Rumaucourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Rimaucourt.
Rumaucourt
Une rue de Rumaucourt.
Une rue de Rumaucourt.
Blason de Rumaucourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes Osartis Marquion
Maire
Mandat
Didier Drubay
2014-2020
Code postal 62860
Code commune 62728
Démographie
Gentilé Rumaucourtois
Population
municipale
686 hab. (2015 en diminution de 2,28 % par rapport à 2010)
Densité 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 14′ 35″ nord, 3° 03′ 37″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 60 m
Superficie 5,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Rumaucourt

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Rumaucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rumaucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rumaucourt
Liens
Site web rumaucourt.fr

Rumaucourt est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Rumaucourtois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rumaucourt
Écourt-Saint-Quentin Oisy-le-Verger
Saudemont Rumaucourt Sauchy-Cauchy
Baralle

Histoire[modifier | modifier le code]

Avion anglais et pilotes à Rumaucourt, lors de la Première Guerre mondiale, en 1915.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rumaucourt dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter. Charte = commune
    Denis Dequidt    
Les données manquantes sont à compléter.
1989 2014[2] Edmond Cuvilliez    
2014[3],[4],[5] en cours
(au 22 février 2015)
Didier Drubay   Technicien de maintenance

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2015, la commune comptait 686 habitants[Note 1], en diminution de 2,28 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
593 650 727 1 034 1 130 1 118 1 226 1 090 942
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 016 1 050 1 072 1 012 1 022 1 011 1 069 1 037 961
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
931 911 902 644 686 677 659 645 668
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
579 653 695 676 691 724 713 698 680
2015 - - - - - - - -
686 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,3 % d'hommes (0 à 14 ans = 26,1 %, 15 à 29 ans = 16 %, 30 à 44 ans = 20,9 %, 45 à 59 ans = 23,3 %, plus de 60 ans = 13,7 %) ;
  • 48,7 % de femmes (0 à 14 ans = 21,9 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 20,8 %, 45 à 59 ans = 19,7 %, plus de 60 ans = 21,1 %).
Pyramide des âges à Rumaucourt en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
4,9 
75 à 89 ans
6,9 
8,8 
60 à 74 ans
13,6 
23,3 
45 à 59 ans
19,7 
20,9 
30 à 44 ans
20,8 
16,0 
15 à 29 ans
16,4 
26,1 
0 à 14 ans
21,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Une entrée de Rumaucourt.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sous la royauté, le village s'appelait Rumaucourt et Osvillers. Contrairement à ce qui a pu être dit, l'actuelle rue des Juifs s'appelait auparavant la rue d'Osvillers (parce que menant à la ferme d'Osvillers ou d'Auvillers). Lors de l'affaire Dreyfus, des partisans acharnés ont rebaptisé de fait cette rue en rue des Juifs. Après la Première Guerre mondiale, cette rue fut nommée rue Pétain alors que les autres rues communales prenaient le nom de rue Foch, rue Joffre, rue Clemenceau. Après la Seconde Guerre mondiale, le nom de la rue Pétain redevint tout naturellement la rue des Juifs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Rumaucourt.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'azur à la barre d'or chargée d'une sarcelle de sable en chef et d'un brochet du même en pointe, accompagnée de deux fleurs de lys d'or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. David Malescourt, « Pas-de-Calais > Rumaucourt (62860) », sur le site habitants.fr de la société commerciale Patagos (consulté le 16 juillet 2010).
  2. « Bilan du maire à Rumaucourt - Edmond Cuvilliez : « Nous attachons beaucoup d’importance à notre patrimoine local » : Edmond Cuvilliez a été élu conseiller municipal en 1971. Après deux mandats comme conseiller, deux autres en qualité de premier adjoint, il est le premier magistrat de Rumaucourt depuis 1989. Aucune décision n’a encore été prise pour les élections municipales de 2014. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Rumaucourt : Didier Drubay entame son premier mandat de maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
  5. « Rumaucourt: travaux et sécurisation de la sortie et de l’entrée de l’école, priorités du maire : Didier Drubay, 52 ans, est technicien de maintenance dans la vie, mais il est aussi le nouveau maire de la commune depuis mars dernier, une commune qu’il connaît parfaitement puisqu’il a été auparavant conseiller municipal de 2001 à 2008, puis premier adjoint lors du mandat suivant. Lors de ce dernier exercice effectué, il retiendra surtout le travail accompli pour préserver et entretenir le patrimoine existant, avec notamment d’importants travaux réalisés globalement, de voirie et dans l’église. Concernant justement les travaux en général, ce n’est pas fini, ils feront en effet partie des priorités de M. Drubay pour les cinq ans et demi », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Rumaucourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)