Communauté de communes du pays de Lumbres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Communauté de communes
du pays de Lumbres
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Siège Lumbres
Communes 36
Président Christian Leroy
Date de création 17 novembre 1997
Démographie
Population 23 690 hab. (2010)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Superficie 269,27 km2
Liens
Site web http://www.cc-paysdelumbres.fr/

La communauté de communes du pays de Lumbres est une structure intercommunale française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais, arrondissement de Saint-Omer.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée par arrêté préfectoral du 17 novembre 1997.

Le , le communauté d'agglomération s’agrandit en intégrant cinq des 19 communes qui constituaient la communauté de communes de la région d'Ardres et de la vallée de la Hem : Audrehem, Bonningues-lès-Ardres, Clerques, Journy et Rebergues.

Cette intégration a augmenté la population de l'intercommunalité de 1 878 habitants de plus, ce qui porte sa population à 23 275 habitants[1].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au sein du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale, l'intercommunalité est sous l'influence de l'agglomération de Saint-Omer, située immédiatement à l'est. Elle fait d'ailleurs partie du Pays de Saint-Omer, et du même bassin hydrographique autour du fleuve Aa.

Le paysage est composé de collines (fin de l'Artois), vallons et coteaux. Les vallons sont historiquement habités ou maintenus en prairies et les collines cultivées en agriculture plus ouverte.

L'ex route nationale 42 reliant Saint-Omer à Boulogne-sur-Mer passe au nord du territoire, l'autoroute A 26 passe à l'est.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du pays de Lumbres regroupe 36 communes et 23690 habitants :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Lumbres (siège) 62534 Lumbrois 9,90 3 802 (2012) 384
Acquin-Westbécourt 62008 Acquinois 14,29 713 (2012) 50
Affringues 62010 Affringuois 2,81 209 (2012) 74
Alquines 62024 Alquinois 10,51 908 (2012) 86
Audrehem 62055 Audrehemais 9,19 502 (2012) 55
Bayenghem-lès-Seninghem 62088 Bayenghémois 3,33 329 (2012) 99
Bléquin 62140 Bléquinois 8,69 480 (2012) 55
Boisdinghem 62149 Boisdinghémois 3,13 242 (2012) 77
Bonningues-lès-Ardres 62155 Bonninguois 10,60 690 (2012) 65
Bouvelinghem 62169 Bouvelinghémois 6,28 242 (2012) 39
Clerques 62228 Clerquois 6,39 285 (2012) 45
Cléty 62229 Cléticiens 6,13 697 (2012) 114
Coulomby 62245 Coulombiens 10,26 700 (2012) 68
Dohem 62271 Dohémois 9,16 813 (2012) 89
Elnes 62292 Elnois 6,33 943 (2012) 149
Escœuilles 62308 Escoeuillois 5,91 464 (2012) 79
Esquerdes 62309 Esquerdois 9,40 1 549 (2012) 165
Haut-Loquin 62419 Haut-Loquinois 5,47 171 (2012) 31
Journy 62478 Journysiens 3,35 273 (2012) 81
Ledinghem 62495 Ledinghemois 8,68 327 (2012) 38
Leulinghem 62504 Leulinois 4,72 233 (2012) 49
Nielles-lès-Bléquin 62613 Niellois 12,72 862 (2012) 68
Ouve-Wirquin 62644 Ouve-Wirquinois 5,25 524 (2012) 100
Pihem 62656 Pihémois 7,13 996 (2012) 140
Quelmes 62674 Quelmois 9,86 562 (2012) 57
Quercamps 62675 Quercampois 1,98 260 (2012) 131
Rebergues 62692 Reberguois 4,74 292 (2012) 62
Remilly-Wirquin 62702 Remilly-Wirquinois 5,23 334 (2012) 64
Seninghem 62788 Seninghémois 15,15 674 (2012) 44
Setques 62794 Setquois 3,89 634 (2012) 163
Surques 62803 Surquois 6,85 577 (2012) 84
Vaudringhem 62837 Vaudringhemois 7,61 503 (2012) 66
Wavrans-sur-l'Aa 62882 Wavranais 11,48 1 314 (2012) 114
Wismes 62897 Wismois 11,93 504 (2012) 42
Wisques 62898 Wisquois 3,74 237 (2012) 63
Zudausques 62905 Zudausquois 7,24 845 (2012) 117

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'intercommunalité est à Esquerdes, 11 rue Bernard Chochoy.

