Canton de Liévin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Liévin
Situation du canton de Liévin dans le département de Pas-de-Calais.
Situation du canton de Liévin dans le département de Pas-de-Calais.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement(s) Lens
Bureau centralisateur Liévin
Conseillers
départementaux
Laurent Duporge
Évelyne Nachel
2015-2021
Code canton 62 30
Histoire de la division
Création 18 février 1904
22 mars 2015[1]
Disparition 10 janvier 1962
Démographie
Population 40 684 hab. (2014)
Densité 1 301 hab./km2
Géographie
Superficie 31,28 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton de Liévin est un canton français du département du Pas-de-Calais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Liévin est créé par la loi du 18 février 1904 scindant en deux le canton de Lens.

Il est supprimé par décret du 10 janvier 1962 créant les cantons de Liévin-Nord et Liévin-Nord-Ouest[2]

Un nouveau découpage territorial du Pas-de-Calais entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 24 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans le Pas-de-Calais, le nombre de cantons passe ainsi de 77 à 39. Le canton de Liévin est recréé par ce décret.

Il est formé de deux communes issues de l'ancien canton de Vimy, d'une commune du canton de Liévin-Sud et de la commune de Liévin. Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 2 communes incluses dans l'arrondissement de Lens et 2 dans l'arrondissement d'Arras. Le bureau centralisateur est situé à Liévin.

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 1962[modifier | modifier le code]

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Liévin comprend désormais les quatre communes suivantes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Liévin
(bureau centralisateur)
62510 CA de Lens - Liévin 31 590 (2014)
Éleu-dit-Leauwette 62291 CA de Lens - Liévin 2 862 (2014)
Givenchy-en-Gohelle 62371 CA de Lens - Liévin 1 993 (2014)


Vimy 62861 CA de Lens - Liévin 4 239 (2014)

En 2014, la population municipale du canton était de 40 684 habitants[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Avant 1962[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1962 Henri Darras SFIO
puis PS
Instituteur
Député (1958-1981)
Président du conseil général (1979-1981)
Maire de Liévin (1952-1981)
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Laurent Duporge   PS Maire de Liévin
2015 en cours Évelyne Nachel   MRC Maire-adjointe de Vimy

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Laurent Duporge et Évelyne Nachel (Union de la Gauche, 46,2 %) et Cécile Bottin et Guillaume Kaznowski (FN, 34,58 %). Le taux de participation est de 50,27 % (14 732 votants sur 29 306 inscrits)[5] contre 51,81 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Laurent Duporge et Évelyne Nachel (Union de la Gauche) sont élus avec 58,99 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,9 % (7 879 voix pour 14 330 votants et 29 306 inscrits)[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]