Élections cantonales françaises de 2004

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections cantonales françaises de 2004
Premier tour :
Deuxième tour :
Type d’élection Cantonales
Corps électoral et résultats
Votants au 1er tour 12 790 670
63,91 %  −1,6
Votants au 2d tour 11 048 621
66,48 %
French party Gauche.svg Gauche parlementaire
Voix au 1er tour 5 568 446
45,39 %
 +15,3
Voix au 2e tour 5 355 441
49,73 %
Présidences élues 51  +10
French party Droite.svg Droite parlementaire
Voix au 1er tour 4 567 186
37,24 %
 −5
Voix au 2e tour 4 422 439
42,53 %
Présidences élues 49  −12
French party FN.svg Front national
Voix au 1er tour 1 486 840
12,12 %
 +5,2
Voix au 2e tour 502 118
4,83 %
Présidences élues 0  0
Étiquettes politiques des présidents de conseils généraux après les élections cantonales françaises de 2004
Carte

Les élections cantonales en France ont lieu le 21 et .

Elles voient un net progrès de la gauche, qui conquiert la majorité des départements français.

Changements de majorité[modifier | modifier le code]

Présidences qui basculent à droite[1] :

Présidences qui basculent à gauche[1] :

Autres modification :

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux des élections cantonales de 2004.
Étiquette Premier tour Second tour Sièges
Voix % Sièges Voix % Sièges Nb. +/-
  Extrême gauche 367 038 2.99 % 2 6 271 0.06 % 2 4 -4
  Parti communiste français 955 909 7.79 % 15 493 215 2.97 % 93 108 -35
  Parti socialiste 3 215 054 26.21 % 160 4 009 795 38.56 % 674 834 +180
  Parti radical de gauche 156 296 1.27 % 15 134 365 1.29 % 29 44 +8
  Divers gauche 740 231 6.04 % 56 616 632 5.93 % 144 200 +34
  Les Verts 500 956 4.08 % 0 101 434 0.98 % 11 11 +9
  Ecologistes divers 48 838 0.4 % 0 4 588 0.04 % 1 1 0
  Régionalistes 49 962 0.41 % 2 13 180 0.13 % 2 4 +4
  CPNT 17 312 0.14 % 0 4 358 0.04 % 0 0 0
  Divers 132 663 1.08 % 4 83 892 0.81 % 19 23 +18
  Union pour un mouvement populaire 2 570 193 20.96 % 136 2 829 728 27.21 % 332 468 +159
  Union pour la démocratie française 583 936 4.76 % 25 484 387 4.66 % 43 68 -269
  Divers droite 1 395 745 11.38 % 103 1 103 966 10.62 % 162 265 -98
  Front national 1 486 840 12.12 % 0 502 118 4.83 % 1 1 -2
  Extrême droite 44 187 0.36 % 0 11 620 0.11 % 3 3 +3
Total 12 265 160 518 10 399 549 1 516 2 034 +4
Inscrits 20 012 615 100 % 16 620 036 100 %
Abstention 7 221 945 36.09 % 5 571 415 33.52 %
Votants 12 790 670 63.91 % 11 048 621 66.48 %
Blancs et nuls 525 510 4.11 % 649 072 5.87 %
Exprimés 12 265 160 95.89 % 10 399 549 94.13 %

Analyse[modifier | modifier le code]

Présidents de conseil généraux élus[modifier | modifier le code]