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est administrée par son Conseil communautaire, composé, de 57 conseillers municipaux représentant les 18 communes membres.

Le Conseil communautaire du 17 avril 2014 a élu son président, Christian Leroy, maire d'Escœuilles, ainsi que dix vice-présidents, qui sont :

  1. Jacques Bacquet, maire de Quercamps, chargé des finances et de la gestion de la piscine ;
  2. Joëlle Delrue, maire de Lumbres, chargée du tourisme, de la culture et du patrimoine ;
  3. Gérard Wyckaert, maire de Wisques, chargé du développement économique ;
  4. Hélène Carvalho-Duarte, maire de Cléty, chargée de la solidarité et de l’action sociale ;
  5. Christian Tellier, maire de Seninghem, chargé de la communication, des nouvelles technologies, des sports et de la scolarité ;
  6. Jean-Michel Croquelois, maire d’Haut-Loquin, chargé des travaux et entretien ;
  7. René Denuncq, maire de Remilly-Wirquin, chargé de la gestion des déchets ;
  8. José Bouffart, maire d’Audrehem, chargé de la lutte contre les inondations ;
  9. Olivier Dufour, maire de Ledinghem, chargé de l’environnement et l’agriculture ;
  10. Didier Bée, maire de Zudausques, chargé de l’urbanisme[2],[3].

Ensemble, ils forment le bureau de l'intercommunalité pour le mandat 2014-2020.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
17 novembre 1997 9 avril 2001 Jean-Claude Leroy PS maire de Lumbres (1989 → 2001)
Député puis sénateur
9 avril 2001 17 avril 2014[4] Gilbert Chiquet   Maire d’Esquerdes (1995 → 2014)
17 avril 2014 en cours
(au 11 janvier 2015)
Christian Leroy   Maire d'Escœuilles (2014 → )

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui sont délégués par les communes membres. Il s'agit de :

Compétences obligatoires 
  1. Aménagement de l’Espace ;
  2. Actions de développement économique à caractère intercommunal ;
Compétences optionnelles 
  1. Protection et mise en valeur de l’environnement ;
  2. Politique du logement et du cadre de vie ;
  3. Construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements sportifs d’intérêt communautaire ;
Compétences facultatives 
  1. Actions dans le domaine culturel ;
Autres interventions 
  1. Adhésion à Saint-Omer Développement renouvelable par convention-cadre ;
  2. Versement au contingent incendie au service départemental d'incendie et de secours (SDIS) ;
  3. Habilitation à construire une gendarmerie et ses annexes en vue de leur affectation aux services de la gendarmerie pour effectuer leur mission dans la zone de compétence territoriale ;
  4. Action sociale d’intérêt communautaire ;
  5. Accompagnement des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) ;
  6. Création d’un relais d'assistantes maternelles (RAM) ;
  7. Mise en réseau des bibliothèques et médiathèques du territoire (réseau PLUME) ;
  8. Transport des denrées alimentaires au profit des familles nécessiteuses ;
  9. Compétence en matière de télécommunications d’intérêt communautaire[5]

L'intercommunalité est la seule du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale qui n'a pas la compétence urbanisme.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

En 2015, l'intercommunalité se fixe les grands projets suivants :

  • Construction de la maison des services à Lumbres, qui accueillera le siège de l’intercommunalité, ainsi que les antennes du RSA, de la PMI, de la mission locale, le point info jeunesse et le relais d’assistantes maternelles ;
  • La construction, qui débutera fin 2015-début 2016, du centre aquatique à Lumbres[6] ;
  • L'extension de la zone d'activité économique la Porte du littoral à Leulinghem et un développement des zones d’activités légères de Cléty, Dohem et Wavrans[7].

