XVIIe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Millénaires :

Ier millénaireIIe millénaireIIIe millénaire


Siècles :
XVIe siècleXVIIe siècleXVIIIe siècle


Décennies :

16001610162016301640
16501660167016801690


Années :

16011602160316041605
16061607160816091610

16111612161316141615
16161617161816191620

16211622162316241625
16261627162816291630

16311632163316341635
16361637163816391640

16411642164316441645
16461647164816491650

16511652165316541655
16561657165816591660

16611662166316641665
16661667166816691670

16711672167316741675
16761677167816791680

16811682168316841685
16861687168816891690

16911692169316941695
16961697169816991700

Le XVIIe siècle (ou 17e siècle) commença le et finit le .

Il s'étend entre les jours juliens 2 305 813,5 et 2 342 337,5[1],[2].

En France, les historiens font commencer le XVIIe siècle avec l'assassinat du roi Henri IV en 1610 et le font terminer avec la mort de Louis XIV en 1715.

Le XVIIe siècle est marqué par la naissance de la science moderne avec Galilée, par la guerre de Trente Ans, et par la poursuite de la colonisation européenne des Amériques.

Généralités datées du XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Figurine africaine, Venise, XVIIe siècle.
  • Au cours du siècle, 2 à 2,75 millions d’Africains sont déportés vers l’Amérique[3]. 15 000 esclaves par an sont exportés vers le Brésil depuis Luanda et de Benguela en Angola pendant le XVIIe et le XVIIIe siècle. Les Français opèrent surtout sur les côtes sénégalaises et ivoiriennes, tandis que les Anglais se partagent le monopole de la traite au Bénin avec les Français et les Portugais et sur la Côte de l'Or avec les Hollandais.
  • Vers 1596-1637 : règne de Sulayman Solong (en), premier sultan du Darfour. Il fonde la dynastie Keira (en) (ou Kayra) qui s’impose au détriment des Toundjour[4].
  • Vers 1600-1850 : le commerce des Diakhanké (« les gens de Dia », sur le Niger) prospère de 1600 environ jusqu’au milieu du XIXe siècle, entre Ségou et Sikasso à l’est, le cours supérieur de la Gambie et du Sénégal à l’ouest et le Fouta-Djalon au sud. Ils transportent vers la côte des esclaves, l’or acheté au Bambouk, des tissus de coton fabriqués dans leurs propres villages, de l’ivoire et de la cire, qu’ils échangent avec les produits usuels de la traite avec les Européens. Ils participent également au commerce interafricain : ils fournissent à la Sénégambie des noix de kola, du beurre de karité, du fer et des tissus ; vers le Niger, il ramènent principalement du sel et d’autres tissus[5].
  • Vers 1600-1623 : règne du souverain tutsi Ruganzu II Ndori[6]. Il étend le royaume du Rwanda[7].
  • 1610-1790 : le Royaume d'Oyo, au sud-est du Nigeria, est à son apogée[8]. Les Yoruba sont parmi les premières victimes de la traite organisée par les Portugais par les ports de Badagry et Porto Novo. Soumis et razziés par leurs voisins aux XVIe et XVIIe siècles, ils parviennent à s’organiser et combattent victorieusement les Dahoméens à qui ils imposent tribut pendant plus d’un siècle[9] (1738-1850)[10]. Le pouvoir du royaume d'Oyo appartient à un sénat de notables (Ogboni) qui peut mettre fin aux fonctions de l’Alaafin (en) en lui prescrivant le suicide[11]. Les cités ont une large autonomie.
  • 1613-1702 : dynastie des Mouradites à Tunis[12].
  • 1635-1665 : apogée du royaume du Baguirmi sous le règne du mbang Bourkoumanda, qui s'empare du Borkou[9]. La puissance du Baguirmi, territoire musulman qui a conservé des coutumes pré-islamiques, continue de croître au cours du siècle. Les royaumes du Soudan Tchadien, (Kanem-Bornou, Baguirmi, Ouaddaï) ont des cours nombreuses. Les prétendants éventuels au trône sont éborgnés ou aveuglés. Les guerres s’accompagnent de razzias d’esclaves[13].
  • 1652 : fondation de la colonie du Cap[14].
  • Vers 1669-1674 : paroxysme de la « guerre des marabouts » au Sénégal. Un grand nombre de Peul se convertissent à l’Islam au cours du siècle. Une série de guerres saintes ébranle dynastie des Denianké au Fouta-Toro et conduit à la fondation du royaume théocratique du Boundou par le marabout Malick Sy[15].
  • 1679 : la compagnie du Sénégal crée en 1673 par des marchands Dieppois et Rouennais obtient le monopole de la traite après avoir fondé les comptoirs de Saint-Louis du Sénégal (1659) et de l’île de Gorée (1677)[16].
  • XVIIe :

