Aller au contenu

Élections européennes de 2024 en France

Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections européennes de 2024 en France
81 sièges au Parlement européen
et
Corps électoral et résultats
Inscrits 49 462 981
Votants 25 470 472
51,49 % en augmentation 1,4
Votes blancs 346 240
Votes nuls 370 459
La France revient ! – Jordan Bardella
Voix 7 765 936
31,37 %
en augmentation 8
Sièges obtenus 30 en augmentation 7
Besoin d’Europe – Valérie Hayer
Voix 3 614 646
14,60 %
en diminution 7,8
Sièges obtenus 13 en diminution 10
Réveiller l'Europe – Raphaël Glucksmann
Voix 3 424 216
13,83 %
en augmentation 7,6
Sièges obtenus 13 en augmentation 7
La France insoumise - Union populaire – Manon Aubry
Voix 2 448 703
9,89 %
en augmentation 3,6
Sièges obtenus 9 en augmentation 3
La droite pour faire entendre la voix de la France en Europe – François-Xavier Bellamy
Voix 1 794 171
7,25 %
en diminution 1,2
Sièges obtenus 6 en diminution 2
Europe Écologie – Marie Toussaint
Les Écologistes-EÉLV
Voix 1 361 883
5,50 %
en diminution 8
Sièges obtenus 5 en diminution 8
La France fière – Marion Maréchal
Reconquête
Voix 1 353 127
5,47 %
Sièges obtenus 5 en augmentation 5
Résultats par départements
Carte
Répartition des sièges
Diagramme
  • La France insoumise : 9
  • Parti socialiste : 13
  • Europe Écologie Les Verts : 5
  • Renaissance : 13
  • Les Républicains : 6
  • Rassemblement national : 30
  • Reconquête : 5
resultats-elections.interieur.gouv.fr , resultats-elections.eu

Les élections européennes de 2024 en France se sont tenues les 8 et [a] afin d'élire les 81 eurodéputés représentant la France au Parlement européen sur les 720 eurodéputés qui composent le Parlement. 38 listes de candidats sont présentées aux électeurs.

À la suite de ces élections marquées par une lourde défaite de la majorité présidentielle et une nette percée de l'extrême droite, le président de la République Emmanuel Macron décide de dissoudre l'Assemblée nationale et de convoquer des élections législatives anticipées[1],[2].

Contexte

Union européenne

Au niveau européen, Ursula von der Leyen a présidé la Commission européenne pendant cinq ans[3]. Son mandat a été marqué par la pandémie de Covid-19[4], qui a été suivi par l'achat en commun de vaccin et la mise en place d'un plan de relance européen commun. Il a aussi été marqué par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, qui a eu pour conséquence dans l'Union européenne une montée des prix de l'énergie, un retour de l'inflation et une volonté de renforcer les moyens de défense de l'Europe. L'Ukraine s'est vu octroyer le statut de pays candidat à l'Union européenne, tout comme la Moldavie et la Géorgie.

Alors que les élections européennes de 2019 avaient été précédées par le mouvement des jeunes pour le climat et avaient vu un bon score des formations écologistes, le mandat d'Ursula Von der Leyen a aussi été marqué par la mise en place du pacte vert pour l'Europe (Green Deal), porté par le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans. Ce pacte vert a été fortement critiqué à partir de 2023, notamment par les syndicats agricoles[5].

En 2023, les projections annoncent une montée en puissance des partis eurosceptiques et de l'extrême droite, portées par les récents succès électoraux aux Pays-Bas, en Italie, en Finlande et en Suède[6]. L'Union européenne est dans une situation de ralentissement économique, de mécontentement en zones rurales, doit faire face au changement climatique, et les problématiques de migrations reviennent régulièrement dans l'actualité[7].

France

Seconde présidence d'Emmanuel Macron

En France, les élections européennes de 2024 sont les premières élections au suffrage universel direct depuis les élections présidentielle et législatives de 2022 qui ont vu la réélection d'Emmanuel Macron, la perte de sa majorité absolue à l'Assemblée nationale, l’émergence d'une union des partis de gauche et un nombre record de députés d'extrême-droite élus[8].

Les deux années qui ont suivi la réélection du président de la République se sont déroulées dans un contexte social tendu, notamment à la suite de la réforme des retraites augmentant l'âge légal de départ de 62 à 64 ans[9], promulguée sans vote par l'utilisation de l'article 49.3 de la constitution[10], qui a mené à un mouvement social contre la réforme des retraites de grande ampleur[11]. Le vote à la fin de l'année 2023 d'une loi sur l'immigration, qualifiée par le Rassemblement national de « victoire idéologique », provoque des tensions dans le camp présidentiel[12]. Sur le plan économique, la France est confrontée à un déficit budgétaire plus élevé que prévu par le gouvernement[13],[14].

La coalition du président est également confrontée à une absence de figure majeure pour mener la liste prévue pour le scrutin européen[15], la plupart des membres du gouvernement comme Bruno Le Maire s'y refusant[16]. Un temps envisagé dans les sondages, Stéphane Séjourné est finalement nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères dans le gouvernement Gabriel Attal, rendant peu probable sa désignation comme tête de liste[17]. Emmanuel Macron choisit finalement l'eurodéputée Valérie Hayer, vue par certains membres de la majorité comme « un choix par défaut »[18],[19],[20].

Non-reconduction de la NUPES

Dès l'été 2022, plusieurs cadres de la coalition des partis de gauche Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES), dont Pierre Jouvet au Parti socialiste (PS), proposent la mise en place d'une liste commune pour ces élections européennes[21],[22]. Cependant, à la fin de l'année 2022, Europe Écologie Les Verts, par la voix de sa secrétaire nationale, Marine Tondelier, exclut totalement la possibilité d'une liste commune à la NUPES[23]. Ian Brossat, porte-parole du Parti communiste français (PCF), se déclare quant à lui « sceptique » au sujet de la formation d'une liste commune réunissant des partis ayant des « divergences profondes » sur la position à tenir vis-à-vis de l'Union européenne[24].

Le , le secrétaire général des jeunes communistes Léon Deffontaines est désigné par le conseil national du PCF, « chef de file » des communistes pour les élections européennes de 2024[25], avant que Marie Toussaint soit elle-même désignée tête de liste des écologistes le 10 juillet par les militants pour les élections européennes de 2024, avec 59,5 % face à David Cormand, qui sera en deuxième position sur la liste[26]. Raphaël Glucksmann déclare le 13 septembre sa candidature aux élections européennes, en principe avec le PS, qui n'a pas encore choisi sa tête de liste[27]. L’essayiste rappelle l’existence cette fois d’« oppositions de fond » avec les communistes et les Insoumis par rapport à 2019, notamment sur la question de l'Ukraine et de l'Europe de la défense[28],[29]. Le 5 octobre, les militants du PS votent à plus de 90 % pour une liste socialiste autonome, actant définitivement l'absence de liste commune aux partis de la NUPES. Raphaël Glucksmann est finalement désigné tête de liste par le PS le 31 janvier[30]. Manon Aubry est également désignée pour conduire à nouveau la tête de liste de la La France insoumise le même mois[31],[29] .

Évolution des sondages

La liste du Rassemblement national (RN) menée par Jordan Bardella est en tête de des intentions de votes depuis le début de la campagne électorale, devançant de plusieurs points la liste « Besoin d’Europe » menée par Valérie Hayer et « Réveiller l'Europe » de Raphaël Glucksmann[32],[33]. Ces listes sont respectivement deuxième et troisième dans les intentions de vote, mais l'écart entre la liste de Valérie Hayer et celle de Raphaël Glucksmann s'est réduit depuis le début de la campagne électorale[34]. Deux semaines avant les élections, un sondage réalisé par Viavoice établit que la liste du RN recueillerait 32 % des intentions de votes, soit 15 points de plus que la liste de la majorité présidentielle qui se situerait en deuxième position selon le sondage[35].

Députés sortants

Répartition des 79 sièges par liste.

En 2019, trente-quatre listes s'étaient présentées aux élections européennes[36]. Cependant, seules six d'entre elles ont atteint le seuil électoral et obtenu des sièges.

Résultats des élections européennes de 2019 en France[37]
Liste
Parti politique
% Sièges (79) Groupe
Prenez le pouvoir, liste soutenue par Marine Le Pen
Rassemblement national
23,34 23 ID
Renaissance soutenue par La République en marche, le MoDem et ses partenaires
Renaissance, Mouvement démocrate, Agir, Mouvement radical, Union des démocrates et des écologistes et Alliance centriste
22,42 23 RE
Europe Écologie
Europe Écologie Les Verts, Écologie au centre et Régions et peuples solidaires
13,48 13 Verts/ALE
Union de la droite et du centre
Les Républicains, Les Centristes et Le Mouvement de la ruralité
8,48 8 PPE
La France insoumise
La France insoumise, Parti de gauche, Gauche républicaine et socialiste et Mouvement républicain et citoyen
6,31 6 GUE/NGL
Envie d'Europe écologique et sociale
Parti socialiste, Place publique, Nouvelle Donne et Parti radical de gauche
6,19 6 S&D

Bilan des députés français

Arrivés en première position aux élections européennes de 2019, les députés français du Rassemblement national (RN) inscrits au groupe Identité et démocratie sont dans l'opposition et considèrent donc qu'ils n'ont pas de bilan à défendre. Selon Jean-Paul Garraud, député européen du RN, le groupe s'est opposé à 60 % des textes proposés au Parlement européen. Le parti est critiqué pour avoir remis peu de rapports comparé aux autres partis : seulement six ont été présentés, tous par Gilles Lebreton. Le président du RN est, selon France Info, « rapporteur fictif » d'un rapport sur l'intelligence artificielle à l'ère du numérique[38].

Les eurodéputés français d'EELV ont écrit 19 rapports, nombre proche de celui des eurodéputés de LFI (21)[38].

Modalités

Mode de scrutin

Les 81 membres français du Parlement européen sont élus au scrutin proportionnel plurinominal avec listes fermées et seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés dans une unique circonscription nationale. Les sièges sont répartis selon la méthode de la plus forte moyenne[39]. Lors de l'élection de 2024, 38 listes sont déposées[40]. Selon les nuances attribuées aux listes par le ministère de l'Intérieur il y a 6 listes d'extrême gauche, 6 listes de gauche, 3 listes écologistes, 1 liste centriste, 2 listes de droite, 4 listes d'extrême droite et 16 listes diverses[41].

Lors de la précédente élection, ce mode de scrutin et l'application de ce seuil a conduit à la non-prise en compte de près de 20 % des suffrages exprimés, ce qui avait amené à une contestation de plusieurs partis, notamment le Parti animaliste[42]. Le Conseil constitutionnel a toutefois débouté le parti en et confirmé le caractère constitutionnel du seuil[43].

Comme en 2019, cette élection s'effectue dans le cadre d'une circonscription nationale unique.

Dates du scrutin

À Saint-Pierre-et-Miquelon, en Martinique, en Guyane, à Saint-Martin, à Saint-Barthélemy, en Polynésie française et dans les ambassades et consulats situés en zone Amériques et Caraïbes, le vote a lieu le [44].

En France métropolitaine, à La Réunion, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie et dans les ambassades et consulats hors zone Amériques et Caraïbes, le vote a lieu le [45].

Nombre de sièges

La répartition des sièges du Parlement européen en fixe 81 pour la France, soit deux de plus que lors de la précédente législature[46].

Campagne

Déroulement

Comme lors des élections européennes de 2019, Emmanuel Macron s'implique dans la campagne face aux prévisions du score du Rassemblement national qui anticipent un écart du simple au double entre les deux listes. La liste du parti présidentiel chute de 20% à 15% d'intentions de vote entre le début de l'année et les derniers jours de campagne[47]. Le risque d'une défaite cuisante pousse les poids lourds du camp présidentiel à multiplier les interventions, parfois au détriment de Valérie Hayer : Gabriel Attal accepte notamment de débattre en personne le face à Jordan Bardella[48].

