1977 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1977 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

Voir aussi la catégorie « 1977 en France »

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

  • 29 juin : Plan Veil : hausse des ressources de la Sécurité sociale. Hausse des taux de cotisation des salariés agricoles et des actifs de plus de 65 ans, déplafonnement d’un point des cotisations de l’Assurance maladie, instauration d’une cotisation à l’assurance maladie pour les retraités, hausse du ticket modérateur sur les médicaments dits de confort : (60 % au lieu de 30 %), les médicaments jusqu’alors remboursés à 90 % le seront à 100 %, relèvement des cotisations vieillesse sous plafond.

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 8 juillet : importantes inondations en Gascogne faisant 16 morts dont 5 à Auch, un milliard de francs de dégâts et 51 communes sinistrées dans le seul département du Gers.
  • 19 juillet : loi réglementant les sondages en matière électorale et interdisant leur publication dans la période précédant les élections.
  • 29 juillet : Publication du rapport "Réponses à la violence" par le Comité d’études sur la violence, la criminalité et la délinquance, présidé par le Garde des Sceaux Alain Peyrefitte. Ce comité avait été créé en 1976 après le constat de l'apparition de problèmes sociaux et de délinquance dans les quartiers des "Grands Ensembles", logements construits par l'Etat après la dernière guerre. Après avoir diagnostiqué l’apparition d’un sentiment généralisé d’insécurité, le rapport préconise un redéploiement des forces de police et de gendarmerie afin "d’accroître la densité des forces de sécurité dans les zones nouvelles d’urbanisation, où leur absence est gravement ressentie". Il souligne les dysfonctionnements inhérents aux groupes d’habitat collectif.

Août[modifier | modifier le code]

  • 13 et 14 août : nouveau rassemblement au Larzac contre l'extension du camp militaire : environ 50 000 personnes.
  • 23 août : le Président Giscard d’Estaing prononce le discours de Vallouise : la montagne doit être « vivante, active et protégée ».

Septembre[modifier | modifier le code]

  • 10 septembre : exécution de Hamida Djandoubi à la prison des Baumettes. Après lui, plus personne ne sera exécuté en France.
  • 21-23 septembre : rupture de l'Union de la Gauche.
  • Septembre : entrée en vigueur de la réforme Haby, qui supprime les filières spécialisées au Collège, dans les classes de sixième. Cette loi, en instaurant un cursus scolaire unique et indifférencié à l’ensemble des élèves français sera responsable d'un "nivellement des connaissances par le bas" et d'un effondrement progressif du niveau scolaire du pays

Octobre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Économie & Société[modifier | modifier le code]

  • Déficit budgétaire (- 1,0 % du PIB).
  • Véronique Fagot est élue Miss France 1977, elle est demi-finaliste lors de l'élection de Miss Monde 1977.
    • Amorce de la Politique de la ville par le lancement du premier "plan banlieue" par Jacques Barrot, ministre du Logement. Ce programme repose sur une série de contrats passés entre les villes, les organismes HLM et l’Etat afin d’aménager 53 quartiers de banlieue jugés "défavorisés". Une nouvelle procédure administrative "Habitat et Vie Sociale (HVS)" est instituée pour chercher à corriger les défauts les plus évidents de ces quartiers. Cette approche est globale et transversale, elle tente d’associer les habitants aux projets qui les concernent. Ce plan sera pourtant vivement critiquée la même année par le Comité d’études sur la violence, la criminalité et la délinquance, présidé par Alain Peyrefitte. Un rapport intitulé "Réponses à la violence" est rendu en septembre par ce comité. Celui-ci diagnostique l’apparition d’un sentiment généralisé d’insécurité dans les quartiers de banlieue et préconise un redéploiement des forces de police et de gendarmerie afin "d’accroître la densité des forces de sécurité dans les zones nouvelles d’urbanisation, où leur absence est gravement ressentie". Il souligne les dysfonctionnements inhérents aux groupes d’habitat collectif. Ce rapport aboutira au vote d'une loi accroissant et adaptant les moyens de repression de l'Etat aux nouvelles formes de criminalité se developpant dans les banlieues, la Loi renforçant la sécurité et protégeant la liberté. Elle sera abrogée par la gauche arrivée au pouvoir en 1981.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Voir aussi la catégorie « Roman français paru en 1977 »

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1977[modifier | modifier le code]

Voir aussi la catégorie « Film français sorti en 1977 »

Autres films sortis en France en 1977[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Voir aussi la catégorie « Sport en France en 1977 »

Naissances en 1977[modifier | modifier le code]

Décès en 1977[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]