Mouroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mouroux
Mouroux
La mairie.
Blason de Mouroux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Coulommiers
Intercommunalité CA Coulommiers Pays de Brie
Maire
Mandat
Sylvie Tournoux
2018-2020
Code postal 77120
Code commune 77320
Démographie
Gentilé Mourousiens
Population
municipale
5 413 hab. (2016 en augmentation de 8,32 % par rapport à 2011)
Densité 323 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 20″ nord, 3° 02′ 17″ est
Altitude Min. 63 m
Max. 156 m
Superficie 16,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Mouroux

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Mouroux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mouroux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mouroux
Liens
Site web ville-mouroux.fr

Mouroux (prononcé [mu.ˈʁu]) Écouterest une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Mourousiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la vallée du Grand Morin à 4 km à l'ouest de Coulommiers.

Communes limitrophes de Mouroux
Giremoutiers Aulnoy
Pommeuse Mouroux Coulommiers
Saint-Augustin Saints

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de quatre cours d'eau référencés :

  • la rivière le Grand Morin, longue de 118,2 km[1], affluent en rive gauche de la Marne ;
    • la Fausse Rivière, 4 km[2], et ;
    • le ru du Liéton, 9,2 km[3], affluents du Grand Morin ;
  • le canal 01 de la Commune de Mouroux, 1,1 km[4].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 9,69 km[5].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la gare de Mouroux sur la branche sud de la ligne P du Transilien.

Elle est traversée par la RD 934 (de Paris à Esternay).

L'aérodrome de Coulommiers - Voisins est situé en partie sur la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 182 lieux-dits administratifs répertoriés[6] dont Voisins, Boussois, Bois la Ville, les Chicotets, la Belle Idée, Montblu, Mitheuil, Coubertin, les Courrois, les Parrichets, Montmartin, les Aisances, Bois Guyot.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se réparti[Note 1] en 48,7 % de terres arables, 16,9 % de forêts, 16,2 % de zones urbanisées, 6,1 % de milieux à végétation arbusive et/ou herbacée[Note 2], 4,4 % de zones industrielles commercialisées et réseaux de communication et 1,5 % de zones agricoles hétérogènes[Note 3] - [5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Morou en 1145[7] et en 1154[8] ; Moro en 1190[9] ; Morout en 1249[10] ; Morotum en 1353[11] ; Parochia Moronis au xve siècle[12] ; Mourou en 1528[13] ; Morou en 1684[14] ; Moru en 1684[15].

Du celtique mora, de l'ancien français morée (marécage, marais)[16].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 mars 1977 Raymond Rousselot    
mars 1977 juin 1995 Serge Laurent PS  
juin 1995 mars 2008 Nicole Charpentier RPR puis UMP  
mars 2008 mars 2014 Élisabeth Escuyer PS Retraitée de l'enseignement
mars 2014 5 février 2018[17]
(décès)
Joseph Allèbe UMP-LR Retraité de la fonction publique
17 février 2018[18] En cours Sylvie Tournoux DVD Retraitée, ancienne adjointe chargée du logement
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[20].

En 2016, la commune comptait 5 413 habitants[Note 4], en augmentation de 8,32 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 8001 7261 7841 6721 9242 0102 0661 7221 703
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6721 8241 6801 8241 6161 5951 5671 5271 582
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6161 6901 7401 6431 8111 9381 8311 6301 840
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 8411 8292 2462 8343 5944 2014 6094 6715 104
2016 - - - - - - - -
5 413--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Médias[modifier | modifier le code]

La ville de Coulommiers et les communes environnantes (Mouroux, Boissy-le-Châtel, Aulnoy, Chailly-en-Brie, Chauffry, Faremoutiers, Pommeuse, Giremoutiers, Saint-Germain-sous-Doue) ont été choisies pour être les premières à passer au tout numérique pour la diffusion de la télévision hertzienne. Depuis le 8 novembre 2008, l'émetteur de Mouroux, site des Parrichets, diffuse la TNT. L'extinction du signal analogique a eu lieu le 5 février 2009[23].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Rémi.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Remi (XIIIe siècle)-(XVIe siècle)-(XIXe siècle).
  • La vallée du Grand Morin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Pelouses, pâturages naturels, landes et broussailles, végétation sclérophylle, forêt et végétation arbustive en mutation.
  3. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Le Grand Morin »
  2. Sandre, « La Fausse Rivière »
  3. Sandre, « Ru du Liéton »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de la Commune de Mouroux (F6556002) »
  5. a et b 77320 Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 21 février 2019
  6. Site territoires-fr.fr consulté le 22 février 2019 sous le code commune 77320
  7. Du Plessis, II, p. 40.
  8. Bibl. nat., nouv. acq. lat., 928, p. 16.
  9. Du Plessis, II, p. 78.
  10. Rôles des fiefs, 174.
  11. Longnon, Pouillés de Sens, p. 468.
  12. Obit. Sainte-Foy de Coulommiers, p. 46.
  13. Archives de la Seine-et-Marne, H 481.
  14. Archives de la Seine-et-Marne, H 452.
  15. Archives nationales, S 2011.
  16. Marianne Mulon, Noms de lieux d’Île-de-France, Paris, Bonneton, , 231 p. (ISBN 2862532207)
  17. « Le maire de Mouroux, Joseph Allèbe, est décédé », Le Pays Briard,‎ (lire en ligne)
  18. « Sylvie Tournoux, nouvelle maire de Mouroux », Le Pays Briard,‎ (lire en ligne)
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  23. Le site de France Télé Numérique