Un autre évènement qui illustre l'effacement de la tête de liste officielle de Renaissance a lieu le lors d'une interview débat dans le grand auditorium de Radio France : alors que Valérie Hayer est en train de s'exprimer, le Premier ministre qui sort d'une interview dans la matinale de France Info dans les mêmes locaux[49],[50], s'invite sur la scène et prend la parole pendant plusieurs minutes à sa place, une démarche jugée humiliante, misogyne et gênante par les oppositions et les observateurs[51],[49],[52].

Les mauvaises prévisions pour la liste Renaissance profitent à la liste socialiste menée par Raphaël Glucksmann, qui talonne la liste macroniste dans les sondages durant le dernier mois de campagne après avoir vu une augmentation des intentions de vote à partir de février. Cette augmentation se fait au détriment des listes écologique[53] — Marie Toussaint s'approchant a contrario dangereusement du seuil de 5 %, synonyme d'absence de députés élus, au début du mois de juin[54] — et insoumise, alors que les trois listes avoisinaient les 10 % dans les sondages publiés un an plus tôt. De son côté, la campagne du communiste Léon Deffontaines ne parvient pas à décoller.

Dans le contexte de la guerre opposant Israël au Hamas depuis les attentats du 7 octobre 2023, plusieurs candidates se voient harceler : la juriste insoumise Rima Hassan, en raison de ses positions en faveur des Palestiniens[55],[56], et la présidente des Jeunes Socialistes Emma Rafowicz, en raison de ses origines juives et de la situation de son oncle Olivier Rafowicz, porte-parole de Tsahal[57],[58],[59].

Audiovisuel

Clips officiels

Débats télévisés

Débats réunissant la majorité des principaux partis
Date Organisateurs Présentateurs Présence des représentants des principales listes et des partis les soutenant :  P  Présent  NI  Non invité  A  Absent Réf.
LO PCF LFI EÉLV PP - PS ND EAC PRG - RPS ENS RES LR LP RN REC UPR PA
Nombre de présences 1 7 11 11 11 1 1 1 12 1 12 1 12 10 1 2
La Chaîne parlementaire
Groupe EBRA
Thomas Hugues
Nathalie Mauret
NI P
Deffontaines
P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Mariani
P
Maréchal
NI NI [60],[61]
France Info
ChangeNOW
Lucie Chaumette
Gaspard Guermonprez
NI NI P
Aubry
P
Toussaint
P
Lalucq
NI NI NI P
Beaune
NI P
Bellamy
NI P
Androuët
P
Bay
NI NI [62],[63]
Entreprises de taille humaine, indépendantes et de croissance Sophie de Menthon
Jean-Baptiste Giraud
NI P
Jaber
NI P
Satouri
P
Lalucq
NI NI NI P
Maillard
NI P
Bellamy
NI P
Bardella
P
Maréchal
NI P
Thouy
[b],[64],[65]
France 24
Radio France internationale
Caroline de Camaret
Valérie Gas
NI P
Deffontaines
P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Leggeri
P
Maréchal
NI NI [66],[67],[61]
The Shift Project
Université d'Angers
Jean-Marc Jancovici NI NI P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Tanguy
NI NI NI [68],[69]
Mouvement européen France
La Voix du Nord
Le Courrier picard
Wéo
Jean-Michel Lobry
Orianne Maerten
Julien Lecuyer
NI NI P
Le Coq
P
Camara
P
Kerrich
NI NI NI P
Grudler
NI P
Fasquelle
NI P
Ballard
NI NI NI [70],[71]
Mouvement des entreprises de France Raphaëlle Duchemin NI NI P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Bardella
P
Maréchal
NI NI [72],[73]
RTL
Le Figaro
M6
Paris Première
LCP - Assemblée nationale
Olivier Bost
Pauline Buisson
Anaïs Bouton
Myriam Encaoua
Jim Jarrassé
NI NI P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Bardella
P
Maréchal
NI NI [74],[75]
LCI David Pujadas NI P
Deffontaines
P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Bardella
P
Maréchal
NI NI [76],[77]
BFM TV
RMC
Apolline de Malherbe
Maxime Switek
NI P
Deffontaines
P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Bardella
P
Maréchal
NI NI [78],[79]
CNews Laurence Ferrari
Pierre de Vilno
NI P
Deffontaines
P
Aubry
A
Toussaint
A
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Bardella
P
Maréchal
NI NI [80],[81]
France 2 Caroline Roux NI P
Deffontaines
P
Aubry
P
Toussaint
P
Glucksmann
NI NI NI P
Hayer
NI P
Bellamy
NI P
Bardella
P
Maréchal
NI NI [82]
P
Arthaud
NI NI NI NI P
Larrouturou
P
Governatori
P
Lacroix
NI P
Lassalle
NI P
Philippot
NI NI P
Asselineau
P
Thouy
Duels

Listes

Le , 37 listes sont déposées et leur ordre est tiré au sort. Le Journal officiel publie les noms des candidats le 18 mai[102]. Ce nombre constitue une nouvelle fois un record pour un scrutin national en France. À la suite d'une décision du conseil d'État, une 38e liste est ajoutée le 23 mai 2024. Avec 81 candidats par liste, il y a au total 3 078 candidats.

Les listes sont classées selon l'ordre du tirage du ministère de l'Intérieur[103],[104].

Ordre Nom de la liste Nuance[41] Parti(s) et mouvement(s) portant la liste Positionnement et idéologies Tête de liste Parti européen Députés sortants
Nombre Groupe
1 « Pour une humanité souveraine » DIV Changement citoyen[105] Attrape-tout
Souverainisme, protection de l'enfance[106]
Léopold-Edouard Deher-Lesaint Aucun 0 Aucun
2 « Pour une démocratie réelle : Décidons nous-mêmes ! » DIV Attrape-tout
Démocratie directe, démocratie délibérative
Philippe Ponge Aucun 0 Aucun
3 « La France fière, menée par Marion Maréchal et soutenue par Éric Zemmour » REC Reconquête[107],[108]
Mouvement conservateur[109],[110]
Extrême droite[111],[112]
National-conservatisme, identitarisme, euroscepticisme
Marion Maréchal Aucun 1 CRE
4 « La France insoumise - Union populaire » FI Révolution écologique pour le vivant[115]
Péyi-A[115]
Pour La Réunion[116]
Extrême gauche à gauche
Écosocialisme, antilibéralisme, euroscepticisme modéré, altermondialisme
Manon Aubry MLP
PGE[c][117],[118]
5 GUE/NGL
5 « La France revient ! Avec Jordan Bardella et Marine Le Pen » RN Rassemblement national[107],[108]
L'Avenir français[119]
Extrême droite[111],[112]
Souverainisme, nationalisme, conservatisme social, euroscepticisme
Jordan Bardella PID 18 ID
6 « Europe Écologie » VEC Les Écologistes – EELV[107],[108]
Alternative alsacienne[119]
Gauche radicale à centre gauche
Écologie politique, progressisme, fédéralisme européen
Marie Toussaint PVE 9 Verts/ALE
7 « Free Palestine » DIV Union des démocrates musulmans français[120] Centre gauche à gauche
Anti-impérialisme, antisionisme, anticolonialisme, antiracisme[121], frérisme[122]
Nagib Azergui FPP[123],[d] 0 Aucun
8 « Parti animaliste - Les animaux comptent, votre voix aussi » DIV Parti animaliste[125],[107],[108] Attrape-tout[126],[127]
Animalisme, antispécisme
Hélène Thouy APEU 0 Aucun
9 « Parti révolutionnaire Communistes » EXG Parti révolutionnaire Communistes (en)[108] Extrême gauche[128],[41]
Communisme, marxisme-léninisme[107], euroscepticisme, anticapitalisme[45],[107], souverainisme[45]
Olivier Terrien Aucun 0 Aucun
10 « Parti pirate » DIV Parti pirate[129],[107],[108] Attrape-tout ou gauche[130]
Démocratie liquide, cyberdémocratie, écologie politique
Caroline Zorn PPEU 0 Aucun
11 « Besoin d’Europe » ENS Centre gauche à centre droit
Social-libéralisme, europhilie, réformisme, troisième voie
Valérie Hayer PDE[e]
ALDE[f]
23 RE
12 « PACE - Parti des citoyens européens, pour l'armée européenne, pour l'Europe sociale, pour la planète ! » DIV Parti des citoyens européens[133]
La France a des Elles[134]
Gauche[135] à centre gauche[119],[136]
Europhilie[136], écologie politique, progressisme, fédéralisme européen, social-démocratie[119]
Audric Alexandre Aucun 0 Aucun
13 « Équinoxe : écologie pratique et renouveau démocratique » ECO Équinoxe[137],[107] Attrape-tout[138]
Écologie politique[41], pro-nucléaire[139]
Marine Cholley Aucun 0 Aucun
14 « Écologie positive et territoires » ECO Écologie positive[108]
Cap21
France Écologie
Le Trèfle - Les nouveaux écologistes
Les Universalistes
100 % citoyens
Le Mouvement pour les animaux
Parti nationaliste basque
Centre gauche à droite ou attrape-tout
Écologie politique[41], animalisme, régionalisme, europhilie
Yann Wehrling PDE[g] 0 Aucun
15 « Liste Asselineau-Frexit, pour le pouvoir d'achat et pour la paix » DIV Union populaire républicaine[108] Droite à extrême droite[111],[112] ou attrape-tout
Souverainisme, euroscepticisme, protectionnisme, antisystème[111], opposition à l'immigration[140],[141], complotisme[142],[143],[112],[141], russophilie[141]
François Asselineau Aucun 0 Aucun
16 « Paix et Décroissance » EXG Écologie politique, pacifisme et objection de croissance
Brouette[144]
Décroissance Elections[107]
Gauche[145] à extrême gauche[41]
Écologie politique, pacifisme, euroscepticisme[146], décroissance
Michel Simonin Aucun 0 Aucun
17 « Pour une autre Europe » DIV Fédération citoyenne[119] Attrape-tout
Souverainisme[147], complotisme[148],[112]
Jean-Marc Fortané Aucun 0 Aucun
18 « La droite pour faire entendre la voix de la France en Europe » LR Les Républicains[107],[108]
Les Centristes - Le Nouveau Centre[149]
Droite
Conservatisme, gaullisme
François-Xavier Bellamy PPE 8 PPE
19 « Lutte ouvrière le camp des travailleurs » EXG Lutte ouvrière[150],[151],[108]
Combat ouvrier[152]
Extrême gauche[41]
Communisme, trotskisme[153], anticapitalisme[154], antinationalisme[155]
Nathalie Arthaud Aucun 0 Aucun
20 « Changer l'Europe » DVG Nouvelle Donne[108]
Allons enfants[156]
Gauche[41]
Progressisme, écologie politique, interventionnisme, démocratie participative, fédéralisme européen
Pierre Larrouturou Aucun 1 S&D
21 « Nous le peuple » DIV République souveraine[157]
L'Appel au peuple[158],[107]
Gauche à extrême droite[111] ou attrape-tout
Souverainisme, euroscepticisme, bonapartisme[158], complotisme[159]
Georges Kuzmanovic Aucun 0 Aucun
22 « Pour un monde sans frontières ni patrons, urgence révolution ! » EXG Nouveau Parti anticapitaliste – Révolutionnaires[108] Extrême gauche[41]
Communisme, trotskisme
Selma Labib Aucun 0 Aucun
23 « "Pour le pain, la paix, la liberté ! " présentée par le Parti des travailleurs » EXG Parti des travailleurs Extrême gauche[41]
Communisme, trotskisme, démocratie directe[160]
Camille Adoue Aucun 0 Aucun
24 « L'Europe ça suffit ! » EXD Les Patriotes[161],[107]
Via, la voie du peuple[162],[108]
Extrême droite[111],[41],[112]
Souverainisme, gaullisme, euroscepticisme[163], démocratie chrétienne, complotisme[164],[112],[163], opposition à l'immigration[165]
Florian Philippot MPCE[h] 0 Aucun
25 « Non ! Prenons-nous en mains » DIV Rester libre[105] Extrême droite[119],[107],[111],[112] ou attrape-tout[réf. nécessaire]
Euroscepticisme, complotisme[111],[166], libertarianisme[166]
Édouard Husson Aucun 0 Aucun
26 « Forteresse Europe — Liste d'unité nationaliste » EXD Les Nationalistes[167] Extrême droite[111],[41]
Nationalisme européen, ultranationalisme, néofascisme[168], euroscepticisme, opposition à l'immigration[169],[168], pétainisme[170], antisémitisme[170],[168]
Pierre-Marie Bonneau APL 0 Aucun
27 « Réveiller l'Europe » UG Place publique[107],[108]
Parti socialiste[171],[172],[108]
Gauche[41] à centre gauche
Socialisme, social-démocratie, social-écologie[173], progressisme, europhilie
Raphaël Glucksmann PSE 5 S&D
28 « Non à l'UE et à l'OTAN, communistes pour la paix et le progrès social » EXG Association nationale des communistes[174] Extrême gauche[175],[107],[41]
Communisme, marxisme-léninisme, euroscepticisme
Charles Hoareau Aucun 0 Aucun
29 « Alliance rurale » DVD Résistons[176] Centre à droite[41] ou attrape-tout
Ruralisme[177],[178], agrarisme[179], opposition à l'immigration[180]
Jean Lassalle Aucun 0 Aucun
30 « France libre » DIV France Libre[181]
Union de la Résistance[182]
Extrême droite[111],[183] ou attrape-tout
Complotisme[184],[112],[185],[186], antisémitisme[187], euroscepticisme[188]
Francis Lalanne Aucun 0 Aucun
31 « Europe Territoires Écologie » DVG Parti radical de gauche[107],[108]Volt France (en)[190]
Mouvement des progressistes[191]
Mouvement des citoyens[191]
Collectif des sociaux-démocrates réformateurs[191]
Centre gauche[192]
Fédéralisme européen[193], progressisme[193], radicalisme, social-libéralisme, régionalisme[189], écologie politique[193]
Guillaume Lacroix ALE[i]
Volt Europa
2 Verts/ALE
32 « La ruche citoyenne » DIV Attrape-tout
Écologie politique, complotisme[112]
Lorys Elmayan Aucun 0 Aucun
33 « Gauche unie pour le monde du travail soutenue par Fabien Roussel » COM Parti communiste français[194],[107],[108] Parti communiste réunionnais[197]
Parti communiste martiniquais[198]
Humains et dignes[199]
Gauche radicale
Communisme, antilibéralisme, souverainisme de gauche, euroscepticisme modéré
Léon Deffontaines PGE 1 GUE/NGL[j]
34 « Défendre les enfants » DIV Aucun[k] Attrape-tout
Droits des parents[119], protection de l'enfance[119]
Gaël Coste-Meunier Aucun 0 Aucun
35 « Écologie au centre » ECO Écologie au centre[107],[108]
Égalité Europe Écologie[200]Génération animal
Jeunes Ecqo
La France autrement
Centre ou attrape-tout
Écologie politique[41], animalisme, localisme, europhilie[201]
Jean-Marc Governatori Aucun 0 Aucun
36 « Démocratie représentative » DIV Démocratie représentative Extrême gauche[202],[203] ou attrape-tout[204]
Droits des minorités[205], droit au logement[205],[107], complotisme[204], conservatisme social[204]
Hadama Traoré Aucun 0 Aucun
37 « Espéranto langue commune » DIV Europe Démocratie Espéranto[206],[107] Attrape-tout
Europhilie, espérantisme
Laure Patas d’Illiers (eo) EDE 0 Aucun
38 « Liberté démocratique française » DIV Liberté démocratique française
Nouvelle Émergence Patriotique[207]
Extrême droite[119] ou attrape-tout
Démocratie directe, souverainisme[208],[119], euroscepticisme[209], complotisme[209]
Patrice Grudé Aucun 0 Aucun

