Galametz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Galametz
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Blason de Galametz
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Auxi-le-Château
Intercommunalité Communauté de communes des Sept Vallées
Maire
Mandat
René Bienaimé
2014-2020
Code postal 62770
Code commune 62365
Démographie
Population
municipale
199 hab. (2014 en augmentation de 12,43 % par rapport à 2009)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 45″ nord, 2° 08′ 22″ est
Altitude Min. 37 m
Max. 131 m
Superficie 4,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Galametz

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Galametz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Galametz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Galametz

Galametz est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Galametz
Wail
Galametz Fillièvres
Quœux-Haut-Maînil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Galantmes (vers 1120), Galantinis (1123), Galandimanso (XIIe siècle), Galammeis (1155).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Galametz dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Michel Deplanque    
mars 2008 en cours
(au 15 janvier 2015)
René Bienaimé   Technicien laitier retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[1],[2],[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2014, la commune comptait 199 habitants[Note 1], en augmentation de 12,43 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : +0,78 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
245 160 232 224 254 274 243 260 275
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
248 256 233 238 226 217 214 210 202
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
176 161 165 147 135 127 122 126 132
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
143 131 124 160 148 157 170 172 174
2013 2014 - - - - - - -
200 199 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,4 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,2 %, 15 à 29 ans = 17,3 %, 30 à 44 ans = 19,8 %, 45 à 59 ans = 19,8 %, plus de 60 ans = 21 %) ;
  • 53,4 % de femmes (0 à 14 ans = 16,1 %, 15 à 29 ans = 23,7 %, 30 à 44 ans = 18,3 %, 45 à 59 ans = 17,2 %, plus de 60 ans = 24,7 %).
Pyramide des âges à Galametz en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
1,2 
90 ans ou +
0,0 
6,2 
75 à 89 ans
8,6 
13,6 
60 à 74 ans
16,1 
19,8 
45 à 59 ans
17,2 
19,8 
30 à 44 ans
18,3 
17,3 
15 à 29 ans
23,7 
22,2 
0 à 14 ans
16,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Galametz.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

D’argent fretté de douze pièces de gueules, au franc-quartier d’hermine.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
  • L'église Saint-Martin.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Camille Gaubert, « Le bilan de René Bienaimé, le maire de Galametz: la réparation du calvaire est sa plus grande fierté : René Bienaimé ne sait pas encore s’il briguera un deuxième mandat de maire en mars 2014 : « Il me reste encore sept mois de travail ». Il se dit pourtant satisfait de ces cinq ans passés à la tête de la mairie. « Quand je suis devenu premier magistrat, on m’a dit qu’on allait enterrer Galametz. Aujourd’hui, les finances de la commune sont restées saines, malgré les nombreux chantiers lancés. » », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 15 janvier 2015).
  3. « Galametz : détérioré par les dernières tempêtes, le coq du clocher a été restauré : LES PROJETS DES MAIRES. Retraité, René Bienaimé était technicien laitier. Il est d’abord devenu conseiller puis deuxième adjoint avant d’être élu premier magistrat en 2008. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. « Évolution et structure de la population à Galametz en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)