Givenchy-lès-la-Bassée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Givenchy-lès-la-Bassée
Givenchy-lès-la-Bassée
Centre-ville : mairie et église.
Blason de Givenchy-lès-la-Bassée
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité CA de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Emmanuel Herbaut
2022-2026
Code postal 62149
Code commune 62373
Démographie
Gentilé Givenchynois
Population
municipale
1 040 hab. (2019 en augmentation de 2,36 % par rapport à 2013)
Densité 267 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 46″ nord, 2° 45′ 31″ est
Altitude Min. 19 m
Max. 31 m
Superficie 3,89 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Béthune
(banlieue)
Aire d'attraction Lille (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Douvrin
Législatives 12e circonscription du Pas-de-Calais
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Givenchy-lès-la-Bassée
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Givenchy-lès-la-Bassée
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Givenchy-lès-la-Bassée
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Givenchy-lès-la-Bassée
Liens
Site web http://www.givenchyleslabassee.fr

Givenchy-lès-la-Bassée est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Givenchy-les-la-Bassée

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de trois communes :

Communes limitrophes de Givenchy-lès-la-Bassée
Festubert
Givenchy-lès-la-Bassée Violaines
Cuinchy

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie et est traversé par le canal d'Aire à la Bassée, qui passe au nord de du territoire communal.

Il s'agit d'un canal navigable de 39 km dont l'origine est à Bauvin et qui se jette dans La Lys au niveau de la commune d'Aire-sur-la-Lys[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Givenchy-lès-la-Bassée est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Béthune, une agglomération inter-départementale regroupant 94 communes[5] et 356 052 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lille (partie française) dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 201 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[8],[9].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (88 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (89,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (84,2 %), zones urbanisées (11,3 %), prairies (3,8 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (0,8 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

Habitat et logement[modifier | modifier le code]

En 2019, le nombre total de logements dans la commune était de 396, alors qu'il était de 390 en 2014 et de 327 en 2009[I 1].

Parmi ces logements, 96,4 % étaient des résidences principales, 0,3 % des résidences secondaires et 3,4 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 97,2 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 2,1 % des appartements[I 2].

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Givenchy-lès-la-Bassée en 2019 en comparaison avec celle du Pas-de-Calais et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (0,3 %) inférieure à celle du département (6,4 %) mais supérieure à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 74,5 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (74,3 % en 2014), contre 57,8 % pour le Pas-de-Calais et 57,5 pour la France entière[I 3].

Le logement à Givenchy-lès-la-Bassée en 2019.
Typologie Givenchy-lès-la-Bassée[I 1] Pas-de-Calais[I 4] France entière[I 5]
Résidences principales (en %) 96,4 85,9 82,1
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 0,3 6,4 9,7
Logements vacants (en %) 3,4 7,7 8,2

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Juvenciacum (752-757) ; Juventiacum (866) ; Juvenci juxta le Bascheie (XIIe siècle) ; Juvenchi (1207) ; Gevenchi (1250) ; Givenci (XIIIe siècle) ; Guienchy-lès-la-Bassée [lire : Givenchy (1720) ; Givincy (XVIIIe siècle)[12].

La préposition « lès » permet de signifier la proximité d'un lieu géographique par rapport à un autre lieu. En règle générale, il s'agit d'une localité qui tient à se situer par rapport à une ville voisine plus grande. La commune de Givenchy indique qu'elle se situe près de La Bassée.

En vieux français, La Bassée signifierait « Terre basse », bien que la ville soit située dans une plaine peu accidentée. L'expression « La bassée » pouvait autrefois désigner une zone humide et basse fréquemment inondée, avec un sens proche de celui que nous donnons au mot « bassin » dans l'expression « Bassin-versant »[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale, des combats y ont lieu en [réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Béthune du département du Pas-de-Calais.

