Wallers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wallers
Wallers
La fosse Arenberg ouverte par la Compagnie des mines d'Anzin.
Blason de Wallers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut
(siège)
Maire
Mandat
Salvatore Castiglione
2020-2026
Code postal 59135
Code commune 59632
Démographie
Gentilé Wallersiens
Population
municipale
5 598 hab. (2021 en augmentation de 1,41 % par rapport à 2015)
Densité 268 hab./km2
Population
agglomération
333 383 hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 22′ 33″ nord, 3° 23′ 34″ est
Altitude Min. 15 m
Max. 135 m
Superficie 20,89 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Valenciennes (partie française)
(banlieue)
Aire d'attraction Valenciennes (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Amand-les-Eaux
Législatives Vingt et unième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Wallers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Wallers
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
Wallers
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Wallers
Liens
Site web Site officiel

Wallers [walɛʁs] est une commune française de la banlieue de Valenciennes, dans le département du Nord (59) en région des Hauts-de-France.

Le 1er janvier 2021, la commune comptait 5 598 habitants. Elle fait partie de la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut, qui regroupe 47 communes et 158 837 habitants en 2018.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Wallers
Hasnon Raismes
Hélesmes Wallers
Escaudain Denain Bellaing Herin

Haveluy

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est dans une zone de transition entre le climat océanique et le climat océanique altéré et est dans la région climatique Nord-est du bassin Parisien, caractérisée par un ensoleillement médiocre, une pluviométrie moyenne régulièrement répartie au cours de l’année et un hiver froid (°C)[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,6 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 14,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 697 mm, avec 12,4 jours de précipitations en janvier et 9,2 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Valenciennes à 10 km à vol d'oiseau[3], est de 11,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 694,1 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Wallers est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[7],[8],[9]. Elle appartient à l'unité urbaine de Valenciennes (partie française), une agglomération internationale dont la partie française regroupe 56 communes[10] et 333 383 habitants en 2021, dont elle est une commune de la banlieue[11],[12].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française) dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 102 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[13],[14].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (57,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (58,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (32,5 %), prairies (24,9 %), forêts (23,9 %), zones urbanisées (15 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,4 %), mines, décharges et chantiers (1,3 %), eaux continentales[Note 3] (1 %)[15]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Wallers dispose d'une gare ferroviaire desservie par des trains TER Hauts-de-France assurant des relations entre Valenciennes et Douai. Wallers est également desservie par les lignes 107 et 110 du réseau Transvilles.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 25 vendémiaire an 13 () au soir, la commune de Wallers a été frappée par une sorte de tornade provoquant de nombreux dégâts. Plusieurs habitants ont quitté leur maison pour se réfugier en d'autres lieux où il s'estimaient davantage à l'abri. De nombreux arbres ont été déracinés ou cassés dans la forêt proche, traçant sur le parcours des vents une sorte d'avenue au milieu des arbres[16].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Maire en 1802-1803 : Dulongpont[17].

Salvatore Castiglione lors de la reconnaissance du parcours du Paris-Roubaix le 7 avril 2014. Outre son mandat de maire, il est également chargé à la CAPH de la compétence « patrimoine remarquable et minier & valorisation du label UNESCO ». Il occupe également le poste de conseiller régional
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1879 Octave Bertaux    
mai 1904 Octave Bertaux    
mai 1919 Jean-Baptiste Patoir    
août 1924 Clément Delcourte    
mai 1925 Eugène Briffaut    
janvier 1928 Eugène Tassin   délégué mineur, membre du conseil d'arrondissement en 1931
mai 1935 Frédéric Treliers    
octobre 1939 Louis-Joseph Lecocq    
novembre 1944 Marius Wallez    
novembre 1947 Joseph Nongaillard    
mars 1959 Louis-Joseph Lecocq    
mars 1965 Albert Chevalier    
mars 2008 Claude Larcanché DVD puis
UDF-PSD
Principal de collège retraité
Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais (1986 → 1998)
Conseiller général du canton de Valenciennes-Nord (1985 → 2004)
En cours Salvatore Castiglione DVD puis UDI Technicien
Conseiller régional des Hauts-de-France (depuis 2015)
12e vice-président de la région Hauts-de-France (depuis 2017)
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19].

En 2021, la commune comptait 5 598 habitants[Note 4], en augmentation de 1,41 % par rapport à 2015 (Nord : +0,23 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 9731 9372 6932 8772 9262 9423 1223 3013 190
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
3 4603 4203 5573 6933 7763 8873 6723 6694 018
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
4 6515 2534 9446 3716 3925 8996 0147 6597 558
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009 2014
7 5087 1056 5645 8625 5825 5445 4995 5855 527
2019 2021 - - - - - - -
5 6105 598-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 36,7 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 25,3 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 2 684 hommes pour 2 884 femmes, soit un taux de 51,8 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[22]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ou +
1,6 
6,6 
75-89 ans
9,6 
15,2 
60-74 ans
17,2 
19,5 
45-59 ans
18,7 
19,5 
30-44 ans
18,3 
17,0 
15-29 ans
16,6 
22,0 
0-14 ans
18,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2020 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
5,1 
75-89 ans
14,6 
60-74 ans
16 
19,2 
45-59 ans
18,6 
19,5 
30-44 ans
18,7 
20,6 
15-29 ans
19,1 
20,5 
0-14 ans
18,2 

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Bassin minier du Nord-Pas de Calais *
Coordonnées 50° 16′ 28″ nord, 3° 19′ 29″ est
Pays Drapeau de la France France
Type Culturel
Critères (ii)(iv)(vi)
Géolocalisation sur la carte : Nord
(Voir situation sur carte : Nord)
Bassin minier du Nord-Pas de Calais
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bassin minier du Nord-Pas de Calais
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

La mine dite de la Fosse Arenberg est l'un des 109 sites inclus dans le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO[24]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Wallers

Les armes de la commune de Wallers se blasonnent ainsi :
D'argent à la bande d'azur chargée de trois coquilles d'or posées à plomb, accompagnée en chef d'un écusson de gueules.[25]

Cinéma, Clip[modifier | modifier le code]

La commune a servi de décor et plateau de tournage pour de nombreux films et clips, notamment le très célèbre film Germinal de Claude Berri en 1993.

Liste des Films et Clips tournés à Wallers-Arenberg[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  3. « Orthodromie entre Wallers et Valenciennes », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  5. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  7. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Unité urbaine 2020 de Valenciennes (partie française) », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  11. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  12. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  13. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  16. « Annuaire statistique du département du Nord. Pour … (0000AnNord_0... », sur Mnesys (consulté le )
  17. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 279, lire en ligne.
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  22. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Wallers (59632) », (consulté le ).
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2020 - Département du Nord (59) », (consulté le ).
  24. (en) « Fosse d'Arenberg at Wallers. Nord-Pas de Calais Mining Basin (France) », sur unesco.org (consulté le ).
  25. https://www.heraldry-wiki.com/heraldrywiki/index.php?title=Wallers