Jablines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jablines
Jablines
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Torcy
Intercommunalité Communauté d'agglomération Marne et Gondoire
Maire
Mandat
Jean-Michel Barat
2020-2026
Code postal 77450
Code commune 77234
Démographie
Gentilé Jablinois
Population
municipale
686 hab. (2017 en augmentation de 3,94 % par rapport à 2012)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 01″ nord, 2° 45′ 43″ est
Altitude Min. 37 m
Max. 78 m
Superficie 8,04 km2
Élections
Départementales Canton de Lagny-sur-Marne
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Jablines
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Jablines
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jablines
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jablines
Liens
Site web jablines.fr

Jablines est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Jablinois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans une boucle de la Marne à 9,5 km au nord-est de Thorigny.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de six cours d'eau référencés :

  • la rivière la Marne, longue de 514 km[1], principal affluent de la Seine, ainsi que :
    • un bras de 1 km[2] ;
    • un bras de 0,5 km[3] ;
  • la rivière Beuvronne[Note 1], longue de 23,9 km[4], affluent en rive droite de la Marne ;
  • le canal 01 de la Commune de Fresnes-sur-Marne, 1,5 km[5], qui conflue avec la Marne ;
  • le ru du Rapinet, 5,7 km[6], qui conflue dans un bras de la Marne[7].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 7,11 km[8].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Réseau de bus PEP'S :

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 27 lieux-dits administratifs répertoriés[9] dont île aux Vaches et Île Henriet.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

En 2018[10], le territoire de la commune se répartit[Note 2] en 52,3 % de terres arables, 15,8 % d’eaux continentales[Note 3], 8,7 % d’espaces verts artificialisés non agricoles, 6,8 % de milieux à végétation arbusive et/ou herbacée[Note 4], 6,2 % de forêts, 5,4 % de prairies, 4,9 % de zones urbanisées et < 0,5 % de mines, décharges et chantiers[8].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2014, le nombre total de logements dans la commune était de 264 (dont 89,8 % de maisons et 9,8 % d’appartements).

Parmi ces logements, 90,5 % étaient des résidences principales, 5,1 % des résidences secondaires et 4,4 % des logements vacants.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 81 % contre 15,6 % de locataires[11].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Javelles d'osier brut

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Jabellinae en 1179[12] ; Jablinae au XIIe siècle[13] ; Jabelines en 1205[14] ; Jabliniaux en 1227[15] ; Jabelignes en 1260[16] ; Jablineaus in vico Meldensi en 1277[17] ; Jablineaus au XIIIe siècle[18] ; Jabellines en 1501[19] ; Jablines en 1560[20] ; Jabline près Annet en 1656[21] ; Jableyne près Annet en Brie en 1667[21] ; Jablinne en 1712[21] ; Jabeline en 1720[21] ; Jablaines en 1720 (Saugrain)[22] ; Gablines en 1772[23].

Ce toponyme n'est pas très rare et le mot dont il est issu désigne tout simplement une « petite javelle » (gerbe, de foin ou botte de blé ou d'osier).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le , la commune a intégré la communauté d'agglomération de Marne et Gondoire.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Élections nationales[modifier | modifier le code]

À l’élection présidentielle de 2002, le premier tour a vu arriver en tête Jean-Marie Le Pen avec 21,57 %, suivi de Lionel Jospin avec 12,55 %, puis de Jacques Chirac avec 10,59 %, François Bayrou avec 8,63 %, Noël Mamère avec 8,24 %, Arlette Laguiller avec 7,45 %, Alain Madelin avec 7,06 %, Jean-Pierre Chevènement avec 6,27 %, Bruno Mégret avec 3,53 %, Jean Saint-Josse avec 3,53 %, Robert Hue avec 3,14 %, Olivier Besancenot avec 2,75 %, Corinne Lepage avec 2,75 %, Christiane Taubira avec 1,18 %, Christine Boutin avec 0,78 %, et enfin Daniel Gluckstein avec 0 % des voix. Au second tour, les électeurs ont voté à 73,97 % pour Jacques Chirac contre 26,03 % pour Jean-Marie Le Pen (nationalement 82,21 % et 17,79 % ; abstention 20,29 %)[24].

