Zone de protection spéciale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les zones de protection spéciale (ZPS) sont créées en application de la directive européenne 79/409/CEE[1] (plus connue sous le nom directive oiseaux) relative à la conservation des oiseaux sauvages.

La détermination de ces zones de protection spéciale s’appuie sur l’inventaire scientifique des ZICO (zones importantes pour la conservation des oiseaux).

La baie du Mont-Saint-Michel en France, désigné ZPS en 1990.

Description[modifier | modifier le code]

Leur désignation doit s’accompagner de mesures effectives de gestion et de protection pour répondre aux objectifs de conservation qui sont ceux de la directive. Ces mesures peuvent être de type réglementaire ou contractuel et communiquées à l'Europe (pour les statistiques via le réseau EIONET).

Les ZPS sont intégrées au réseau européen de sites écologiques appelé Natura 2000.

Équivalent anglais : SPA pour Special Protection Area.

Bilan de la désignation des sites en Europe[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, l'Union européenne comptait 5 646 (ZPS) pour une superficie totale de 843 245 km2, dont 541 867 km2 de surface terrestre et 301 378 km2 de surface marine, représentant 12.5 % de son territoire[2].


Allemagne[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, l'Allemagne comptait 742 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 59 998 km2[2].

Autriche[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, l'Autriche comptait 99 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 10 236 km2[2].

Belgique[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Belgique comptait 255 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 3 504 km2[2]

Bulgarie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Bulgarie comptait 119 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 25 776 km2[2].

Croatie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Croatie comptait 38 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 18 146 km2[2].

Chypre[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, Chypre comptait 30 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 1 644 km2[2].

Danemark[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, le Danemark comptait 124 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 14 664 km2[2].

Espagne[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, l'Espagne comptait 647 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 153 566 km2[2].

Estonie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, l'Estonie comptait 66 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 12 683 km2[2].

Finlande[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Finlande comptait 470 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 31 952 km2[2].

France[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la France comptait 402 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 160 586 km2[2].

Grèce[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Grèce comptait 207 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 36 161 km2[2].

Hongrie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Hongrie comptait 56 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 13 747 km2[2].

Irlande[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, l'Irlande comptait 165 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 5 895 km2[2].

Italie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, l'Italie comptait 613 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 44 132 km2[2].

Lettonie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Lettonie comptait 98 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 10 890 km2[2].

Lituanie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Lituanie comptait 84 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 6 586 km2[2].

Luxembourg[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, le Luxembourg comptait 18 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 418 km2[2].

Malte[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, Malte comptait 21 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 3 237 km2[2].

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, les Pays-Bas comptait 77 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 13 397 km2[2].

Pologne[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Pologne comptait 145 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 55 617 km2[2].

Portugal[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, le Portugal comptait 62 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 17 952 km2[2].

République tchèque[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la République tchèque comptait 41 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 7 035 km2[2].

Roumanie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Roumanie comptait 41 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 7 035 km2[2].

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, le Royaume-Uni comptait 276 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 37 597 km2[2].

Slovaquie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Slovaquie comptait 41 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 13 105 km2[2].

Slovénie[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Slovénie comptait 31 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 5 075 km2[2].

Suède[modifier | modifier le code]

En décembre 2018, la Suède comptait 548 zones de protection spéciale (ZPS) sur une superficie de 40 896 km2[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conservation des oiseaux sauvages, sur le site europa.eu du 2 avril 1979.
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab et ac (en) « Natura 2000 Barometer », sur European Environment Agency (consulté le 21 décembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Cartographie