Photographe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le photographe australien Peter Lik avec son Linhof panoramique.
La photographe Annie Leibovitz.
Boutique d’une artisane photographe (à Cozes).

Un photographe est une personne qui réalise des photographies, à l'aide d'un appareil photographique, ou de fournitures photographiques[1],[2].

Un photographe désigne aussi un artisan-commerçant qui gère un commerce photographique, vendant du matériel photographique, réalisant des tirages, ou effectuant des portraits pour le public[2],[3].

Pratique professionnelle et domaine d'activité[modifier | modifier le code]

La population mondiale des photographes, ceux qui pratiquent peu ou prou la photographie est très importante — plus d'un milliard d'individus — et très diversifiée ce qui fait de l'appellation de « photographe » un concept flou et très ambigu. Un individu qui propose sur un stand de Foire de photographie artistique, comme celle de Bièvres, des agrandissements mesurant 3 × 5 cm au prix de 2 € se dit « photographe » alors que le même mot « photographe » est employé pour désigner le statut d'Andreas Gursky, photographe allemand dont les paysages en 3 × 4 m s'adjugent chez Christie's ou Sotheby's entre 2 et 4 millions d'euros.

La diversité des pratiques photographiques amène à distinguer les photographes par catégories, les classifications étant assez nombreuses.

Les photographes amateurs qui s'adonnent à la photographie comme hobby ou comme loisir créatif se distinguent des photographes professionnels qui en font leur métier et en vivent.

La classification des photographes par sujet peut être une des principales différenciation : paysage, portrait, mode, reportage, guerre, nu, animaux, etc.

Les photographes professionnels vivent de leur activité et commercialisent leur travail. Ils peuvent avoir un statut d'Auteur et produisent donc des œuvres destinées à être vendues sans avoir été commandées au préalable (paysages, faune & flore ou reportage de guerre par exemple, ) ou peuvent choisir d'être Artisans et d'accepter des prestations commandées (reportage de mariage, séance photo de famille, portrait d'art par exemple) chacun des statuts légaux ayant ses avantages fiscaux et ses obligations bien distinctes.

Un photographe professionnel peut cumuler les 2 statuts s'il veut avoir la possibilité de réaliser tous types de prestations et cessions de droits d'auteurs.

Les photographes professionnels sont représentés auprès des pouvoirs publics par une organisations syndicale professionnelle, majoritairement l'Union des Photographes Professionnels (UPP) [4] pour les Auteurs et la Fédération française de la photographie et des métiers de l'image (FFPMI) pour les artisans.

Statut juridique en France[modifier | modifier le code]

Un photographe a le choix entre plusieurs statuts juridiques, pouvant avoir le régime d'auto-entrepreneur principalement [5]:

  • photographe artiste-auteur[6],
  • photographe d'illustration, artisan
  • photographe de presse (pour 89%)[7]

Le statut social peut être rattaché au régime général[8].

Photographes illustrant la diversité de la profession[modifier | modifier le code]

Quelques exemples (par ordre alphabétique) de photographes représentatifs de la profession et qui illustrent la très grande diversité de la profession, du photographe de paysage comme Andreas Gursky à la photographe portraitiste intimiste comme Nan Goldin et du photographe de nature morte comme Irving Penn et ses mégots de cigarette à la photographe de guerre comme Christine Spengler :

Femmes dans la profession[modifier | modifier le code]

Catégories de photographes par sujet[modifier | modifier le code]

On doit distinguer les photographes, qu'ils soient amateurs ou professionnels, par le genre de sujet qu'ils ou elles pratiquent ou affectionnent :

Les neuf principales catégories de photographes par catégories de sujet

 Pas de présence humaine
dans leurs photographies
Une
ou des
formes
humaines[10]
Une présence humaine
(comme sujet principal)
de leurs photographies
Photographies
faites ou prises
à l'extérieur
1
• PAYSAGE
(rural ou urbain)

Ansel Adams,
John Batho[11]
Gregory Crewdson,
Frans Lanting[12]
Peter Lik,
Josef Sudek[13]
• Architecture
Andreas Gursky[14],
Lucien Hervé,
Julius Shulman[15], etc.


