Yprésien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Yprésien est l'étage le plus ancien de l'époque Éocène (Cénozoïque). Il s'étend de 56,0 à 47,8 millions d’années. Il fut défini par André Dumont en référence à la ville d'Ypres en Belgique.

L'Yprésien vit apparaître les premiers primates et les premiers équidés.

Il est parfois décomposé en :

  • Cuisien (53-49 millions d’années)
  • Sparnacien ou Ilerdien (55,8 millions d’années)

Le maximum thermique du passage Paléocène-Eocène se trouve à la transition entre le Thanetien et l’Yprésien.

Identification historique[modifier | modifier le code]

Cet horizon géologique doit son nom à la ville d’Ypres en Belgique, où l'on en a reconnu les premières strates caractéristiques. C'est André Hubert Dumont qui les décrivit le premier[1] en 1850 ; toutefois l'étage yprésien, tel qu'on le caractérise aujourd'hui, n'a plus qu'un lointain rapport avec celui de Dumont, puisqu'il embrasse une période de l'histoire géologique beaucoup plus brève [2].

Définition et site stratigraphique de référence[modifier | modifier le code]

La base de cet étage est définie par une anomalie des isotopes du carbone (Carbon Isotope Excursion) ; la strate ultime coïncide avec l'apparition des foraminifères de l'espèce Hantkenina. Le site stratigraphique de référence est l'horizon de Dababiya[3] dans les environs de Louqsor (en Égypte).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. André Dumont, « Rapport sur la carte géologique du Royaume. », Bulletins de l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 2e série, no 16,‎ , p. 351-373.
  2. D’après Étienne Steurbaut, « Ypresian », Geologica Belgica, Bruxelles, vol. 9, no 1-2,‎ , p. 73-93 (lire en ligne [PDF]).
  3. D’après C. Dupuis, M. Aubry et E. Steurbaut, et al., « The Dababiya Quarry Section: Lithostratigraphy, clay mineralogy, geochemistry and paleontology. », Micropaleontology, New York, vol. 49, no 1,‎ , p. 41-59 (ISSN 0026-2803).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Felix Gradstein, Jim Ogg et Alan Smith, A Geologic timescale., Cambridge University Press, (ISBN 9780521786737)

Liens externes[modifier | modifier le code]