Anneau de la Mémoire - Mémorial international de Notre-Dame de Lorette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anneau de la Mémoire)
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec Anneaux de la mémoire (association visant à faire connaître au grand public l'histoire des traites négrières, de l'esclavage et de leurs héritages contemporains)
L'Anneau de la Mémoire
L'Anneau de la Mémoire.JPG

L'Anneau de la Mémoire et le monument en l'honneur du géneral Maistre

Présentation
Type
Architecte
Matériau
Construction
(inauguration)
Destination initiale
Mémorial
Géographie
Pays
Commune
Notre dame de Lorette
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Pas-de-Calais
voir sur la carte du Pas-de-Calais
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'Anneau de la Mémoire, ou Mémorial international Notre-Dame-de-Lorette, est un monument commémoratif du centenaire de la Grande Guerre élevé sur le site de la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire dans le département du Pas-de-Calais.

Historique[modifier | modifier le code]

Le mémorial, est établi sur la colline, au sud-est de la nécropole, sur un terrain de 2,2 ha cédé à la région Nord-Pas-de-Calais par le ministère de la Défense, dans le cadre d’une convention signée le 13 avril 2011[1],[2].

Le monument[modifier | modifier le code]

Le mémorial, conçu par l'architecte Philippe Prost[3], consiste en un anneau d'un périmètre de 345 m, pesant 300 tonnes, avec un éclairage nocturne de LED, présentant en sa face intérieure 500 panneaux dorés[4] (dont 499 gravés[5]) d'environ 3 mètres de haut sur lesquels sont inscrits les noms des soldats par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, de grade ou de religion. Les noms sont écrits avec des caractères de 12 millimètres de hauteur. Le premier de la liste est « A Tet », un Népalais de l'armée britannique ; la dernière inscription mentionne « Zschiesche Paul »[réf. insuffisante], un Allemand[6].

La liste des noms de 579 606 tués sur les 90 kilomètres de front du Nord-Pas-de-Calais entre 1914 et 1918, représentant 40 nationalités, a été dressée à partir des données fournies par chaque nation[5], principalement grâce aux archives françaises, britanniques et allemandes[4] :

  • la base fournie par la Commonwealth War Graves Commission rassemble 241 214 noms de combattants issus de l’ancien empire britannique, inhumés dans quelque 800 cimetières militaires de la région ;
  • le Volksbund Deutsche Kriegsgraberfursorge (VDK) allemand en a transmis 173 876 ;
  • la liste française de 106 012 noms intègre les combattants de l’ancien empire colonial (Algériens, Sénégalais, Indochinois…) et ceux de la Légion étrangère « morts pour la France », dont 59 Suisses, des Chiliens et des Argentins.

La liste comporte aussi les noms de 2 326 Belges, 2 266 Portugais, 1 037 Russes, 6 Américains, etc[5].

Les noms sont consultables dans la base de données du centre d'interprétation Lens' 14-18 Centre d'Histoire Guerre et Paix situé en contrebas de l'Anneau de la Mémoire à Souchez. Des tablettes tactiles permettent de consulter les informations concernant les soldats tombés sur le sol du Nord-Pas-de-Calais : nom de chaque soldat, sa date de naissance, son bureau de recrutement, sa date de décès et son lieu d'inhumation sont accessibles pour les nations ayant combattu durant la Grande Guerre. La fiche matricule originale numérisée accompagne ces informations pour l'armée française.

Distinction architecturale[modifier | modifier le code]

L’œuvre d'architecture reçoit du jury de la 32e édition des Prix d’architecture du Groupe Moniteur qui a décerné son Équerre d’argent dans la catégorie « culture, jeunesse et sport »[7].

Inauguration[modifier | modifier le code]

Le mardi , François Hollande, président de la République française, inaugure l'Anneau de la Mémoire[8]. À cette occasion, il dévoile une plaque au milieu de la pelouse de cet Anneau de la Mémoire, puis il participe au ravivage de la flamme devant la tour-lanterne de la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette[6].

Symbole[modifier | modifier le code]

« Nous rentrons dans cet anneau de la mémoire comme par une saignée dans la terre ; pour connaître de façon lointaine ce qu’ont vécu les soldats. »

— Yves Le Maner, historien, [6]

« À travers notre projet, nous avons voulu donner une forme à la fraternité, une expression à la paix, allier l’art et la nature pour les mettre au service de la mémoire. »

— Philippe Prost, architecte, Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, les édifiantes éditions, Paris 2014

« D’un seul regard, on a l’incarnation de la mort de masse, mais on a aussi des individus qui ont existé ; tous ces gens avaient du talent, de l’intelligence perdus pour l’humanité. »

— Yves Le Maner, historien, [4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]« Conférence de presse. Programme des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale mis en œuvre par le Conseil régional Nord-Pas-de-Calais », sur le site du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, (consulté le 23 octobre 2013)
  2. « Histoire : un mémorial international pour le centenaire de la guerre 14-18 », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  3. « Le mémorial international, N.D. De Lorette », sur le site de l'agence d'architecture Philippe Prost (consulté le 11 novembre 2014)
  4. a, b et c Joël Chatreau, « 14-18 : “l’Anneau de la Mémoire”, les ex-ennemis unis dans la mort pour la 1ère fois », sur euronews.com, (consulté le 11 novembre 2014)
  5. a, b et c « Un « Anneau de la Mémoire » pour 580 000 soldats de la Grande Guerre inauguré mardi », sur liberation.fr, (consulté le 11 novembre 2014)
  6. a, b et c Emmanuel Crépelle, « 11 Novembre à Notre-Dame de Lorette: l’anneau de la mémoire se dévoile avant son inauguration », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 11 novembre 2014)
  7. « Architecture : l’Anneau de la mémoire (ND de Lorette) récompensé », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  8. Bruno Place, « L’Anneau de la Mémoire prêt pour son inauguration officielle le 11 novembre », L'observateur de l'Arrageois,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Le Maner, Philippe Prost et Aitor Ortiz (photograhies), Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, Les Édifiantes éditions, (ISBN 979-10-94286-00-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]