Saint-Mesmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Mesmes
L'ancienne mairie et l'église.
L'ancienne mairie et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Claye-Souilly
Intercommunalité Communauté de communes plaines et monts de France
Maire
Mandat
Alfred Stadler
2014-2020
Code postal 77410
Code commune 77427
Démographie
Gentilé Maximois
Population
municipale
607 hab. (2014)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 59′ 00″ nord, 2° 42′ 00″ est
Altitude Min. 57 m – Max. 118 m
Superficie 7,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Saint-Mesmes

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Saint-Mesmes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Mesmes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Mesmes
Liens
Site web saint-mesmes.fr

Saint-Mesmes est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Maximois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village se situe dans la petite région naturelle de la Goële, à 8,5 km à l'est de Mitry-Mory.

Communes limitrophes de Saint-Mesmes
Thieux Nantouillet Vinantes
Compans Saint-Mesmes Charny
Messy

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Vineuil, Richebourg.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Rivière la Beuvronne.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mesme est la forme romane ou vulgaire de Maxime[1] (saint-Maxime, ermite du Ve siècle qui vécut à Chinon).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Maires de la commune de 1977 à aujourd'hui
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1989 Françoise Relier    
1989 2001 Gilles Taveau    
2001 2008 René Thubin    
2008 2010 Josiane Thubin   Démissionnaire
23 février 2010[2] en cours
(au 15 février 2016)
Alfred Stadler   Inspecteur d'assurance
Vice-président de la CC Plaines et Monts de France (2016 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 607 habitants, en augmentation de 12,2 % par rapport à 2009 (Seine-et-Marne : 4,68 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
380 364 347 325 318 307 339 332 348
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
328 296 271 232 224 244 208 226 194
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
191 220 201 203 224 253 259 263 261
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
234 205 214 211 296 462 535 600 607
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

L'association Saint Mesmes Animation (SMA) est subventionnée par la mairie afin d'organiser les événements pour la commune.

Sports[modifier | modifier le code]

L'association Amicale Saint Mesmes Sport (ASMS) est subventionnée par la mairie afin de gérer les activités sportives. La commune possède :

Un terrain de foot et ses vestiaires ;
Un terrain de tennis ;
Un terrain de boule ;
Un domaine équestre.

Économie[modifier | modifier le code]

Zone artisanale, exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Maxime.
La grange dîmière.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie
  2. « Conseil municipal du 23 février 2010 », Vivre à Saint-Mesmes, no 23,‎ , p. 5 (lire en ligne [PDF]).
  3. « Maires du département Seine-et-Marne », Élections municipales de 2014, sur http://www.cartes-2-france.com (consulté le 3 juillet 2016).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « L'église », notice no PA00087274, base Mérimée, ministère français de la Culture