Bajus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bajus
Bajus
La mairie, construite vers 1920
Blason de Bajus
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité CA de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Jean-Pierre Clement
2020-2026
Code postal 62150
Code commune 62077
Démographie
Population
municipale
362 hab. (2018 en diminution de 1,36 % par rapport à 2013)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 25′ 19″ nord, 2° 28′ 51″ est
Altitude Min. 87 m
Max. 158 m
Superficie 2,94 km2
Élections
Départementales Canton de Bruay-la-Buissière
Législatives 1re circonscription du Pas-de-Calais
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Bajus
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Bajus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bajus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bajus

Bajus est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

L'entrée du village.

Bajus est un village périurbain du Béthunois-Bruaysis situé à 24 km à l'ouest de Lens, 16 km au sud-ouest de Béthune et 25 km au nord-est d'Arras.

Il est aisément accessible par le tracé initial de l'ex-RN 41 (actuelle RD 941, reliant Saint-Pol-sur-Ternoise à la frontière franco-belge, via Béthune et Lille).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bajus
Diéval La Comté
Bajus
La Thieuloye Magnicourt-en-Comte

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Bajus est drainé par deux ruisseaux, le Bajeul, la Liette, affluents de la Lawe, un sous-affluent de l'Escaut par la Lys.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Bajus a disposé d'une gare sur la ligne de Bully - Grenay à Brias. Les trains de voyageurs ont cessé de circuler sur la ligne en 1958, et les trains de fret en 1990

Le site de l'ancienne gare en 2016.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs

La commune se trouvait depuis 1926 dans l'arrondissement d'Arras du département du Pas-de-Calais. Par arrêté préfectoral du , la commune en est détachée le pour intégrer l'arrondissement de Béthune[1].

Elle faisait partie depuis 1801 du canton d'Aubigny-en-Artois[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Bruay-la-Buissière

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription du Pas-de-Calais.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Bajus était membre de la communauté d'agglomération de l'Artois, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants[3], cette structure a fusionné avec plusieurs petites intercommunalité pour former, le la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane, dont est désormais membre la commune.

Lioste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1945 après 1971 Raymond Duquénoy[4]   Cultivateur
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Paul Bayart[5] PS[6] Employé de bureau
mars 2008 En cours Jean-Pierre Clément   Réélu pour le mandat 2020-2026[7],[8],[9]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2018, la commune comptait 362 habitants[Note 1], en diminution de 1,36 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
203116127120125124135127114
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
125116116112115128126121106
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
118126150172156154157154161
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
191205202280290273293296358
2017 2018 - - - - - - -
365362-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Modèle:Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (55,4 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 44,6 % d'hommes (0 à 14 ans = 20,5 %, 15 à 29 ans = 9,8 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 32,6 %, plus de 60 ans = 13,7 %) ;
  • 55,4 % de femmes (0 à 14 ans = 20,7 %, 15 à 29 ans = 14 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 26,8 %, plus de 60 ans = 18,9 %).
Pyramide des âges à Bajus en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
2,3 
75 à 89 ans
6,1 
11,4 
60 à 74 ans
12,2 
32,6 
45 à 59 ans
26,8 
23,5 
30 à 44 ans
19,5 
9,8 
15 à 29 ans
14,0 
20,5 
0 à 14 ans
20,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Vaast.
  • L'église Saint-Vaast.
  • Monument aux morts[15]
  • Bajus Churchyard (carré militaire britannique)
  • Centre d'équitation :
    Les écuries du Bajuel est un récent centre équestre, construit à la fin de 2009, les écuries du Bajuel sont considérées comme un refuge pour les cavaliers. Il y a des cours de saut, de dressage, de plat et de mise en selle mais aussi jeux, balades, ainsi que des manifestations équestres, ou des portes ouvertes qui y sont proposés. Les écuries présentent différentes disciplines : obstacles, poney-games, randonnée, TREC[16]. Les écuries possèdent plusieurs labels dont celui de l'École française d'équitation et du Poney Club de France[16].
    Il y a des fêtes du cheval qui y sont organisées et proposent des spectacles de carrousel, du poney games, des baptêmes de poney, des sauts d'obstacle et même une restauration sur place.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bajus

Les armes de Bajus se blasonnent ainsi :
d'or à la barre ondée d'azur chargée d'un léopard assis du champ[17].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements du Pas-de-Calais - Recueil des actes administratifs », sur http://www.pas-de-calais.gouv.fr/, (consulté le 6 janvier 2017).
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Section III de l'article L. 5210-1-1 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance
  4. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais et Bulletin d'informations administratives. Tableau nominatif des maires et adjoints du département du Pas-de-Calais élus en 1971
  5. Recueil des actes administratifs de la préfecture du Pas-de-Calais de 1983. Tableau nominatif des maires et adjoints élus suite au renouvellement général des conseils municipaux des 6 et 13 mars 1983.
  6. Annuaire des Mairies du Pas de Calais (62), Cannes, EIP / Les éditions Céline, coll. « Annuaire des maires de France », 2006/2007, 335 p. (ISBN 9782352581628, lire en ligne), p. 43, sur Google Books.
  7. Camille Gaubert, « Au bilan de Jean-Pierre Clément, Bajus « assaini et aux normes de la défense incendie » : Jean-Pierre Clément terminera en mars 2014 son premier mandat de maire. L’élu s’implique au conseil municipal depuis bientôt 19 ans. Jean-Pierre Clément n’a pas l’intention d’arrêter. Il a décidé de se présenter à sa propre succession. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 16 novembre 2014).
  8. « Jean-Pierre Clément, maire de Bajus, briguera un troisième mandat à Bajus : Jean-Pierre Clément sera à nouveau candidat en 2020. Passionné par sa commune, le maire explique vouloir encore améliorer le cadre de vie de ses concitoyens. Notamment en matière d’éclairage public », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2021).
  9. Vincenza Brisse, « Bajus: un conseil rajeuni avec Jean-Pierre Clément à sa tête : Le maire Jean-Pierre Clément a été réélu mardi avec une équipe renouvelé », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2021).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Évolution et structure de la population à Bajus en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 août 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 août 2010)
  15. Daniel Dekens, « Bajus (62150) », France (Pas-de-Calais), sur https://monumentsmorts.univ-lille.fr, Les monuments aux morts - France - Belgique - Autres pays, (consulté le 23 janvier 2021).
  16. a et b « ecuries du bajuel », (consulté le 31 mars 17)
  17. Banque du Blason.