Gare de Boulogne-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Gare de Boulogne-Tintelleries ou Gare de Boulogne-Maritime.
Boulogne-Ville
Image illustrative de l'article Gare de Boulogne-Ville
L'entrée du bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Boulogne-sur-Mer
Quartier Bréquerecque
Adresse 3 boulevard Voltaire
62200 Boulogne-sur-Mer
Coordonnées géographiques 50° 42′ 56″ nord, 1° 36′ 36″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Intercités
TER (dont TERGV)
Caractéristiques
Ligne(s) Longueau à Boulogne-Ville
Boulogne-Ville à Calais-Maritime
Voies 7 (+ voies de service)
Quais 3
Transit annuel 879 837 voyageurs (2016)
Altitude 13 m
Historique
Mise en service 1855 (ancienne gare)
1962 (gare actuelle)
Architecte Vivien
Correspondances
Bus et cars voir à Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Boulogne-Ville

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Boulogne-Ville

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Boulogne-Ville

La gare de Boulogne-Ville est la principale gare ferroviaire de Boulogne-sur-Mer, sous-préfecture du département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France. Elle est située dans le sud de la ville, dans le quartier de Bréquerecque.

Elle est mise en service en 1962. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains : TGV, TERGV, Intercités et TER Hauts-de-France.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 13 mètres d'altitude, la gare de Boulogne-Ville est située au point kilométrique (PK) 253,467 des lignes de Longueau à Boulogne-Ville (après la gare de Pont-de-Briques) et de Boulogne-Ville à Calais-Maritime (avant la gare de Boulogne-Tintelleries)[1], dont elle assure la jonction.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Capécure[modifier | modifier le code]

La première gare de Boulogne-Ville, au début du XXe siècle.

Une première gare appelée Boulogne-Ville est construite en 1855 dans le quartier Capécure, sur la rive gauche de la Liane, à moins d'1 km de la gare maritime, à l'emplacement actuel de l'hôtel-restaurant des Gens de Mer (fermé en ), du casino et de la tour Damrémont.

La gare est alors située sur la ligne Paris – Amiens – Boulogne, et fait partie des nombreux projets d'aménagement qui accompagnent la croissance de la ville et le développement du tourisme balnéaire à Boulogne au XIXe siècle.

En , la Compagnie des chemins de fer du Nord prévoit un prolongement de la ligne vers Calais, où le train se détacherait de la ligne entre les stations de Neufchâtel et de Pont-de-Briques[2], ce que conteste la ville de Boulogne, qui juge inacceptable que les trains en direction de Calais ne passent pas par la gare de Boulogne. Elle obtient finalement gain de cause, en 1861 ; les trains à destination de Calais partent ainsi de la gare de Boulogne, en direction de Paris, et sont déviés quelques centaines de mètres plus loin pour repartir vers le nord, via le pont en pierre sur la Liane.

Article détaillé : Ligne de Saint-Omer à Hesdigneul.

La gare de Boulogne-Ville était également reliée à Saint-Omer, par un embranchement se détachant à Hesdigneul de la ligne d'Amiens.

Gare importante marquée par le passage des trains à destination de l'Angleterre, elle est détruite durant la Seconde Guerre mondiale.

La gare actuelle[modifier | modifier le code]

La gare actuelle, inaugurée le [3],[4], est construite en béton armé sur les plans de l'architecte Vivien sur la rive droite de la Liane, dans le quartier Bréquerecque, à 2 kilomètres du centre-ville[5].

Elle se trouve en bordure de l'ancien cours de la Liane, sur le tracé de la ligne de chemin de fer auparavant empruntée par les trains à destination de Calais après avoir passé le raccordement cité précédemment. Les trains continuent de passer à l'emplacement de l'ancienne gare pour desservir la gare maritime[4], jusqu'à la fermeture de cette dernière.

La gare garde une certaine importance pendant plusieurs années, desservant de nombreuses relations nationales et internationales. L'ouverture de la LGV Nord (ligne TGV Paris – Lille – Calais) et ses trains Eurostar vont néanmoins freiner ce succès, provoquant le détour des passagers en provenance ou à destination de l'Angleterre, et la fermeture de la courte ligne ferroviaire permettant d'atteindre Boulogne-Maritime.

En 2000, la gare inaugure le premier service régional à grande vitesse de France (le TERGV) avec la ligne Boulogne-Ville – Lille-Europe via Calais-Fréthun en 55 min. Aujourd'hui, cette ligne est prolongée jusqu'à Rang-du-Fliers-Verton d'un côté (les trains continuant en tant que TGV — sans tarification régionale — jusqu'à Paris-Nord de l'autre), et rencontre un succès important[6].

Jusqu'en , des trains Corail spéciaux roulaient sur la ligne Boulogne – Amiens – Laon – Reims. Cette ligne était accessible aux écoles voulant aller au centre Nausicaá. Cette relation n'existe plus pour le trafic voyageurs ; il faut maintenant changer de train en gare d'Amiens.

En 2016, la SNCF estime la fréquentation annuelle de Boulogne-Ville à 879 837 voyageurs[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare de la SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès Plus » disposant d'aménagements, d'équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite[8].

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Boulogne-Ville est desservie par des TER Hauts-de-France, vers Calais-Ville, Étaples-Le Touquet, Arras — uniquement par autocars —, Rang-du-Fliers et Amiens[8].

Elle est également tête de ligne des Intercités à destination de Paris-Nord via Abbeville et Amiens[8], depuis que ces trains ne poussent plus jusqu'à Calais.

Boulogne-Ville est également sur le trajet des TGV (accessibles en tarification TERGV ; s'ajoutent des circulations spécifiques TERGV, uniquement le dimanche) qui relient Rang-du-Fliers à Paris-Nord via Étaples-Le Touquet, Boulogne-Ville, Calais-Fréthun et Lille-Europe.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les bus des lignes A, C, D, E, F, H, I et K du réseau Marinéo, qui assurent les déplacements dans l'agglomération et vers les autres communes du Boulonnais.

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules sont aménagés à ses abords[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français : (311) Longueau - Boulogne, vol. 1 - lignes 001 à 600, Paris, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), p. 117
  2. France, «  – décret impérial qui modifie le cahier des charges annexé au décret du , en ce qui concerne la direction et le délai d'exécution du chemin de fer de Boulogne à Calais », dans Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, avis du Conseil-d'État, vol. 61, 1861, p. 442 (consulté le ).
  3. Notice no IA62000376, base Mérimée, ministère français de la Culture (consultée le ).
  4. a et b « Gare de Boulogne-Ville : inauguration du nouveau bâtiment voyageurs » [PDF], sur SNCF Open Archives (consulté le ).
  5. « En savoir plus : Petit rappel historique », Communauté d'agglomération du Boulonnais (consulté le 2 novembre 2017).
  6. « La SNCF, victime de son succès, envisage d'adapter ses lignes TER-GV », sur lavoixeco.com, le (archive consultée le ).
  7. « SNCF Open Data : Fréquentation en gares », sur data.sncf.com (consulté le 2 novembre 2017).
  8. a, b, c et d La gare de Boulogne-Ville, sur le site SNCF TER Hauts-de-France (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Rang-du-Fliers - Verton
ou Terminus
Étaples - Le Touquet
ou Terminus
TGV Calais - Fréthun Paris-Nord
via Lille-Europe
Paris-Nord
via Amiens
Étaples - Le Touquet Intercités Terminus Terminus
Rang-du-Fliers - Verton
ou Terminus
Étaples - Le Touquet
ou Terminus
TERGV Calais - Fréthun Lille-Europe
Amiens
ou Rang-du-Fliers - Verton
Pont-de-Briques TER Hauts-de-France Boulogne-Tintelleries Calais-Ville
Amiens Étaples - Le Touquet TER Hauts-de-France Terminus Terminus
Rang-du-Fliers - Verton Hesdigneul TER Hauts-de-France Terminus Terminus
Étaples - Le Touquet
ou Terminus
Hesdigneul
ou Terminus
TER Hauts-de-France Boulogne-Tintelleries Calais-Ville