À l’élection présidentielle de 2007, le premier tour a vu arriver en tête Nicolas Sarkozy avec 37,75 %, suivie par Ségolène Royal avec 21,90 %, puis de François Bayrou avec 19,02 %, puis Jean-Marie Le Pen avec 9,22 %, puis de Olivier Besancenot avec 3,46 %, puis de Philippe de Villiers avec 2,88 %, puis de Marie-Georges Buffet avec 2,31 %, puis de José Bové avec 1,44 %, puis de Dominique Voynet avec 0,86 %, puis de Arlette Laguiller avec 0,58 %, puis de Frédéric Nihous avec 0,58 %, et enfin de Gérard Schivardi avec 0 % des voix. Au second tour, les électeurs ont voté à 57,10 % pour Nicolas Sarkozy (national : 53,06 %) contre 42,90 % pour Ségolène Royal (résultat national : 46,94 %). Au premier tour la participation est de 96,71 %, au second tour elle est de 90,63 %[25].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1865 1870 Stanislas Gronon    
1870 1890 Adolphe Pouy    
1890 1894 Louis Galloid    
1894 1896 Eugène Brocard    
1896 1923 Eugène Guet    
1923 1925 Arthur Trouble    
1925 1932 Paul Chapelain    
1932 1935 Ulysse Bardot    
1935 1944 Henri Mengel    
1944 1945 Jean Hotz    
1945 1953 Etienne Hanquiez    
1953 1963 Henri Mengel    
1963 1977 Robert Lhardy    
1977 1995 Philippe Chabot DVD Cultivateur
1995 En cours Jean-Michel Barat[28]   Retraité

membre de la Communauté d'agglomération Marne et Gondoire

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[29]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[30].

En 2017, la commune comptait 686 habitants[Note 5], en augmentation de 3,94 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
266326294312311273277300292
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
278300286243214241220210184
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
182160189172180191174198244
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
213288260260333574620628660
2017 - - - - - - - -
686--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[31] puis Insee à partir de 2006[32].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Les ressources viennent principalement de la Sablières et de la pisciculture.

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le nombre de ménages fiscaux en 2014 était de 228 représentant 647 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 25 846 €[11].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Sidoine.
Plage de la base de loisirs.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • ZNIEFF de type 1 no 110001146 « Plan d'eau de la Boucle de Jablines »[35].
  • ZNIEFF de type 1 no 110001150 « Marais du Refuge »[36].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site de la mairie

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le point de confluence donné par Sandre est contestable, celui-ci étant au milieu de la Marne, limite administrative entre Jablines et Annet-sur-Marne.
    Le point terrestre où la Beuvronne rejoint la Marne est sur la commune d’Annet-sur-Marne.
  2. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Pelouses, pâturages naturels, landes et broussailles, végétation sclérophylle, forêt et végétation arbustive en mutation.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « La Marne »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Marne (F6609001) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Marne (F6609101) »
  4. Sandre, « La Beuvronne »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de la Commune de Fresnes-sur-Marne (F66-4102) »
  6. Sandre, « ru du Rapinet »
  7. Sandre, « Bras de La Marne »
  8. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 24 septembre 2018
  9. Site territoires-fr.fr consulté le 28 décembre 2019 sous le code commune 77234.
  10. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  11. a et b Statistiques officielles de l’INSEE.
  12. Cartulaire Lagny, fol. 1.
  13. Cartulaire Lagny, fol. 3.
  14. Bibl. nat., ms. français 19835, fol. 7.
  15. Archives nationales, KK 1065, fol. 217 v°.
  16. Archives nationales, S 324.
  17. Cartulaire fol. 240.
  18. Obit., prov. Sens, 299IV, p. 15.
  19. Cartulaire Lagny, fol. 163.
  20. Archives de la Seine-et-Marne, E 156.
  21. a b c et d Archives nationales, S 404..
  22. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 298.
  23. Archives de la Seine-et-Marne, E 166.
  24. Ministère de l'Intérieur, « Résultats de l'élection présidentielle 2002 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle_2002 (consulté le 16 mars 2020)
  25. Ministère de l'Intérieur, « Résultats de l'élection présidentielle 2007 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle_2007 (consulté le 16 mars 2020)
  26. Ministère de l'Intérieur, « Résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__PR2012 (consulté le 16 mars 2020)
  27. Résultats de l’élection présidentielle 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur
  28. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en février 2019).
  29. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  30. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  31. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  32. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  33. « Le mobilier classé de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture
  34. « Le gisement archéologique », notice no PA00087339, base Mérimée, ministère français de la Culture
  35. [PDF]« Plan d'eau de la Boucle de Jablines », sur INPN (consulté en février 2017)
  36. [PDF]« Marais du Refuge », sur INPN (consulté en février 2017)