Madagascar[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Isolationnisme au Japon pendant l’Époque d’Edo à la suite de la publication des cinq édits Sakoku qui ferment le pays aux étrangers et défendent à tous les Japonais de se rendre à l'étranger (1633-1639)[28]. La société japonaise se fige sous le contrôle de l’État : le bushi (aristocratie), ne concerne que 7 % de la population, avec en tête quelques grandes familles possédant de très grands fiefs (daimyo). À la base, les samouraï sont les « nourris » des daimyô par une solde en riz. Leur rôle héréditaire est purement militaire. L’ordre militaire est cimenté par des privilèges et un code de valeur (bushido). Les paysans (83 % de la population) vivent dans des villages ayant une certaine autonomie. Ils se répartissent en propriétaires (honhyakusho) avec leurs serviteurs héréditaires (fudaï) et en tenanciers des féodaux (shanin). Les villes rares (10 % de la population) abritent les artisans (shokunin) et les marchands (shanin)[29].


Europe[modifier | modifier le code]

L'Europe du XVIIe siècle est le théâtre de nombreux conflits, notamment entre catholiques et protestants et entre les puissances coloniales :

  • Dans l’Empire, les conditions de vie des paysans s’améliorent au XVIe – XVIIe siècle. La corvée s’alourdit dans les territoires héréditaires des Habsbourg, sauf au Tyrol, où elle n’existe pas. Les paysans sont en plus soumis à l’impôt « rustique » dû au roi pour les besoins de la guerre. Des mesures sont prises pour les protéger : dans la partie de la terre confiée aux paysans en censive (Rustikalland) apparaît un système de baux emphytéotiques de longue durée, qui leur garantissent la jouissance de la tenure. Des grands domaines se forment ou s’accroissent, soit par l’achat de propriétés plus petites ou de bien de couronne, soit par la conquête des terres incultes. C'est la « terre domaniale » (Dominikalland), dont la partie mise en valeur par les corvées des paysans devient la réserve. Les seigneurs obligent leur tenanciers à leur céder leurs surplus en exclusivité, qui revendus sur le marché leur procure du numéraire. Ils jouissent également du monopole des alcools pour les tavernes, des brasseries et des moulins et développent souvent des industries rurales sur leurs domaines : tissage, fabriques de papier, sucreries, briqueteries. L’assolement triennal se généralise. La culture du maïs et du tabac est introduite. La viticulture se maintient jusqu’à la guerre de Trente Ans, pendant laquelle la Bavière, ennemie des Habsbourg, interdit les importations de vins autrichiens et développe la consommation de bière[59].
  • En Pologne, les jésuites construisent des églises baroques ou rococo, les nobles font bâtir des hôtels influencés par l’art italien ou français. La société polonaise de la Contre-Réforme invente une forme d’art spécifique, le baroque sarmate. Les nobles prétendent descendre des Sarmates, qui auraient dominé les Slaves et donné naissance à la szlachta. La mode du Sarmatisme envahit l’habillement, la coupe de cheveux (le crâne rasé, avec une tresse), la vie quotidienne, les rituels funèbres (portraits peints sur les cercueils). Un nouveau genre littéraire célèbre les hauts faits de ces Sarmates[60].

