Grande distribution dans le Nord-Pas-de-Calais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Euralille est l'un des premiers centres commerciaux de centre-ville de la région.

Le Nord-Pas-de-Calais est un des berceaux de la grande distribution moderne française avec l'implantation des enseignes du groupe Auchan à partir des années 1960, et l'ouverture à Englos du centre commercial d'Englos-les-Géants en 1969, premier du genre avec le concept d'hypermarché couplé avec une galerie commerciale.

Avec ses quatre millions d'habitants, la région Nord-Pas-de-Calais compte, en 2008, 2 883 points de vente de plus de 300 m2. La région présente la plus importante concentration de grandes et moyennes surfaces en France. Auchan emploie 12 500 salariés dans la région et en est le premier employeur privé. Carrefour, bien que premier employeur privé de France, ne représente qu'un peu plus de 5 250 salariés mais reste dans les dix plus grands employeurs de la région.

En 2012, parmi les cent hypermarchés de France faisant le plus grand chiffre d'affaires, treize sont de la région Nord-Pas-de-Calais. La totalité appartient à Auchan. Parmi ceux-là, deux sont en troisième et quatrième places nationales et le dernier arrive en 83e position.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le centre commercial V2, comprenant un hypermarché Auchan, est ouvert en 1977.

La région Nord-Pas-de-Calais est un des berceaux de la grande distribution moderne[1],[2],[3],[4],[5],[6]. En 1908, Georges et René Delhaize créent à Lille, Docks du Nord, et bâtissent en 1960, dans le Nord le premier supermarché du groupe[7]. L'année suivante, Gérard Mulliez monte son entreprise Auchan à Roubaix dans une usine textile désaffectée Phildar de l'entreprise familiale[8], quartier des Hauts Champs. Ensuite, la région voit bâtir en 1967 un hypermarché Auchan à Roncq qui s'impose comme le plus grand d'Europe, l'année suivante[9]. Auchan ouvre, le , le premier centre commercial à Englos avec un concept hypermarché et galerie marchande[10]. Auchan ouvre par la suite exclusivement dans cette région avec des implantations à Leers, à Valenciennes, à Hénin-Liétard et à Boulogne-sur-Mer[9]. Cora s'installe à Wattignies en 1971, un an après l'implantation d'Auchan à Flers[11]. Le centre commercial Roubaix 2000 ouvre près du centre-ville de Roubaix en 1972[12]. Il accueillera notamment un supermarché Auchan de 1976 à 1985[13],[14]. À la fin des années soixante-dix, et plus encore dans les années quatre-vingt, les supermarchés et hypermarchés se multiplient dans la région[15]. Après s'être implanté hors de la région d'origine[9], Auchan s'installe en 1977 dans la ville nouvelle Villeneuve-d'Ascq[16]. Dans la métropole lilloise, Continent s'implante pour la première fois en 1981 à Wasquehal, Cora en 1983 à Flers[11] puis Euromarché en 1984 à Lomme. ALDI s'installe à Croix en 1988, c'est le premier hard-discounter de France[17].

À Lille, alors que la moitié des habitants faisait leurs commissions hors de la ville, le centre commercial Euralille ouvre ses portes le avec 66 500 m2[18]. Il est l'un des premiers centres commerciaux de centre-ville[4], après le centre commercial Roubaix 2000 ouvert en 1972 et fermé en 1994[12]. L'enseigne Carrefour, encore peu représentée contrairement à Auchan qui a déjà cinq hypermarchés uniquement dans la métropole lilloise[18] est la seule ouverture de l'enseigne cette année-là en France[19]. La même année, Auchan ouvre un centre commercial à Faches-Thumesnil, ce qui poussa Continent-Wasquehal à tenter de moderniser et d'agrandir son site avant de le retirer lorsque le projet d'Espace Grand-Rue par les groupes Altarea et Casino a été lancé dans le centre-ville de Roubaix[20]. Le , Cité Europe à Coquelles ouvre dans le cadre de la construction du site du terminal français d'Eurotunnel[21]. En 1999, pour éviter la fuite des habitants vers Coquelles ou les centres commerciaux de la métropole lilloise[22], la ville de Dunkerque, place son centre commercial également dans le centre-ville[5]. Le Géant Casino ouvre à Roubaix le . À Valenciennes, le Centre Place d'Armes est inauguré le au cœur de la ville, quelques mois avant le tramway[23].

