Gare de Béthune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Béthune
Image illustrative de l'article Gare de Béthune
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Béthune
Adresse Place François Mitterrand
62400 Béthune
Coordonnées géographiques 50° 31′ 16″ nord, 2° 38′ 25″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
TER Nord-Pas-de-Calais
Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Arras à Dunkerque-Locale
Fives à Abbeville
Voies 4 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Altitude 25 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Autobus voir à Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Béthune

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Béthune

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Béthune

La gare de Béthune est une gare ferroviaire française des lignes d'Arras à Dunkerque-Locale et de Fives à Abbeville, située à proximité du centre-ville de Béthune, dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Elle est mise en service en 1861 par la Compagnie des mines de Béthune. En 1960, elle est officiellement dénommée gare de Béthune-Nord par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), pour la différencier de la gare de Béthune-Rivage[1] qui fut ouverte par la Compagnie des chemins de fer du Nord.

C'est une gare de la SNCF, desservie par des TGV et des trains régionaux du réseau TER Nord-Pas-de-Calais.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 25 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Béthune est située au point kilométrique (PK) 229,908 de la ligne d'Arras à Dunkerque-Locale entre les gares ouvertes de Nœux-les-Mines et de Chocques, et au PK 40,909 de la ligne de Fives à Abbeville, entre les gares ouvertes de Beuvry (Pas-de-Calais) et de Vis-à-Marles.

Voies et quais vus de la passerelle
L'intérieur de la gare vu de la passerelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancienne gare dans les années 1930.
Noter les autocars stationnant devant la gare : la concurrence routière est déjà en place

La gare de Béthune est mise en service le 5 septembre 1861[2], par la Compagnie des mines de Béthune lors de l'ouverture de la section de Béthune à Hazebrouck. La section de Lens à Béthune est ouverte un mois plus tard, le 15 octobre 1861[3].

Initialement, la ville compte deux gares, la Compagnie des chemins de fer du Nord ayant créé la gare de Béthune-Rivage en 1865 pour établir une liaison entre Béthune et Lille. Ces deux gares sont reliées en 1877 et le site de Béthune-Rivage disparait par la suite[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Vue d'une plaque commémorative aux cheminots du Béthunois morts durant les deux guerres mondiales.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[5] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès Plus » disposant d'aménagements, d'équipements et de services pour les personnes à la mobilité réduite.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Béthune est desservie[5] par des TGV (ligne Dunkerque-Paris-Nord) et des trains TER Nord-Pas-de-Calais (lignes d'Arras à Calais-Ville et à Dunkerque). .

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc à vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[5]. Elle est desservie par des bus urbains Tadao.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

C'est une gare Fret SNCF[6]

Projet mise en accessibilité[modifier | modifier le code]

L'aménagement de la gare, pour y favoriser l'accessibilité des personnes à la mobilité réduite, est prévu au deuxième trimestre 2014. L'estimation du coût des travaux est de plus de 522 000 euros[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après la p. 110 du carnet de profils et schémas 1960 de la SNCF Région Nord [PDF] (consulté le ).
  2. François Palau, Maguy Palau, Le rail en France : 1858-1863, F. et M. Palau, 2001, p. 133 extraits (consulté le 15 janvier 2012).
  3. François Palau, Maguy Palau, Le rail en France : 1858-1863, F. et M. Palau, 2001, p. 139.
  4. Ch. L., « Une friche de l'époque où Béthune avait deux gares parmi les terrains que l'État veut céder à prix d'ami », sur lavoixdunord.fr, La Voix du Nord,
  5. a, b et c Site SNCF TER Nord-Pas-de-Calais, Gare de Béthune lire (consulté le 13 janvier 2012)
  6. Site fret.sncf.com Béthune, code gare 34606 lire (consulté le 13 janvier 2011).
  7. Site lavoixdunord.fr : RU. MU., Comité de ligne TER Lille - Béthune - Saint-Pol : les usagers verront s’améliorer leur train-train quotidien, article paru dans le quotidien La Voix-du-Nord, le 4 décembre 2013 (consulté le 12 février 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Nord Lens TGV Hazebrouck Hazebrouck
ou Dunkerque
Arras Nœux-les-Mines
ou Bully - Grenay
ou Lens
TER Nord-Pas-de-Calais Chocques
ou Lillers
Hazebrouck
Arras Lens TER Nord-Pas-de-Calais Hazebrouck Dunkerque
Terminus Terminus TER Nord-Pas-de-Calais Lillers
ou Hazebrouck
Hazebrouck
ou Calais-Ville
Lille-Flandres La Bassée - Violaines TER Nord-Pas-de-Calais Vis-à-Marles Saint-Pol-sur-Ternoise
ou Boulogne-Ville
Lille-Flandres Beuvry (Pas-de-Calais)
ou Cuinchy
ou La Bassée - Violaines
TER Nord-Pas-de-Calais Terminus Terminus