Audinghen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Audinghen
Audinghen
La mairie-école.
Blason de Audinghen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Intercommunalité CC de la Terre des Deux Caps
Maire
Mandat
Marc Sarpaux
2020-2026
Code postal 62179
Code commune 62054
Démographie
Gentilé Audinghinois ou Audinghenois
Population
municipale
588 hab. (2019 en augmentation de 1,38 % par rapport à 2013)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 51′ 09″ nord, 1° 36′ 50″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 123 m
Superficie 13,09 km2
Type Commune rurale et littorale
Aire d'attraction Boulogne-sur-Mer
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Desvres
Législatives 6e circonscription du Pas-de-Calais
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Audinghen
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Audinghen
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audinghen
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audinghen
Liens
Site web audinghen-capgrisnez.fr

Audinghen est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Audinghenois.

La commune fait partie de la communauté de communes de la Terre des Deux Caps qui regroupe 21 communes et compte 22 197 habitants en 2018.

Village du Boulonnais, il est connu pour abriter le cap Gris-Nez, étant ainsi la commune française la plus proche de l'Angleterre (environ 30 km seulement à vol d'oiseau). C'est l'une des huit communes formant le grand site des Deux Caps, labellisé « Grand Site de France » depuis 2011.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Audinghen est un village du Pas-de-Calais, situé sur la Côte d'Opale, au bord de la Manche, à 14 km au nord de Boulogne-sur-Mer[1] et 21 km au sud-ouest de Calais[2]. Abritant le cap Gris-Nez, elle est la commune française la plus proche de l'Angleterre. Elle est située ainsi, à vol d'oiseau, à 36 km de Douvres et environ 140 km de Londres[3].

Elle appartient à la communauté de communes de la terre des deux caps, à la région naturelle du Boulonnais et au parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de trois communes :

Communes limitrophes d’Audinghen
Manche Tardinghen
Audinghen
Audresselles Bazinghen

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique franc de type 5 »[Note 1], selon la typologie des climats en France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[4].

Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après[4].

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000

  • Moyenne annuelle de température : 10,4 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 2,2 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 0,6 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 2] : 12,9 °C
  • Cumuls annuels de précipitation : 893 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 12,9 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 8,3 j

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Le cap Gris-Nez.

Le territoire de la commune est situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale[5].

La commune est également située sur trois sites classés en zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) :

  • Le site du cap Gris-Nez et falaise au nord d'Audresselles qui est le seul exemple de falaise européenne à soubassement de marnes kimméridgiennes recouvertes de sables et de lentilles de grès du Portlandien[6].
  • Le site des dunes du chatelet et marais de Tardinghen[7].
  • Le site du bois et friches calcaires entre Audresselles, Bazinghen et Wissant. Ce site est constitué d’habitats non exploités de diverses natures (ourlets, végétations marnicoles plus ou moins hygrophiles, friches calcicoles…) ainsi que de boqueteaux de feuillus régionaux naturels ou plantés, marqués par les vents venant de la mer[8].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Audinghen est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 3],[9],[10],[11].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Boulogne-sur-Mer, dont elle est une commune de la couronne[Note 4]. Cette aire, qui regroupe 80 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[12],[13].

La commune, bordée par la Manche, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[14]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[15],[16].

La commune comptait 520 logements en 2008, dont 260 logements secondaires ou occasionnels et 33 vacants. Les résidences principales, au nombre de 227 à cette date, ne représentaient donc pas la majorité des logements[17]. Parmi elles, la part des logements sociaux est en baisse dans les années 2000, passant de 21 % en 1999 (43 logements) à 14,9 % en 2008 (34 logements)[17].

Un SCOT paysager a été approuvé en 2010 à l'échelle de l'intercommunalité ; un PLU est en cours pour le même territoire.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (92,3 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (96,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (71,8 %), prairies (15,2 %), zones agricoles hétérogènes (5,3 %), zones humides côtières (2,3 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (2,2 %), zones urbanisées (1,9 %), forêts (1,2 %)[18].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[19].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Audinghen est traversée en son centre par la route départementale D940 (qui relie Calais à Berck en longeant la côte) et la D191 (qui relie Fauquembergues au cap Gris-Nez, via Licques et Marquise).

L'autoroute A16 (Paris-Amiens-Dunkerque) passe à proximité de la commune, la desservant par le biais de la sortie 36.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Otidinghem et Otidighem (Xe siècle), Audingahem (1084), Odengem (1125), Odingehem (1148), Hundingehem (1157), Hodingehem (1183), Odinghem (vers 1186), Oudingeam (1228), Odinguehem (v. 1254-1255), Hodinghem (vers 1512), Audinguen (1553), Audinghuen (1562-1564), Audinghen (1581), Audingan (1699), Audinghen (depuis 1793)[20].

Oudingem et Flamerzele (pour le hameau de Framezelle) en néerlandais.

