Thiembronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thiembronne
Thiembronne
L'église Saint-Pierre-ès-Liens et le monument aux morts.
Blason de Thiembronne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer
Maire
Mandat
Sylvie Roland
2014-2020
Code postal 62560
Code commune 62812
Démographie
Population
municipale
834 hab. (2017 en augmentation de 3,22 % par rapport à 2012)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 16″ nord, 2° 03′ 30″ est
Altitude Min. 76 m
Max. 201 m
Superficie 22,82 km2
Élections
Départementales Canton de Fruges
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Thiembronne
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Thiembronne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thiembronne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thiembronne
Liens
Site web thiembronne-village.jimdo.com

Thiembronne est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France, située à 37 km de Boulogne-sur-Mer.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Thiembronne
Vaudringhem Wismes Merck-Saint-Liévin
Campagne-lès-Boulonnais Thiembronne Saint-Martin-d'Hardinghem
Aix-en-Ergny

Rumilly

Renty Fauquembergues

Toponymie[modifier | modifier le code]

Teenbronne en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Thiembronne était autrefois l'une des douze baronnies du comté de Boulogne[2].

Vers 1170-1174, Guy de Thiembronne assiste à Guînes, à la lecture publique des lettres du comte de Guînes Baudouin II de Guînes, énonçant l'accord entre l'abbaye Saint-Médard d'Andres et Guillaume du pays de Bredenarde[3].

À la fin du XIIe siècle- début du XIIIe siècle, Clerembaut de Thiembronne est seigneur du lieu. Il a pour fils Guillaume de Thiembronne qui épouse Mahaut de Guînes, fille de Baudouin II de Guînes. Le couple reste sans héritiers et le titre de seigneur de Thiembronne va passer au frère de Mahaut Manassès de Guînes[4].

En , Manassès de Guînes, fils cadet de Baudouin II de Guînes, devient seigneur de Thiembronne du fait de son mariage. Manassès et son épouse Aielis donnent une terre à l'abbaye Saint-Médard d'Andres[5]. Aélis était la sœur et héritière de Guillaume de Thiembronne[6]. Guillaume

En 1230, Guillaume Mauvoisin est seigneur de Cahem, (Cohem), et vassal d'Aélide, (sans doute la même qu'Aielis, épouse de Manassès de Guînes ci-dessus), dame de Thiembronne[7].

En 1245, un Adame (Adam?) de Thiembronne fait partie des bénéficiaires désignés par Baudouin III de Guînes dans son testament[8].

L’Abbé Jules Leroux, curé de Thiembronne a écrit en 1912 un livre intitulé Histoire de Thiembronne. Elle constitue une monographie communale de nos érudits locaux des plus réussies.L'ouvrage est disponible en ligne[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Thiembronne dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  2000 Gérard de Fernehem   Décédé en fonction
2000 En cours
(au 2 mars 2015)
Sylvie Roland   Réélue pour le mandat 2014-2020[10],[11],[12]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[14].

En 2017, la commune comptait 834 habitants[Note 1], en augmentation de 3,22 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0658647851 0339131 0751 0821 0561 006
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9501 0129731 0031 0541 011963969923
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
909846826773761734742730723
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
727694645621597621679687695
2013 2017 - - - - - - -
838834-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,2 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,8 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 20,6 %, 45 à 59 ans = 20,9 %, plus de 60 ans = 18,4 %) ;
  • 49,8 % de femmes (0 à 14 ans = 21,1 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 17,9 %, 45 à 59 ans = 21,1 %, plus de 60 ans = 23,4 %).
Pyramide des âges à Thiembronne en 2007 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,3 
6,6 
75 à 89 ans
9,8 
11,5 
60 à 74 ans
13,3 
20,9 
45 à 59 ans
21,1 
20,6 
30 à 44 ans
17,9 
16,3 
15 à 29 ans
16,5 
23,8 
0 à 14 ans
21,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[18]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre-ès-Liens.
  • Le monument aux morts.
  • Chapelle Notre-dame-du-Rosaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Thiembronne.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d’azur à la bande d’or accompagné de deux fleurs de lys du même.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://proussel.voila.net/pages/noms_flamands.htm
  2. Paul Roger, Archives historiques et ecclésiastiques de la Picardie et de l'Artois, Amiens, Duval et Herment, (lire en ligne), p. 327
  3. André Du Chesne, Histoire généalogique des maisons de Guines, d'Ardres, de Gand et de Coucy et de quelques autres familles illustres, Paris, 1632, p. 69, lire en ligne.
  4. A. du Chesne, option citée, p. 77.
  5. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome III, Année 1221
  6. A. Duchesne, option citée, p. 75.
  7. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 2ème partie, Année 1230.
  8. A. Wauters, option citée, Tome IV, Année 1245.
  9. Jules Leroux, Histoire de Thiembronne, par l'abbé Jules Leroux, L'auteur, (lire en ligne)
  10. « Thiembronne : Sylvie Roland repart pour un troisième mandat de maire : À 53 ans, Sylvie Roland est de nouveau maire de Thiembronne depuis vendredi soir », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mars 2015).
  11. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
  12. N.D. (CLP), « L’entretien des bâtiments, leitmotiv de Sylvie Roland, maire de Thiembronne : Siégeant au conseil municipal depuis 1989, Sylvie Roland entame son cinquième mandat. D’abord comme conseillère puis comme maire au service de la commune », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mars 2015).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  17. « Évolution et structure de la population à Thiembronne en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  18. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)