• Photographie industrielle
Bernd et Hilla Becher,
Albert Renger-Patzsch

• Photographies aériennes

Yann Arthus-Bertrand
• Photographies sous-marines

1-2
Cartier-
Bresson
,
Giacomelli
Kertesz
• Nus
Brandt
Clergue











2
• Portrait de rue
Yann Arthus-Bertrand,
August Sander
Photographie de rue
Meyerowitz
Daido Moriyama, etc.
Photojournalisme
W. Eugene Smith
Photographie de guerre,
Robert Capa
Gilles Caron
David Douglas Duncan
Catherine Leroy
Susan Meiselas[16]
• Photographie de mode
en extérieur
William Klein,
Peter Lindberg, etc.
• Célébrités (paparazzi)
Tazio Secchiaroli[17]
Studio
installé
à l'extérieur[18]
1-3
Bert Stern[19]
1-2-3-4
• Tableau
photo
[20]
Crewdson
Leibovitz[21],
Wall
2-4
Richard Avedon[22],
Olivier Culmann, etc.
Photographies
faites ou prises
à l'intérieur
3
• Nature morte
Denis Brihat,
Josef Sudek,
Jean-Pierre Sudre[23],
Edward Weston
• Photographie culinaire




3-4
• Nu
artistique











4
• Portrait posé
Richard Avedon,
Jean-François Bauret,
Félix Nadar,
Irving Penn,
Jan Saudek[24]
Cindy Sherman, etc.
• Mode en studio
Seydou Keita[24],
Helmut Newton

Approches esthético-psychologiques[modifier | modifier le code]

C'est « L'horloge esthétique » de Lemagny (1997, 1990).

En 1977, puis en 1990, Jean-Claude Lemagny propose une classification des photographes en quatre catégories qu'il répartit autour d'un cercle. Les contraintes graphiques de Wikipédia (pas de possibilités de dessiner un cercle) nous obligent à les représenter sur un tableau 2 x 2.

L'horloge (la matrice) esthétique de Lemagny
Photo comme matière
(à 6 heures)
Photo comme idée
(à midi)
Réalité
intérieure
(à 9 heures)
Objet
(à 7 heures et demie)
Sujet
(à 10 heures et demie)
Réalité
extérieure
(à 3 heures)
Forme
(à 4 heures et demie)
Fond
(à 1 heure et demie)

En 1977, cela donnait, en oubliant le langage des heures issues de l'aéronautique, le tableau suivant :

La matrice esthétique de Lemagny en 1977
La photo
comme réalité matérielle objective
La photo conceptuelle
comme pure idée d'elle-même
La photo comme relation
au monde intérieur,
le surréalisme
Objet
Sujet
La photo comme relation
au monde extérieur,
le reportage
Forme
Fond

Il conclut en montrant l'importance croissante de la photographie considérée comme une mise en scène.

Spécialisations par activité[modifier | modifier le code]

On distingue plusieurs spécialisations d'activité :

  • Les photojournalistes : leur métier est de publier dans les médias, principalement la presse magazine.
  • Les auteurs photographes : leur objectif est de publier des livres d'auteur, monographie nominative ou centrée sur un thème. (Exemple : Yann Arthus-Bertrand.)
  • Les artisans : ce sont des artisans dont le métier est de gérer une boutique ou un studio. (Exemples : Claude Homburger, studio Arlequin, Vincennes.)
  • Les photographes d'illustration : mode, publicité, etc. (Exemple : Annie Leibowitz).
  • Les photographes techniques, scientifiques.

Spécialisation par sujet[modifier | modifier le code]

Il est possible de classer les photographes avec une distinction selon leur sujet de travail[26],[27] :

Degré de professionnalisme[modifier | modifier le code]

Photographes sportifs professionnels au stade Roland Garros.
Photographes amateurs lors du Tour de France.

Il existe des photographes avec une approche professionnel différente de cette activité, mais seule deux catégories peuvent être officiellement distinguées[28]: les photographes amateurs, et les photographes professionnels. L'élément permettant de les différencier, est la possession ou non d'un numéro de siret (en France) ou équivalent. La rémunération doit faire l'objet d'un statut professionnel certifié pour ne pas être considéré comme du travail dissimulé[29].

Cela ne détermine en rien la qualité de leurs photographies, ni les revenus qu'ils en tirent.

Cependant on parle souvent de "semi-professionnel", "pro-am" pour situer un entre deux, certains proposent même divers degrés allant de occasionnels à professionnels confirmés en passant par amateurs éclairés, amateurs confirmés, quasi-professionnels[30].

