Landrethun-lès-Ardres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Landrethun-lès-Ardres
Landrethun-lès-Ardres
La mairie.
Blason de Landrethun-lès-Ardres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Calais
Intercommunalité Communauté de communes Pays d'Opale
Maire
Mandat
Gabriel Berly
2020-2026
Code postal 62610
Code commune 62488
Démographie
Gentilé Landrethunois
Population
municipale
769 hab. (2019 en augmentation de 5,34 % par rapport à 2013)
Densité 135 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 49′ 32″ nord, 1° 57′ 38″ est
Altitude Min. 34 m
Max. 171 m
Superficie 5,71 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Calais
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Calais-2
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Landrethun-lès-Ardres
Liens
Site web landrethun-les-ardres.fr

Landrethun-lès-Ardres est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Le territoire de la commune est situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée de la commune.

Situation, accès et transports[modifier | modifier le code]

La commune se situe en limite de la Flandre maritime au nord, et des collines de l'Artois au sud, entre les pôles secondaires de Licques, Guînes et Ardres (à 4 km). Calais se trouve à 21 kilomètres, Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer à 32 km[1].

Topographie et géologie[modifier | modifier le code]

Le sol est majoritairement composé de craie ; on trouve au nord des bandes de limons et d'argile.

La topographie varie de 34 mètres, au lieu-dit le Fresne au nord, à 171 mètres au sud, au niveau d'une excroissance de la limite communale qui touche le coteau de Licques. Le village se situe autour de 50 mètres d'altitude[2].

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Landrethun-lès-Ardres est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Calais, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 45 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[7],[8].

La commune est dotée d'un PLU (Plan local d'urbanisme).

En 1999, elle comptait 197 résidences principales, réparties entre le village et plusieurs hameaux : Yeuse, West Yeuse, le Val, le Fresne, le Bois, la Seille[1]. Un presbytère a été rénové en deux logements locatifs.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (86,1 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (86,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (71,4 %), zones agricoles hétérogènes (14,7 %), forêts (8,7 %), zones urbanisées (5,2 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Brêmes Louches Rose des vents
Rodelinghem N
O    Landrethun-lès-Ardres    E
S
Licques Clerques

Toponymie[modifier | modifier le code]

D'un nom de personne germanique Landarius (ou Landar) + ing (ou -ingen) + tun, signifiant « domaine du peuple de Landarius »[11], auquel a été ajouté -lez-Ardres (ou -les-Ardres) où lez signifie « près de », montrant l'appartenance de la commune à l'ancien canton d'Ardres de 1803 à 2015[12]:

  • Landringetun et Landregatun (1084), Landringatum (v. 1119), Landringhentum (1157), Landringatum (1164), Landrethun (1543)[13]..

Landerten en flamand[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la guerre de Cent Ans, lors du second traité de Londres dit traité de l'Endenture, le , Jean II le Bon, roi de France, reconnaît la souveraineté d'Édouard III, roi d'Angleterre, sur de nombreux territoires, dont celui de Wale faisant référence à Le Wal, territoire de la commune de Landrethun-lès-Ardres[15].

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement de Saint-Omer pour intégrer l'arrondissement de Calais[16].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 juin 1995 André Waguet    
juin 1995 2008 Hubert Larue    
mars 2008 En cours
(au 24 mars 2022)
Gabriel Berly   Ancien cadre
Réélu pour le mandat 2014-2020[17],[18],[19]
Réélu pour le mandat 2020-2026[20],[21]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[23].

En 2019, la commune comptait 769 habitants[Note 3], en augmentation de 5,34 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
488457508489530548545553544
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
559538541192518561558569549
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
520578533529522508545569508
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
451414399469568599671692730
2018 2019 - - - - - - -
760769-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 38,4 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 19,1 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 373 hommes pour 387 femmes, soit un taux de 50,92 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[26]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ou +
0,3 
2,7 
75-89 ans
5,7 
14,5 
60-74 ans
14,7 
23,1 
45-59 ans
20,2 
20,6 
30-44 ans
21,2 
15,0 
15-29 ans
13,7 
23,9 
0-14 ans
24,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

Aucun commerce ne se trouve sur la commune. L'activité agricole reste développée, avec plusieurs exploitants (élevage de vaches, cochons, poulailler...).

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement, sport et santé[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune est équipée d'une école de quatre classes et d'un terrain sportif.

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Bourse aux plantes.

Gestion de l'eau, de l'énergie et des déchets[modifier | modifier le code]

L'assainissement est individuel. Des bassins ont été créés pour gérer les eaux pluviales, à la suite d'inondations en 2000.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle d'Yeuse à Landrethun-lès-Ardres.
  • L'église Saint-Martin date du XIXe siècle.
  • Une chapelle est présente au hameau d'Yeuse.
    La chapelle d'Yeuse fut érigée en 1886 par Adolphe Bellanger et sa famille et consacrée par l'abbé Georges Bellanger. La chapelle a longtemps été un lieu de pèlerinage à la Pentecôte.
  • La mairie a été rénovée dans les années 2000.
  • Un verger a été planté, ainsi que des haies, avec l'aide du parc naturel régional.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Landrethun-lès-Ardres Blason
D’azur au chef d’or chargé de trois fleurs de lys du champ.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Plan local d'urbanisme, agence Noyon, document arrêté en 2007
  2. Carte IGN
  3. « ZNIEFF FR8000007 - Caps et Marais d'Opale », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Calais », sur insee.fr (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2, Librairie Droz, (lire en ligne), p. 1008.
  12. Site de la mairie - Histoire de la commune.
  13. Comte Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 216.
  14. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  15. Les grands traités de la guerre de Cent ans d'Eugène Conneau, Editions Picard, 1889, page 6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k93734s/f17.image
  16. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements du Pas-de-Calais - Recueil des actes administratifs », sur http://www.pas-de-calais.gouv.fr/, (consulté le ).
  17. M.D.-L. (CLP), « Municipales à Landrethun-les-Ardres: Gabriel Berly a été réélu dans la crispation pour un deuxième mandat : Ce samedi s’est réuni pour la première fois le nouveau conseil municipal pour l’élection du maire et de ses adjoints, le nombre de ceux-ci ayant été fixé à quatre. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  19. M. D.-L. (CLP), « Projet des maires à Landrethun-lès-Ardres : la nouvelle salle des fêtes sortira enfin de terre : Comme elle l’a fait avec les bilans des maires avant les élections, « La Voix du Nord » propose une nouvelle série consacrée aux projets des maires. Quels engagements ? Quels grands chantiers ? Quelles priorités ? Réponses ici avec Gabriel Berly, maire de Landrethun-lès-Ardres », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  21. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  22. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  26. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Landrethun-lès-Ardres (62488) », (consulté le ).
  27. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  28. Antoine Watbled, Candidature à la présidence de la République française, Bouchard-Huzard, Paris, 12 novembre 1848.