hesdin sur le site « Au fil des églises » - balade autour des églises du Pas-de-Calais.
  3. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr.
  5. a et b Camille Gaubert, « Le maire d’Auchy-lès-Hesdin est sûr : «Si je me représente, c’est uniquement pour poursuivre mes projets» : Le maire d’Auchy-lès-Hesdin, Jean-Claude Darque, ne sait pas encore s’il remettra le couvert en 2014. « Je verrai si je me représente aux municipales trois mois avant la fin de mon mandat », lance-t-il, évasif. En 2005, après le décès du maire Joseph Morgan, Jean-Claude Darque est élu premier magistrat. Il est reconduit à cette fonction en 2008. Depuis, c’est le projet de requalification de la filature qui lui tient à cœur. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. « Auchy-lès-Hesdin - Installation du conseil municipal: Jean-Claude Darque est conforté dans son fauteuil de maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 16 novembre 2014)
  8. Pays des 7 Vallées, « Construction du bâtiment », sur Pays des 7 Vallées,‎ 2008 - 2012 (consulté le 11 juillet 2012).
  9. Reportage a été diffusé par la chaîne régionale WEO, oct 2014, YouTube
  10. Reportage France 3 sur le système VAKI installé à Auchy-lès-Hesdin, YouTube.
  11. Bilan des connaissances sur les espèces de mollusques continentaux de la Directive Habitats-Faune-Flore dans la région Nord – Pas-de-Calais durant la période 1992-2011 Revue Malaco, 2013 MalaCo, 9, 467-484.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011, 2012.
  13. « Évolution et structure de la population à Auchy-lès-Hesdin en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  15. Mérimée, base de données du Ministère de la culture
  16. Banque du Blason