Villuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Villuis
Villuis
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes Bassée-Montois
Maire
Mandat
Joël Pachot
2014-2020
Code postal 77480
Code commune 77523
Démographie
Gentilé Villuisiens
Population
municipale
276 hab. (2015 en augmentation de 7,81 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 39″ nord, 3° 21′ 20″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 147 m
Superficie 9,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Villuis

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Villuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villuis

Villuis est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Villuisiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Villuis est située à 9,5 km à l'est de Bray-sur-Seine[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Villuis
Passy-sur-Seine
Noyen-sur-Seine
Villenauxe-la-Petite Villuis Fontaine-Fourches
Baby Perceneige
(Yonne)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Contrefort sud de la plaine alluviale de la Bassée.

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de :

  • le Cours d'Eau 01 du Moulin Hauts Champs , long de 5,4 km[3] ;
  • le Fossé 01 de Champsouchard, long de 3,5 km[4].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes d’autocars 1, 2, 4 P-A (scolaires) et M1 du Réseau de bus Cars Moreau.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

On accède à la commune par :

  • la D 59, de Fontaine-Fourches à l’est à 4 km et Bray-sur-Seine à l’ouest à 10 km ;
  • la D 78, de Noyen-sur-Seine au nord à 5,8 km.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 60 lieux-dits administratifs répertoriés[5], dont La vallée de Saint Michel.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose de 91 % de terres arables, 4,2 % de forêts et de 4 % de zones urbanisées[6].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2014, le nombre total de logements dans la commune était de 136 (dont 100 % de maisons).

Parmi ces logements, 79,4 % étaient des résidences principales, 14,7 % des résidences secondaires et 5,9 % des logements vacants.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 94,4 % contre 2,8 % de locataires[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du latin villa, « domaine ».

  • Formes anciennes : Villedois ou Villebois au XIe siècle, Vileuis en 1191, Vilois vers 1201, Parrochia et leprosi de Villois en 1218, Villoys en 1233, Villehuys vers 1240, Vilehuis en 1249, Villa Louys, Villuis en Champagne en 1327, Villuys en Champagne en 1344[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Villuis faisait partie de l'élection de Nogent-sur-Seine et de la généralité de Paris en 1789, et suivait la coutume de Troyes.

L'église paroissiale Saint Martin appartenait au diocèse de Sens[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1978 mars 2014 Philippe Renaudat   Agriculteur
mars 2014 en cours Joël Pachot [9]    
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2015, la commune comptait 276 habitants[Note 1], en augmentation de 7,81 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
312314294348315321335343369
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
380406439412396399384376358
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
341354351305313338303297278
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
256209185168185222248252256
2013 2015 - - - - - - -
268276-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le nombre de ménages fiscaux en 2014 était de 107 représentant 270 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 21 578 €[7].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2014, le nombre total d’emploi dans la zone était de 23, occupant 105 actifs résidants (salariés et non-salariés).

Le taux d’activité de la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 72,4 % contre un taux de chômage (au sens du recensement) de 7,3 %. Les inactifs se répartissent de la façon suivante : étudiants et stagiaires non rémunérés 9,2 %, retraités ou préretraités 12,5 %, autres inactifs 5,9 %[7].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

En 2015, le nombre d’établissements actifs était de dix-huit dont cinq dans l’agriculture-sylviculture-pêche, un dans l’industrie, un dans la construction, huit dans le commerce-transports-services divers et trois étaient relatifs au secteur administratif[7].

Ces établissements ont pourvu neuf postes salariés.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin, XIIe siècle[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]