Dans une optique nationale[24], alors qu'Auchan agrandit de plus en plus ses centres commerciaux comme à Noyelles-Godault en 2004[25], à Englos en 2006[26], à Louvroil en 2008[27], ou à Arras en 2011[28], de son côté, son concurrent Carrefour commence à partir de 2017 à réduire les surfaces de ses hypermarchés d'Euralille et de Coquelles[29] pour faire face à la baisse de leurs rendements et au profit des galeries marchandes. Carrefour-Lomme a de son côté agrandi sa galerie de 3 300 m2 en 2009[30] après la fermeture en 2007 de Saturn[31]. Carrefour souhaite également rénover les hypermarchés de Flers et agrandir celui d'Aulnoy-lez-Valenciennes[32] et le groupe conserve toujours les études d'implantation à Calais et Nœux-les-Mines[29]. De son côté Auchan ouvre à Tourcoing un Auchan City dans l'Espace Saint-Christophe, le [33], dont ce sera le premier concept en France. En 2004, à Marcq-en-Barœul, Chronodrive démarre. Il s'agit du premier drive de la grande distribution[34]. En 2019, l'hypermarché Géant Casino ferme à l'Espace Grand-Rue à Roubaix, il est remplacé par un hypermarché sous l'enseigne E.Leclerc[35].

Caractéristique financière[modifier | modifier le code]

Pouvoir d'achat[modifier | modifier le code]

Malgré un revenu disponible par habitant le plus bas de France[36],[note 1], les biens de grande consommation s'élèvent à 4,73 milliards d'euros en 2007[36], soit 1 170 euros par habitant, ce qui représente le dixième rang de France. Le prix du panier est près de 4 % moins cher que dans les autres régions[36]. Selon une enquête menée, en 2008, par Libre Service Actualités, le chariot type moyen en France est de 99 euros, tandis que celui à Lille est à 98 euros[37]. Le journal quotidien local La Voix du Nord fait mensuellement la moyenne des prix relevés dans plusieurs hypermarchés ou supermarchés et note pour un panier de consommation de 104,37 euros, avec un panier identique, soit une baisse de 3,94 euro par rapport à , avec 108,31 euros[38].

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

Le magazine mensuel Linéaires classe les cent plus gros chiffres d'affaires de la grande distribution en France. En 2011, parmi les cent hypermarchés de France rapportant le plus de chiffre d'affaires en France, treize sont de la région Nord-Pas-de-Calais, tous appartiennent à Auchan.

Le premier hypermarché de la région, depuis 2009, est l'hypermarché Auchan d'Englos-les-Géants à Englos avec un chiffre d'affaires de 264,5 millions d'euros et est troisième de France à 27,7 millions d'euros du premier, Auchan de Vélizy-Villacoublay, compris dans Vélizy 2. Juste derrière en quatrième place national et seconde place régional l'hypermarché Auchan de Roncq se place avec 262,3 millions d'euros. Suivent ensuite à la septième à la neuvième place les hypermarchés Auchan de Noyelles-Godault (Noyelles) avec 223,5 millions d'euros et de Leers avec 216,7 millions d'euros. À la treizième, la quatorzième, la dix-neuvième et la vingt-deuxième place, Auchan insère, respectivement, ces hypermarchés de Petite-Forêt avec 208,3 millions d'euros, de Grande-Synthe avec 193,9 millions d'euros, de Villeneuve-d'Ascq (V2) avec 185,2 millions d'euros et de Louvroil avec 182,1 millions d'euros. Suivent, en 32e et 33e position, les hypermarchés Auchan à Faches-Thumesnil avec 170,4 millions d'euros et à Boulogne-sur-Mer avec 167,4 millions d'euros. Respectivement aux 42e et 55e places nationales, se placent Saint-Omer (157,5 millions d'euros) et Béthune (148,9 millions d'euros). En 83e position se situe l'hypermarché Auchan de Calais avec 129,4 millions d'euros[39]. Depuis 2011, le Carrefour de Wasquehal ne fait plus partie du classement.

En 2009, dans les vingt hypermarchés les plus productifs entre le chiffre d'affaires et la surface de vente, se situe les Auchan de Roncq (5e), Grande-Synthe (8e), Englos (10e)[40]. Par ailleurs, Auchan réalise 19,8 % de son chiffre d'affaires, soit 2,9 milliards d'euros[32], uniquement dans sa région d'origine en plaçant six hypermarchés au-dessus de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires[40].

Place
nationale
(en 2012)
Ville Enseigne
Centre commercial
Chiffre d'affaires (en millions d'euros)
En 2008[41] En 2009[40] En 2010[42] En 2011[43] En 2012[39] En 2015[44]
en stagnation 3e Englos (59) Auchan (Englos-les-Géants) 305,6 294,9 304,7 269,9 264,5 240,4
en stagnation 4e Roncq (59) Auchan 306,6 293,4 300,9 265,5 262,3 236,9
en stagnation 9e Leers (59) Auchan 235,8 229,6 238,2 212,3 216,7 203,0
en diminution 10e Noyelles-Godault (62) Auchan (Noyelles) 259,4 243,4 247,2 220,6 223,5 202,1
en stagnation 14e Grande-Synthe (59) Auchan 233,3 223,3 229,9 193,3 193,9 183,7
en diminution 15e Petite-Forêt (59) Auchan 244,8 233,1 241,1 217,0 208,3 182,7
en diminution 28e Villeneuve-d'Ascq (59) Auchan (V2) 195,8 194,8 195,0 187,1 185,2 165,7
en diminution 29e Louvroil (59) Auchan 196,7 192,7 195,1 181,2 182,1 165,6
en diminution 37e Faches-Thumesnil (59) Auchan 181,3 172,6 173,9 170,3 170,4 160,0
en diminution 42e Boulogne-sur-Mer (62) Auchan (CC Côte d'Opale) 197,8 186,6 188,5 167,6 167,4 154,0
42e en 2013 Saint-Omer (62) Auchan 164,6 158,8 166,5 152,5 157,5 -
55e en 2013 Béthune (62) Auchan 166,7 164,6 172,0 148,0 148,9 -
83e en 2013 Calais (62) Auchan 126,8 129,4 -
NC Wasquehal (59) Carrefour Planet 162,4 153,8 152,1 -