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Politiques[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Écrivains et Dramaturges[modifier | modifier le code]

Voir :

Philosophes[modifier | modifier le code]

Gottfried Wilhelm Leibniz, savant polymathe, notamment philosophe et mathématicien, s'intéresse à quasiment tous les domaines de son temps.

Linguistes[modifier | modifier le code]

Grammairiens :

Architectes[modifier | modifier le code]

Scientifiques[modifier | modifier le code]

Peintres[modifier | modifier le code]

Voir aussi :

Musiciens[modifier | modifier le code]

Voir aussi :

Religieux[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Voir :

Astronomie[modifier | modifier le code]

Physique[modifier | modifier le code]

Mathématiques[modifier | modifier le code]

Explorations[modifier | modifier le code]

Médecine[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

  • 1602 : premiers rails, dans des mines de la région de Newcastle.
  • 1620 : premier sous-marin de l'époque moderne.
  • 1620 : premiers taxis.

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Façade du château de Vaux-le-Vicomte.

Littérature[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

La dichotomie entre de ces deux termes demeure floue et est de plus en plus réfutée par les historiens de l'architecture.

Peinture[modifier | modifier le code]

Représentants :

Musique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jours juliens à 0h du premier jour et à 24h du dernier jour.
  2. Le convertisseur de calendrier
  3. Jean-Paul Gourévitch, La France en Afrique, edi8, (ISBN 9782735703579, présentation en ligne)
  4. Stanford Mc Krause, Yuri Galbinst, Willem Brownstok, Islam : des invasions mongoles aux conquêtes musulmanes en Inde, Cambridge Stanford Books (présentation en ligne)
  5. Claude Meillassoux, The Development of Indigenous Trade and Markets in West Africa: Studies Presented and Discussed at the Tenth International African Seminar at Fourah Bay College, Freetown, December 1969, Routledge, (ISBN 9780429946271, présentation en ligne)
  6. Jean Népomucène Nkurikiyimfura, Le gros bétail et la société rwandaise : évolution historique : des XIIe-XIVe siècles à 1958, L'Harmattan, (ISBN 9782738415745, présentation en ligne)
  7. Jan Vansina, Le Rwanda ancien. Le royaume nyiginya, Karthala, (ISBN 9782811149703, présentation en ligne)
  8. Benjamin Ofori-Amoah, Africa's Geography : Dynamics of Place, Cultures, and Economies, John Wiley & Sons, (ISBN 9780470583586, présentation en ligne)
  9. a b c d et e Jean Jolly, Histoire du continent africain : Du XVIIème siècle à 1939, vol. 2, L'Harmattan, (ISBN 9782738446893, présentation en ligne)
  10. Jean Laude, The Arts of Black Africa, University of California Press, , 290 p. (ISBN 978-0-520-02358-1, présentation en ligne)
  11. Samuel Ojo Oloruntoba, Toyin Falola, The Palgrave Handbook of African Politics, Governance and Development, Springer, (ISBN 9781349952328, présentation en ligne)
  12. Lemnouar Merouche, Recherches sur l'Algérie à l'époque ottomane II.: La course, mythes et réalité, Éditions Bouchène, (ISBN 9782356760555, présentation en ligne)
  13. Hubert Deschamps, L'Afrique noire précoloniale, Presses universitaires de France (ISBN 9782705902766, présentation en ligne)
