Craie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Falaises de craie à Étretat
Falaises du Cap Blanc-Nez (Pas-de-Calais, France)
Falaises anglaises « White Cliff », près de Douvres, donnant sur le pas de Calais en face du Cap Blanc-Nez

La craie est une roche sédimentaire contenant presque exclusivement du carbonate de calcium CaCO3 et un peu d'argile. La craie est perméable, poreuse et friable.

La craie est un calcaire un peu particulier. Généralement très pure, elle peut cependant être marneuse (lorsque le calcaire et l'argile sont en proportions à peu près égales), glauconieuse (si elle contient de la glauconie), dolomitique (si elle contient des recristallisations de dolomite comme dans la craie de Vernon), à silex, etc. La craie contient fréquemment des niveaux de silex interstratifiés. Le tuffeau est de la craie micacée ou sableuse à grain fin, de couleur blanche ou crème parfois jaunâtre, contenant quelques paillettes de mica blanc (muscovite).

Origine[modifier | modifier le code]

La craie s'est formée par accumulation de squelettes de microorganismes marins, coccolithes essentiellement, à l'époque géologique du Crétacé auquel elle a donné son nom. À ce titre, la craie fait partie des puits de carbone géologiques et elle joue un rôle important pour le cycle du calcium. Au cours du Crétacé supérieur (entre -100 et -65 millions d'années), d'importantes couches de craie se sont déposées sur l'actuel Bassin parisien.

Les couches de craie sont souvent des aquifères. Il en est ainsi de la nappe phréatique de l'Artois ou de celle, gigantesque, de la Beauce qui couvre 9 000 km².

Utilisations[modifier | modifier le code]

Dans le nord de la France les hommes préhistoriques ont creusé la craie pour en retirer de gros nodules de silex noir. La craie a ensuite été exploitée pour produire des pierres de taille, pour alimenter les fours à chaux ou fournir les moellons qui garnissaient l'intérieur des murailles de fortifications (Citadelle de Lille par exemple). C'est l'origine des catiches du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie. La craie a aussi été utilisée comme amendement pour les champs. Et enfin, la craie en tant que roche a abrité la nappe de la craie, l'une des plus grandes nappes phréatiques (aquifère) d'Europe, qui alimente en eau des millions de personnes du nord du bassin parisien à la Belgique.

La craie pure du crétacé est utilisée comme matériel de peinture. Plus ou moins grasse ou sèche, elle se présente en bâtonnets ou sous la forme de parallélépipèdes. Elle est généralement appliquée directement sur le papier. Les craies grises sont souvent utilisées pour des esquisses, tandis que les craies colorées permettent un travail assez proche des pastels à l'huile.

La craie s'emploie aussi au billard pour empêcher le glissement de l'extrémité de la queue sur la boule frappée, permettant ainsi de lui donner des effets.

Matériaux ressemblant à de la craie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Bâton de craie.

La craie a été utilisée sous forme de bâtons pour écrire sur les tableaux noirs des salles de classe dans les écoles. Aujourd'hui, les craies utilisées pour l'enseignement sont faites de plâtre, lui-même réalisé à partir du gypse qui est une roche saline, additionnée de pigments pour les craies de couleur.

La craie des tailleurs est à base de talc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]