Bavincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bavincourt
Bavincourt
L'église Saint-Vaast en 2010.
Blason de Bavincourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Avesnes-le-Comte
Intercommunalité Campagnes de l'Artois
Maire
Mandat
Lionel Cayet
2014-2020
Code postal 62158
Code commune 62086
Démographie
Population
municipale
382 hab. (2015 en augmentation de 3,8 % par rapport à 2010)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 13′ 33″ nord, 2° 34′ 07″ est
Altitude Min. 125 m
Max. 177 m
Superficie 7,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Bavincourt

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Bavincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bavincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bavincourt
Liens
Site web perso.wanadoo.fr/bavincourtlarbret

Bavincourt est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bavincourt dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.

Bavincourt est située entre Arras et Doullens proche de la RN 25.

La commune se compose d'un bourg, Bavincourt, et d'un hameau, l'Arbret, ainsi baptisé de par la présence d'un arbre se dressant face à la nationale.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bavincourt
Barly Fosseux Gouy-en-Artois
Saulty Bavincourt
La Herlière Bailleulmont

Toponymie[modifier | modifier le code]

D'un nom de personne germanique + cortem.
Boveni curtis (890), Bavancurt (XIIe siècle).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire commencerait par une légende : on raconte que saint Vaast, de passage pour prêcher la bonne parole, aurait laissé ses empreintes sur un grès.

Adolphe de Beauffort, seigneur de Saclains, sur la commune actuelle de Bavincourt, trouve la mort lors de la bataille d'Azincourt en 1415[1].

Au XVe siècle, un Guy de Manchevillier, seigneur de Bavincourt, est l'époux de Catherine de Fiennes, détentrice de la seigneurie-ammanie (l'amman est le représentant du châtelain) de Saint-Georges sur l'Aa, et d'un autre fief d'environ 45 hectares, dans la châtellenie de Bourbourg. Catherine détient ce fief en tant qu'héritière et sans doute fille de Denys de Fiennes, écuyer[2].

Grâce à une situation avantageuse le long de la route « royale », aujourd’hui Nationale 25, reliant Arras à Amiens via Doullens, cette commune prit de l’importance à partir du milieu du XVIIIe siècle. L’arrivée du chemin de fer et l’ouverture d’une gare donnèrent un nouvel élan au hameau.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014[3] Michel Plaisant    
2014[4],[5],[6] en cours
(au 16 novembre 2014)
Lionel Cayet   Agriculteur et expert-comptable retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2015, la commune comptait 382 habitants[Note 1], en augmentation de 3,8 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
471346539480525525532551564
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
527545515488541504460459423
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
426453453419406407387390409
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
377403373327353347352376382
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d'hommes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 24,2 %, 45 à 59 ans = 23 %, plus de 60 ans = 13 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 16,1 %).
Pyramide des âges à Bavincourt en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ans ou +
0,0 
5,1 
75 à 89 ans
6,3 
7,3 
60 à 74 ans
9,8 
23,0 
45 à 59 ans
21,3 
24,2 
30 à 44 ans
19,5 
19,7 
15 à 29 ans
19,0 
20,2 
0 à 14 ans
24,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bavincourt

Les armes de Bavincourt se blasonnent ainsi :

d'argent au rocher de sable mouvant de la pointe, surmonté de deux lions du même, armés et lampassées de gueules[13].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Bavincourt.

Fervents croyants, les habitants ont dédié à saint Vaast leur église reconstruite en 1820. Sur la route reliant l'Arbret à Saulty, une très jolie chapelle néogothique du XIXe siècle est dédiée à Notre-Dame de Lourdes.

Une autre chapelle à la sortie de Bavincourt vers l'Arbret est consacrée à Notre-Dame Consolatrice des Affligés (façade néogothique).

Au cœur du village, autour de la place, de nombreuses maisons portent une date sur le claveau de la porte. Elles sont pour la majorité de la seconde moitié du XIXe siècle.

La motte cadastrale se trouvait près de l’église. Aujourd’hui cet emplacement est toujours occupé par un château qui s’est substitué aux constructions primitives.

Bavincourt l’Arbret compte également de remarquables pigeonniers, en brique, en pierre, de forme carrée ou octogonale.

Monument historique[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes : chapelle du XIXe siècle construite sur les plans de l'architecte diocésain Alexandre Grigny. Elle fut inaugurée en 1880. Elle est protégée au titre des Monuments Historiques : inscription par arrêté du 31 décembre 1999[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Azincourt 1415 : d'où venaient les chevaliers français morts à la bataille ? »
  2. Georges Dupas, Seigneuries et seigneurs de la châtellenie de Bourbourg, Coudekerque-Branche, Galaad Graal, , p. 115-224
  3. « Canton d’Avesnes-le-Comte: huit maires rendront leur écharpe fin mars », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne) :

    « Bavincourt : Michel Plaisant va s’arrêter là, après deux mandats déjà bien chargés. »

    .
  4. « Bavincourt: Lionel Cayet succède à Michel Plaisant au poste de maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 16 novembre 2014)
  6. « Bavincourt – «Nous désirons voir les jeunes s’investir dans le village» : Élu en 2001, Lionel Cayet, agriculteur et expert-comptable retraité, a fait deux mandats de conseiller et a été élu maire en avril. Avec sa nouvelle équipe et en adéquation avec les souhaits des habitants, il veut dynamiser sa commune et impliquer ses administrés dans les diverses actions qu’il entreprendra. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Évolution et structure de la population à Bavincourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 7 août 2010)
  13. Banque du Blason.
  14. Mérimée, base de données du Ministère de la culture