Répartition[modifier | modifier le code]

En 2005, le Nord-Pas-de-Calais est la première région française dans la grande distribution et la vente à distance[45].

En 2007, le Nord-Pas-de-Calais compte 355 supermarchés et 82 hypermarchés, soit respectivement une part de 6,5 % et 5,3 % du nombre total en France. La même année, 1 044 804 m2 d'hyper et de super étaient recensés[36], soit 6,6 % de la surface commerciale française[36],[note 1]. L'année suivante, une autre enquête compte, 2 883 points de vente de plus de 300 mètres carrés[4]. Avec 3,99 millions de mètres carrés, pour chaque habitant, il y a presque un mètre carré de surface commerciale[4]. En 2009, la région comporte la concentration de grandes et moyennes surfaces la plus élevée[32], compte 2 689 points de vente de plus de 300 m2, ce qui représente 8 % de la totalité des commerces[46], soit 3 703 673 m2 de surface de vente. Du Boulonnais à l'Avesnois en passant par l'Arrageois, la zone est une désertification commerciale[17].

Alors que le groupe Carrefour compte 379 points de vente et totalise 482 000 m2 dans la région, Immochan et l'association familiale Mulliez, comprenant entre autres Auchan compte 162 points de vente dans la région, mais totalise près de 600 000 m2[4]. Derrière trois autres groupes, d'abord Les Mousquetaires avec 149 points de vente alimentaire[32] et 213 000 m2, suivi de près par Kingfisher avec 44 points de vente et une surface totale de 210 000 m2, soit une moyenne de 4 800 m2. En cinquième position se situe le groupe Louis Delhaize (Cora, Match…) avec 60 points de vente et 150 000 m2[4].

La région comporte entre 430[36] et 455[47] points de vente hard-discount, soit 8 % des commerces alimentaires[48]. Même si elle représente 2,35 % du territoire français, elle supporte 10,3 % des hard-discounters, en 2008[36]. Il s'agit de la deuxième région d'implantation de ce genre de magasin de grande distribution[48]. Trois distributeurs se partagent 95 % des implantations, il s'agit d'ALDI, de Lidl et d'Ed, avec respectivement 152 magasins, et 140 magasins pour les deux derniers[48].

CCI Grand Lille[modifier | modifier le code]

En 2008, à Lille Métropole Communauté urbaine, comme dans la région, le groupe Carrefour compte plus de points de vente que son concurrent Immochan et l'association familiale Mulliez et toujours comme dans la région, le premier a moins de surface de vente que le second. Ils ont respectivement 64 et 58 points de vente et respectivement 91 000 m2 et 180 000 m2[4]. Au total, Lille Métropole compte, en 2006, plus de 700 établissements commerciaux de plus de 300 m2 pour un total d'environ 1 100 000 m2 de surface de vente[49]. La métropole lilloise est le premier pôle européen, voire mondial de la distribution[49].

Roubaix 2000 est le premier centre commercial de centre-ville, ouvert à Roubaix en 1972 et fermé en 1994[12]. Euralille[18] est le second centre commercial de centre-ville[4]. Le suivant est l'Espace Grand-Rue dans le centre-ville de Roubaix. Il contient 23 000 m2 de surface commerciale dont 8 300 m2 pour un hypermarché Géant Casino[50]. Ce Géant Casino est remplacé par un hypermarché sous l'enseigne E.Leclerc en 2019[35]. Programmé initialement au quatrième trimestre 2010[51], un centre commercial ouvrira à Tourcoing avec comme maître de bord un hypermarché Auchan. Baptisé l'Espace Saint-Christophe, l'hypermarché Auchan City de 13 000 m2 est inauguré le [33] et est accompagné de 35 magasins[52]. Les centres commerciaux de centre-ville ont une galerie marchande très développée et sont plutôt centrés sur l'équipement de la personne[6].

Rue de Béthune à Lille : le Majestic est au premier plan, l'UGC est quelques mètres plus loin.

