Grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais (1941)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais.

La grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais est une importante grève ouvrière qui a duré du 27 mai au dans la région Nord-Pas-de-Calais et son bassin minier[1].

Contexte et description[modifier | modifier le code]

La région Nord-Pas-de-Calais, notable pour ses richesses en charbon, est occupée après l'invasion du Nord de la France par les troupes allemandes[1]. Elle est en zone interdite, et directement rattachée à l'administration militaire de Bruxelles le 17 juin. Toute la région a connu une lourde occupation militaire et un contrôle des entreprises industrielles[2].

Les mineurs, encadrés par les militants communistes, entament une grève pour protester contre la dégradation de leurs conditions de vie et de travail, revendications auxquelles se mêlent des sentiments patriotiques[3].

Les femmes de mineurs, comme Émilienne Mopty, jouent un rôle actif dans cette grève, qui, déclenchée le 27 mai à la fosse no 7 - 7 bis de la Compagnie des mines de Dourges, s'étend en cinq jours à l'ensemble du bassin minier[4].

Cette grève générale prenant de l'ampleur et cette industrie étant importante économiquement et stratégiquement pour l'Allemagne d'autant que ce mouvement prend un tour politique, elle est violemment et rapidement réprimée[1].

Connu comme l'un des premiers actes de résistance collective à l'occupation nazie en France, le bilan se solde par plus d'une centaine d'arrestations, des exécutions et la déportation de 270 personnes[1]. Les autorités allemandes donnent finalement en partie gain de cause aux mineurs en leur accordant des suppléments alimentaires et des vêtements de travail[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais », Chemins de Mémoire (consulté le 26 juillet 2010)
  2. Collectif, Le Nord, de la Préhistoire à nos jours, Saint-Jean-d'Angeli, Bordessoules, (ISBN 978-2-903504-28-1), p. 324-325
  3. « Le Nord de la France occupé, 1940-1944 - La résistance dans le Nord—Pas-de-Calais », sur La coupole - Centre d'histoire et de mémoire du Nord-Pas-de-Calais (consulté le 31 août 2010)
  4. Gérard Dumont et Valérie Debrabant, Les 3 âges de la mine, t. 3, La Voix du Nord & Centre historique minier de Lewarde (ISBN 978-2-84393-107-9), p. 26

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Le Nord, de la Préhistoire à nos jours, Saint-Jean-d'Angeli, Bordessoules, (ISBN 978-2-903504-28-1), p. 324-325 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Gérard Dumont et Valérie Debrabant, Les 3 âges de la mine, t. 3, La Voix du Nord & Centre historique minier de Lewarde (ISBN 978-2-84393-107-9), p. 26 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Pierre Outteryck, La grève des mineurs de mai-juin 1941, Le Geai Bleu, Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Pierre Outteryck, Mai-juin 1941 - 100 000 mineurs en grève, Le Geai Bleu, Document utilisé pour la rédaction de l’article