Sondages

Résumé graphique des intentions de vote

Image panoramique
Voir le fichier

Intentions de vote

La liste complète des sondages est disponible sur la page détaillée, seuls les sondages effectués après le dépôt des listes figurent ci-dessous (17 mai).

Institut Dates Échantillon LO NPA PCF LFI UDMF PS - PP EELV ND PRG - RPS EAC EP ENS RES LR LP RN REC UPR PA Autres
Arrêt de publication des sondages en France ().
Ipsos 6-7 juin 2024 8 923 0,5 % 0,5 % 2,5 % 9,5 % <0,5 % 14,5 % 5 % <0,5 % 0,5 % 1 % <0,5 % 15 % 1,5 % 7 % 1 % 32 % 5,5 % 0,5 % 2,5 % [l]
Harris Interactive 6-7 juin 2024 2 356 0,5 % 0,5 % 3 % 9,5 % 0,5 % 13 % 5 % <0,5 % 0,5 % 1 % 0,5 % 14 % 1,5 % 7,5 % 1 % 32 % 5 % 0,5 % 1,5 % [m]
Cluster 17 6-7 juin 2024 2 300 0,5 % <0,5 % 2 % 9 % <0,5 % 13 % 5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % <0,5 % 15 % 1,5 % 7 % 1 % 31 % 5,5 % 1 % 2,5 % [n]
Elabe 5-7 juin 2024 1 874 1 % 0,5 % 2,5 % 9,5 % <0,5 % 14,5 % 5,5 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % 16 % 1,5 % 6 % 1 % 32 % 5,5 % 1 % 2,5 % [o]
Ifop 4-7 juin 2024 2 725 0,5 % 0,5 % 2,5 % 9 % <0,5 % 13 % 5,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 14,5 % 1,5 % 7 % 1 % 33 % 6 % 1 % 2,5 % [p]
Odoxa 5-6 juin 2024 1 808 1,5 % 0,5 % 2 % 7 % 14 % 5 % 0,5 % 0,5 % 15 % 2 % 7 % 1 % 32 % 6 % 1 % 3,5 % [q]
Ipsos 5-6 juin 2024 1 738 0,5 % 0,5 % 2,5 % 9 % <0,5 % 13,5% 6 % <0,5 % 0,5 % 1,5 % 0,5 % 15,5 % 1 % 7 % 1 % 32 % 5,5 % 1 % 1,5 % [r]
Harris Interactive 5-6 juin 2024 2 403 0,5 % 0,5 % 3,5 % 8,5 % <0,5 % 13 % 5,5 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % 14,5 % 1 % 7 % 1 % 32 % 5 % 0,5 % 1,5 % [s]
OpinionWay 4-6 juin 2024 2 182 1 % 1 % 2 % 8 % <1 % 14 % 5 % <1 % <1 % <1 % <1 % 15 % 1 % 6 % 1 % 33 % 6 % 1 % 3 % [t]
Harris Interactive 4-5 juin 2024 2 502 0,5 % 0,5 % 3 % 9 % 0,5 % 13 % 6 % 0,5 % <0,5 % 0,5 % <0,5 % 14 % 1,5 % 7,5 % 0,5 % 32 % 5 % 1 % 2 % [u]
OpinionWay 4-5 juin 2024 963 <1 % 1 % 3 % 7 % <1 % 13 % 6 % <1 % <1 % <1 % <1 % 15 % 1 % 7 % 1 % 33 % 6 % 1 % 2 % [v]
BVA 3-5 juin 2024 1 398 1 % 0,5 % 2,5 % 7,5 % 0 % 14 % 5,5 % 0,5 % 0,5 % 1 % <0,5 % 16 % 1 % 6,5 % 0,5 % 33 % 5 % 1,5 % 2,5 % [w]
YouGov 31 mai - 5 juin 2024 1 035 0,57 % 0,06 % 2,91 % 6,38 % 1,23 % 11,55 % 4,42 % 0,50 % 1,18 % 0,79 % 0,31 % 15,27 % 1,04 % 5,96 % 1,48 % 32,34 % 5,12 % 1,23 % 3,20 % [x]
Harris Interactive 3-4 juin 2024 2 520 0,5 % 0,5 % 3 % 9 % 0,5 % 13 % 6 % <0,5 % <0,5 % <0,5 % <0,5 % 14 % 1 % 7,5 % 1 % 32 % 5 % 1 % 1,5 % [y]
Ifop 31 mai - 4 juin 2024 2 734 0,5 % 0,5 % 2,5 % 7,5 % <0,5 % 14 % 5,5 % 0,5 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % 15 % 1 % 7 % 1 % 33 % 6 % 1 % 2 % [z]
Harris Interactive 2-3 juin 2024 2 445 0,5 % 0,5 % 3 % 9 % <0,5 % 13 % 6 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % 14,5 % 1 % 7,5 % 1 % 32 % 5 % 1 % 1,5 % [aa]
Harris Interactive 30-31 mai 2024 2 519 0,5 % 0,5 % 3 % 8,5 % 0,5 % 13,5 % 5,5 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % 14,5 % 1 % 7 % 1 % 32 % 5,5 % 1 % 2 % [ab]
Elabe 29-31 mai 2024 1 803 1 % 0,5 % 3 % 8,5 % 0 % 13 % 7 % 0 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 16 % 1 % 6,5 % 1 % 32,5 % 5 % 1 % 2 % [ac]
Ifop 28-31 mai 2024 2 713 0,5 % 0,5 % 3 % 7 % <0,5 % 14 % 6,5 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % <0,5 % 15,5 % 1 % 7 % 0,5 % 33,5 % 6,5 % 0,5 % 2 % [ad]
Ipsos 27-30 mai 2024 11 430 0,5 % 0,5 % 2 % 8 % <0,5 % 14,5 % 6 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 16 % 1 % 7 % 1 % 33 % 5 % 1 % 1,5 % [ae]
Harris Interactive 29-30 mai 2024 2 530 0,5 % 0,5 % 3 % 8 % <0,5 % 13,5 % 5,5 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % 14,5 % 1 % 7 % 1 % 33 % 5,5 % 1 % 1,5 % [af]
OpinionWay 28-30 mai 2024 2 149 1 % 2 % 2 % 6 % <1 % 14 % 5 % <1 % <1 % <1 % <1 % 15 % 1 % 7 % 1 % 33 % 6 % 1 % 2 % [ag]
Cluster 17 28-30 mai 2024 1 799 1 % 0,5 % 2 % 8 % <0,5 % 13,5 % 5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % <0,5 % 15,5 % 1,5 % 7 % 1,5 % 30 % 6 % 1,5 % 2,5 % [ah]
OpinionWay 28-29 mai 2024 1 008 1 % 3 % 2 % 6 % <1 % 14 % 5 % <1 % <1 % <1 % <1 % 15 % <1 % 7 % 1 % 32 % 7 % 1 % 2 % 3 %[ai]
Harris Interactive 28-29 mai 2024 2 283 0,5 % 0,5 % 3 % 8 % 0,5 % 14 % 5,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 14,5 % 1 % 7 % 1 % 32,5 % 5 % 1 % 1 % [aj]
Harris Interactive 27-28 mai 2024 2 283 0,5 % 0,5 % 3 % 8,5 % <0,5 % 14 % 5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 15 % 1 % 7,5 % 1 % 32 % 5 % 0,5 % 1 % [ak]
Ifop 24-28 mai 2024 1 809 0,5 % <0,5 % 2,5 % 7,5 % 0,5 % 14 % 6 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % <0,5 % 15,5 % 1 % 7 % 1 % 34 % 6 % 1 % 1,5 % [al]
Harris Interactive 24-27 mai 2024 2 347 0,5 % 0,5 % 3 % 8,5 % 0,5 % 14 % 5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 14,5 % 1 % 7 % 1 % 32 % 5 % 1 % 1 % [am]
Elabe 24-25 mai 2024 1 804 1 % 0 % 2 % 8 % 0 % 13 % 6 % 0 % 0 % 1 % 0,5 % 15,5 % 1,5 % 7 % 0,5 % 33 % 5,5 % 1 % 2 % [an]
Odoxa 23-24 mai 2024 991 2 % 1 % 2,5 % 7 % <0,5 % 13,5 % 6 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % <0,5 % 15 % 1 % 7 % 1,5 % 34 % 4 % 0,5 % 1,5 % [ao]
Ifop 21-24 mai 2024 1 362 0,5 % 0,5 % 2 % 7,5 % <0,5 % 14,5 % 5 % <0,5 % <0,5 % 0,5 % 0,5 % 16 % 1 % 7,5 % 1,5 % 33 % 6,5 % 0,5 % 1,5 % [ap]
OpinionWay 21-24 mai 2024 2 024 2 % 2 % 2 % 7 % <1 % 13 % 5 % <1 % <1 % <1 % <1 % 16 % <1 % 8 % 1 % 32 % 7 % <1 % 1 % [aq]
Cluster 17 21-22 mai 2024 1 667 1 % 0,5 % 2 % 8 % 14 % 5 % 0,5 % 1 % 0,5 % 0,5 % 16 % 1,5 % 6,5 % 1,5 % 29 % 6 % 1,5 % 2 % 3 %
OpinionWay 21-22 mai 2024 1 021 1 % 2 % 2 % 7 % <1 % 13 % 5 % <1 % <1 % <1 % <1 % 16 % 1 % 8 % 1 % 32 % 7 % 1 % 1 % [ar]
Viavoice 20-21 mai 2024 2 000 0,5 % 0,5 % 1 % 6,5 % 0,5 % 14 % 7 % <0,5 % <0,5 % 1 % 17 % 1,5 % 6,5 % 1 % 32 % 6 % 1 % 1,5 % 2 %
Ifop 19-21 mai 2024 1 344 1 % <0,5 % 2 % 7,5 % <0,5 % 15 % 5,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 0,5 % 16,5 % 1 % 7,5 % 1 % 32 % 6 % 1 % 1,5 % 0,5 %
Le Journal Officiel publie les 38 listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen[210],[211].

