Ormesson (Seine-et-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ormesson.

Ormesson
Ormesson (Seine-et-Marne)
La mairie.
Blason de Ormesson
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Canton Canton de Nemours
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Nemours
Maire
Mandat
Alain Poursin
2014-2020
Code postal 77167
Code commune 77348
Démographie
Gentilé Ormessonnais
Population
municipale
247 hab. (2016 en diminution de 13,03 % par rapport à 2011)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 38″ nord, 2° 39′ 18″ est
Altitude Min. 70 m
Max. 119 m
Superficie 3,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Ormesson

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Ormesson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ormesson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ormesson
Liens
Site web Site officiel

Ormesson est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Les habitants sont appelés les Ormessonnais et Ormessonnaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 4,5 km au sud-ouest de Nemours et à 3 km au nord-ouest de Faÿ-lès-Nemours.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Châtenoy, Fay les Nemours, Chevrainvilliers, Saint-Pierre-lès-Nemours.

Communes limitrophes d’Ormesson
Saint-Pierre-lès-Nemours
Chevrainvilliers Ormesson
Châtenoy Faÿ-lès-Nemours

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • La Vallée
  • Les Bossats.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune n’est traversée par aucun cours d'eau[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ormesson vient du latin ulmus (orme)[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est fusionnée en 1841 avec la commune de Châtenoy, puis est recréée en 1863 à partir de Châtenoy[5].

Paléolithique[modifier | modifier le code]

Des Néandertaliens de la période moustérienne du Paléolithique moyen s'installent sur le site des Bossats il y a environ 50 000 ans[6]. Ce gisement fut découvert dans les années 1930. En 2004, un archéologue amateur, Claude Pommier, fait part de ses découvertes au musée départemental de Préhistoire d'Île-de-France de Nemours. En 2005, l'équipe d'ethnologie préhistorique du CNRS terminait un vaste programme de recherche sur le Paléolithique supérieur ancien dans le Bassin parisien, sans avoir recensé de sites gravettiens bien préservés. Cette découverte était donc de la toute première importance.

Entre 50 000 et 19 000 ans BP, ce territoire fut d'abord parcouru par les derniers chasseurs néandertaliens qui ramassaient l'ocre à Darvault, puis vers 40 000 ans BP, les hommes du Châtelperronien y ramassent du silex sur les bords du Loing pour en faire des couteaux. Des hommes et femmes du gravettiens y chassent le bison, les tailleurs de silex du Solutréen aménagent des cabanes en déplaçant de très gros blocs de pierre.

Néolithique[modifier | modifier le code]

Vers la fin de l'Âge du Bronze en France, et le début de l'Âge du Fer. On retrouve sur le site des Bossats une fosse dans laquelle les habitants jetèrent des ossements de chèvres et des restes de poterie cassée. Puis se succèdent les Gravettiens qui y chassent le bison et les chevaux. Les Solutréens, puis vers 19.000 ans, au Badegoulien on y trouve aussi des tailleurs de silex[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 2001 Alain Nicaise   Entrepreneur
2001 2001 M. Dalmeyrac   Retraité
2002 2011 Marcel Paupardin   Retraité
2011 En cours Alain Poursin[8]   Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2016, la commune comptait 247 habitants[Note 1], en diminution de 13,03 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1866 1872
100106146104119131162161155
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
137131129129117156143146135
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
170129131114118135150148175
1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
203238242284247----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Ormesson (Seine-et-Marne).svg

Les armes d'Ormesson se blasonnent ainsi :

« D'azur à deux clés d'or passées en sautoir, accompagnées de trois fleurs de lis du même, deux en chef et une en pointe; à la champagne pignonnée de deux pièces d'or, chargée d'un silex de sable. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom des habitants d'Ormesson sur Habitants.fr.
  2. Site SIGES - Seine-Normandie consulté le 2 juillet 2018
  3. « Ormesson », sur http://www.genea77-shage.info (consulté en avril 2018)
  4. Roger Brunet - 2016 - Trésor du terroir. Les noms de lieux de la France: Les noms de lieux de la France - (ISBN 2271092787).
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Datation réalisé sur un os de bison ( 26691BP, +/- 530), attribution au Gravettien confirmée en 2005[Par qui ?][réf. nécessaire].
  7. Pierre Bodu, Au fil du paléolithique, les révélations du site des Bossats, dans Archéologia, n°566, juin 2018, p.24-29.
  8. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en avril 2018).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. Notice no PA00087184, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bodu, O. Bignon, O. Dumarçay, (2011), Les gisements des Bossats à Ormesson, région de Nemours (Seine-et-Marne) : un site gravettien à faune dans le Bassin parisien, Mémoire LII, Société préhistorique française, p. 259-272.
  • Pierre Bodu, « Au fil du paléolithique, les révélations du site des Bossats », Archéologia, n°566, juin 2018, p. 24-29.
  • Pierre Bodu, G. Dumarçay, H-G. Naton, M. Ballinger, I. Théry-Parisot, « Un nouveau gisement solutréen en Île-de-France, le site des Bossats à Ormesson (Seine-et-Marne) », Bulletin de la société préhistorique française, t. 111, 2. p.225-254.
  • P. Bodu, J-L. Rieu, « Le gisement des Bossats à Ormesson (77) », Monuments et sites de Seine-et-Marne, n°44, p.23-32
  • P. Bodu, H. Salomon, J. Lacarrière, M. Baillet, M. Ballinger, H-G. Naton, I. Théry-Parisot, « Un gisement châtelporrien de plein-air dans le Bassin parisien : Les Bossats à Oremesson (77) », Gallia Préhistoire, n° 57, 2017, p. 3-64.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]