La Madelaine-sous-Montreuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montreuil.

La Madelaine-sous-Montreuil
La Madelaine-sous-Montreuil
Le château.
Blason de La Madelaine-sous-Montreuil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Berck
Intercommunalité Communauté de Communes du Montreuillois
Maire
Mandat
Jean-François Roussel
2014-2020
Code postal 62170
Code commune 62535
Démographie
Population
municipale
165 hab. (2015 en diminution de 6,25 % par rapport à 2010)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 28′ 10″ nord, 1° 45′ 00″ est
Altitude Min. 2 m
Max. 50 m
Superficie 2,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
La Madelaine-sous-Montreuil

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
La Madelaine-sous-Montreuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Madelaine-sous-Montreuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Madelaine-sous-Montreuil

La Madelaine-sous-Montreuil est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Canche à La Madelaine.

La Madelaine-sous-Montreuil est située dans le département du Pas-de Calais (62). Elle est traversée par la Canche. Ses zones marécageuses abritent une faune et une flore très diversifiées attirant les touristes surtout l'été, saison de la randonnée pédestre. La Madelaine est située à deux pas de Montreuil-sur-Mer, ville à très important patrimoine historique. La Madelaine est un petit village mais, ce village est très renommé. Cette renommée est due aux deux restaurants, de renom du village qui attirent les gourmands venant principalement de toute la France et d'Angleterre jusque dans les marais du village. L'été, La Madelaine appartient aux pêcheurs qui le long de la Canche tendent leurs lignes sous le soleil du Pas-de-Calais. En hiver, la Madelaine est un coin de passage pour les oiseaux migrateurs ; les oiseaux venant du nord de l'Europe se plaisent à y passer une nuit, les chasseurs également.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Madelaine-sous-Montreuil
La Calotterie Attin Neuville-sous-Montreuil
La Madelaine-sous-Montreuil Montreuil
Sorrus Campigneulles-les-Petites

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La Madelaine-sous-Montreuil dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 André Kerlévéo    
mars 2008 en cours
(au 31 janvier 2015)
Jean-François Roussel   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[1],[2],[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2015, la commune comptait 165 habitants[Note 1], en diminution de 6,25 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
11597126137167156161175168
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
157169156170162160173157162
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
175176150128134125132125141
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
139124136139147156162176165
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,1 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,8 % d'hommes (0 à 14 ans = 19 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 20,3 %, 45 à 59 ans = 25,3 %, plus de 60 ans = 19 %) ;
  • 51,2 % de femmes (0 à 14 ans = 16,9 %, 15 à 29 ans = 13,3 %, 30 à 44 ans = 25,3 %, 45 à 59 ans = 25,3 %, plus de 60 ans = 19,2 %).
Pyramide des âges à La Madelaine-sous-Montreuil en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
7,6 
75 à 89 ans
9,6 
11,4 
60 à 74 ans
9,6 
25,3 
45 à 59 ans
25,3 
20,3 
30 à 44 ans
25,3 
16,5 
15 à 29 ans
13,3 
19,0 
0 à 14 ans
16,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason La Madelaine-sous-Montreuil.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d'argent aux trois fleurs de lys de sable.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Une chapelle.
  • La Galerie du Marais, rue du Chemin-Blanc, est un lieu d'art contemporain situé dans une peupleraie, en plein cœur d’une zone marécageuse, le long de la Canche. Depuis 2007, en juillet, des sculpteurs, plasticiens, peintres ou photographes présentent leur travail au milieu de la nature.
  • Le château.
  • Une chapelle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le bilan du maire de La Madelaine-sous-Montreuil, Jean-François Roussel : « les inondations sont notre souci majeur » : Jean-François Roussel achève son tout premier mandat de maire, après deux autres passés comme conseiller municipal. À 54 ans, il ne sait pas encore s’il briguera un deuxième mandat. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 31 janvier 2015).
  3. J.-C.L. (CLP), « La Madelaine-sous-Montreuil : « La population n’évolue plus depuis plus d’un siècle » : Jean-François Roussel, le maire de La-Madelaine-sous-Montreuil, dit que sa commune est le jardin de Montreuil. Cet agriculteur, sans étiquette politique, donne les perspectives de son deuxième mandat à l’heure où les dotations de l’État baissent et les compétences sont mutualisées. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population à La Madelaine-sous-Montreuil en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)
  10. 'Guide Michelin 2017 : deux nouveaux étoilés à Cassel et Wimereux