Elle faisait partie de 1801 à 1991 du canton de Cambrin, année où elle est rattachée au canton de Douvrin[13]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux[modifier | modifier le code]

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 d'un nouveau canton de Douvrin

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la douzième circonscription du Pas-de-Calais.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Givenchy-lès-la-Bassée était membre de la communauté d'agglomération de l'Artois, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette intercommunalité a fusionné avec ses voisines pour former, le , la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 septembre 2022[14] Jacques Herbaut[15],[16]   Démissionnaire
septembre 2022[17],[18] En cours
(au 21 octobre 2022)
Emmanuel Herbaut   Fils de Jacques Herbaut

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Population et société[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Givenchynois[19].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[21].

En 2019, la commune comptait 1 040 habitants[Note 3], en augmentation de 2,36 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
507527508543532544532506527
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
590600489488444483473449491
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
557626688331407398385354387
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
4735215547488038138379371 011
2019 - - - - - - - -
1 040--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 36,8 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 21,5 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 515 hommes pour 511 femmes, soit un taux de 50,19 % d'hommes, légèrement supérieur au taux départemental (48,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,4 
2,6 
75-89 ans
6,1 
18,3 
60-74 ans
15,6 
20,1 
45-59 ans
22,0 
20,5 
30-44 ans
20,7 
15,8 
15-29 ans
14,5 
22,7 
0-14 ans
20,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Givenchy-lès-la-Bassée Blason
D'or à trois huchets de sinople, enguichés et virolés d'argent, liés de gueules[26].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

Site de l'Insee[modifier | modifier le code]

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - canal d'Aire à la Bassée (E35-0282 ) » (consulté le )
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Béthune », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lille (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. Dictionnaire topographique du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Bibliothèque nationale de France.
  13. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. « Jacques Herbaut, maire de Givenchy-lès-la-Bassée depuis 1983, démissionne : Il était maire de Givenchy-lès-la-Bassée depuis 1983. Âgé de 76 ans, Jacques Herbaut va démissionner de ses fonctions pour raisons de santé lors du conseil municipal de ce jeudi soir. C’est le plus vieux maire en l’exercice de l’arrondissement », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. Anna Morello, « Givenchy-lès-La bassée : Jacques Herbaut, maire d’une commune où l’on « tient à conserver l’esprit de clocher » : Jacques Herbaut briguera-t-il un nouveau mandat en 2014 ? Si oui, il s’agira du sixième en tant que maire. Mais l’édile affirme que la décision n’est pas encore prise. En attendant, on fait le bilan. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Givenchy-les-La Bassée : en 2015 aussi, il faudra faire avec les moyens du bord : « Face à ces assassinats, fallait-il renoncer à ce rendez-vous traditionnel qui se veut avant tout un rendez-vous citoyen, un rendez-vous républicain… », c’est ainsi que le maire, Jacques Herbaut, a entamé son discours de vœux. Une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes et La Marseillaise a été chantée. Concernant le bilan 2014, le maire a précisé qu’il y avait eu peu de réalisations, prudence budgétaire oblige. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Givenchy-lès-La Bassée: Emmanuel Herbaut élu maire ce jeudi soir dans une ambiance tendue : Suite à la démission de Jacques Herbaut pour raisons de santé, le conseil municipal s’est réuni ce jeudi soir pour élire un nouveau maire et de nouveaux adjoints. Non sans tensions au sein-même de la majorité. En cause : la filiation entre l’ancien et le nouveau maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. « Givenchy-lès-La Bassée: adjoints réélus, recours retiré, sérénité retrouvée : Le 29 septembre, Emmanuel Herbaut a été élu maire de Givenchy-lès-La Bassée. C’est le vote de ses trois adjoints qui a fait polémique. L’opposant empêché de présenter une liste a fait appel à la justice. Sans attendre la décision, le maire a reconvoqué le conseil ce lundi... dans une ambiance apaisée », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Givenchy-lès-la-Bassée (62373) », (consulté le ).
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  25. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  26. « Blason », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).