Projections en sièges

Institut Date Échantillon LFI PS EELV ENS LR RN REC
Agrégateur de sondages et calculs Toute l'Europe juin 2024 8 12 5 13 7 31 5
Elabe 24-25 mai 2024 1 804 6-10 11-15 0-7 13-18 5-9 29-35 0-6
Odoxa 23-24 mai 2024 991 6-7 13 5-6 15 6-7 34 0
Ifop 9 mai - 13 mai 1 345 7 13 5 15 6 30 5
Elabe 30 avril - 3 mai 2024 1 460 7-10 10-14 6-9 14-19 5-8 28-34 0-6
Odoxa 25 - 26 avril 2024 1 005 6 11 6 15 7 31 5
Ifop 8-11 avril 2024 1 355 7 11 5 16 7 29 6
Ifop 4-8 avril 2024 1 343 7 10 6 17 7 29 5
Elabe 5 - 7 mars 2024 1 504 6-9 7-11 7-12 15-20 6-9 27-33 0-6
Ipsos 1er-4 mars 2024 2 000 6 11 7 17 7 28 5
Odoxa[212] 21 - 22 février 2024 939 5 10 7-8 17 7-8 28 6
Odoxa[213] 13 - 14 décembre 2023 1 004 6 8 5 20 8 29 5
Résultats N/A 6 6 13 23 8 23

Résultats

Résultats nationaux

Résultats des élections européennes de 2024 en France[214]
Liste
Parti politique ou coalition
Voix % +/- Sièges +/- Groupe
La France revient ! Avec Jordan Bardella et Marine le Pen
Rassemblement national, L'Avenir français
7 765 936 31,37 en augmentation 8,03 30 en augmentation 7 ID
Besoin d’Europe
Ensemble, Renaissance, Mouvement démocrate, Horizons, Parti radical, Fédération progressiste, Union des démocrates et indépendants, Force européenne démocrate, Convention démocrate, Canal écologiste républicain
3 614 646 14,60 en diminution 7,82 13 en diminution 10 RE
Réveiller l'Europe
Place publique, Parti socialiste
3 424 216 13,83 en augmentation 7,64 13 en augmentation 8 S&D
La France insoumise - Union populaire
La France insoumise, Gauche écosocialiste, Parti ouvrier indépendant, Révolution écologique pour le vivant, Péyi-A, Pour La Réunion
2 448 703 9,89 en augmentation 3,58 9 en augmentation 4 GUE/NGL
La droite pour faire entendre la voix de la France en Europe
Les Républicains, Les Centristes - Le Nouveau Centre
1 794 171 7,25 en diminution 1,23 6 en diminution 2 PPE
Europe Écologie
Les Écologistes – EÉLV, Alternative alsacienne
1 361 883 5,50 en diminution 7,98 5 en diminution 5 Verts/ALE
La France fière, menée par Marion Maréchal et soutenue par Éric Zemmour
Reconquête, Mouvement conservateur
1 353 127 5,47 Nv. 5 en augmentation 5 CRE
Gauche unie pour le monde du travail soutenue par Fabien Roussel
Parti communiste français, Fédération de la gauche républicaine, L'Engagement, Gauche républicaine et socialiste, Mouvement républicain et citoyen, Les Radicaux de gauche, Parti communiste réunionnais, Humains et dignes, Parti communiste martiniquais
584 067 2,36 en diminution 0,13 0 en diminution 1
Alliance rurale
Résistons
582 901 2,35 Nv. 0 en stagnation
Parti animaliste - Les animaux comptent, votre voix aussi
Parti animaliste
495 936 2,00 en diminution 0,16 0 en stagnation
Écologie au centre
Écologie au centre, Égalité Europe Écologie, Régions unies d'Europe, Génération animal, Jeunes Ecqo, La France autrement
316 136 1,28 N/a 0 en diminution 2
Liste Asselineau-Frexit, pour le pouvoir d'achat et pour la paix
Union populaire républicaine
253 036 1,02 en diminution 0,15 0 en stagnation
L'Europe ça suffit !
Les Patriotes, Via, la voie du peuple
229 190 0,93 en augmentation 0,28 0 en stagnation
Lutte ouvrière le camp des travailleurs
Lutte ouvrière, Combat ouvrier
121 281 0,49 en diminution 0,29 0 en stagnation
Écologie positive et Territoires
Écologie positive, Cap21, France Écologie, Le Trèfle - Les nouveaux écologistes, Les Universalistes, 100 % citoyens, Le Mouvement pour les animaux, Parti nationaliste basque
104 954 0,42 Nv. 0 en stagnation
Équinoxe : écologie pratique et renouveau démocratique
Équinoxe
73 002 0,29 Nv. 0 en stagnation
Europe Territoires Écologie
Parti radical de gauche, Régions et peuples solidaires, Volt France, Mouvement des progressistes, Mouvement des citoyens, Collectif des sociaux-démocrates réformateurs
63 482 0,26 N/a 0 en diminution 1
Pour un monde sans frontières ni patrons, urgence révolution !
Nouveau Parti anticapitaliste – Révolutionnaires
37 434 0,15 Nv. 0 en stagnation
Parti pirate
Parti pirate
28 119 0,11 en diminution 0,02 0 en stagnation
Free Palestine
Union des démocrates musulmans français
14 986 0,06 en diminution 0,07 0 en stagnation
Nous le peuple
République souveraine, L'Appel au peuple
13 886 0,06 Nv. 0 en stagnation
Changer l'Europe
Nouvelle Donne, Allons enfants
13 068 0,05 N/a 0 en diminution 1
Espéranto langue commune
Europe Démocratie Espéranto
10 349 0,04 en diminution 0,04 0 en stagnation
PACE - Parti des citoyens européens, pour l'armée européenne, pour l'Europe sociale, pour la planète !
Parti des citoyens européens, La France a des Elles
7 397 0,03 en stagnation 0 en stagnation
France Libre
France libre, Union de la Résistance, Alliance Révolutionnaire, Réflexions Interrogations Citoyennes, Politique de Vie, Mouvement Paix (MPAI7), Contre-Attack défense des droits Humains
5 474 0,02 Nv. 0 en stagnation
Défendre les enfants
Sans parti[as]
5 214 0,02 Nv. 0 en stagnation
Forteresse Europe — Liste d'unité nationaliste
Les Nationalistes
5 096 0,02 Nv. 0 en stagnation
« Pour le pain, la paix, la liberté ! » présentée par le Parti des travailleurs
Parti des travailleurs
4 120 0,02 Nv. 0 en stagnation
La ruche citoyenne
La ruche citoyenne, Nouvelle organisation unie et solidaire, Coalition européenne, Résistance et liberté, Le Chapiteau
4 038 0,02 Nv. 0 en stagnation
Paix et Décroissance
Écologie politique, pacifisme et objection de croissance, Brouette, Décroissance Elections
3 726 0,02 en diminution 0,01 0 en stagnation
Pour une autre Europe
Fédération citoyenne
3 688 0,02 Nv. 0 en stagnation
Non à l'UE et à l'OTAN, communistes pour la paix et le progrès social
Association nationale des communistes
3 078 0,01 Nv. 0 en stagnation
Non ! Prenons-nous en mains
Rester libre
1 507 0,01 Nv. 0 en stagnation
Parti révolutionnaire Communistes
Parti révolutionnaire Communistes
1 497 0,01 en stagnation 0 en stagnation
Pour une démocratie réelle : décidons nous-mêmes !
Décidons nous-mêmes !, Decidemos, Tout par le peuple, Démocratie Réelle, RIC-France, Culture-RIC, Oui au RIC
1 443 0,01 Nv. 0 en stagnation
Pour une humanité souveraine
Changement citoyen
1 230 0,00 Nv. 0 en stagnation
Liberté démocratique française
Liberté démocratique française
1 007 0,00 Nv. 0 en stagnation
Démocratie représentative
Démocratie représentative
749 0,00 en diminution 0,01 0 en stagnation
Suffrages exprimés 24 753 773 97,19
Votes blancs 346 240 1,36
Votes nuls 370 459 1,45
Total 25 470 472 100 81 en augmentation 2
Abstentions 23 992 509 48,51
Inscrits / Participation 49 462 981 51,49

Par département

Par commune

Liste arrivée en tête dans chaque commune
  • La France revient ! - Jordan Bardella
  • Besoin d’Europe - Valérie Hayer
  • Réveiller l'Europe - Raphaël Glucksmann
  • La France insoumise - Union populaire - Manon Aubry
  • La droite pour faire entendre la voix de la France en Europe – François-Xavier Bellamy
  • Europe Écologie - Marie Toussaint
  • La France fière - Marion Maréchal
  • Pour l'Europe des gens - Léon Deffontaines
  • Alliance rurale - Jean Lassalle
  • Divers
  • 93 % des communes ont placé Jordan Bardella et le Rassemblement national en tête[215].

    Liste des élus

    Participation

    Le taux de participation est le taux le plus élevé pour les élections européennes depuis les années 1990[216].

    Taux de participation en France métropolitaine[217],[218],[219]
    Taux
    de participation
    En 2019 En 2024 +/-
    À 12 heures 19,26 % 19,81 % en augmentation 0,55
    À 17 heures 43,29 % 45,26 % en augmentation 1,97
    Final 50,12 % 51,49 % en augmentation 1,37

    Réactions

    En France

    Le candidat en tête Jordan Bardella applaudit peu après les résultats nationaux les résultats de son propre parti, parlant d'une « déroute sans précédent » pour le parti Renaissance d'Emmanuel Macron[220]. Il demande au président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale, affirmant que celui-ci « ne peut rester sourd au message envoyé par les Français »[221],[222].