À Lille Métropole Communauté urbaine, il y a onze hypermarchés construits dans un centre commercial. Ils sont implantés à Englos (Englos-les-Géants), à Faches-Thumesnil, à Flers-lez-Lille, à Leers, à Lille (Euralille), à Lomme, à Roncq, à Roubaix (Espace Grand-Rue), à Villeneuve-d'Ascq (V2), à Wasquehal et à Wattignies[4],[6]. Parmi ces onze hypermarchés, cinq hissent l'enseigne Auchan, deux celle de Carrefour, deux celle de Cora. Mis à part Flers, tous les autres centres commerciaux dépassent les 20 000 m2[11]. Le dernier implanté, le douzième centre commercial de Lille Métropole, un E.Leclerc, ouvre ses portes à Seclin au début de [11],[32]. Programmé depuis cinq ans, il a été accepté par le Conseil d'État en 2007[53]. Les centres commerciaux de périphérie comportent plutôt des magasins satellites qui sont principalement centrées sur l'équipement de la maison et le bricolage et jardinage[6].

Depuis fin de , quatre magasins de grande distribution, Franprix, Carrefour City, Intermarché Express et Daily Monop se sont implantés dans le centre-ville de Lille[54]. Dia Market devrait suivre le pas[55]. Pour l'implantation à Lille-Sud, Auchan, E.Leclerc et Carrefour étaient en concurrence pour la place[56]. Ce sera finalement E.Leclerc qui implantera le Lillenium vers 2014[57].

Jusqu'au , le centre commercial de Lomme était le seul à comporter un complexe cinématographique[4] dans la métropole lilloise, avec la présence d'un Kinepolis. À cette date, au Heron Parc à côté du centre commercial V2 à Villeneuve-d'Ascq a ouvert un UGC[58],[59]. Ces complexes cinématographiques sont rejoints le par Les Écrans à l'Espace Saint-Christophe à Tourcoing[60]. Hors des centres commerciaux, la rue commerçante, dite rue de Béthune à Lille, concentre deux complexes cinématographies : un UGC et un Majestic.

D'abord installé, en 2004, à Marcq-en-Barœul, Chronodrive est le pionner des drives. Depuis plusieurs se sont installés dans Lille Métropole Communauté urbaine : Geldrive également à Marcq-en-Barœul, Carrefour Drive à Lomme, Auchan Drive à Englos et Chronodrive à Hallennes-lez-Haubourdin[34].

Dans les autres polarités commerciales d’envergure, il existe également le « 31 » également rue de Béthune à Lille avec les Galeries Lafayette et le « Passage des Tanneurs » dans le centre de Lille comprenant un Monoprix mais également les deux centres de magasins d’usines à Roubaix[11],[6] : « L'Usine », ouvert en 1984[61] et « Mc Arthur Glen », ouvert en 1999[62].

Dans la communauté d'agglomération du Douaisis, pour contrer la zone commercial à Noyelles-Godault, à Flers-en-Escrebieux, un centre commercial de 7 462 m2 avec un Carrefour, 38 boutiques et deux espaces de restauration est implanté[63] en 1983[64]. L'année précédente, un E.Leclerc est implanté au nord de Douai intra-muros, et en 1972, le centre commercial Les Épis à Sin-le-Noble, composé d'un Auchan est implanté. Il s'agit d'une des polarités en périphérie de Douai[64] À côté de Saint-Omer et de Saint-Pol-sur-Ternoise, quatre centres commerciaux sont implantés. Il y a à Aire-sur-la-Lys, un centre commercial comprenant un Carrefour, à Longuenesse, un portant un Auchan, à Saint-Pol-sur-Ternoise, un Intermarché et à Lumbres un E.Leclerc[65].

CCI Artois[modifier | modifier le code]

Dans la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin, le centre commercial Noyelles à Noyelles-Godault a une zone de chalandise qui dépasse la communauté d'agglomération[4],[66]. Il s'étend jusque dans les communautés d'agglomérations du Douaisis et de Lens-Liévin, les communautés urbaines d'Arras[67] et de Lille Métropole[4], même si ces zones ont déjà des hypermarchés et des centres commerciaux[68],[69]. À part ce centre commercial, deux autres centres commerciaux sont à proximité de Lens. Un comprenant un Carrefour de 10 314 m2 à Liévin et un autre, Lens 2, comprenant un Cora de 13 917 m2[67],[66]. On compte 1 393 m2 pour mille habitants de densité globale en grande surface commerciale pour la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin et 786 m2 pour mille habitants pour la Communaupole de Lens-Liévin[66]. Même si la communauté d'agglomération de l'Artois recense 41 supermarchés, en 2001, deux centres commerciaux sont en bataille. Il s'agit de La Rotonde à Béthune comprenant un Auchan et de La Porte Nord à Bruay-la-Buissière comprenant un Cora[70].

E.Leclerc possède quatre hypermarchés dans la communauté urbaine d'Arras[32] et Auchan y a déplacé le sien d'une centaine de mètres[71]. L'ancien, après être passé Nova, Super Nova, puis Mammouth[72], date de 1969 et est devenu obsolète[71]. Le nouveau a été construit à partir du et a ouvert le [73],[71]. Sa nouvelle zone de chalandise est l'ouest et le sud du Pas-de-Calais[71]. À Baralle, à côté de Marquion, le seul Hyper U de la région y est implanté.