Photographe professionnel[modifier | modifier le code]

Durée d'activité[modifier | modifier le code]

La durée d'activité peut être très variable, allant de quelques jours à toute une vie. En France, les débuts d'activité pour les photographes professionnels se font jeune, 62 % des photographes débutent avant 30 ans, et seulement 17% après 25 ans[7].

Photographe amateur[modifier | modifier le code]

Certains ou certaines photographes amateurs (Jacques Henri Lartigue, Jenny de Vasson, Hélène Hoppenot,Vivian Maier, Yvette Troispoux, Christian Malon, Franck Landron etc.) ont gagné une notoriété qui les fait accéder sur le tard ou post mortem au statut de « photographe » (professionnel).[pas clair] Ils peuvent se visualiser dans le tableau ci-dessous :

Statut Photographes
Professionnel Abbas
Ansel Adams
Nobuyoshi Araki
Richard Avedon

Berenice Abbott
Diane Arbus
Eve Arnold
Jane Evelyn Atwood

Amateur François Bouton
Charles Conrad
Jean-Pierre Evrard
Jean-Pierre Haigneré
Franck Landron
Jacques Henri Lartigue
Christian Malon
John G. Morris

Gertrud Arndt
Alice Austen
Anne Brigman
Julia Margaret Cameron
Comtesse de Castiglione
Clementina Hawarden
Hélène Hoppenot
Vivian Maier
Yvette Troispoux
Jenny de Vasson

Cotes des photographes[modifier | modifier le code]

La cote d'un photographe est une caractéristique importante pour l'aspect financier.

Photographes les plus chers du monde[modifier | modifier le code]

Les photographes vivants dont la cote est la plus élevée sont :

Échelle des cotes des photographes[modifier | modifier le code]

Si l'on utilise une échelle de prix logarithmique :


Cote des photographes en euros sur une échelle logarithmique
Echelle Prix en euros Exemples (décédés) Exemples (vivants) Statut
10 Hors cote La Joconde Professionnel
9 Autour de 300 millions d'euros Léonard de Vinci, Salvado Mundi,
400 millions d'euros
Jean-Michel Basquiat, 105 millions d'euros Professionnel
8 Autour de 30 millions d'euros Aucun photographe. Du domaine de la peinture Professionnel
7 Autour de 3 millions d'euros
De 1 à 10 millions d'euros
Man Ray,
Portrait of a tearful woman,
1,9 million d'euros,
Christie's
Peter Lik, 5 millions et demi d'€, Phantom
Andreas Gursky, 4 millions d'€, Am Rhein
Cindy Sherman (F), Untitled #96, 3,5 millions d'€
Gilbert et George, 2 millions d'€
Professionnel
6 Autour de 300 000 euros
De 100 000 à 1 000 000 euros
Richard Avedon,
Dovima with elephants,
840 000 € en 2010
chez Christie's Paris
Gregory Crewdson, 900 000 €
Ai Weiwei, Dropping a Han Dynasty Urn, 1995, 900 000 € en 2016
Thomas Struth, Dôme de Milan, 300 000 € (Sotheby's)
Cindy Sherman, 300 000 €
Sophie Calle (F), 30 000
Professionnel
5 Autour de 30 000 euros
De 10 000 à 100 000 euros
Annie Leibovitz, Keith Haring, 90 000 €
William Klein, Mickey and Co take over Time Square, caisson lumineux, 2015, 25 000 €
Sabine Pigalle (F), photographe plasticienne, Memento, 20 000 €
William Klein, Gun 1, New York, 1954, 20 000 €
Keiichi Tahara, entre 10 000 et 20 000 €.
Professionnel
4 Autour de 3 000 euros
De 1 000 à 10 000 euros
Zanele Muholi (F), 8 000
William Klein, 6 000 €
Mathieu Pernot, Les Gorgan, 5 000
Édouard Boubat, 4500 €
Jean-Philippe Charbonnier, 3000 €
Isabelle & Alexis, série Blossom, Salon de Garches, 2300 €
Karine Lansen (F), 1x1 m, Dibond, 2000 €
Studio Harcourt, 2000 €
Stéphane Delckié, 1 500 €
Jean-Pierre Évrard, 1 500 €u
Semi-professionnel
3 Autour de 300 euros
De 100 à 1 000 euros
Sophie Laguette, photographe plasticienne, Naïade, Salon de Garches, 300 € Semi-professionnel
2 Amateur
1 Amateur

Les niveaux de cote permettent de différencier les amateurs purs, les semi-professionnels et les professionnels.

