Tranchée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une canalisation destinée au transport de matières gazeuses, dans une tranchée.

Une tranchée est une excavation longue et étroite pratiquée dans le sol. Par définition, la tranchée est généralement considérée comme plus profonde que large (contrairement aux fossés ou aux ravines) et comme significativement plus longue que large (contrairement à un trou).

Travaux publics[modifier | modifier le code]

Les tranchées sont réalisées pour ensevelir différents réseaux, eau potable, eaux usées, électricité, gaz, fibres optiques... Les tranchées sont réalisées par excavation à l'aide de pelles mécaniques de différentes tailles selon l'importance des travaux et le lieu où il s'agit de creuser, de tractopelle, d'excavatrices par aspirations, ou de trancheuses.

Génie civil[modifier | modifier le code]

La tranchée ferroviaire de Belper en Angleterre.

Une tranchée est aussi une découpe à travers un léger relief pour y faire passer une voie de communication, telle qu'une route, un canal ou une voie ferrée.

Article détaillé : Tranchée (génie civil).

À la guerre[modifier | modifier le code]

Tranchée anglaise sur le front Ouest, en 1916 durant la Première Guerre mondiale.

À la guerre, les tranchées, parfois fortifiées et consolidées par des sacs de sables, des branches et des barbelés, étaient utilisées comme lignes de défense et comme chemins de bataille. Elles ont été particulièrement utilisées lors de la Première Guerre mondiale, que certains dénomment comme « la guerre des tranchées ». Cette appellation fait référence à la stratégie défensive lors de la guerre de position (1915-1917). Les tranchées de guerres étaient bien souvent trop étroites, boueuses et humides ; ce manque d'hygiène, conjugué aux blessures, pouvait donner lieu à des gangrènes. Les tranchées, profondes d'en moyenne 3 mètres, étaient construites en zigzag pour éviter les tirs en enfilade. Entre les deux tranchées ennemies se trouve le no man's land, où se déroulent les combats.

Il existe trois types de tranchée. Les tranchées de combat, d'où les soldats lancent leurs assauts vers la tranchée ennemie, sont proches du no man's land. Les tranchées de combat situées en première ligne, d'où les assauts sont lancés, sont appelées "tranchées de tir" ; l'autre partie, un peu plus éloignée de la première ligne, est appelée "tranchée de doublement" et sert à s'abriter avant d'attaquer. Les tranchées de soutien se situent en deuxième ligne, derrière les tranchées de combat. Les tranchées de réserve, situées à 150 voire 2 000 mètres de la première ligne, servent de zone de stockage des munitions, des provisions et du matériel mais également de lieu de repos pour les soldats.

Article détaillé : Guerre de tranchées.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Dans le cas de fouilles archéologiques, des sondages du sol peuvent être menés en ouvrant des tranchées parallèles. Cette méthode est utilisée notamment lors des fouilles préventives.

En sylviculture[modifier | modifier le code]

En sylviculture, une « tranchée pare-feu permanente » (en anglais fire line) désigne une bande de territoire de laquelle on a retiré tous les arbres, broussailles et matière inflammables, de manière que le feu ne se propage pas à l'ensemble de la plantation concernée, en cas d'incendie. Les tranchées pare-feux permanentes doivent être débroussaillées régulièrement pour conserver leur efficacité.

De la même manière, lorsqu'un feu attaque une forêt ou une plantation, une tranchée pare-feu temporaire peut être utilisée comme ligne d'arrêt par les sapeurs-pompiers, pour limiter la propagation du feu.

Article connexe[modifier | modifier le code]