  14. Alban Gautier, 100 dates qui ont fait le monde : 3000 ans de mondialisation, Studyrama, (ISBN 9782844726575, présentation en ligne)
  15. Tierno Monénembo, Peuls, Média Diffusion (ISBN 9782021005981, présentation en ligne)
  16. Boubacar Barry, Le royaume du Waalo : le Sénégal avant la conquête, Karthala, (ISBN 9782865371419, présentation en ligne)
  17. Nicole Tersis, Economie d'un système: unités et relations syntaxiques en zarma (Niger), Peeters Publishers, (ISBN 9782852971257, présentation en ligne)
  18. Sandra Bornand, Le discours du griot généalogiste chez les Zarma du Niger, vol. 1, Karthala, (ISBN 9782845866256, présentation en ligne)
  19. Hubert Jules Deschamps, L'Afrique noire précoloniale - Numéro 241 de Que sais-je?, Presses universitaires de France, (présentation en ligne)
  20. Michèle Dion, Quand La Réunion s'appelait Bourbon, L'Harmattan, (ISBN 9782296424432, présentation en ligne)
  21. Hervé Rakoto Ramiarantsoa, Chair de la terre, œil de l'eau: Paysanneries et recompositions de campagnes en Imerina (Madagascar), IRD Éditions, (ISBN 9782709924696, présentation en ligne)
  22. (en) R. Lee Lyman, Michael J. O'Brien, Robert C. Dunnell, Americanist Culture History : Fundamentals of Time, Space, and Form, Springer Science+Business Media, , 499 p. (ISBN 978-1-4615-5911-5, présentation en ligne)
  23. Bertrand Van Ruymbeke, L'Amérique avant les États-Unis. Une histoire de l'Amérique anglaise, 1497-1776, Flammarion (ISBN 9782081394629, présentation en ligne)
  24. Jean-Marc Soyez, Quand l'Amérique s'appelait Nouvelle-France (1608-1760), Fayard (ISBN 9782213690155, présentation en ligne)
  25. a b et c Alain Bihr, Le premier âge du capitalisme (1415-1763) - L'expansion européenne, vol. 1 (ISBN 9782849507018, présentation en ligne)
  26. Gilles Havard, Cécile Vidal, Histoire de l'Amérique française, Flammarion (ISBN 9782081431768, présentation en ligne)
  27. Jacques Lacoursière, Jean Provencher, Denis Vaugeois, Canada-Québec : synthèse historique, 1534-2000, Les éditions du Septentrion, (ISBN 9782894481868, présentation en ligne)
  28. Chris J. Magoc, David Bernstein, Imperialism and Expansionism in American History : A Social, Political, and Cultural Encyclopedia and Document Collection, ABC-CLIO, (ISBN 9781610694308, présentation en ligne)
  29. a et b Michel Peronnet, Yves-Marie Bercé, Mireille Laget, Michel Henry, Alain Molinier, Le XVIIe siècle 1620 - 1740 - De la Contre-réforme aux Lumières, Hachette Éducation, (ISBN 9782011814340, présentation en ligne)
  30. Jean-José Ségéric, Le Japon militaire, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782336325057, présentation en ligne)
  31. Gérard Chaliand, Guerres et civilisations, Odile Jacob, (ISBN 9782738187734, présentation en ligne)
  32. Dominique Le Brun, Antarctide : Le continent qui rendait fou, Place des éditeurs, (ISBN 9782258143463, présentation en ligne)
  33. Marie-Sybille de Vienne, « Premiers jalons pour une histoire économique du sultanat d’Aceh à « l’âge du commerce » (XVIe-XVIIIe siècles) », Archipel, no 87,‎ , p. 233-272 (présentation en ligne)
  34. Alexander Mikaberidze, Conflict and Conquest in the Islamic World : A Historical Encyclopedia, vol. 1, ABC-CLIO, (ISBN 9781598843361, présentation en ligne)
  35. Christian Nau, Encyclopédie des tours du monde - sur mer, sur terre et dans les airs, Harmattan, (ISBN 9782296993235, présentation en ligne)
