Abbaye de Clairmarais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Clairmarais
image de l'abbaye
Les ruines de l'église abbatiale de Clairmarais

Diocèse Diocèse d'Arras
Patronage Notre-Dame
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CXLV (145)[1]
Fondation 26 avril 1140
Dissolution 1791
Abbaye-mère Abbaye de Clairvaux
Lignée de Abbaye de Clairvaux
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style
Protection  Inscrit MH (1946, 1987)[2]

Coordonnées 50° 46′ 08″ nord, 2° 18′ 19″ est[3].
Pays Drapeau de la France France
Province Comté d'Artois
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Commune Clairmarais

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Clairmarais

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Abbaye de Clairmarais

L'abbaye de Clairmarais fut fondée en 1140[4] par Thierry d'Alsace selon les règles de l'Ordre de Cîteaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

  • Ancienne abbaye cistercienne, ruines de l'abbaye : inscription par arrêté du 2 décembre 1946 ; ferme comprenant :
1. vestiges en partie médiévaux de l'entrée de l'abbaye avec la porterie et les bâtiments des étrangers, dont la chapelle ;
2. ferme proprement dite avec le portail d'entrée, le logis accolé aux bâtiments des étrangers et sa tourelle d'escalier datée de 1680, les bâtiments agricoles (granges, étables, écuries, porcheries, maréchalerie, etc.) ;
3. le pigeonnier (cad. D 108, 110, 323, 326) : inscription par arrêté du 3 juillet 1987.
  • Ferme cistercienne de la Cloquette : façades et toitures du petit pavillon XVIIIe siècle (cad. B 193) : inscription par arrêté du 27 juin 1991[2].

Abbés[modifier | modifier le code]

Cinquante-neuf abbés se sont succédé pendant près de 700 ans.

Gunfrid premier abbé.
Hubert Raoul quarante-deuxième abbé, il publie en 1598 à Douai le récit des exploits d'Alexandre Farnèse.
Morand Blomme quarante-troisième abbé gratifié de la mitre en 1615.
Georges d'Affringues quarante-sixième abbé, député à Bruxelles en 1638.
Edmond Tirant cinquante-septième abbé entre 1767 et 1782.
Charles-Omer Deschodt dernier abbé élu le 28 janvier 1787, déporté par arrêté le 6 avril 1793.

Cartulaire[modifier | modifier le code]

11 feuillets du cartulaire de cette abbaye furent confiés au cabinet d'expertise: Honoré d'Urfé en 2009 dans le cadre d'une vente à Drouot. Les pièces examinées sont de 1153 et 1297.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 152-153.
  2. a et b Notice no PA00108253, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Clairmarais (Pas-de-Calais) », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 21 novembre 2013).
  4. Jacques-Joseph Champollion-Figeac - Documents historiques inédits : tirés de collections manuscrites de la bibliothèque royale et des archives des départements - édité chez Firmin Didot 56 rue Jacob à Paris en 1841 - archive de la New York public Library - numérisé par Google Books.