CCI Nord de France[modifier | modifier le code]

Ancien E.Leclerc de Caudry.

Pour redynamiser le centre-ville de Valenciennes qui perdait ses enseignes à cause de la proximité avec Mons en Belgique ou la métropole lilloise[74], un projet de requalification du centre-ville fut mis en place[75]. Surnommé « Cœur de ville », le [23], le Centre Place d'Armes ouvrit. Un second « Cœur de ville » porté par ING ouvrira en 2013 à l'emplacement du Match[76]. Un Auchan est installé au sud de Valenciennes, à proximité de l'autoroute A2. En périphérie de Valenciennes, Auchan s'est installé à Petite-Forêt, un Carrefour à Aulnoy-lez-Valenciennes, de l'autre côté de l'A2, à Denain et à Vieux-Condé.

À Maubeuge, un Carrefour y est implanté au nord de la ville, tandis qu'à côté de Maubeuge, à Louvroil, Auchan s'est aussi installé. Les deux enseignes sont desservies par la RN2. Dans l'Avesnois, au sud du département du Nord, un Carrefour est implanté à Fourmies.

Un Auchan et un Cora sont implantés à Cambrai, et un E.Leclerc à Caudry. L'Avesnois est une zone de désertification commerciale[17].

CCI Côte d'Opale[modifier | modifier le code]

Dans la ville de Dunkerque, le centre commercial est dans le centre-ville[5]. Il est composé du pôle Marine et du centre Marine comprenant en tête un E.Leclerc accompagné d'un cinéma de 14 salles, de cinq restaurants, de huit grandes surfaces spécialisées et de onze boutiques[77]. Ouverts respectivement le et le , les deux pôles commerciaux renforcent l'activité économique du centre-ville[78]. En 2014, le Pôle Théâtre devrait ouvrir à Dunkerque, sur un espace entre 20 000 et 25 000 m2[51]. À Coudekerque-Branche, en périphérie de Dunkerque, est inauguré à proximité de l'autoroute A16. Depuis fin 2010, rattachée à Dunkerque, la ville de Saint-Pol-sur-Mer comporte un Carrefour.

Dans le Calaisis, Carrefour inaugure la Cité Europe à Coquelles[5], en 1995. Ce centre commercial comporte une galerie de 170 boutiques, d'un pôle restauration et d'un multiplexe Gaumont[79]. Auparavant, Continent était déjà installé depuis 1973, ainsi qu'Auchan, anciennement Mammouth[79]. Malgré le fait qu'Auchan et Carrefour soient reliés avec l'autoroute A16, contrairement à Continent, Auchan s'affirme cependant comme le leader incontesté du secteur[79].

Dans le Boulonnais, plusieurs centres commerciaux sont implantés. Le principal est le centre commercial de la Côte d'Opale et son hypermarché Auchan basés à Saint-Martin-Boulogne. Plus au sud, à Berck, un Carrefour y est ouvert.

Impact[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entre 1967 et 1992, 39 000 employés de plus sont passés dans le secteur du commerce, soit une hausse de 38 %[80]. Dans une étude publiée fin 1996, l'Agence régionale de développement (ARD) souligne le poids économique déterminant détenu par la grande distribution et la vente par correspondance. Grâce à ses 65 000 salariés en 1995 sur 1,3 million d'actifs, le premier pôle économique régional est le secteur de la grande distribution devant le travail des métaux, l'agroalimentaire, le tourisme, l'automobile ou encore l'industrie textile[80].

Dans la région Nord-Pas-de-Calais avec 12 500 salariés, Auchan y est le premier employeur privé[81]. Malgré le fait que Carrefour soit le premier employeur privé de France, il représente 5 259 salariés, ce qui le place cependant dans les dix plus grands employeurs de la région[29], et se place septième[82]. Les Mousquetaires y emploient 6 000 collaborateurs[32]. De plus Auchan est responsable de 50 000 emplois directs ou indirects et travaille avec 1 500 prestataires de service[83]. En 2009, en tout dans la région, 48 000 salariés travaillent dans des commerces de plus de 300 m2, soit 31 % du secteur du commerce et 4,6 % des travailleurs de la région[46].

Fin des épiceries de quartier ?[modifier | modifier le code]

Les commerces de proximité ont été affaiblis par la grande distribution[17]. Tandis qu'en 1988, soixante-dix communes comportaient plus de vingt commerces d'équipement de la personne, en 1998, il n'y en a plus que 39 qui en comportent. Il y a une disparition des places centrales commerciales, pour des bourgs ruraux, des centres secondaires de banlieue et des cités minières[17]. Pour 2010, 655 communes de la région ne comportent pas de commerce de proximité[48], contre 668 en 1998 soit 43 %, mais 28 % des communes en 1988[17]. Par contre, les marchés sont toujours fréquentés, restant attractifs par leur côté traditionnel[15].