    Dans une allocution télévisée adressée peu après 21 h depuis le palais de l'Élysée, Emmanuel Macron explique quant à lui que « la montée du camp nationaliste et démagogue est une menace pour la France et l'Europe ». Il dissout l'Assemblée nationale, et convoque de nouvelles élections législatives[223],[220],[1]. Il s'agit de la première allocution d'un Président français à la suite d'un scrutin européen[224], ainsi que de la première dissolution de l'Assemblée nationale depuis celle décidée par le président de la République Jacques Chirac en 1997[225]. Avant l'annonce officielle de la dissolution, vers 19 h 15, Emmanuel Macron réunit au palais de l'Élysée plusieurs membres du gouvernement (Gabriel Attal, Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, Sébastien Lecornu et Stéphane Séjourné) ainsi que la présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, afin de leur faire part de sa décision. Si Braun-Pivet manifeste son opposition à la dissolution, Attal et Darmanin apportent leur soutien à la décision du président[226]. L'annonce de la dissolution surprend les commentateurs, y compris au sein de la majorité présidentielle[226],[227].

    Après l'annonce de la dissolution, la tête de liste de Renaissance Valérie Hayer affirme que « pas un responsable politique qui aime la France et qui aime l’Europe ne peut se réjouir » des résultats de l'élection, notamment en raison de la percée de l'extrême-droite qui, « partout en Europe [...], menace des dizaines d'avancées européennes concrètes pour nos peuples, des centaines d'années d'avancées pour nos droits et nos libertés »[228],[229]. La tête de liste socialiste Raphaël Glucksmann se déclare « fier » du résultat de sa liste arrivée troisième, qui permettrait à son partir de « faire émerger un nouvel espace politique » ainsi qu'une « nouvelle manière de faire la politique fondée sur la clarté et la sincérité, sur le refus des outrances, le refus des calomnies, le refus de la violence »[230], visant par là certains de ses détracteurs issus de La France insoumise[231]. Il déplore toutefois l'avancée de l'extême-droite, « une vague qui ébranle profondément nos démocraties », précisant que seule la gauche pourrait leur « tenir tête » au Parlement européen[230]. Il déclare également « ne pas comprend[re] pourquoi le président de la République obéit à Bardella », affirmant que « cette dissolution restera une tache sur le quinquennat »[231].

    Dans son discours après l'annonce des résultats, la tête de liste insoumise Manon Aubry parle d'une « déroute cinglante du macronisme », qui viendrait selon elle « sanctionne[r] une politique injuste et autoritaire ». Elle accuse la majorité présidentielle d'avoir « installé le Rassemblement national comme opposition favorite en reprenant des pans entiers de leur programme » et ajoute : « des pans entiers de notre système politique médiatique et économique s'apprête à dire : “plutôt Hitler que le Front populaire !” ». Elle fustige également les autres partis de gauche, qui auraient « laissé le champ libre à l'extrême-droite » en ayant refusé de reconduire la liste commune de la NUPES aux élections européennes[232].

    La tête de liste écologiste Marie Toussaint concède une défaite « défaite sèche et amère », qui « ouvre la porte à tous les risques », affirmant avoir « sous-estimé la force des lobbies et la bataille culturelle qui est menée en permanence contre nous et contre le vivant », ainsi que « la force de TikTok, le règne du mensonge et des faux semblants »[233]. Lors d'une intervention télévisée le soir des résultats, la secrétaire nationale des Écologistes - EELV Marine Tondelier accuse Emmanuel Macron d'avoir « fait la courte échelle au RN dans chaque politique qu'il a menée et pendant toute cette campagne européenne »[234].

    À droite, la tête de liste des Républicains François-Xavier Bellamy se dit « fier » de la campagne ayant permis à sa liste d'arriver en quatrième position du scrutin à son mouvement politique de « retrouver un élan ». Il se réjouit du fait que « la droite européenne devien[ne] [...] la première force politique en Europe » et appelle à « relever la droite et reconstruire avec elle la vie démocratique »[235].

    Dans son discours après l'annonce des résultats, la tête de liste Reconquête Marion Maréchal déclare être « prête à rencontrer, dans les jours qui viennent, Marine Le Pen, Jordan Bardella, Éric Ciotti et Nicolas Dupont-Aignan pour travailler ensemble à l’alternative que notre pays exige » en vue des élections législatives anticipées annoncées par le président de la République, après avoir rappelé qu'elle a toujours « distingué nos adversaires de nos concurrents, et refusé de concentrer nos attaques sur le RN »[236]. Le président du parti Éric Zemmour affiche un regard dubitatif à l'écoute de ces phrases[236] ; Marion Maréchal sera exclue du parti Reconquête quelques jours plus tard après avoir appelé à soutenir les candidats RN lors des élections législatives anticipées[237].

    Hors de France

    Dans le contexte de la guerre russo-ukrainienne, le gouvernement russe déclare « suivre avec attention » la montée en popularité des « partis de droite » eurosceptiques et anti-ukrainiens, en Europe et notamment en France[238].

    Notes et références

    Notes

    1. Les élections ont lieu le 9 juin 2024 en France métropolitaine et dans certains territoires ultramarins (La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna). Dans d'autres territoires d'outre mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon), les élections ont lieu le 8 juin.
    2. Gilles Mentré (Utiles) était également invités à ce débat.
    3. En tant qu'observateur
    4. Coalition politique de partis propalestiniens et « composés essentiellement de citoyens de confession musulmane » (le BIG Partei (de) en Allemagne, la Team Fouad Ahidar en Belgique, le Partido Andalusí en Espagne, l'Union des démocrates musulmans français en France, NIDA (nl) aux Pays-Bas et le Partiet Nyans (sv) en Suède[124]).
    5. Le MoDem est membre du PDE.
    6. L'UDI et le Parti radical sont membres de l'ALDE.
    7. Le Parti nationaliste basque est membre du PDE.
    8. Via est membre du MPCE.
    9. Certains membres du R&PS appartiennent à l'ALE.
    10. Emmanuel Maurel, eurodéputé de GRS, siège au groupe de la Gauche.
    11. Soutenue par les associations Droits du parent et de l'enfant, Racine d’Enfants, Mamies Papis Chagrin, Équité parentale, Égalité Parentale, Nous voulons voir nos petits-enfants, J’aime mes 2 parents, Parents Dynamiques, Père Enfant Mère et 24 h du Mans pour l’Égalité Parentale.
    12. Les listes FL, CC et LDF, PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, DNM, PP, PACE et PD ont été testées à moins de 0,5 %
    13. Les listes FL, CC et LDF, PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, DNM, PP, PACE et PD ont été testées à moins de 0,5 %
    14. Les listes FL, PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, CC DNM, PP, PACE, PD et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    15. Les listes FL, PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, CC DNM, PP, PACE, PD et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    16. La liste FL a été testée à 0,5 % ; les listes PRC, DNM, PACE, ANC, DR, PT, RS, PD, NCF, LN, É, PP, DLE, RL, RC, EDE et CC ont été testées à moins de 0,5 %
    17. La liste PRC a été testée à 1 %, la liste PT a été testée à 0,5 %
    18. Les listes FL, PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, CC DNM, PP, PACE, PD et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    19. Les listes PRC, PT et LDF ont été testées à 0,5 % ; les listes DR, ANC, RS, É, NCF, LN, RL, FL, DLE, RC, EDE, DNM, PP, CC, PACE et PD ont été testées à moins de 0,5 %
    20. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 1 %
    21. Les listes PT, PACE, FL, DLE et LDF ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, DR, ANC, RS, É, NCF, LN, RL, RC, EDE, DNM, PP, CC et PD ont été testées à moins de 0,5 %
    22. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 1 %
    23. Les listes PT et RS ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, ANC, É, NCF, LDF, DNM, PP, CC et PD ont été testées à moins de 0,5 % ; les listes DR, EDE, RC, PACE, FL, LN, RL et DLE ont été testées à 0 %
    24. PT : 0,54 % ; PD : 0,50 % ; PRC : 0,49 % ; PP : 0,45 % ; ANC : 0,35 % ; RS : 0,31 % ; É : 0,27 % ; NCF : 0,26 % ; PACE : 0,26 % ; DLE : 0,22 % ; DNM : 0,21 % ; RL : 0,18 % ; CC : 0,18 % ; FL : 0,13 % ; EDE : 0,12 % ; DR : 0,09 % ; Les listes LN, RC et LDF ont été testées à 0 %
    25. Les listes FL, CC et LDF ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, DNM, PP, PACE et PD ont été testées à moins de 0,5 %
    26. Les listes RS, PP et DLE ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, DNM, PACE, ANC, DR, PT, PD, NCF, LN, FL, É, RL, RC, EDE et CC ont été testées à moins de 0,5 %
    27. Les listes FL, PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, CC DNM, PP, PACE, PD et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    28. Les listes PT et RS ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, DR, ANC, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, CC, DNM, DLE et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    29. La liste FL a été testée à 0,5 % ; les listes PRC, DR, ANC, PT, RS, É, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, CC DNM, PP, PACE, PD et LDF ont été testées à 0 %
    30. Les listes PRC, É et FL ont été testées à 0,5 % ; les listes DNM, PACE, ANC, DR, PT, RS, PD, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, PP et CC ont été testées à moins de 0,5 %
    31. Les listes PT, RS, PRC, DR, ANC, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, CC, DNM, DLE et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    32. Les listes PRC, FL, et DLE ont été testées à 0,5 % ; les listes PT, DR, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, RL, RC, PP, EDE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    33. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 1 %
    34. La liste PACE a été testée à 0,5 % ; les listes PT, PRC, DR, ANC, RS, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, CC, DNM, DLE et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    35. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 1 %
    36. Les listes PT, RS, PACE et DLE ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, DR, ANC, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    37. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    38. Les listes PP, ANC, et RS ont été testées à 0,5 % ; les listes DNM, PACE, PRC, DR, PT, É, PD, FL, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, et CC ont été testées à moins de 0,5 %
    39. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC, DNM et LDF ont été testées à moins de 0,5 %
    40. Les listes DNM, PP, PACE, PD, et PT ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, DR, ANC, RS, É, FL, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, CC et LDF ont été testées à 0 %
    41. La liste PRC a été testée à 1 %, les listes PT, PD, DLE et RL ont été testées à 0,5 % ; les listes DNM, PACE, PP, ANC, DR, RS, É, , FL, NCF, LN, RC, EDE, et CC ont été testées à moins de 0,5 %
    42. Les listes DNM, PP, PACE, ANC, et PT ont été testées à 0,5 % ; les listes PRC, DR, RS, É, PD, FL, DLE, NCF, LN, RL, RC, EDE, et CC ont été testées à moins de 0,5 %
    43. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC et DNM ont été testées à moins de 1 %
    44. Les listes PRC, DR, PT, ANC, RS, PACE, É, PD, NCF, LN, FL, RL, RC, PP, EDE, DLE, CC et DNM ont été testées à moins de 1 %
    45. Soutenue par les associations Droits du parent et de l'enfant, Racine d’Enfants, Mamies Papis Chagrin, Équité parentale, Égalité Parentale, Nous voulons voir nos petits-enfants, J’aime mes 2 parents, Parents Dynamiques, Père Enfant Mère et 24 h du Mans pour l’Égalité Parentale.