Présidents de conseil général élus en 2004
Département Président Parti
01 Ain Charles de la Verpillière UMP
02 Aisne Yves Daudigny PS
03 Allier Gérard Dériot DVD
04 Alpes-de-Haute-Provence Jean-Louis Bianco PS
05 Hautes-Alpes Auguste Truphème DVG
06 Alpes-Maritimes Christian Estrosi UMP
07 Ardèche Pascal Terrasse PS
08 Ardennes Benoît Huré DVD
09 Ariège Augustin Bonrepaux PS
10 Aube Philippe Adnot DVD[note 1]
11 Aude Marcel Rainaud PS
12 Aveyron Jean Puech UMP
13 Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini PS
14 Calvados Anne d'Ornano UDF
15 Cantal Vincent Descoeur UMP
16 Charente Michel Boutant PS
17 Charente-Maritime Claude Belot UMP
18 Cher Alain Rafesthain PS
19 Corrèze Jean-Pierre Dupont UMP
2A Corse-du-Sud Roland Francisci UMP
2B Haute-Corse Paul Giacobbi PRG
21 Côte-d’Or Louis de Broissia UMP
22 Côtes-d'Armor Claudy Lebreton PS
23 Creuse Jean-Jacques Lozach PS
24 Dordogne Bernard Cazeau PS
25 Doubs Claude Jeannerot PS
26 Drôme Didier Guillaume PS
27 Eure Jean-Louis Destans PS
28 Eure-et-Loir Albéric de Montgolfier UMP
29 Finistère Pierre Maille PS
30 Gard Damien Alary PS
31 Haute-Garonne Pierre Izard PS
32 Gers Philippe Martin PS
33 Gironde Philippe Madrelle PS
34 Hérault André Vezinhet PS
35 Ille-et-Vilaine Jean-Louis Tourenne PS
36 Indre Louis Pinton UMP
37 Indre-et-Loire Marc Pommereau DVD
38 Isère André Vallini PS
39 Jura Gérard Bailly UMP
40 Landes Henri Emmanuelli PS
41 Loir-et-Cher Maurice Leroy UDF
42 Loire Pascal Clément UMP
43 Haute-Loire Gérard Roche DVD
44 Loire-Atlantique Patrick Mareschal PS
45 Loiret Éric Doligé UMP
46 Lot Gérard Miquel PS
47 Lot-et-Garonne Michel Diefenbacher UMP
48 Lozère Jean-Paul Pourquier UMP
49 Maine-et-Loire Christophe Béchu UMP
50 Manche Jean-François Le Grand UMP
51 Marne René-Paul Savary UMP
52 Haute-Marne Bruno Sido UMP
53 Mayenne Jean Arthuis UDF
54 Meurthe-et-Moselle Michel Dinet PS
55 Meuse Christian Namy UMP
56 Morbihan Joseph-François Kerguéris UDF
57 Moselle Philippe Leroy UMP
58 Nièvre Marcel Charmant PS
59 Nord Bernard Derosier PS
60 Oise Yves Rome PS
61 Orne Gérard Burel UMP
62 Pas-de-Calais Dominique Dupilet PS
63 Puy-de-Dôme Jean-Yves Gouttebel PS
64 Pyrénées-Atlantiques Jean-Jacques Lasserre UDF
65 Hautes-Pyrénées François Fortassin PRG
66 Pyrénées-Orientales Christian Bourquin PS
67 Bas-Rhin Philippe Richert UMP
68 Haut-Rhin Charles Buttner UMP
69 Rhône Michel Mercier UDF
70 Haute-Saône Yves Krattinger PS
71 Saône-et-Loire Christophe Sirugue PS
72 Sarthe Roland du Luart UMP
73 Savoie Jean-Pierre Vial UMP
74 Haute-Savoie Ernest Nycollin UMP
75 Paris Bertrand Delanoë PS
76 Seine-Maritime Didier Marie PS
77 Seine-et-Marne Vincent Eblé PS
78 Yvelines Franck Borotra DVD
79 Deux-Sèvres Jean-Marie Morisset UMP
80 Somme Daniel Dubois UDF
81 Tarn Thierry Carcenac PS
82 Tarn-et-Garonne Jean-Michel Baylet PRG
83 Var Horace Lanfranchi UMP
84 Vaucluse Claude Haut PS
85 Vendée Philippe de Villiers MPF
86 Vienne Alain Fouché UMP
87 Haute-Vienne Marie-Françoise Pérol-Dumont PS
88 Vosges Christian Poncelet UMP
89 Yonne Henri de Raincourt UMP
90 Territoire de Belfort Yves Ackermann PS
91 Essonne Michel Berson PS
92 Hauts-de-Seine Nicolas Sarkozy UMP
93 Seine-Saint-Denis Hervé Bramy PCF
94 Val-de-Marne Christian Favier PCF
95 Val-d'Oise François Scellier UMP
971 Guadeloupe Jacques Gillot DVG[note 2]
972 Martinique Claude Lise PPM[note 3]
973 Guyane Pierre Désert DVG
974 La Réunion Nassimah Dindar UMP
976 Mayotte Saïd Omar Oili SE[note 4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au sein du Mouvement libéral et modéré
  2. Apparenté socialiste
  3. Puis RDM
  4. Puis NEMA

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Source : france-politique.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]