Rebreuve-Ranchicourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rebreuve.

Rebreuve-Ranchicourt
Rebreuve-Ranchicourt
La mairie.
Blason de Rebreuve-Ranchicourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Bruay-la-Buissière
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Philippe Miloszyk
2014-2018
Code postal 62150
Code commune 62693
Démographie
Population
municipale
1 074 hab. (2017 en diminution de 2,45 % par rapport à 2012)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 15″ nord, 2° 33′ 22″ est
Altitude Min. 58 m
Max. 185 m
Superficie 10,73 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Rebreuve-Ranchicourt
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Rebreuve-Ranchicourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rebreuve-Ranchicourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rebreuve-Ranchicourt

Rebreuve-Ranchicourt est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rebreuve-Ranchicourt
Beugin Houdain Maisnil-lès-Ruitz
La Comté Rebreuve-Ranchicourt Fresnicourt-le-Dolmen
Frévillers Hermin Gauchin-Légal

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale 341 dite chaussée Brunehaut reliant Arras à Thérouanne. Cependant l'agglomération n'est pas sur le tracé de la chaussée Brunehaut mais sur une dérivation.

Le 7 septembre 1579, la ville d’Hénin-Beaumont est érigée en comté, avec adjonction de la baillie et fief de Gouy-Servain, au bénéfice d'Oudart de Bournonville, chevalier, baron de Barlin et Houllefort, seigneur de Capres, Divion, Ranchicourt, Tournes, Bandas, du Maisnil, gentilhomme de la bouche du roi (maître d'hôtel du roi), chef d'une bande d'hommes d'armes, gouverneur et capitaine des ville et cité d'Arras, capitaine d'une compagnie de chevau-légers[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rebreuve-Ranchicourt dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune.
Titulaires de la fonction de maire de Rebreuve-RanchicourtVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
DébutFin
Pierre Noyelle (d)années 1950
Philippe Miloszyk (d)[2],[3]
( - )

(mort en cours de mandat (en))
10 ans et 1 mois
Danielle Mannessiez (d)[4],[5],[6]
(née le )
En cours1 an, 8 mois et 29 jours

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2017, la commune comptait 1 074 habitants[Note 1], en diminution de 2,45 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
433432409487527520562555522
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
484472469486508501493583580
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
593610622655556565509510517
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5346079518921 0241 0611 0941 0991 101
2017 - - - - - - - -
1 074--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49 % d'hommes (0 à 14 ans = 18,2 %, 15 à 29 ans = 12,8 %, 30 à 44 ans = 24,7 %, 45 à 59 ans = 26,2 %, plus de 60 ans = 18,2 %) ;
  • 51 % de femmes (0 à 14 ans = 18 %, 15 à 29 ans = 13,8 %, 30 à 44 ans = 25,4 %, 45 à 59 ans = 21,1 %, plus de 60 ans = 21,8 %).
Pyramide des âges à Rebreuve-Ranchicourt en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
0,5 
6,5 
75 à 89 ans
8,6 
11,3 
60 à 74 ans
12,7 
26,2 
45 à 59 ans
21,1 
24,7 
30 à 44 ans
25,4 
12,8 
15 à 29 ans
13,8 
18,2 
0 à 14 ans
18,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château en grès et en pierre de taille fut construit en 1778 par la famille seigneuriale du nom de Ranchicourt connue depuis 1071.

Une immense véranda a été construite pour permettre l'extension d'un restaurant gastronomique qui donne directement sur un magnifique parc paysager.

  • L'église.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Rebreuve-Ranchicourt.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

parti : au 1) fascé de vair et de gueules de six pièces, au second d'argent au chevron de gueules.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 160, lire en ligne
  2. Matthieu Botte, « Rebreuve-Ranchicourt Le maire Philippe Miloszyk est décédé », La Voix du Nord,  : « Philippe Miloszyk, le maire de la commune depuis 2008, est décédé subitement dans la soirée de mardi. [...] Adjoint dès 2001, il avait démissionné deux ans plus tard, mécontent de ne pas voir le maire en place laisser son siège comme prévu après un demi-siècle de présence. »
  3. « Rebreuve-Ranchicourt : il y avait foule pour la réélection du maire sortant », La Voix du Nord,  : « Dès le premier tour, les électeurs de Rebreuve-Ranchicourt ont fait confiance à la liste du maire sortant, Philippe Myloszik, en lui offrant 12 des 15 sièges à pourvoir. Les 3 sièges restants vont à l’équipe emmenée par l’ancien adjoint Gérard Lhermitte »
  4. Pierre-Louis Curabet-Pawlak, « L’équipe de Danielle Mannessiez ne sait toujours pas si elle va se représenter à Rebreuve-Ranchicourt », La Voix du Nord,  : « Touchée en plein mandat par le décès du maire Philippe Miloszyk en avril 2018, l’équipe de la maire Danielle Mannessiez ne sait pas encore si elle repart en mars 2020 lors des prochaines municipales. »
  5. F. L., « Rebreuve-Ranchicourt : un hommage à Philippe Miloszyk et une longue liste de projets », La Voix du Nord,  : « La salle de l’évolution n’était pas assez grande pour les premiers vœux de Danielle Mannessiez, nouvelle maire qui a rendu hommage au regretté Philippe Miloszyk, décédé le 10 avril. »
  6. Audrey Halford, « Rebreuve-Ranchicourt : secrétaire de mairie durant trente ans, Danielle Mannessiez s’installe dans le fauteuil majoral », La Voix du Nord,  : « Passé le choc du décès du maire, Philippe Miloszyk, il a fallu vite rebondir. Danielle Mannessiez, jusqu’alors deuxième adjointe, a été élue maire en conseil municipal. »
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. « Évolution et structure de la population à Rebreuve-Ranchicourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)