  36. Christine Jordis, Paysage d'hiver : Voyage en compagnie d'un sage, Albin Michel, (ISBN 9782226388001, présentation en ligne)
  37. Guy Gavard et Paul Guichonnet, Histoire d'Annemasse et des communes voisines : les relations avec Genève de l'époque romaine à l'an 2000, La Fontaine de Siloé, (ISBN 978-2-84206-342-9, présentation en ligne)
  38. Alain Bihr, Le premier âge du capitalisme (1415-1763)- Un premier monde capitaliste, vol. 3, Syllepse (ISBN 9782849507926, présentation en ligne)
  39. Jean-François Solnon, L'Empire ottoman et l'Europe, Place des éditeurs, (ISBN 9782262074524, présentation en ligne)
  40. Stéphane Durand, Éric Wenzel, 100 fiches d'histoire moderne, Éditions Bréal, (ISBN 9782749505572, présentation en ligne)
  41. a et b Alain Bihr, Le premier âge du capitalisme (1415-1763)- Un premier monde capitaliste, vol. 3, Syllepse (ISBN 9782849507926, présentation en ligne)
  42. Hélène de Lauzun, Histoire de l'Autriche, Place des éditeurs, (ISBN 9782262095314, présentation en ligne)
  43. Austin Woolrych, Britain in Revolution : 1625-1660, OUP Oxford, (ISBN 9780191542008, présentation en ligne)
  44. Saulo Neiva, La France et le monde luso-brésilien : échanges et représentations, XVIe-XVIIIe siècles, Presses Univ Blaise Pascal, (ISBN 9782845162631, présentation en ligne)
  45. Martin Wrede, La guerre de Trente Ans : Le premier conflit européen, Armand Colin, (ISBN 9782200631222, présentation en ligne)
  46. Özkan Bardakçı, La dernière croisade : Les Français et la guerre de Candie, 1669, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753530904, présentation en ligne)
  47. Roger Diener, Jacques Herzog, Marcel Meili, Pierre de Meuron, Christian Schmid, La Suisse - portrait urbain, Walter de Gruyter, (ISBN 9783764378028, présentation en ligne)
  48. Philippe Masson, Histoire de la Marine - L'ère de la voile, vol. 1, Lavauzelle, (ISBN 9782402229012, présentation en ligne)
  49. Hervé Hasquin, Louis XIV face à l'Europe du Nord : l'absolutisme vaincu par les libertés, Lannoo Uitgeverij, (ISBN 9782873863906, présentation en ligne)
  50. Alain Bihr, op. cit, p. 385.
  51. Jean-Dominique Giuliani, Pascale Joannin, L'Atlas permanent de l'Union européenne, Editions Marie B, (ISBN 9791093576343, présentation en ligne)
  52. Michel Figeac, Les affrontements religieux en Europe : Du début du XVIe siècle au milieu du XVIIe siècle, Éditions Sedes, (ISBN 9782301001177, présentation en ligne)
  53. Alain Hugon, L'Espagne du XVIe au XVIIIe siècle, Armand Colin, (ISBN 9782200625252, présentation en ligne)
  54. J.A. Miroglio, L’Europe et ses Populations, Springer Science & Business Media, (ISBN 9789400997318, présentation en ligne)
  55. Georges Castellan, Histoire des peuples d'Europe centrale, Fayard, (ISBN 9782213639109, présentation en ligne)
  56. Hélène Duccini, La France au XVIIe siècle, Armand Colin, (ISBN 9782200272357, présentation en ligne)
  57. Bernard Cottret, La Glorieuse Révolution d'Angleterre (1688), Éditions Gallimard (ISBN 9782072491498, présentation en ligne)
  58. Ghislain Tranié, Jérôme Calauzènes, Concours Sciences Po - Le secret et Révolutions - Questions contemporaines, Vuibert, (ISBN 9782311407594, présentation en ligne)
  59. Georges Castellan, op. cit, p. 1705.
  60. Georges Castellan, op. cit, p. 1673.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]