Beutin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Pas-de-Calais
Cet article est une ébauche concernant une commune du Pas-de-Calais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Beutin
L'église Saint-Léger.
L'église Saint-Léger.
Blason de Beutin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Berck
Intercommunalité Communauté de communes du Montreuillois
Maire
Mandat
Dominique Masson
2014-2020
Code postal 62170
Code commune 62124
Démographie
Population
municipale
476 hab. (2013)
Densité 159 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 29′ 30″ Nord 1° 43′ 37″ Est / 50.4916666667, 1.72694444444
Altitude Min. 4 m – Max. 67 m
Superficie 3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Beutin

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Beutin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beutin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beutin

Beutin est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le canton d'Étaples, dans l'arrondissement de Montreuil. Joli village en bordure de la Manche et implanté sur la rive droite de la Canche

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Beutin
Bréxent-Énocq
Beutin Attin
La Calotterie

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Beutin dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Florent Dubois    
Les données manquantes sont à compléter.
1995[1] en cours
(au 22 novembre 2014)
M. Dominique Masson   Carrossier retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 476 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
140 136 152 156 153 173 143 152 147
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
146 140 159 152 163 168 165 179 159
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
147 150 135 137 118 134 150 142 190
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
206 234 233 294 323 373 489 502 493
2013 - - - - - - - -
476 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004.)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (10,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,1 %, 15 à 29 ans = 20,4 %, 30 à 44 ans = 23,3 %, 45 à 59 ans = 20,4 %, plus de 60 ans = 9,8 %) ;
  • 49,9 % de femmes (0 à 14 ans = 27,9 %, 15 à 29 ans = 19,3 %, 30 à 44 ans = 26,2 %, 45 à 59 ans = 16 %, plus de 60 ans = 10,7 %).
Pyramide des âges à Beutin en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,3 
75 à 89 ans
3,7 
6,5 
60 à 74 ans
7,0 
20,4 
45 à 59 ans
16,0 
23,3 
30 à 44 ans
26,2 
20,4 
15 à 29 ans
19,3 
26,1 
0 à 14 ans
27,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Beutin

Les armes de Beutin blasonnent ainsi : d’argent aux huit merlettes de sable ordonnée en orle.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
  • La bourgade a une église et peu de commerces.
  • Sa gare désaffectée sert désormais de salle des fêtes.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Florent Dubois fut maire du village pendant 51 ans au XXe siècle.

Julien Biblocque, né le 26 décembre 1909 à Wailly-Beaucamp, a été agriculteur à Beutin. Durant l'Occupation, il a été Lieutenant dans les Forces françaises de l'intérieur. En effet, il avait intégré le mouvement de Résistance Organisation civile et militaire bien implanté dans le département et était responsable, avec Étienne Hennequin, du canton O.C.M. d'Etaples. Expert dans le maniement d'armes et d'explosifs, meneur d'homme reconnu, il a mené différentes opérations de sabotages après le Débarquement de Normandie notamment le plastiquage du pont de chemin de Fer d'Etaples, le 22 juillet 1944. Après la guerre, il a reçu la Croix du combattant volontaire de la Résistance.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « « Tous ensemble pour Beutin », la liste du maire sortant qui veut œuvrer pour la commune et ses habitants : Unique liste de la commune, « Tous ensemble pour Beutin », est menée par le maire sortant Dominique Masson. « Ça me plaît d’être maire. J’aime mon village, le contact avec les habitants et dialoguer pour obtenir des subventions », souligne Dominique Masson qui a enfilé l’écharpe tricolore en 1995. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. Élise Chiari, « Le bilan des maires : à Beutin, Dominique Masson se réjouit de sa « super équipe municipale » : Son troisième mandat, Dominique Masson l’a mené à la force du poignet. Subventions décrochées de haute lutte, travaux faits « maison »… Le carrossier à la retraite de 63 ans compte bien repostuler pour un quatrième mandat à la tête de cette commune de 530 habitants. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 20 novembre 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Évolution et structure de la population à Beutin en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 août 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 août 2010)