Châtillon-la-Borde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtillon.

Châtillon-la-Borde
Châtillon-la-Borde
La mairie (située à la Borde).
Blason de Châtillon-la-Borde
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Melun
Canton Nangis
Intercommunalité Communauté de communes Brie des Rivières et Châteaux
Maire
Mandat
Hubert Caseaux
2014-2020
Code postal 77820
Code commune 77103
Démographie
Gentilé Châtillonais-Labordillois
Population
municipale
217 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 33″ nord, 2° 48′ 26″ est
Altitude Min. 86 m
Max. 116 m
Superficie 7,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Châtillon-la-Borde

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Châtillon-la-Borde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châtillon-la-Borde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châtillon-la-Borde

Châtillon-la-Borde Écouter est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Châtillonais-Labordillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Châtillon-la-Borde est situé à 12 km à l'est de Melun.

Communes limitrophes de Châtillon-la-Borde
Blandy
Sivry-Courtry Châtillon-la-Borde Saint-Méry
La Chapelle-Gauthier

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de six cours d'eau référencés :

  • le ru de Bouisy, long de 11,7 km[1] ;
    • le bras Brétinoust, 2,11 km[2], affluent du ru de Bouisy ;
    • le canal 01 de la Grange du Bois, 0,8 km[3], et ;
    • le canal 01 de la Pièce des Mares, 2,4 km[4], qui confluent avec le ru de Bouisy ;
  • le canal du Bois de Blandy, 1,67 km[5] ;
  • le cours d'Eau 01 du Bois de l'Ormoye, 2,11 km[6].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 9,53 km[7].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Castellon en 1209[8] ; Castilio vers 1350[9] ; Chateillon lez Blandi en 1385[10] ; Le chastel et maison fort de Chastillon en Brie en 1544[11] ; Chastillon sur Bretignost au XVIe siècle[12] ; Le fief de Chastillon en 1602[13] ; Chastillon et la Borde en 1668[14] ; Chastillon soubs Bretignou en 1669[14] ; Chastillon sous Bretignoust en 1692[15] ; Chastillon sur Bertignoust en 1696[16].

Châtillon : De l'oïl chastillon, chateillon, « forteresse, petit château »[17], du bas latin castellum, diminutif de castrum, accompagné du suffixe -ionem. Castrum désigne d’abord tous les types de forteresse, depuis le simple donjon jusqu’à l’enceinte urbaine, puis se spécialise dans le sens de « château fort » et se réduit ensuite à celui de « grande maison de plaisance ».

La-Borde : Du gaulois, borda[18], du germanique bord (« une cabane en planches »), du gascon borde désignant une bergerie à toit de brande ou de paille, du basque et du catalan borda, même sens.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Châtillon absorbe entre 1790-1794 La Borde[19].
  • Louis de Dieu, seigneur de Montesson et possesseur de La Borde, obtint, en 1582, du roi Henri III, des lettres portant que cette terre serait nommée Vailly la Borde ; les ordonnances restèrent sans exécution.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2008 Claude Ancel    
mars 2008 En cours Hubert Caseaux [20]   Gestionnaire de magasin

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[22].

En 2016, la commune comptait 217 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
176235172215239221230236250
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
260241240220206205216239212
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
200233212220183144153145119
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
92116126167201204218220217
2016 - - - - - - - -
217--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancien château de la Borde, pigeonnier inscrit M.H. en 1987[24].
  • Chapelle, XXe siècle remplaçant l'ancienne église disparue.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Châtillon-la-Borde (Seine-et-Marne).svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

Écartelé : au 1er de gueules à un château de trois tours d'argent, ouvert, ajouré et maçonné de sable, au 2e d'or au sautoir engrelé de sable cantonné de quatre arbalètes de gueules, au 3e d'or à un loup passant de sable, au 4e de gueules à une tour d'argent ouverte, ajourée et maçonnée de sable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Bouisy (F6614000) »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras Brétinoust (F4461001) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de la Grange du Bois (F4465402) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de la Pièce des Mares (F4465302) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 du Bois de Blandy (F4465202) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 01 du Bois de l'Ormoye (F4461500) »
  7. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 11 juillet 2019
  8. Archives nationales, S 1344, no 11.
  9. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 114.
  10. Archives nationales, P 131, fol. 20 v°.
  11. Archives nationales, Y 90, fol. 141 v°.
  12. Bibl. nat., Pièces orig., vol. 178.
  13. Archives nationales, Q1 1404.
  14. a et b Archives nationales, Q1 1402.
  15. Archives de la Seine-et-Marne, H 754.
  16. Archives nationales, S 3304.
  17. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Tome 3, page 1469, (ISBN 2600028846).
  18. Pierre Gastal, Nos racines celtiques, éd. Désiris, 2013, p. 131.
  19. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en septembre 2015).
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  24. « Château (ancien) », notice no PA00086882, base Mérimée, ministère français de la Culture