À Arras, François de Cloquemants, président d'Arras commerce et cœur de ville, pense que la grande distribution et le commerce de proximité sont complémentaires, du fait que les gens ne vont pas à l'hypermarché tous les jours et que les terrasses du centre-ville sont plus accueillantes que celles du centre commercial[84]. Il est rejoint dans cette idée par François Desbottes, président de l'union commerciale des Boutiques du Faubourg, qui souligne que « Le monde attire le monde. L'hyper sera une locomotive »[85]. C'est sûrement dans cette optique qu'à Béthune, le centre commercial Auchan a été agrandi, ce qui n'a pas fait l'unanimité dans la population[86].

À l'inverse à Tourcoing avec l'ouverture du Auchan City, même le dimanche, les commerçants de la ville ont signé un accord pour relancer une dynamique à l'intérieur de la commune. La locomotive de cet accord sera justement Auchan City[87]. Aulnoye-Aymeries veut faire une démarche similaire en implantant un E.Leclerc dans le centre-ville pour éviter que les habitants ne se retrouvent au centre commercial de Louvroil[88].

Avec l'arrivée et l'agrandissement des centres commerciaux dans la région, les petits commerçants de centre-ville ou de quartier n'arrivent pas à avoir les mêmes diminutions de prix que les grandes surfaces[85]. Vu que certaines enseignes investissent de plus en plus les centres-villes, les épiceries les craignent[89]. À Lille, les petits commerçants ont créé l'association RAS en 2011 pour se rassembler et contrer l'augmentation des centres commerciaux[90]. En parallèle, fin 2010, sept directeurs de grand magasins de la même ville se sont réunis dans une association pour s'exprimer d'une seule voix auprès des institutions. En disant sans oublier les petits commerces, les directeurs des Galeries Lafayette, du Printemps, du Furet du Nord, de la Fnac, de Monoprix, du casino Barrière et Carrefour Euralille rappellent également que le commerce est « aussi l'un des pouvoirs d'attraction d'une ville »[91].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Hors Corse

