Longvilliers (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Longvilliers
Longvilliers (Yvelines)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Intercommunalité Communauté d'agglomération Rambouillet Territoires
Maire
Mandat
Maurice Chanclud
2020-2026
Code postal 78730
Code commune 78349
Démographie
Gentilé Longvillageois
Longvillageoises
Population
municipale
504 hab. (2018 en augmentation de 1 % par rapport à 2013)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 47″ nord, 1° 59′ 34″ est
Altitude Min. 79 m
Max. 160 m
Superficie 13,91 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rambouillet
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Longvilliers
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Longvilliers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longvilliers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longvilliers
Liens
Site web longvilliers-yvelines.fr

Longvilliers est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

C'est une commune appartenant au parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Elle est irriguée par la Rémarde, affluent de l'Orge.

Hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

  • Longvilliers ou le Bourg (chef-lieu),
  • la Bâte,
  • Reculet,
  • le Petit Plessis,
  • le Plessis Mornay,
  • Bouc Étourdi, ancien terrier, déformation de « Bouquet Tordu » qui aurait désigné un groupe d'arbres tortillards.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Saint-Arnoult-en-Yvelines à l'ouest, Rochefort-en-Yvelines au nord-ouest, Bonnelles au nord et de trois communes de l'Essonne (Dourdan au sud et Angervilliers et Saint-Cyr-sous-Dourdan à l'est).

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique
Carte avec les communes environnantes

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La commune est percutée par l'autoroute française A10 (L'Aquitaine) et y possède une péage (sortie 10 Dourdan, Saint-Arnoult). Un peu plus loin de son secteur est situé aussi un des péages le plus important de l'Europe (péage de Saint-Arnoult).

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

La LGV Atlantique à la traversée de la commune de Longvilliers.

Les gares SNCF les plus proches sont celles de Dourdan - La Foret et Rambouillet.

Néanmoins il existe encore un ancien tracé de la ligne Paris-Ablis du début de siècle, qui n'est plus aménagé et qui reste parfois visible. Cette ligne a été, sur la commune de Limours, utilisée par l'aérotrain pendant les phases de tests.

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes Express 10, 23 et 29 de l'établissement Transdev de Rambouillet, par les lignes 39.07A, 39.07B et 39.30C de la société de transport SAVAC et par les lignes Express 91.02 et 91.03 de la société de transport Albatrans.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Longvilliers est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[4],[5].

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 87,75 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 3,58 % d'espaces ouverts artificialisés et 8,68 % d'espaces construits artificialisés[6].

Occupation des sols détaillée[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Occupation des sols en 2018
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Tissu urbain discontinu 3,9 % 55
Réseau routier et ferroviaire et espaces associés 7,4 % 104
Équipements sportifs et de loisirs 0,2 % 1
Terres arables hors périmètres d'irrigation 30,9 % 436
Prairies et autres surfaces toujours en herbe 15,5 % 219
Systèmes culturaux et parcellaires complexes 5,5 % 78
Forêts de feuillus 36,7 % 517
Source : Corine Land Cover[7]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Longus Villaris, Longum Villare en 1136[8].

De l'adjectif du bas latin longum « long » et villare « domaine » [9].

Homonymie avec Longvilliers (Pas-de-Calais).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village date du VIe siècle et s'est construit autour d'un prieuré des moines de Saint-Maur-des-Fossés.

Vers 1400, pendant la guerre de Cent Ans, les Anglais ravagent la ville et l'église Saint-Pierre de Longvilliers

Histoire contemporaine[modifier | modifier le code]

Le , à 2 heures, au lieu-dit les Fonds du Grand Plessis, entre Longvilliers et Rochefort, un bombardier anglais Halifax s'écrase dans un champ de betteraves : de retour de bombardement de la gare de Trappes, il a été pris en chasse par les avions allemands et abattu. Trois aviateurs anglais meurent sur le coup. Le quatrième est blessé et soigné à la ferme voisine de la Forge : il sera fait prisonnier par les Allemands, accourus. Le sort des trois derniers, qui avaient eu le temps de sauter en parachute, n'est pas connu[10]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 2001 Daniel Escroignard    
2001 2008 Jean-Christophe Juin    
2008 2020 Marc Alles    
2020 En cours Maurice Chanclud    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12].

En 2018, la commune comptait 504 habitants[Note 3], en augmentation de 1 % par rapport à 2013 (Yvelines : +1,62 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
324337337339338370343320323
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
328338349376379364378384314
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
348340306208200184167206158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
140156262331375442485493500
2013 2018 - - - - - - -
499504-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges en 2007[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Longvilliers en 2007 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
0,0 
4,8 
75 à 89 ans
5,6 
13,2 
60 à 74 ans
10,4 
23,6 
45 à 59 ans
28,0 
24,4 
30 à 44 ans
22,0 
12,8 
15 à 29 ans
14,4 
20,8 
0 à 14 ans
19,6 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 12,8 %, 30 à 44 ans = 24,4 %, 45 à 59 ans = 23,6 %, plus de 60 ans = 18,4 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 19,6 %, 15 à 29 ans = 14,4 %, 30 à 44 ans = 22 %, 45 à 59 ans = 28 %, plus de 60 ans = 16 %).

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est principalement orientée vers l'agriculture et l'élevage de chevaux. Les parties boisées, situées principalement dans le nord et dans le sud de la commune, couvrent environ 40 % du territoire.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Pierre.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

Le GR 655 OT, variante moderne de la via Turonensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, passe par le hameau de la Bâte puis par le chef-lieu.

On vient de Bonnelles ; la prochaine étape est Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 2, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « Longvilliers », p. 779–781

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  7. « Données statistiques sur les communes de Métropole; Répartition des superficies en 44 postes d'occupation des sols (métropole) », sur CORINE Land Cover, (consulté le ).
  8. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  9. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 372
  10. André Garriot "Dourdan et ses environs 1939-1945" Imprimerie Cloître 29800 Saint-Thonan, juillet 2008.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. « Évolution et structure de la population à Longvilliers en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  16. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le ).