Notoriété des photographes[modifier | modifier le code]

Une caractéristique importante des photographes est leur célébrité ou leur notoriété.

Un bon indicateur de cette notoriété est le nombre de résultats qui obtiennent à la suite d'une recherche de leur prénom et nom entre guillemets suivi de « photo » (pour éviter toute homonymie).

Voici quelques exemples des résultats d'une telle recherche effectuée avec Safari sur Google, ventilés suivant que le (ou la) photographe, amateur ou professionnel, est décédé ou vivant et classé sur une échelle logarithmique de 10 en 10.

Exemples de notoriété sur Internet d'un échantillon de photographes
Nombre de résultats Google Décédés Vivants
5 Autour de 3 000 000
De 1 à 10 millions
de résultats
Lee Miller (F), 12 300 000[31]
Nadar, 6 400 000
Richard Avedon, 4 550 000
Man Ray, 3 800 000
Irving Penn, 3 400 000
Henri Cartier-Bresson, 3 450 000
Robert Doisneau, 2 450 000
Robert Capa, 2 300 000
Annie Leibovitz (F), 5 700 000
Peter Lindbergh, 3 700 000
Andreas Gurski, ……


4 Autour de 300 000
De 100 000 à 1 000 000
de résultats
Studio Harcourt, 550 000
Willy Ronis, 545 000
Jacques Henri Lartigue, 400 000
Édouard Boubat, 390 000
Gerda Taro (F), 220 000
Germaine Krull (F), 105 000


Cindy Sherman (F), 860 000
William Klein, 800 000
Yann Arthus-Bertrand, 700 000
Gregory Crewdson, 450 000
Erwin Olaf, 400 000
Gilbert and George, 250 000
James Nachtwey, 250 000
Sammalahti, 250 000
Bernard Plossu, 110 000
3 Autour de 30 000
De 10 000 à 100 000
résultats
Catherine Leroy (F), 85 000
Laure Albin Guillot (F), 80 000
Jean-Philippe Charbonnier, 74 000
Jean-Pierre Sudre, 11 800
Jean Lattès, 11 000




John Batho, 87 000
Luc Choquer, 19 900
Jean-Luc Tartarin, 13 600
Gérard Staron, 13 700
Michel Séméniako, 11 500
Jean-Pierre Évrard, 10 400
Martine Voyeux (F), 10 300
Xavier Lambours, 10 000
Marie-Paule Nègre (F), 6 800
2 Autour de 3 000
De 1 000 à 10 000
Cosette Harcourt (F), 9 800
Hélène Hoppenot (F), 8 000


Jean-Louis Swiners, 7 000
Isabelle Mège (F), 4 000
Claudia Vialaret, 1 800
Jean-Claude Bélégou, 1 700
Stéphane Delckié, 1 230
1 Autour de 300
De 100 à 1 000

Laure Vouters (F), 680
Catherine Brébel (F), 420
Jean-Louis Canvel, 260
Marcel Ratinaud, 200
0 Autour de 30
De 0 à 90 résultats

Odile Berthémy (F), 16
Quentin Kheyap

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Années 1980

Années 1990

  • Robert Castel et Dominique Schnapper , « Ambition esthétique et aspirations sociales » dans : Pierre Bourdieu , Un Art moyen. Essai sur les usages sociaux de la photographie, Les Éditions de Minuit, 1965), 2e éd., 1993, p. 143-172.
  • (en) Sara Stevenson, Magna Brava. Magnum's Women Photographers. Eve Arnold, Martine Franck, Susan Meiselas, Inge Morath, Lise Sarfati, Marilyn Silverstone, Prestel, 1999.