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Voix du Nord, Collectif, Le Guide économique du Nord-Pas-de-Calais, Éditions PTC, , 320 p. (ISBN 9782843930904, lire en ligne), p. 206-207
  2. Lille : Le pays minier - La Flandre maritime - Entre Scarpe et Escaut (lire en ligne), p. 61
  3. Georges Abou-Sada et Claudie Swiergiel, L'insertion par l'économique : modalités et limites, CIEMI, (ISBN 9782738442154), p. 84
  4. a b c d e f g h i j k et l [PDF] « Grandes surfaces : un mètre carré par habitant de la région », Face Grand Lille, (consulté le )
  5. a b c et d Olivier Ducuing et Martine Robert, « Nord-Pas-de-Calais: le renouveau urbain », Les Échos, (consulté le )
  6. a b c d et e [PDF] « Atlas du grand commerce de Lille Métropole : analyse des magasins de +300 m2 de surface de vente », L'Agence du développement et de l'urbanisme de Lille Métropole, (consulté le )
  7. « Histoire », Supermarché Match (consulté le )
  8. Alexandre Debouté, « Pourquoi Auchan s'appelle Auchan », Le Figaro, (consulté le )
  9. a b et c Y. B, « Auchan Roncq est le plus grand d'Europe en 1968 », La Voix éco, (consulté le )
  10. Benoît Deseure, « Englos : il y a tout juste 40 ans, la révolution Auchan... », La Voix éco, (consulté le )
  11. a b c d et e [PDF] André Bartoszak, « Les centres commerciaux de Lille Métropole », CCI Grand Lille, (consulté le )
  12. a b et c « Péripéties avant l’ouverture », sur Ateliers Mémoire de Roubaix, (consulté le )
  13. « Les travellators d’Auchan », sur Ateliers Mémoire de Roubaix, (consulté le )
  14. « Auchan quitte Roubaix 2000 », sur Ateliers Mémoire de Roubaix, (consulté le )
  15. a et b Jean-Claude Rabier, Hubert Cukrowicz, Marcel Barrois, Hubert Bataille, Institut fédératif de recherche sur les économies et les sociétés industrielles, La remonte:le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, entre passé et avenir, Presses Univ. Septentrion, (lire en ligne), p. 57-58
  16. [PDF] « Centre commercial V2 - Villeneuve-d'Ascq », CCI Grand Lille (consulté le )
  17. a b c d e et f [PDF] « Évolution du commerce et utilisation de la voiture », Ministère de l'équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer, (consulté le )
  18. a b et c Laurence Mouton, « Le centre Euralille n'atteint pas ses objectifs », Les Échos, (consulté le )
  19. Bénédicte Epinay, « Commerce : 95 % des surfaces du complexe d'Euralille sont déjà louées », Les Échos, (consulté le )
  20. « La guerre des hypermarchés menace la région lilloise », LSA, (consulté le )
  21. « L'histoire de Cité Europe », Cité Europe (consulté le )
  22. « Dunkerque cherche son équilibre », LSA, (consulté le )
  23. a et b « Klépierre : Nouveau centre commercial à Valenciennes », CercleFinance.com, (consulté le )
  24. Jean-Marc Petit, « Auchan mise (très) grand sur l'« hyper-hypermarché » », La Voix du Nord, (consulté le )
  25. « Auchan triple la surface de sa galerie à Noyelles-Godault », LSA, (consulté le )
  26. « Galerie rénovée pour Auchan Englos », Points de vente, (consulté le )
  27. Emmanuelle Bobineau, « Cure d'agrandissement pour la galerie commerciale d'Auchan », La Voix du Nord, (consulté le )
  28. Raphaël Rouzet et Pauline Allard, « Le nouvel Auchan sort de terre et ouvre ses portes la semaine prochaine », La Voix du Nord, (consulté le )
  29. a b et c Jean-Marc Petit, « Carrefour met en avant son bilan social », La Voix éco, (consulté le )
  30. Benoît Deseure, « Dix nouvelles enseignes creusées dans la galerie Carrefour de Lomme », La Voix éco, (consulté le )
  31. Isabelle Ellender, « Galerie Carrefour à Lomme : ouvertures tous azimuts ! », La Voix du Nord, (consulté le )
  32. a b c d e f et g « Grande distribution. Chasse ouverte dans le fief d'Auchan », Le Journal des entreprises, (consulté le )
  33. a et b Patrick Seghi, « A Tourcoing, l'Espace Saint-Christophe ouvrira le 6 avril. Taux d'occupation : 95 % ! », La Voix du Nord, (consulté le )
  34. a et b Benoît Deseure et Jean-Charles Gatineau, « Grande distribution dans la métropole lilloise : les drive en plein boom le long de la rocade nord-ouest », La Voix du Nord, (consulté le )
  35. a et b Marc Grosclaude, « Roubaix : Casino cède l’hypermarché Géant au patron du magasin E. Leclerc de Wattrelos », La Voix du Nord, (consulté le )
  36. a b c d e f et g « Le Nord-Pas-de-Calais fort en hard-discount », LSA, (consulté le )
  37. Guirec Gombert, « Grande distribution : palmarès des villes les plus chères », Le Figaro, (consulté le )
  38. Christian Canivez, « Les leçons de trois ans de chariot-test », La Voix du Nord, (consulté le )
  39. a et b P. B., « Top 100 : les gros hypers font de la résistance », Linéaires, (consulté le )
  40. a b et c F. Carluer-Lossouarn, « Le top 100 des hyper », Linéaires, (consulté le )
  41. [PDF] Patricia Bachelier, « Exclusif : le top 100 des plus gros hypers », Édition du Boisbaudry, (consulté le )
  42. P. B., « Exclusif : le Top 100 des hypers », Linéaires, (consulté le )
  43. Jacques Bertin, « Auchan règne sur le Top 100 », Linéaires, (consulté le )
  44. Top 100 : grands hypers, petit moral, Linéaires, Amaury Beautru, 3 mars 2016
  45. Le Guide économique du Nord-Pas-de-Calais, La Voix du Nord, Collectif, (ISBN 978-2-84393-090-4), p. 45
  46. a et b [PDF] « Les commerces de plus de 300 m2 », CRCI Nord-Pas-de-Calais, (consulté le )
  47. F. Carluer-Lossouarn, « Où sont les réserves des enseignes de hard discount ? », Linéaires, (consulté le )