S'y rajoutent le développement du tourisme vert, avec notamment la création d'une station de trail [8] et les actions en matière d'offre de santé[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jennifer-Laure Djian, « Cinq communes de l’Ardrésis intègrent le pays de Lumbres, voici ce qui change : Le 1er janvier, cinq communes de l’ex-communauté de communes de la région d’Ardres et de la vallée de la Hem (CCRAVH), dissoute, – Audrehem, Clerques, Bonningues-les-Ardres, Journy et Rebergues – intègrent la communauté de communes du pays de Lumbres, dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales. Taxes, services, nombre d’habitants… Voici ce qui change », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. Jennifer-Laure Djian, « Dans le Lumbrois, Christian Leroy pourrait succéder à Gilbert Chiquet à la présidence de la communauté de communes : L’élection du président de la communauté de communes du pays de Lumbres (CCPL), c’est jeudi 17 avril, à 18 h 30, à la salle Léo-Lagrange, à Lumbres. Après l’intégration des cinq communes de l’ex-CCRAVH, dissoute, 57 délégués siégeront au conseil communautaire. De l’équipe formée par le président et ses neuf vice-présidents, il n’en reste que trois, ce qui augure de pas mal de changements. Christian Leroy, le maire d’Escœuilles, serait candidat au poste de président. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. Jean-Paul Ternoy (CLP), « Christian Leroy, maire d’Escœuilles, élu président de la communauté de communes du pays de Lumbres : Il remplace Gilbert Chiquet, qui a mis fin à ses fonctions d’élu. Il sera épaulé par dix vice-présidents », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. Jennifer-Laure Djian, « Dans le Lumbrois, Christian Leroy pourrait succéder à Gilbert Chiquet à la présidence de la communauté de communes : L’élection du président de la communauté de communes du pays de Lumbres (CCPL), c’est jeudi 17 avril, à 18 h 30, à la salle Léo-Lagrange, à Lumbres. Après l’intégration des cinq communes de l’ex-CCRAVH, dissoute, 57 délégués siégeront au conseil communautaire. De l’équipe formée par le président et ses neuf vice-présidents, il n’en reste que trois, ce qui augure de pas mal de changements. Christian Leroy, le maire d’Escœuilles, serait candidat au poste de président », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Compétences de la Communauté de Communes du Pays de Lumbres », sur http://www.cc-paysdelumbres.fr,‎ (consulté le 11 janvier 2015)
  6. M. J., « Le pays de Lumbres aura aussi son centre aquatique : Trois centres aquatiques sont en préparation à moins de 20 km de Saint-Omer. Alors que Scénéo est sortie de terre à Longuenesse et que l’intercommunalité d’Aire-sur-la-Lys annonce un lancement des travaux imminent, le Lumbrois prévoit également son espace aquatique », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. Marie Jansana, « Pays de Lumbres : les grands projets qui émergent : La communauté de communes a lancé son année 2015, lundi, en présentant ses vœux. Une année qui verra le principal chantier de la CCPL aboutir, la construction de son siège. Gros plan sur les dossiers qui vont concernés les habitants dans les prochaines années », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  8. Valery Duhaut, « Le pays de Lumbres va se doter d’une station de trail, selon le même concept que celles de ski : La communauté de communes du pays de Lumbres parie sur les sports nature pour développer l’attrait touristique de son territoire. Forte de son immense terrain de jeu, elle vise notamment les traileurs (coureurs en pleine nature), mais aussi les randonneurs, les VTTistes, les kayakistes, les parapentistes… Sur le même principe que les pistes de ski, des parcours seront affectés d’un code couleur. Vert pour des circuits faciles, bleu pour des tracés plus ardus ; rouge puis noir pour des itinéraires très compliqués », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  9. Jennifer-Laure Djian, « Maison des services, piscine, tourisme vert : les projets à venir du pays de Lumbres : Maison des services, piscine. Ce sont les projets en cours, hérités de l’ère Gilbert Chiquet, le précédent président de la communauté de communes du pays de Lumbres (CCPL). S’ajoute une nouvelle ambition, prônée par le nouveau président, Christian Leroy. Donner au pays lumbrois une vocation de tourisme vert. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]