Années 2000

  • Cathy Newman, Femmes photographes au National Geographic, National Geographic, 2000.
  • (en) Charles Leadbeater et Paul Miller, The Pro-Am Revolution, Demos, 2004.
  • Jean-Claude Lemagny, L'Ombre et le temps (1992), Nathan, 2005.
  • Louis Mesplé, L’aventure de la photo contemporaine de 1945 à nos jours, Éditions du Chêne, 2006.
  • Elvire Perego, Robert Delpire, Je ne suis pas photographe… Créateurs et intellectuels à la chambre noire, Photo Poche/Actes Numéro 100, 2006.
  • Federica Muzzarelli, Femmes photographes : Émancipation et performance (1850-1940), Hazan, 2009.
  • (en) Naomi Rosenblum, A History of Women Photographers (1995), Abbeville Press, 2009.

Années 2010

  • Iréne Jonas, « La Photographie de famille : une pratique sexuée ? La photographie familiale : Un loisir ou une activité domestique ? » dans : Cahiers du Genre, L’Harmattan, n° 48, 2010, p. 173-191.
  • Irène Jonas, La Mort de la photo de famille ? De l’argentique au numérique, L’Harmattan, 2010.
  • Clément Chéroux, « L’expert et l’usager. Ubiquité de l’amateurisme photographique, », dans : Vernaculaires. Essais d’histoire de la photographie, Le Point du jour, 2013, p. 81-99.
  • Judith Aquien, « Montrer ses enfants ou comment ne pas en parler », dans : Peut-on vivre sans smartphone ? Manuel de vie pour utilisateurs de téléphones intelligents (2013), Contrepoint, 2014, .
  • Clément Chéroux, « Une pratique genrée », dans : Paparazzi ! Photographes, stars et artistes, Flammarion, 2014, p. 15-16.
  • Clara Bastid, Les femmes et la photographie, OpenEdition, 2014.
  • (en) Boris Friedewald, Women Photographers. From Julia Margaret to Cindy Sherman, Prestel, 2014.

Années 2015

  • Brigitte Govignon, « Biographies », dans : La petite encyclopédie de la photographie, Éditions de La Martinière, 2011, p. 200-283.
  • (de) Boris Friedewald, Meisterinnen des Lichts. Grosse Fotografinnen aus zwei Jahrhunderten, Prestel, 2014.
  • (en) Boris Friedewald, Women Photographers. From Julia Margaret Cameron to Cindy Sherman, Prestel, 2014.
  • Thomas Galifot, « 1839-1919 », dans : Qui a peur des femmes photographes, Hazan, 2015, p. 2-25.
  • Marie Robert, « 1918-1945 », dans : Qui a peur des femmes photographes, Hazan, 2015, p. 26-46.
  • Élizabeth Couturier ; « 20 photographes », dans : Photographie contemporaine. Le guide, Flammarion, 2015, p.|176-215.
  • Hans-Michel Koetzle, Photographes A-Z, (2011), Taschen, 2015.
  • Tom Ang, Photographie. L’Histoire visuelle du huitième art, (2014), Dorling Kindersley, 2015.
  • André Gunthert, « Prescrire la photo amateur ? », in : L’image sociale, 25 mars 2015.
  • Delamarre (Éric —), Profession photographe indépendant (2009), Eyrolles, 4e édition, 2016.
  • Thomas Galifot, « Parent-elles, compagne de, fille de, sœur de… : Les femmes artistes au risque de la parentelle. La parentelle au risque de la photographie ? Amateures et professionnelles au XIXe siècle et au début du XXe siècle (France, Grande-Bretagne et États-Unis ) » dans : Parent-elles, oct. 2016, p. 53-65.
  • Femmes photographes, une sous-exposition manifeste, Fisheye , hors série no 3, juin-juillet-août 2017.
  • Sofia Fisher, « Photojournalisme, une histoire à réécrire au féminin » dans : Femmes photographes, une sous-exposition manifeste, Fisheye , hors série no 3, juin-juillet-août 2017, p. 23-26.
  • (en) « On Feminism », Aperture, # 225, 2017.
  • (en) « Female Gaze », British Journal of Photography, 2017
  • (en) « Claire Raymond, Women Photographers and Feminist Aesthetics, Routlege, 2017.
  • Observatoire 2017 de l'égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication, Ministère de la culture et de la communication, 2018.
  • ArtPrice, 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. dans le cas des photogrammes, rayogrammes et chimigrammes
  2. a et b « PHOTOGRAPHE : Définition de PHOTOGRAPHE », sur www.cnrtl.fr (consulté le 5 février 2020)
  3. Éditions Larousse, « Définitions : photographe - Dictionnaire de français Larousse », sur www.larousse.fr (consulté le 5 février 2020)
  4. UPP, « Union des Photographes Professionnels », sur www.upp.photo (consulté le 5 juin 2019)
  5. « Photographe », sur www.portail-autoentrepreneur.fr (consulté le 18 février 2020)
  6. « Déclaration d'activité de l'artiste-auteur - professionnels | service-public.fr », sur www.service-public.fr (consulté le 18 février 2020)
  7. a et b Claude Vauclare et Rémi Debeauvais, « Le métier de photographe », Culture Etudes, vol. 3, no 3,‎ , p. 1 (ISSN 1959-691X et 2118-4674, DOI 10.3917/cule.153.0001, lire en ligne, consulté le 5 février 2020)
  8. « Code de la sécurité sociale »