    Références

    1. a et b Européennes 2024 : Emmanuel Macron annonce la dissolution de l'Assemblée nationale après la victoire du RN au scrutin
    2. « Résultats des européennes 2024 : Emmanuel Macron annonce la dissolution de l'Assemblée nationale et des élections législatives le 30 juin et le 7 juillet », sur Franceinfo, (consulté le )
    3. Romain David, « UE : quel bilan pour Ursula von der Leyen ? », sur Public Sénat, (consulté le ).
    4. « Ursula von der Leyen, du « joker » de 2019 à la figure incontournable de 2024 », sur Les Echos, (consulté le ).
    5. « Comment la colère des agriculteurs s’est étendue en Europe », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    6. Pauline Paillassa, « CARTES. Portugal, Pays-Bas, Italie... Visualisez la progression des partis d'extrême droite en Europe lors des législatives depuis 2010 », sur Franceinfo, (consulté le ).
    7. « Élections européennes : le patron des chasseurs Willy Schraen sera candidat en 2024 », Paris-Normandie, (consulté le ).
    8. « Avec plus de 80 députés, le RN passe devant LR et s'offre une victoire historique », sur Le HuffPost, (consulté le ).
    9. « Réforme des retraites : une large mobilisation est lancée, première union syndicale depuis 12 ans », Le Nouvel Obs, (consulté le ).
    10. « Réforme des retraites : le gouvernement utilise l'article 49.3 pour faire passer le texte à l'Assemblée - France Bleu », sur ici, par France Bleu et France 3, (consulté le ).
    11. « Grève contre la réforme des retraites : la police recense 1,27 million de manifestants, les syndicats plus de 2,5 millions », sur France Info, (consulté le ).
    12. « Immigration : le projet de loi exacerbe les tensions à droite et dans la majorité », Les Échos, (consulté le ).
    13. « Le déficit public de la France sera « supérieur à 5 % » du PIB en 2023, confirme le gouvernement », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    14. « Le déficit public de la France atteint 5,5 % du PIB en 2023 selon l'Insee, plus que les 4,9 % initialement prévus par le gouvernement », sur France Info, (consulté le ).
    15. « Européennes : Macron cherche sa tête de liste », La Tribune, 2024-01-21cet05:50:00+0100 (consulté le ).
    16. « Européennes: Bruno Le Maire assure qu'il ne sera pas candidat en 2024 », sur BFM TV (consulté le ).
    17. « Élections européennes : Stéphane Séjourné nommé au Quai d'Orsay, la majorité recommence à cogiter sur sa tête de liste », sur France Info, (consulté le ).
    18. « Européennes : Macron choisit Valérie Hayer », La Tribune, 2024-02-25cet06:20:00+0100 (consulté le ).
    19. « Elections européennes : pourquoi la majorité présidentielle a choisi Valérie Hayer, si peu connue du grand public, comme tête de liste », sur France Info, (consulté le ).
    20. « Valérie Hayer : «Le président de la République m'a proposé d'être tête de liste de la majorité pour les élections européennes» », Le Figaro, (consulté le ).
    21. « Parti socialiste : Olivier Faure appelle à « dépasser le conflit » interne autour de la Nupes, le débat sur les européennes est ouvert », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    22. « Reconduire la Nupes aux européennes 2024 ? La discussion s'engage », Les Échos, (consulté le ).
    23. « "Quand c'est non, c'est non" : Marine Tondelier, nouvelle cheffe d'EELV, ferme définitivement la porte à une liste Nupes aux européennes », sur France Info, (consulté le ).
    24. Davide Basso, « Européennes 2024 : les Verts et les communistes « sceptiques » à l’idée d’une union de la gauche », sur EurActiv, (consulté le ).
    25. « Européennes : Léon Deffontaines désigné « chef de file » des communistes », Le Monde, (consulté le ).
    26. Pierre Lepelletier, « Élections européennes 2024 : Marie Toussaint désignée tête de liste des écologistes. », Le Figaro, (consulté le ).
    27. « Elections européennes 2024 : Raphaël Glucksmann annonce sa candidature, sans doute avec le PS », Le Monde, (consulté le ).
    28. « Raphaël Glucksmann : « Je suis candidat aux élections européennes » » Accès payant, Le Nouvel Obs, (consulté le ).
    29. a et b Hugo Palacin et Valentin Ledroit, « Elections européennes 2024 : les candidats têtes de liste en France », sur Toute l'Europe, (consulté en ).
    30. Victoria Koussa, « Élections européennes : Raphaël Glucksmann pourra-t-il sauver le Parti socialiste ? » Accès libre, sur France Info, (consulté le ).
    31. « Elections européennes 2024 : Manon Aubry sera la tête de liste de la France insoumise », sur France Info, (consulté le ).
    32. Hugo Palacin, « Elections européennes 2024 : qu'indiquent les sondages pour la France ? - Touteleurope.eu », Touteleurope.eu,‎ (lire en ligne, consulté le )
    33. « Sondage européennes 2024 : tous les résultats du baromètre Eurotrack », (consulté le )
    34. François Vignal, « Européennes 2024 : les sondages peuvent-ils encore bouger ? », (consulté le )
    35. Dominique Albertini, « Sondage Viavoice : à quinze jours des Européennes, l’écrasante avance du RN » (consulté le )
    36. « Élections européennes : une 34e liste validée par le ministère de l'Intérieur après avis du Conseil d'État », sur France Info, (consulté le ).
    37. Proclamation des résultats de l'élection des représentants au Parlement européen.
    38. a et b « Elections européennes : quel est le bilan du Rassemblement national au Parlement européen ? », sur Franceinfo, (consulté le )
    39. « Révision des règles sur les élections et circonscription paneuropéenne », sur Parlement européen, (consulté le ).
    40. Vie publique, « Européennes 2024 : 37 listes candidates », sur Vie publique, (consulté le )
    41. a b c d e f g h i j k l m n o et p « France entière - Elections Européennes 2024 - Publication des résultats des élections en France », sur resultats-elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).
    42. « Le seuil de 5 % de voix aux européennes est bien conforme à la Constitution », 20 Minutes, (consulté le ).
    43. « Décision n° 2019-811 QPC du 25 octobre 2019 | Conseil constitutionnel », sur Conseil constitutionnel (consulté le ).
    44. « Tout savoir sur les élections européennes de juin 2024 | Ministère de l'Intérieur et des Outre-mer », sur www.interieur.gouv.fr (consulté le ).
    45. a b et c A. B., « Tout savoir sur la liste du Parti révolutionnaire communistes », L'Alsace, (consulté le ).
    46. Fabien Cazenave, « Européennes 2024 : la France gagne deux eurodéputés et passe de 79 à 81 élus », Ouest-France, (consulté le ).
    47. « Élections européennes : Emmanuel Macron face au risque d’un désaveu cinglant », sur SudOuest.fr, (consulté le )
    48. « Elections européennes 2024 : le débat entre Gabriel Attal et Jordan Bardella aura lieu le 23 mai sur France 2 », sur Franceinfo, (consulté le )
    49. a et b Ouest-France, « Européennes : Gabriel Attal débarque par surprise sur franceinfo pour défendre Valérie Hayer », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
    50. « Valérie Hayer invisibilisée par Gabriel Attal ? La candidate déplore une instrumentalisation du féminisme », sur Le HuffPost, (consulté le )
    51. Jonathan Bouchet-Petersen, « Elections européennes 2024 : Valérie Hayer humiliée par Gabriel Attal, l’illustration du melon au sommet de l’Etat », sur Libération (consulté le )
    52. « ÉDITO - Européennes : Alba Ventura dénonce le comportement "grossier" et "condescendant" de Gabriel Attal lors d'un débat télévisé », sur www.rtl.fr, (consulté le )
    53. « Européennes 2024 : Raphaël Glucksmann siphonne l'électorat des Ecologistes », sur Les Echos, (consulté le )
    54. François Vignal, « Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ? », sur Public Sénat, (consulté le )
    55. « Rima Hassan, juriste, dénonce «cet élan qui consiste à nuire aux paroles palestiniennes» », sur RFI, (consulté le )
    56. « Que risque-t-on à balancer le 06 de son cyberharceleur sur les réseaux ? », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
    57. Marion Rivet, « Emma Rafowicz, candidate PS victime d'antisémitisme : "Je dénonce ceux qui laissent ces propos infuser à gauche" », sur www.marianne.net, (consulté le )
    58. « La présidente des Jeunes socialistes Emma Rafowicz victime d’antisémitisme en ligne - L'Humanité », sur https://www.humanite.fr, (consulté le )
    59. « Emma Rafowicz : « La LFIsphère a une vision identitaire de la société » », sur Le Point, (consulté le )
    60. « Européennes 2024 : revivez les temps forts du débat entre les principales têtes de liste », sur Public Sénat, (consulté le ).
    61. a et b Hugo Palacin, « Elections européennes 2024 : quand et avec quels candidats auront lieu les prochains débats télé et radio ? », sur Toute l'Europe, (consulté le ).
    62. Paolo Philippe et Laure Cometti, « Elections européennes : agriculture, gestion de l’eau, crise énergétique... Suivez le débat consacré à la transition écologique et sociale », sur Franceinfo, (consulté le ).
    63. Elisa Robuchon, « Élections européennes : ce qu’il faut retenir du débat centré sur l’écologie », Sud Ouest, (consulté le ).
    64. « Paris 2024, sécheresse, océans, Ethic et choc des savoirs au sommaire du Grand JT des Territoires avec lindependant.fr », L'Indépendant, (consulté le ).
    65. Le grand débat d’ETHIC pour les élections européennes sur ETHIC () Consulté le .
    66. « Elections européennes 2024 : comment suivre le débat du 10 avril entre les têtes de liste ? », sur Toute l'Europe, (consulté le ).
    67. « Élections européennes : revivez le grand débat des têtes de liste françaises », sur France 24, (consulté le ).
    68. Alan Le Bloa, « Élections européennes : débat à Angers sur le climat, ce qui sépare les candidats sur cet enjeu », Ouest-France, (consulté le ).
    69. Quel avenir pour le Pacte Vert européen ? Le débat. sur The Shift Project () Consulté le .
    70. « Européennes : un grand débat le 16 avril sur Wéo et le site du Courrier picard », Le Courrier picard, (consulté le ).
    71. « Élections européennes : le grand débat en intégralité », sur Wéo, (consulté le ).
    72. Francis Brochet, « Élections européennesDevant le Medef, un débat et sept candidats en quête de crédibilité » Accès payant, Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    73. Auditions des candidats aux élections européennes | L'intégrale sur Mouvement des entreprises de France () Consulté le .
    74. « [Événement] Européennes : Suivez en direct vidéo le grand débat entre 7 têtes de liste aux élections européennes », sur LCP - Assemblée nationale, (consulté le ).
    75. Jacques Paugam, « Européennes 2024 : Jordan Bardella, cible du débat entre les têtes de liste », Les Échos, (consulté le ).
    76. « EN DIRECT - "La Grande Confrontation" sur LCI : suivez le débat sur les européennes ce mardi à 20h30 », sur TF1 Info, (consulté le ).
    77. « Européennes 2024 : pour ce premier débat, les huit principales têtes de liste ont confronté leurs propositions sur la guerre en Ukraine, la souveraineté ou la transition énergétique », Le Monde, (consulté le ).
    78. Jérémie Lamothe, Marie Pouzadoux et Sandra Favier, « Elections européennes 2024 : revivez le débat entre les huit principales têtes de liste françaises », Le Monde, (consulté le ).
    79. « Story 4 : Européennes, débat décisif ce soir sur BFMTV - 27/05 », sur BFMTV, (consulté le ).
    80. « Le billet de Jonathan Bouchet-Petersen. Zapper le débat des européennes sur CNews, le choix imparfait de Toussaint et Glucksmann », sur Libération,
    81. « «Quelle France dans quelle Europe ?» : six candidats aux européennes débattent ce jeudi soir sur CNEWS », sur CNEWS, (consulté le ).
