Aix-en-Issart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aix.

Aix-en-Issart
Aix-en-Issart
L'église Saint-Pierre.
Blason de Aix-en-Issart
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Auxi-le-Château
Intercommunalité Sept Vallées
Maire
Mandat
Pierre Lafonte
2014-2020
Code postal 62170
Code commune 62018
Démographie
Population
municipale
266 hab. (2015 en diminution de 2,92 % par rapport à 2010)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 28′ 39″ nord, 1° 51′ 34″ est
Altitude Min. 15 m
Max. 125 m
Superficie 10,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Aix-en-Issart

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Aix-en-Issart

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aix-en-Issart

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aix-en-Issart

Aix-en-Issart est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aix-en-Issart est un village construit le long du Bras de Brosne, rivière affluent de la Canche. En amont se trouve Sempy, en aval Marant.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Aix-en-Issart
Estrée

Neuville-sous-Montreuil

Montcavrel, Alette Sempy
Marant Aix-en-Issart
Marenla Saint-Denœux

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Nommé Ascium en 648 on retrouve dans le Cartulaire de Saint Bertin en l'an 800 le village alors nommé Ascio in pago Tervanense super fluvium Widolaci constitue la localité la plus occidentale du pagus Tervannensis (Thérouanne). S'ensuit une liste de variantes : Ascia en 1042, Ays 1143, Aiz 1170, Aquoe au XIIe siècle, Aquosis (De) au XIIe siècle, Ais en 1239, Ayse au XIIIe siècle, Ays-en-Lihart en 1337, Ays-en-Lyhart en 1341, Ais-en-Issart en 1429, Ais-en-Hishart en 1469 ; Aysen-Yhart en 1477 ; Ays-en-Hyhart en 1495, Ayx en 1507, Ays-en-Iissart en 1512, Aix-en-Hissart en 1518, Hays-en-Hishart en 1551, Ays-en-Ishart en 1553, Aix-en-Ysaart en 1559, Ays-en-Nisart en 1559, Aix en 1651. Selon L. Ricouart, Issart serait une variante de Essart, signifiant le défrichement. On aurait ainsi « aquis in sarto ». Cependant, on pourrait rapprocher cette forme de « Isseretius », nom du pagus que traverse l'Izer, sur la frontière de Belgique et lui attribuer le sens de source. Aix serait donc « Aquis in Isseretio » aussi bien que « in Essarto », Aix – les sources, que Aix – le défrichement. Dauzat propose: « aquis », ablatif-locatif pluriel de « aqua », les eaux, au sens de « eaux thermales ». Cette explication, selon D. Poulet, paraît difficilement acceptable dans certains cas. Gysseling suggère comme origine pour Aix-en-Issart un hydronyme prégermanique « Askjo ».
  • Rodenaken en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Aix-en-Issart dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2005 Gilbert Brunel    
décembre 2005 en cours
(au 10 novembre 2014)
Pierre Lafonte   Gérant de société
Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 266 habitants[Note 1], en diminution de 2,92 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
637561442636569573565560569
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
543481490467468438462444421
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
385366356318326330333307300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
293283264239247210259266260
2015 - - - - - - - -
266--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,8 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,2 % d'hommes (0 à 14 ans = 23,6 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 23,6 %, 45 à 59 ans = 25,2 %, plus de 60 ans = 11,4 %) ;
  • 53,8 % de femmes (0 à 14 ans = 28 %, 15 à 29 ans = 10,5 %, 30 à 44 ans = 24,5 %, 45 à 59 ans = 17,5 %, plus de 60 ans = 19,6 %).
Pyramide des âges à Aix-en-Issart en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
2,8 
4,9 
75 à 89 ans
9,1 
5,7 
60 à 74 ans
7,7 
25,2 
45 à 59 ans
17,5 
23,6 
30 à 44 ans
24,5 
16,3 
15 à 29 ans
10,5 
23,6 
0 à 14 ans
28,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Tous les ans, depuis les années 1990, Aix-en-Issart accueille en juillet le Festival des illuminés où se produisent sur scène divers groupes et musiciens francophones.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Aix-en-Issart église2.jpg
L'église Saint-Pierre.

L'église Saint Pierre d'Aix-en-Issart se compose d'une nef, d'une tour centrale et d'un chœur. La tour élevée au début du XIIe siècle, fut rehaussée de deux étages dans la deuxième moitié de ce siècle. Menaçant de s'écrouler en 1725, elle a été restaurée en 1741, millésime gravé dans sa muraille. La voûte du rez-de-chaussée de la tour, qui repose sur quatre colonnes aux chapiteaux sculptés, a été restaurée au XIXe ainsi qu'une de ses colonnes. Le chœur est une construction du XIVe siècle, qui fut remanié à la fin du XVIIe ou début du XVIIIe, puis en 1881. La nef, du XIIe siècle comme la base de la tour, fut reconstruite en partie en 1779, comme en témoigne le graffite laissé par le maître maçon sur ses murs. Des travaux furent confiés à l'architecte Clovis Normand en 1868-1869.

Aix chateau.jpg
Le château d'Aix-en-Issart, propriété de la famille Brasseur ; il fut détruit par les Allemands (1939-1945).
Maison de maître .jpg
Maison de maître du XIXe, où se succédèrent plusieurs études notariales. Exemple typique de l'utilisation en taille de la pierre calcaire du pays.
Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

- François de Resty, qui fut chargé de négocier la capitulation de la ville de Boulogne en 1544.

- Jacques Vainet, qui fut abbé de Saint-André-au-Bois de 1581 à 1606.

- Jean de Beaurain, célèbre géographe, élève de Pierre Moullart-Sanson, mort à Paris en 1671.

- Le marquis de Mailly, seigneur d'un fief situé à Aix en Issart, mort en 1680. Sa veuve, Jeanne de Monchy-Montcavrel, prétendit faire sonner les cloches pendant un mois. Mais l’abbesse, Madeleine de Gouffier, s’opposa, par acte signifié au curé, à la sonnerie prolongée du trépas qui constituait l’une des prérogatives des supérieures de son monastère.   

- Louis-Joseph, comte de Mailly, marquis de Nesles, fut premier écuyer d’une belle-sœur du roi Louis XVI.   

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Aix-en-Issart

Le village eut pour seigneur les Mailly au XVIIIe siècle, ceux-ci portaient : « d'or à trois maillets de sinople ». La commune repris leurs armes en y ajoutant une fasce ondée d’azur pour évoquer l’étymologie du nom du village.

Les armes d'Aix-en-Issart se blasonnent ainsi :

D'or à la fasce ondée d'azur accompagnée de trois maillets de sinople. Banque du Blason

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://proussel.voila.net/pages/noms_flamands.htm
  2. « Les projets du maire d’Aix-en-Issart : « L’urgence, c’est de rénover l’église » : Élu maire en décembre 2005, Pierre Lafonte entame son troisième mandat à Aix-en-Issart. Ce gérant de société de 61 ans, sans étiquette politique, a plusieurs projets dans sa musette, à commencer par la rénovation de l’église. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Évolution et structure de la population à Aix-en-Issart en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)