Code général des collectivités territoriales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Code général des collectivités territoriales (CGCT) regroupe, en France, des dispositions législatives et réglementaires relatives au droit des collectivités territoriales.

Sa partie législative a été promulguée en 1996[1] et la partie réglementaire en 2000 seulement[2]. À sa promulgation, le code général des collectivités territoriales est adopté à droit constant, c'est-à-dire sans nouvelle règle de droit par rapport aux textes en vigueur. Il synthétise et ordonne plus de deux siècles de lois concernant l'administration territoriale, dont la première remonte à la Convention (1791). Cet ouvrage de codification contribue à la simplification de l'accès au droit en France, par réduction notamment du nombre de lois et décrets auparavant dispersés, désormais réunis dans un document unique de référence, et réordonnés selon un plan facilitant la compréhension des règles.

Contenu du code[modifier | modifier le code]

  • Première partie : dispositions générales (6 livres)
  • Deuxième partie : la commune (5 livres)
  • Troisième partie : le département (4 livres)
  • Quatrième partie : la région (4 livres)
  • Cinquième partie : la coopération locale (9 livres : syndicats de commune, districts, communautés de communes, communautés urbaines, communautés d'agglomération, communautés de ville...).
  • Sixième partie : collectivités d'outre-mer régies par l'article 74 de la Constitution (4 livres)

Chaque livre est composé de titres et de chapitres.

Parties prenantes[modifier | modifier le code]

Autres codes en relation[modifier | modifier le code]

En France, les principaux codes en relation sont :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi numéro 96-142 du 21 février 1996.
  2. Décret numéro 2000-318 du 7 avril 2000.

Lien externe[modifier | modifier le code]