    — Les artistes auteurs d'œuvres littéraires et dramatiques, musicales et chorégraphiques, audiovisuelles et cinématographiques, graphiques et plastiques, ainsi que photographiques, sous réserve des dispositions suivantes, sont affiliés obligatoirement au régime général de sécurité sociale pour les assurances sociales et bénéficient des prestations familiales dans les mêmes conditions que les salariés. Bénéficient du présent régime : -les auteurs d'œuvres photographiques journalistes professionnels au sens des articles L. 761-2 et suivants du code du travail, au titre des revenus tirés de l'exploitation de leurs œuvres photographiques en dehors de la presse et, dans des conditions à prévoir par des accords professionnels distincts dans le secteur des agences de presse et dans celui des publications de presse ou, à l'issue d'une période de deux ans à compter de la date de promulgation de la loi n° 2006-961 du 1 août 2006 relative au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information, par décret en Conseil d'Etat, pour leurs revenus complémentaires tirés de l'exploitation de leurs œuvres photographiques dans la presse ; -les auteurs d'œuvres photographiques non journalistes professionnels qui tirent de leur activité, directement ou par l'intermédiaire d'agences de quelque nature qu'elles soient, des droits d'auteurs soumis au régime fiscal des bénéfices non commerciaux et qui exercent leur activité depuis au moins trois années civiles. Les dispositions prévues aux trois précédents alinéas s'entendent sans préjudice des dispositions de l'article L. 311-2 du présent code

  9. Hans-Michel Koetzle, « Albert Watson », dans : Photographes A-Z (2011), Taschen, 2015, p. 612-613
  10. (ou animales)
  11. Hans-Michel Koetzle, « John Batho », dans : Photographes A-Z (2011), Taschen, 2015, p. 38-39
  12. Hans-Michel Koetzle, « Frans Lanting », dans : Photographes A-Z (2011), Taschen, 2015, p. 318-319
  13. Ses photographies panoramiques de Prague
  14. Hans-Michel Koetzle, « Andreas Gursky », dans : Photographes A-Z (2011), Taschen, 2015, p. 230-231
  15. Hans-Michel Koetzle, « Julius Shulman », dans : Photographes A-Z (2011), Taschen, 2015, p. 532-533
  16. Koestle, p.
  17. Koetzle, p. 514-515
  18. ou bien extérieur
    utilisé comme fond
  19. Publicité en Egypte pour la vodka Smirnoff
  20. Stagged photography
  21. (Publicité Gulliver pour Montcler)
  22. American West
  23. Jean-Louis Swiners, « Jean-Pierre Sudre » dans : « Dictionnaire des photographes », Terre d’images, n° 30, du 15 juil. au 1er sept. 1966, p. 3.
  24. a et b Koestle
  25. John Batho est, de fait, un « pro-am », professeur d'art plastique salarié ne vivant pas de son art.
  26. « 20 thèmes photo, lesquels pratiquez-vous ? », sur Astuces Photo, (consulté le 18 février 2020)
  27. Burian, Peter K., Guide pratique de la photo : Les photographes du National Geographic et leurs techniques, France Loisirs, (ISBN 2-7441-4601-3 et 978-2-7441-4601-5, OCLC 717585789, lire en ligne)
  28. Joëlle Verbrugge, Jurimage L'Integrale 2018, 29bis Éditions, (ISBN 979-10-96572-20-5)
  29. Code du travail - Article L8221-3 (lire en ligne)
  30. Charles Leadbeater et Paul Miller, The Pro-Am Revolution
  31. Résultat aberrant.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]