Quilen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quillen.
Quilen
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Blason de Quilen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Lumbres
Intercommunalité Communauté de communes du Canton d'Hucqueliers et environs
Maire
Mandat
Pascal Caron
2014-2020
Code postal 62650
Code commune 62682
Démographie
Population
municipale
58 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 49″ nord, 1° 55′ 43″ est
Altitude Min. 86 m – Max. 192 m
Superficie 4,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Quilen

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Quilen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quilen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quilen

Quilen est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Quilen
Bimont Maninghem Herly
Quilen
Saint-Michel-sous-Bois

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Chillo + heim[1].
  • Kilhem (1134), Quillen (1331), Killen et Quillem (1297).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Quilen dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 juillet 1979 Gabriel de La Gorce    
1979 1983 Marie-Valentine de La Gorce    
mars 2001 2008 Jean-Michel Vasseur    
mars 2008 en cours
(au 17 février 2015)
Pascal Caron   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4],[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 58 habitants, en diminution de -1,69 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
180 166 156 166 162 141 170 159 148
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
145 135 140 134 128 139 135 120 116
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
115 113 127 104 100 99 95 89 74
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
70 69 82 74 62 61 60 58 58
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,3 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,9 %, 15 à 29 ans = 25 %, 30 à 44 ans = 25 %, 45 à 59 ans = 21,4 %, plus de 60 ans = 10,7 %) ;
  • 53,3 % de femmes (0 à 14 ans = 25 %, 15 à 29 ans = 18,8 %, 30 à 44 ans = 21,9 %, 45 à 59 ans = 15,6 %, plus de 60 ans = 18,7 %).
Pyramide des âges à Quilen en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
3,6 
90 ans ou +
0,0 
0,0 
75 à 89 ans
12,5 
7,1 
60 à 74 ans
6,2 
21,4 
45 à 59 ans
15,6 
25,0 
30 à 44 ans
21,9 
25,0 
15 à 29 ans
18,8 
17,9 
0 à 14 ans
25,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Quilen.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : de sable à la croix ancrée d'argent cantonnée de quatre doloires du même, au 1 et 4 posées en barre, au 2 et 3 posées en bande, les taillants vers le cœur.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château.
  • mare (flot en langage patoisan) sur la place du village.
  • château privatif de la famille de La Gorce.
  • église Saint-Pierre sur la place du village (brique rouge et ardoise).
  • en amont de la vallée du Bras de Brosne (cette rivière prend d'ailleurs sa source dans les fonds de Quilen).
  • site de la haute vue (panoramique sur la vallée du Bras de Brosne et environs).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • famille de La Gorce : engagement politique.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  2. « Bilan des maires : à Quilen, Pascal Caron aimerait qu’on accorde des permis de construire : Pascal Caron, 47 ans, agriculteur, a déjà réalisé un mandat de conseiller, un en tant que premier adjoint et termine son premier mandat de maire de Quilen, qui compte une soixantaine d’habitants. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Quilen : Pascal Caron rempile pour un second mandat à la tête de la commune », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 10 février 2015).
  5. « Les projets du maire de Quilen: rénover l’église et augmenter la population : Pascal Caron a été réélu en mars pour un deuxième mandat », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Évolution et structure de la population à Quilen en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)