Lambres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lambres
La mairie.
La mairie.
Blason de Lambres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Aire-sur-la-Lys
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Serge Tirloir
2014-2020
Code postal 62120
Code commune 62486
Démographie
Gentilé Lambrésien
Population
municipale
1 054 hab. (2015 en diminution de 0,94 % par rapport à 2010)
Densité 241 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 03″ nord, 2° 23′ 51″ est
Altitude Min. 18 m
Max. 49 m
Superficie 4,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lambres

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lambres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lambres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lambres

Lambres est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont les Lambrésiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lambres
Aire sur la Lys
Witternesse Lambres Isbergues
Quernes Mazinghem
Norrent-Fontes
Molinghem

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Lambres dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2002 en cours
(au 27 janvier 2015)
Serge Tirloir PS Réélu pour le mandat 2014-2020[1],[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 1 054 habitants[Note 1], en diminution de 0,94 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
470 439 448 516 521 547 555 553 562
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
548 544 581 673 662 680 617 609 607
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
645 656 680 698 766 736 746 799 819
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
816 884 892 1 013 1 042 937 1 028 1 041 1 056
2015 - - - - - - - -
1 054 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,1 % d'hommes (0 à 14 ans = 19,2 %, 15 à 29 ans = 21,1 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 21,8 %, plus de 60 ans = 15 %) ;
  • 49,9 % de femmes (0 à 14 ans = 18,3 %, 15 à 29 ans = 15,8 %, 30 à 44 ans = 19,8 %, 45 à 59 ans = 25,2 %, plus de 60 ans = 20,8 %).
Pyramide des âges à Lambres en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,2 
5,0 
75 à 89 ans
7,9 
9,8 
60 à 74 ans
12,7 
21,8 
45 à 59 ans
25,2 
23,0 
30 à 44 ans
19,8 
21,1 
15 à 29 ans
15,8 
19,2 
0 à 14 ans
18,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Lambres.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

Parti au 1) coupé au I parti à dextre en chef de gueules au cygne cousu de sable et en pointe de gueules au sautoir d'argent, à senestre de gueules à la croisette d'argent, et au II parti à dextre de gueules à la croisette d'argent, à senestre coupé en chef de gueules au cygne cousu de sable et en pointe de gueules au sautoir d'argent, au 2) de gueules aux deux barres d’argent.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Lambert, Monument historique classé par arrêté du 22 octobre 1913[9]. Dans l'église, la cloche, la chaire, les lambris et les fonts baptismaux sont protégés au titre d'objets. Dans l'église une pietà du sculpteur Ch. Desvergnes décore le monument aux morts 1914-1918 de la paroisse.
  • L'ancienne Brasserie Morel, datant de 1834.
  • Le monument aux morts communal, du marbrier Ernest Rabischon d'Aire-sur-la-Lys, inauguré en 1921, commémore les victimes des guerres de 1914-1918 et de 1940-1945 et de la guerre d'Algérie. Au cimetière se trouve la tombe d'un soldat indien de la Grande Guerre.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Depuis, il évolue en régionale au club de l'AS Lambres.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Lambres-Lez-Aire : Serge Tirloir réinstallé dans ses fonctions de maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 27 janvier 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Évolution et structure de la population à Lambres en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  9. Bases deMonument historique données Ministère de la culture