Il s'agit d'une formation toponymique germanique médiévale en -haim[21], devenu -hem en flamand et souvent francisé en -hain, -hen, -ent dans la région. Cet élément est précédé par l'anthroponyme germanique Audo, suivi de -inga « gens (de) »[21], d'où le sens global de « demeure des gens (de la famille) d’Audo ».

Remarque : Maurits Gysseling ne cite pas les deux formes du Xe siècle qui semblent s'opposer à l'explication du premier élément par le nom de personne germanique Audo, puisqu'elles supposent un radical Otid-. Les formations toponymiques en -ing-hem sont semblables aux formation en -ing-ham de l'Angleterre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Xe siècle, Audinghen était mentionnée comme Otidinghem, un nom propre et -hem, signifiant résidence.

Audinghen a été reconstruit plusieurs fois après avoir été complètement détruit et notamment :

  • en 1543 ou 1544, selon les interprétations, une compagnie de soldats du roi d'Angleterre, Henri VIII, massacre et brûle les villageois à l'intérieur de l'église après que ces derniers acceptent l'offre de reddition proposée par le commandant de la troupe[22],[23].
  • en 1943, les Anglais bombardent lourdement le bourg, alors investi par l'armée allemande.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes de la Terre des Deux Caps.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée au canton de Desvres.

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la sixième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1995 2001 Marcel Caron DVD  
mars 2001 2008 Paul Calais    
mars 2008[24] En cours
(au 31 janvier 2022)
Marc Sarpaux LREM Responsable département exploitation
au port de Calais
Conseiller départemental depuis 2021
Réélu pour le mandat 2014-2020[25]
Réélu pour le mandat 2020-2026[26],[27]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Justice, sécurité, secours et défense[modifier | modifier le code]

La commune dépend du tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer, du conseil de prud'hommes de Boulogne-sur-Mer, de la cour d'appel de Douai, du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer, du tribunal administratif de Lille, de la cour administrative d'appel de Douai, , de la cour administrative d'appel de Douai et du tribunal pour enfants de Boulogne-sur-Mer[28].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Audinghenois[29].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[30]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[31].

En 2019, la commune comptait 588 habitants[Note 5], en augmentation de 1,38 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
769659792754895853807790802
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
765738722681665654637649652
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
624600556500527519503149431
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
505457461468503548554576584
2014 2019 - - - - - - -
575588-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[32] puis Insee à partir de 2006[33].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 33,7 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 25,0 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 297 hommes pour 288 femmes, soit un taux de 50,77 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[34]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ou +
1,0 
5,4 
75-89 ans
6,6 
19,1 
60-74 ans
17,3 
20,1 
45-59 ans
15,9 
20,7 
30-44 ans
26,0 
15,1 
15-29 ans
12,1 
19,1 
0-14 ans
21,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[35]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Pistes cyclables[modifier | modifier le code]

La piste cyclable « La Vélomaritime », partie côtière française de la « Véloroute de l’Europe - EuroVelo 4 », qui relie Roscoff en France à Kiev en Ukraine sur 5 100 km, traverse la commune, en venant d'Audresselles pour desservir Tardinghen[36],[37].

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2019, dans la commune, il y a 246 ménages fiscaux qui comprennent 598 personnes pour un revenu médian disponible par unité de consommation[Note 6] de 19 450 euros, soit inférieur au revenu médian de la France métropolitaine qui est de 21 930 euros[38],[39].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Autres lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La batterie Todt composée de quatre bunkers du mur de l'Atlantique, équipés de canons de 380 mm pouvant atteindre l'Angleterre, dont l'un est reconverti en musée de la Seconde Guerre mondiale, avec, pour pièce maîtresse, un imposant canon de marine Krupp K5, unique en Europe.
  • L'abri du douanier appelé guérite du perroquet de falaise (XIXe siècle).
  • Le monument aux morts[44].
  • La butte médiévale[Où ?].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Benoît-Agathon Haffreingue (1785-1871), né sur la commune, prêtre reconstructeur de la cathédrale Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer.
  • Francis Tattegrain (1852-1915), peintre, a peint notamment à Audinghen Les naufrageurs de la falaise du Cran aux Œufs (tableau qui décorait la salle des ventes de Boulogne-sur-Mer, appartient désormais à une famille belge ayant une maison à Ambleteuse).
  • Raoul de Godewarsvelde (1928-1977), photographe et chanteur, mort à Audinghen.
  • Klaus Momber, lieutenant de vaisseau dans la marine allemande (Oberleutnant zur See), à la tête des 1 800 hommes qui constituaient la batterie Todt.
  • Le professeur Tuxen, botaniste allemand qui a guidé les travaux de plantation du bois d'Haringzelle, afin de dissimuler les casemates de l'organisation Todt. Il s'agit d'espèces adaptées aux vents marins, qui ont été prélevées dans les forêts de la région de Boulogne.
  • Maurice Boitel (1919-2007), peintre, a peint notamment le hameau du Cran aux Œufs et les falaises au sud de la commune.
  • Alain Bashung (1947-2009), commune de son mariage, en 2001.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Audinghen Blason
Parti d'argent et d'or ; à la croix ancrée de gueules brochante, à la tour ouverte d'argent, maçonnée de sable, brochante sur le tout ; au chef d'azur chargé de trois lionceaux d'or.
Détails
Les trois lions du chef viennent des armes de la famille de Framezelle, issue du hameau de ce nom, sur le territoire actuel d'Audinghen, qui succédèrent au XIVe siècle aux seigneurs de Verchocq jusqu'au début du XVIIe siècle.
L'origine de la croix ancrée et de la tour reste inconnue.

Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le climat océanique franc de type 5 occupe un mince liseré en bordure de la Mer du Nord et l’ensemble de la Normandie, la Bretagne, la Vendée et les Charentes. Un espace océanique réduit occupe l’ouest des landes et des Pyrénées-atlantiques. Les températures sont moyennes et très homothermes : l’amplitude annuelle (moins de 13°C d’écart entre juillet et janvier), le nombre de jours froids (moins de 4) et chauds (moins de 4) et la variabilité interannuelle sont minimaux. Les précipitations sont annuellement abondantes (un peu plus de 1000 mm) et fréquentes en hiver (plus de 13 jours en janvier). L’été est également pluvieux (8-9 jours en juillet) mais les cumuls sont réduits. Le climat océanique se caractérise enfin par une forte variation interannuelle des précipitations d’hiver. (Source : Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography).
  2. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  3. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  4. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  6. Définition de l'unité de consommation selon l'INSEE : pour comparer les niveaux de vie de ménages de taille ou de composition différente, on divise le revenu par le nombre d’unités de consommation (UC). Celles-ci sont généralement calculées de la façon suivante : 1 UC pour le premier adulte du ménage, 0,5 UC pour les autres personnes de 14 ans ou plus, 0,3 UC pour les enfants de moins de 14 ans. Cette échelle d’équivalence (dite de l’OCE) tient compte des économies d’échelle au sein du ménage. En effet, les besoins d'un ménage ne s'accroissent pas en stricte proportion de sa taille. Lorsque plusieurs personnes vivent ensemble, il n'est pas nécessaire de multiplier tous les biens de consommation (en particulier, les biens de consommation durables) par le nombre de personnes pour garder le même niveau de vie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Distance à vol d'oiseau entre Audinghen et Boulogne-sur-Mer », sur www.lion1906.com (consulté le ).
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Audinghen et Calais », sur www.lion1906.com (consulté le ).
  3. Distance à vol d'oiseau calculée sur Google Earth.
  4. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  5. « ZNIEFF FR8000007 - Caps et Marais d'Opale », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  6. « ZNIEFF 310007017 - cap Griz-Nez et falaise au nord d'Audresselles », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  7. « ZNIEFF 310007285 - dunes du chatelet et marais de Tardinghen », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  8. « ZNIEFF 310007014 - Bois et friches calcaires entre Audresselles, Bazinghen et Wissant », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  9. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  11. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Boulogne-sur-Mer », sur insee.fr (consulté le ).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  15. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  17. a et b Logement à Audresselles, Insee 2008, consulté le 16 août 2011.
  18. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  19. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  20. Auguste de Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 20.
  21. a et b Maurits Gysseling, Toponymisch woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), Belgisch Interuniversitair Centrum vor Neerlandistiek 1960, p. 80 (lire en ligne) [1]
  22. (en) Neil Murphy, The Tudor Occupation of Boulogne : Conquest, Colonisation and Imperial Monarchy, 1544–1550, Cambridge University Press, , 312 p. (lire en ligne), p. 31.
  23. Louis-François-Joseph Deschamps de Pas, Pièces historiques extraites d'un manuscrit de la bibliothèque communale de Lille, Bulletin historique trimestriel. Société des antiquaires de la Morinie no 1, .
  24. Emmanuelle Dupeux, « Audinghen : Marc Sarpaux se représente avec « Audinghen demain » : Maire de la commune depuis 6 ans, Marc Sarpaux, 60 ans, responsable département exploitation au port de Calais, briguera à nouveau les suffrages des électeurs le 23 mars avec sa liste « Audinghen demain ». », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  26. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  27. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  28. « Tribunaux dont la commune dépend », sur justice.fr (consulté le ).
  29. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  30. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  31. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  32. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  33. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  34. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune d'Audinghen (62054) », (consulté le ).
  35. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  36. « Boulogne-sur-Mer / Calais - La Vélomaritime / EuroVélo 4 », sur francevelotourisme.com (consulté le ).
  37. « EuroVelo 4 - Véloroute de l'Europe Centrale », sur eurovelo.com (consulté le ).
  38. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2019 de la commune », sur Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) (consulté le ).
  39. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2019 de la France métropolitaine », sur Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) (consulté le ).
  40. « Vestiges du Fort du Gris-Nez », notice no PA00108183, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  41. Alexandre Colladant sur PSS.
  42. « Église », notice no PA62000064, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  43. « Phare », notice no PA62000110, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  44. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).