    82. Juliette MARIE, « INFO OUEST-FRANCE. Élections européennes : 16 candidats réunis en deux débats mardi sur « France 2 » », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
    83. « Pascal Canfin-François-Xavier Bellamy : le débat », sur video.lefigaro.fr, (consulté le ).
    84. Emmanuel Galiero et Loris Boichot, « Européennes : François-Xavier Bellamy et Pascal Canfin, un premier débat organisé par «Le Figaro» entre deux têtes d’affiche que tout oppose », Le Figaro, (consulté le ).
    85. Benoît Daragon, Quentin Laurent et Alexandre Sulzer, « Européennes : la guerre des débats télévisés aura bien lieu » Accès payant, Le Parisien, (consulté le ).
    86. « Élections européennes : le débat entre Manuel Bompard (LFI) et Sébastien Chenu (RN) en intégralité », sur BFM TV, (consulté le ).
    87. « BFMTV prépare sa couverture des élections européennes de juin », Stratégies, (consulté le ).
    88. « "Xénophobie", "Fanatisme": un duel musclé entre Maréchal et Toussaint à deux mois des européennes », sur BFM TV, (consulté le ).
    89. Justine Faure, « Élections européennes : pourquoi Marion Maréchal enchaîne les débats ? », sur TF1 Info, (consulté le ).
    90. « Duel Hayer-Maréchal sur CNews, Bardella séduit les patrons : les indiscrets du JDD » Accès payant, Le Journal du dimanche, (consulté le ).
    91. « Valérie Hayer / Marion Maréchal : Le face-à-face », sur CNews, (consulté le ).
    92. « Élections européennes 2024 : le grand débat Bardella - Valls », sur video.lefigaro.fr, (consulté le ).
    93. Romain Herreros, « Jordan Bardella débattra avec Manuel Valls après avoir été recalé par Gabriel Attal pour les européennes », sur Le HuffPost, (consulté le ).
    94. Marion L'Hour (production) et Ali Baddou (production), « Le débat des européennes, avec Jordan Bardella et Raphaël Glucksmann », sur France Info, (consulté le ).
    95. « Européennes 2024 : À quelle heure et sur quelle chaîne suivre le débat Bardella – Glucksmann ce 12 avril ? », 20 Minutes, (consulté le ).
    96. « Élections européennes: le débat entre Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy en intégralité », sur BFM TV, (consulté le ).
    97. Célestine Gentilhomme, « Européennes : en débat, Glucksmann et Bellamy tentent de raviver le clivage gauche-droite », Le Figaro, (consulté le ).
    98. Clément Guillou, « Elections européennes 2024 : Valérie Hayer ne parvient pas à s’imposer face à un Jordan Bardella moqueur, lors de leur premier débat », Le Monde, (consulté le ).
    99. « Européennes: le premier débat entre Jordan Bardella et Valérie Hayer en intégralité », sur BFM TV, (consulté le ).
    100. Agence France-Presse, « Gabriel Attal et Jordan Bardella débattront sur France 2 avant les élections européennes », Le Monde, (consulté le ).
    101. Louis Dubar et Laure Cometti, « Elections européennes 2024 : revivez le débat entre Gabriel Attal et Jordan Bardella », sur Franceinfo, (consulté le ).
    102. Arrêté du 17 mai 2024 fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 8 et 9 juin 2024 (lire en ligne)
    103. Arrêté du fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 8 et .
    104. Arrêté du modifiant l'arrêté du fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 8 et .
    105. a b et c Laure Cometti, Margaux Duguet, Fabien Jannic-Cherbonnel et Thibaud Le Meneec, « Européennes 2024 : quelles sont les 37 listes en lice pour le scrutin du 9 juin ? » [archive du ], sur Franceinfo, (consulté le ).
    106. A. B., « Européennes 2024. Tout savoir sur la liste Humanité souveraine », Le Progrès, (consulté le ).
    107. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Hugo Palacin et Valentin Ledroit, « Élections européennes 2024 : les candidats têtes de liste en France », sur Toute l'Europe, (consulté le ).
    108. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w et x « Européennes 2024 : qui sont les principaux candidats pour l’élection du 9 juin ? », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    109. « Retrouvez mon passage sur Valeurs actuelles ! », sur Mouvement conservateur, (consulté le ).
    110. Célestine Gentilhomme, « Européennes : la présidente du Mouvement Conservateur, Laurence Trochu, rejoint la liste Reconquête », Le Figaro, (consulté le ).
    111. a b c d e f g h i et j Daphné Deschamps et Arthur Weil-Rabaud, « Sept listes d’extrême droite aux européennes », sur StreetPress, (consulté le ).
    112. a b c d e f g h i et j Maxime Macé et Pierre Plottu, « D’extrême droite, complotistes, ou les deux : ces petites listes en lice aux européennes » Accès payant, Libération, (consulté le ).
    113. Davide Basso, Agence France-Presse, « Européennes : Manon Aubry désignée « coordinatrice » pour LFI, l'hypothèse Ségolène Royal écartée », sur EurActiv, (consulté le ).
    114. « Plein soutien à la liste de Manon Aubry ! », sur Gauche écosocialiste, (consulté le ).
    115. a et b Hugo Palacin, « Élections européennes 2024 : qui sont les candidats de la liste La France insoumise (LFI) ? », sur Toute l'Europe, (consulté le ).
    116. Annaëlle Dorressamy et Nadine Bachelot, « Huguette Bello, présidente de la Région Réunion, sera candidate aux élections européennes de 2024 », sur Réunion La Première, (consulté le ).
    117. Aida Sanchez Alonso, « Selon Walter Baier, les parti établis "légitiment" l'extrême droite », sur Euronews, (consulté le ) : « Jean-Luc Mélenchon, qui est le leader de La France Insoumise, l'un des partis observateurs de la gauche européenne, considère la situation à Gaza comme un génocide. ».
    118. Fabien Escalona, « Européennes : les Insoumis font « alliance à part » au sein de la gauche radicale » [archive du ] Accès payant, sur Mediapart, (consulté le ) : « L’eurodéputée nie toute idée de compétition avec le PGE, dont certains membres de "Maintenant la gauche !"  [sic] font pleinement partie, là où LFI n’y est qu’observatrice. ».
    119. a b c d e f g h i et j Pierre Breteau, Romain Geoffroy, Romain Imbach, Manon Romain, Maxime Ferrer et Maxime Vaudano, « Qui sont les candidats aux élections européennes de 2024 ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    120. Jean-Pierre Stroobants, « Des listes « Free Palestine » aux élections européennes », Le Monde,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ).
    121. A. B., « Européennes 2024. Tout savoir sur la liste de l'Union des démocrates musulmans français », Le Progrès, (consulté le ).
    122. Paul Sugy, « Européennes : une liste «Free Palestine», dont le logo prône la disparition d’Israël, officiellement candidate », Le Figaro, (consulté le ).
    123. « Lancement de la coalition Free Palestine Party », sur Union des démocrates musulmans français, (consulté le ).
    124. Amandine Hess, « Élections européennes 2024 : la guerre à Gaza s'invite dans la campagne électorale », sur Euronews, (consulté le ).
    125. « Européennes : le Parti animaliste retente sa chance en solo » Accès payant, Chez Pol, Libération, (consulté le ).
    126. Yves-Marie Robin, « Élections européennes : le Parti animaliste « convaincu » d’obtenir des eurodéputés », Ouest-France, (consulté le ) : « "La spécificité de notre parti, c’est qu’il dépasse les clivages politiques classiques droite-gauche" ».
    127. Hugo Forquès, « Européennes : le Parti animaliste a les crocs » Accès payant, sur La Tribune, (consulté le ) : « Il y a cinq ans, pour sa première participation aux européennes, le mouvement fondé en 2016 et qui se veut "trans-partisan" avait récolté 2 % des voix, soit près de 500 000 électeurs. ».
    128. Clémence Barral, « Petit tour de France de quelques résultats inattendus de ces européennes », Le Figaro, (consulté le ).
    129. Célestine Gentilhomme, « Européennes : pourquoi les petites listes se multiplient » Accès payant, Le Figaro, (consulté le ).
    130. Yves-Marie Robin, « Elections européennes 2024 : le Parti pirate à l’abordage de l’Europe », Ouest-France, (consulté le ) : « Le Parti pirate se classe plutôt à gauche. ».
    131. Matthieu Deprieck, « Européennes : les places seront chères sur la liste Renaissance » Accès payant, L'Opinion, (consulté le ).
    132. « L'UDI se rallie à Renaissance pour les élections européennes », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    133. Jean-Luc Icard, « Politique.. PACE, le Parti des citoyens européens présente une liste aux élections européennes », Haute-Provence info,‎ (lire en ligne).
    134. « LA FRANCE A DES ELLES, de nouveau partenaire de PACE », sur pace-europe.eu, (consulté le ).
    135. Fabien Cazenave, « Aux élections européennes, les fédéralistes tentent de promouvoir une vraie Europe », Ouest-France, (consulté le ).
    136. a et b « INFOGRAPHIE. Qui sont les prétendants à l'élection présidentielle 2022 ? Consultez notre liste des candidats actualisée au fil de la campagne », sur Franceinfo, (consulté le ).
    137. Floriane Dumont, « RENNES : Le Parti Équinoxe se lance dans les élections européennes », sur Presse Agence, (consulté le ).
    138. Yves-Marie Robin, « Équinoxe, une jeune liste écologiste aux élections européennes », Ouest-France, (consulté le ).
    139. « Équinoxe, le nouveau parti écolo et pronucléaire », Le Point, (consulté le ).
    140. A. B., « Tout savoir sur la liste Union populaire républicaine », Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    141. a b et c « Européennes 2024 : Focus sur la liste ASSELINEAU-FREXIT », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
    142. « Union populaire républicaine (UPR) », sur Conspiracy Watch (consulté le ).
    143. Hugo Romani, « Européennes 2024: où en sont les partis souverainistes de François Asselineau et Florian Philippot? », sur Slate.fr, (consulté le ).
    144. « Trois adhérents du mouvement Brouette de Melrand dans la course aux européennes », Ouest-France, (consulté le ).
    145. Laurent de Boissieu, « Écologie, Pacifisme et Objection de Croissance (EPOC) », sur France Politique (consulté le ).
    146. A. B., « Tout savoir sur la liste Paix et décroissance », Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    147. A. B., « Tout savoir sur la liste Pour une autre Europe », Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    148. William Audureau, « Régionales : d’où viennent les listes "Un nôtre monde", citoyennistes et antivaccin ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    149. « Notre programme et nos candidats pour les élections européennes 2024 avec François-Xavier Bellamy », sur Les Centristes - Le Nouveau Centre, (consulté le ).
    150. Isabelle Lassalle, « Élections européennes : Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte Ouvrière, annonce sa candidature », sur France Bleu, (consulté le ).
    151. Hugo Palacin et Valentin Ledroit, « Élections européennes 2024 : les candidats têtes de liste en France », sur Toute l'Europe, (consulté le ).
    152. « CO no 1327 () – Éditorial – Le 8 juin, votez pour la liste « Lutte ouvrière, le camp des travailleurs » conduite par Nathalie Arthaud et Jean-Pierre Mercier, avec Jean-Marie Nomertin et Gabriel Jean-Marie », Combat ouvrier,‎ (lire en ligne).
    153. (en) « European Social Survey. Appendix A3 political parties »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur Enquête sociale européenne, (consulté le ).
    154. Alexis Graillot, « Européennes : L’Europe est "une foire d’empoigne entre brigands, créée par et pour les intérêts des capitalistes", dénonce Nathalie Arthaud », sur Public Sénat, (consulté le ).
    155. A. B., « Tout savoir sur la liste de Lutte ouvrière », Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    156. Stéphane Vernay, « Pierre Larrouturou monte une liste Nouvelle Donne pour les européennes » Accès payant, Ouest-France, (consulté le ).