  48. a b c et d [PDF] « Le commerce de détail dans la région Nord-Pas-de-Calais : situation et enjeux », CRCI Nord-Pas-de-Calais, (consulté le )
  49. a et b Dominique, « LILLE : 1er pôle européen de distribution et de vente à distance », Toute la franchise, (consulté le )
  50. Nicole Buyse, « Roubaix renaît de ses cendres », Les Échos, (consulté le )
  51. a et b Daniel Bicard, « Les 46 projets des années 2010 », LSA, (consulté le )
  52. Au. C., « Centre commercial : un bilan mitigé à Roubaix », La Voix du Nord, (consulté le )
  53. « À Lille, un hypermarché Leclerc 100 % vert », GreenUnivers, (consulté le )
  54. S. B., « Franprix, dernier arrivé d'une grande distribution qui en fait des caisses à Lille », La Voix du Nord, (consulté le )
  55. Cécile Débachy, « Lille : avec l'arrivée de nouveaux commerces, un nouveau départ pour la rue du Molinel ? », La Voix du Nord, (consulté le )
  56. J. L., « Carrefour et Auchan, en concurrence pour un hypermarché à Lille-Sud », La Voix du Nord, (consulté le )
  57. Pauline Drouet, « À Lille-Sud, un Leclerc qui se veut exemplaire dans un Lillenium qui garde son mystère », La Voix éco, (consulté le )
  58. « Villeneuve d'Ascq : le Heron Parc prépare sa rentrée avec de nouvelles ouvertures d'enseignes », La Voix du Nord, (consulté le )
  59. Jean-Marie Dura, « Enfin ! UGC Ciné Cité Villeneuve d’Ascq - Le nouveau cinéma de la métropole lilloise », UGC (consulté le )
  60. « Du cinéma, enfin ! », La Voix du Nord, (consulté le )
  61. Marc Grosclaude, « À Roubaix, l'Usine rénovée fête ses 25 ans », La Voix du Nord, (consulté le )
  62. Nicole Buyse, « McArthur Glen ouvre à Roubaix son deuxième centre français », Les Échos, (consulté le )
  63. Marie Cadoux, « Carrefour Property acquiert une galerie commerciale à Douai-Flers », LSA, (consulté le )
  64. a et b [PDF] « Centres commerciaux du CCI Grand-Lille - Douaisis », CCI Grand Lille (consulté le )
  65. [PDF] « Centres commerciaux du CCI Grand-Lille - St-Omer - St-Pol », CCI Grand-Lille (consulté le )
  66. a b et c « Éléments de synthèse sur le commerce du SCOT », SCOT Lens-Liévin Hénin-Carvin (consulté le ), p. 27
  67. a et b « Lens, ville phare du bassin minier », LSA no 1684, (consulté le )
  68. Bertrand Bussière et Nathalie Labreigne, « Centre commercial : globalement, une « bonne nouvelle » pour Douai », La Voix du Nord, (consulté le )
  69. Stéphane Catrice et Matthieu Noli, « Le grand réveil », Le Point, (consulté le )
  70. « Auchan se renforce à Béthune », LSA, (consulté le )
  71. a b c et d Benjamin Dubrulle, « Ouvert aujourd'hui, le nouvel Auchan Arras espère atteindre les 135 M€ de chiffre d'affaires », La Voix éco, (consulté le )
  72. Benjamin Dubrulle, « Arras : on connaît les premières enseignes qui migreront dans l'ancien Auchan », La Voix éco, (consulté le )
  73. « Nord Pas-de-Calais : Auchan Arras tout neuf et deux fois plus grand en 2012 », Nos clients de demain, (consulté le )
  74. « Redonner des forces au centre-ville (dont à Valenciennes et à Denain) », AC Franchise, (consulté le )
  75. Nicole Buyse, « Le tramway fait son retour à Valenciennes », Les Échos, (consulté le )
  76. T. T., « Valenciennes : un nouveau centre commercial pour 2013 », La Voix du Nord, (consulté le )
  77. [PDF] « Principaux pôles commerciaux de l'agglomération dunquerkoise », CCI de Dunkerque, (consulté le )
  78. « Le Pôle Commercial », CCI de Dunkerque (consulté le )
  79. a b et c « Duel Auchan - Cité Europe à Calais », LSA, (consulté le )
  80. a et b « Nord-Pas-de-Calais, de la VPC aux magasins d'usine », LSA, (consulté le )
  81. Jean-Marc Petit, « Dans un contexte de crise le groupe Auchan fait de la résistance - Auchan en quelques chiffres », La Voix du Nord, (consulté le )
  82. [PDF] « Les Chiffres clés du Nord-Pas-de-Calais 2009 - 2010 », CRCI Nord-Pas-de-Calais, (consulté le )
  83. [PDF] « Développer la proximité avec les PME », Auchan, (consulté le ), p. 17
  84. Benjamin Dubrulle, « Commerce : tour d'horizon des dossiers brûlants avec François de Cloquemants », La Voix du Nord, (consulté le )
  85. a et b Stéphanie Fasquelle, « Le futur hypermarché de Lille-Sud fait débat, les habitants et commerçants en veulent-ils ? », La Voix du Nord, (consulté le )
  86. David Ciernak, « Extension d'Auchan : « c'est de l'irresponsabilité politique » », La Voix du Nord, (consulté le )
  87. Anne Courtel, « Altaréa et Auchan City main dans la main avec les commerçants pour promouvoir Tourcoing », La Voix éco, (consulté le )
  88. Florence Delsinne, « Leclerc en centre-ville : les commerçants pourraient profiter de l'effet locomotive », La Voix éco, (consulté le )
  89. Carole Mocellin, « La grande distribution inquiète les épiceries ouvertes tard le soir », La Voix du Nord, (consulté le )
  90. Cécile Debachy, « Les petits commerçants lillois crient leur ras-le-bol et se constituent en association », La Voix du Nord, (consulté le )
  91. St. F., « L'Association des grandes enseignes de Lille voit le jour pour dialoguer avec les institutions », La Voix éco, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christophe Cousin, La grande distribution dans le Nord-Pas-de-Calais, , 50 p. (lire en ligne)
  • Jean-Pierre Bondue, L'essor de la grande distribution au miroir des processus de métropolisation et de périurbanisation dans le Nord-Pas-de-Calais, Lille III / La Voix du Nord (?), , 16 p. (lire en ligne)
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 29 août 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 29 août 2011 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.