Fleuve côtier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un fleuve côtier est un petit cours d'eau[1] qui, comme les fleuves, a des affluents, se jette dans la mer ou l'océan avec un débit permanent[2] (débit d'étiage non nul), mais qui prend naissance près des côtes. C'est donc un fleuve qui n'a qu'une faible longueur (< ~200 km) et qu'un petit bassin versant (< ~10 000 km2).

Le « fleuve marin côtier » est un courant marin longeant le littoral, enrichi en eaux douces issues d'estuaires voisins, avec des eaux moins denses et moins salées, abritant une faune et une flore adaptées. Exemple : celui au nord de la France, dans la Manche, avec la Seine.

Définition[modifier | modifier le code]

Cette précision du fleuve côtier a été entérinée par l'Office québécois de la langue française[3] et l'Académie des sciences dans ses études[4].

Sur les petites îles, les cours d'eau se jettent quasiment tous directement à la mer : ils sont néanmoins souvent appelés ravines. Bien souvent leur débit d'étiage est nul.

Quelques fleuves côtiers célèbres[modifier | modifier le code]

En France :

Ailleurs dans le monde :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]