    157. Georges Kuzmanovic, « Georges Kuzmanovic : « Nous présentons une liste citoyenne aux européennes, pour dire non... 3 fois non » », Marianne, (consulté le ).
    158. a et b Pauline Brassart, « Avec les élections européennes, le parti bonapartiste L’Appel au peuple veut "retrouver une visibilité médiatique" », La Dépêche du Midi, (consulté le ).
    159. « Européennes 2024 : Focus sur la liste NOUS LE PEUPLE », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
    160. A. B., « Tout savoir sur la liste du Parti des travailleurs », Le Dauphiné libéré, (consulté le ) : « Convoquer "une assemblée constituante souveraine" pour "établir une authentique démocratie, dans le pays et en Europe". ».
    161. « Communiqué de presse des Patriotes du 15 septembre 2023 », sur Les Patriotes, (consulté le ).
    162. Agence France-Presse, « Européennes: Florian Philippot et Jean-Frédéric Poisson font liste commune pour le Frexit », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le ).
    163. a et b « Européennes 2024 : Focus sur la liste L'EUROPE ÇA SUFFIT ! », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
    164. Daphné Deschamps, Arthur Weil-Rabaud et Nnoman Cadoret, « Philippot au pays des conspirationnistes », sur StreetPress, (consulté le ).
    165. A. B., « Tout savoir sur la liste Les Patriotes », Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    166. a et b « Européennes 2024 : Focus sur la liste NON ! PRENONS-NOUS EN MAINS ! », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
    167. Romane Lizée, « Pierre-Marie Bonneau, une robe noire au service des nationalistes », sur StreetPress, (consulté le ).
    168. a b et c « Européennes 2024 : Focus sur la liste FORTERESSE EUROPE », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
    169. A. B., « Tout savoir sur la liste Forteresse Europe », Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    170. a et b Maxime Macé et Pierre Plottu, « Les ultranationalistes, toujours orphelins de Pétain » Accès payant, Libération, (consulté le ).
    171. Agence France-Presse, « Le Parti socialiste décide de présenter une liste autonome aux élections européennes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
    172. Pierre Lepelletier, « Européennes : le PS confirme sa liste autonome » Accès payant, Le Figaro, (consulté le ).
    173. Jannick Alimi, « À gauche ou a droite cinquante nuances d'écologie », Le Parisien, (consulté le ).
    174. « Les échos et les off de la rédaction de Presse Océan », Presse Océan,‎ (lire en ligne).
    175. Xavier Regnier, Agence France-Presse, « Qui retrouve-t-on dans les 37 listes aux élections européennes ? », 20 Minutes, (consulté le ).
    176. Agence France-Presse, « Élections européennes 2024 : Jean Lassalle conduira la liste de l'Alliance rurale aux côtés du patron des chasseurs Willy Schraen », Franceinfo, (consulté le ).
    177. Alexandra Ayo Barro, « Présidentielle 2022 : retour sur le parcours du candidat Jean Lassalle », Femme actuelle, (consulté le ).
    178. Kevin Dupont, « Présidentielle française : où en sont les candidats en quête de 500 parrainages ? », Moustique, (consulté le ).
    179. (en) « France », sur Europe Elects (consulté le ).
    180. A. B., « Tout savoir sur la liste Alliance rurale », Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
    181. a b et c « Mouvements citoyens qui ont décidé de partir ensemble aux Européennes pour vous défendre », sur France Libre (consulté le ).
    182. « Union de la Résistance - Soutien France Libre », sur France Libre (consulté le ).
    183. Christine Kerdellant, « L'hégémonie numérique de l'extrême droite », Les Échos, (consulté le ).
    184. « Francis Lalanne et Dieudonné sur une même liste aux élections européennes », 20 Minutes, (consulté le ).
    185. PS, « Élections européennes 2024 : "La France libre", "Paix et décroissance"... on vous présente les petites listes inconnues », La Dépêche du midi, (consulté le ).
    186. « Européennes 2024 : Focus sur la liste FRANCE LIBRE », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
    187. Maxime Macé et Pierre Plottu, « Européennes : vers une liste Lalanne-Dieudonné » Accès payant, Libération, (consulté le ).
    188. A. B., « Tout savoir sur la liste La France libre », Le Dauphiné libéré, 31/50/2024 (consulté le ).
    189. a et b « Le PRG et les régionalistes de R&PS ouvrent une coalition pour l’Europe et les territoires », sur Parti radical de gauche, (consulté le ).
    190. « Le PRG, les régionalistes de R&PS et Volt France renforcent la coalition pour l’Europe et les territoires », sur Parti radical de gauche, (consulté le ).
    191. a b et c Agence France-Presse, « Élections européennes 2024 : le Parti radical de gauche et ses alliés lancent leur liste », Le Monde, (consulté le ).
    192. Alexis Graillot, « Européennes : "Le radicalisme de gauche, c’est plus utile à la France que les débats woke, communautaristes et identitaristes", défend Guillaume Lacroix », sur Public Sénat, (consulté le ).
    193. a b et c « Qui sommes-nous ? », sur Volt France (consulté le ).
    194. Léna Coulon, « Léon Deffontaines, jeune communiste à l’assaut des européennes », Libération, (consulté le ).
    195. a et b Paul Turban, « Européennes 2024 : la liste communiste reçoit le soutien d'Arnaud Montebourg », Les Échos, (consulté le ).
    196. « Elections européennes du 9 juin 2024 - le MRC s'engage ! », sur Mouvement républicain et citoyen, (consulté le ).
    197. a et b Diego Chauvet, « Européennes 2024 : le PCF valide sa liste et vise le million de voix », L'Humanité, (consulté le ).
    198. « Européenne 2024 : Max Louis-Thérèse, un combat face aux inégalités sociales », sur Antilla Martinique, (consulté le ).
    199. « Réunion publique élections européennes », sur Humains et Dignes (consulté le ).
    200. Paméla Rougerie, « « Un moyen de se faire connaître » : une candidate aux européennes fait campagne avec une photo retouchée », Le Parisien, (consulté le ).
    201. « Détail sur le parti », sur Europe Égalité Écologie (consulté le ).
    202. Maud Rieu, « Élections européennes : qui est Hadama Traoré, le candidat de Démocratie représentative ? », Sud Ouest, (consulté le ).
    203. Laurent de Boissieu, « Démocratie Représentative (DR) », sur France Politique, (consulté le ).
    204. a b et c Tris Acatrinei, « « Pour moi, le lobby LGBT est un vrai problème » : l’interview d’Hadama Traoré (Démocratie Représentative) chez Hugo Au Perchoir », sur Projet Arcadie, (consulté le ).
    205. a et b Anthony Cortes, « Qui est Hadama Traoré, l'organisateur du rassemblement interdit de soutien au tueur de la Préfecture », Marianne, (consulté le ).
    206. « Bouresse : Europe démocratie espéranto fait son université d’été » Accès payant, La Nouvelle République du Centre-Ouest, (consulté le ).
    207. « Européennes 2024 », sur LDF - Liberté Démocratique Française (consulté le ).
    208. Martin Lagrave, « Européennes 2024 : une nouvelle liste d’anciens gilets jaunes s’engage dans la bataille », Le Figaro, (consulté le ).
    209. a et b « Européennes 2024 : Focus sur la liste LIBERTÉ DÉMOCRATIQUE FRANÇAISE », sur Conspiracy Watch, (consulté le ).
    210. « Arrêté du 23 mai 2024 modifiant l'arrêté du 17 mai 2024 fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 8 et 9 juin 2024 » Accès libre, sur Légifrance, (consulté le )
    211. « Arrêté du 17 mai 2024 fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 8 et 9 juin 2024 » Accès libre, sur Légifrance, (consulté le )
    212. « Attal recule, Bardella au pinacle, Glucksmann émerge », sur Odoxa, (consulté le ).
    213. « Européennes 2024 : le RN largement en tête, avec 31 % d’intentions de vote, selon notre sondage Odoxa », sur Public Sénat, (consulté le ).
    214. « France entière - Elections Européennes 2024 - Publication des résultats des élections en France », sur resultats-elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).
    215. « Résultats des européennes 2024 : 93% des communes ont placé Jordan Bardella et le Rassemblement national en tête », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
    216. Ju. M. et J. P. et E. Duj, « DIRECT. Législatives : une réunion entre Marine Le Pen, Marion Maréchal et Jordan Bardella prévue cet après-midi » Accès libre, sur La Voix du Nord, (consulté le )
    217. « Elections européennes : taux de participation à 12h » (consulté le ).
    218. « France entière - Elections Européennes 2024 - Publication des résultats des élections en France », sur www.resultats-elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
    219. « Européennes 2019 : en France, 50,12 % de participation, mieux qu'en 2014 », sur Toute l'Europe.eu (consulté le ).
    220. a et b « Européennes 2024. Macron dissout l’Assemblée nationale, législatives les 30 juin et 7 juillet » [archive du ] Accès libre, sur Ouest France, (consulté le )
    221. Glenn Gillet, « "Un désaveau cinglant": Bardella demande à Macron de dissoudre l'Assemblée nationale » [archive] Accès libre, BFMTV, (consulté le )
    222. BFMTV, « Le RN en tête des élections européennes: le discours intégral de Jordan Bardella », (consulté le )
    223. « Adresse aux Français » [archive du ], palais de l'Élysée, (consulté le )
    224. « Prise de parole d'Emmanuel Macron: «C'est totalement inédit», décrypte Alexandre Devecchio » [archive], Le Figaro, (consulté le )
    225. « « Une décision grave, lourde » : Emmanuel Macron dissout l’Assemblée nationale » [archive du ] Accès libre, Le Parisien,
    226. a et b Louis Haushalter, « Dissolution de l’Assemblée : à l’Élysée, dans les coulisses de la décision surprise d’Emmanuel Macron », Le Figaro, (consulté le )
    227. « Une dissolution surprise de l'Assemblée, fin de la réunion du gouvernement à l'Élysée », France 24, (consulté le )
    228. Nicolas Berrod, Victor Alexandre et Fabien Casaleggio, « Européennes 2024 : la déroute de la majorité présidentielle en deux cartes » Accès payant, Le Parisien, (consulté le )
    229. France 24, « Européennes 2024 : discours de Valérie Hayer (Renaissance), deuxième des élections » Accès libre, YouTube, (consulté le )
    230. a et b avec Agence France-Presse, « Européennes 2024 : Raphaël Glucksmann se dit «fier» de son score mais n'a «pas l'âme à la fête» après le score du RN » [archive du ], (consulté le )
    231. a et b Charlotte Belaïch, « Résultat des européennes : avec leur troisième place, le PS et Raphaël Glucksmann revoient la vie en rose » Accès libre, Libération, (consulté le )
    232. « Européennes 2024 : discours de Manon Aubry (LFI), quatrième des élections » [archive du ] Accès libre, France 24, (consulté le )
    233. « Européennes 2024 : Marie Toussaint concède une "défaite sèche et amer" pour les Verts » [archive du ] Accès libre, France 24, (consulté le )
    234. « Marine Tondelier (Les Écologistes): "Emmanuel Macron a fait la courte échelle au RN dans chaque politique qu'il a menée" » [archive du ] Accès libre, BFMTV, (consulté le )
    235. Public Sénat, « Européennes 2024: François-Xavier Bellamy "fier" de sa campagne », YouTube, (consulté le )
    236. a et b « Résultats des européennes 2024 : Reconquête ! célèbre ses premiers élus et s’offre une fragile trêve » Accès payant, Le Monde, (consulté le )
    237. « DIRECT. Législatives 2024 : Eric Zemmour annonce l'exclusion de Marion Maréchal, Nicolas Bay, Guillaume Peltier et Laurence Trochu de son parti, Reconquête » [archive du ] Accès libre, France Info, (consulté le )
    238. « Elections européennes : la Russie «suit avec attention» la situation en Europe et en France » Accès libre, sur La Voix du Nord, (consulté le )

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes