Moret-Loing-et-Orvanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moret-Loing-et-Orvanne
De haut en bas et de gauche à droite: panorama de Moret-sur-Loing; l'église Notre-Dame de Moret-sur-loing; l'église Saint-Rémi d'Ecuelles; le menhir d'Ecuelles; le moulin Gratiot et la Porte de Bourgogne à Moret-sur-Loing; la poterne de Moret-sur-Loing; vue sur le lac d'Orvanne; le moulin Provenchère à Moret-sur-Loing; la porte Nadon à Veneux-les-Sablons; l'église St-Pierre-aux-Liens d'Episy.
Moret sur Loing - panoramio (1).jpg
Moret-sur-Loing - 2014-09-08 - IMG 6162.jpg Eglise d Ecuelles DSC 0313.jpg
Écuelles Menhir dit La pierre droite.jpg Moret-sur-Loing (77), porte de Bourgogne et moulin sur le Loing.JPG Moret-sur-Loing (77), la poterne 1.JPG
Ecuelles-2012-02.jpg Moulin Provencher Moret Loing Orvanne 3.jpg
Veneux-les-Sablons Porte Nadon.jpg Épisy église.jpg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Intercommunalité Communauté de communes Moret Seine et Loing
(siège)
Maire
Mandat
Dikran Zakeossian (DVG)
2020-2026
Code postal 77250
Code commune 77316
Démographie
Population
municipale
12 214 hab. (2017)
Densité 366 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 53″ nord, 2° 49′ 27″ est
Altitude Min. 45 m
Max. 107 m
Superficie 33,4 km2
Élections
Départementales Canton de Montereau-Fault-Yonne
Législatives 3e circonscription de Seine-et-Marne
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Moret-Loing-et-Orvanne
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Moret-Loing-et-Orvanne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moret-Loing-et-Orvanne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moret-Loing-et-Orvanne
Liens
Site web moret-loing-et-orvanne.fr

Moret-Loing-et-Orvanne est, depuis le , une commune nouvelle française située en Seine-et-Marne en région Île-de-France

Elle est issue du regroupement de la commune nouvelle de Moret Loing et Orvanne (sans traits d'union entre les mots), qui a existé pendant l'année 2016, et de la commune de Veneux-les-Sablons.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par :

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune de Moret-Loing-et-Orvanne compte 112 lieux-dits administratifs répertoriés[2].

Logement[modifier | modifier le code]

Logements[3] Nombre en 2007 % en 2007 nombre en 2012 % en 2012 nombre en 2017 % en 2017
Total 5 697 100 % 5 875 100 % 5 959 100 %
Résidences principales 5 106 89,6 % 5 140 87,5 % 5 223 87,6 %
→ Dont HLM 263 5,1 % 268 5,2 % 254 4,9 %
Résidences secondaires et
logements occasionnels
256 4,5 % 225 3,8 % 241 4,0 %
Logements vacants[Note 1] 334 5,9 % 510 8,7 % 495 8,3 %
Dont :
→ maisons 4 396 77,2 % 4 595 78,2 % 4620 77,5 %
→ appartements 1 199 21,0 % 1 196 20,4 % 1 248 20,9 %

Selon les données du recensement de 2016, la part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait à 72,6 % contre 25,4 % de locataires[4], dont 5,4 % de logements HLM loués vides (logements sociaux)[Note 2] et 2 % logés gratuitement.

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 74,81 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 6.93 % d'espaces ouverts artificialisés et 18.26 % d'espaces construits artificialisés[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, Écuelles et Moret-sur-Loing ont fusionné le pour former, sous le régime des communes nouvelles, celle d'Orvanne[6].

L'année suivante, Orvanne fusionne le avec Épisy, Montarlot pour former Moret Loing et Orvanne, également sous le régime de la commune nouvelle. Le nom de cette commune ne comprend pas de traits d'union[7]

Ce mouvement de regroupement s'est poursuivi par le rapprochement en 2016 de celle-ci et de Veneux-les-Sablons, dont les maires estiment que la nouvelle fusion permettra de « créer une ville complète et cohérente avec des équipements scolaires, culturels, sociaux de qualité, une zone d’activité importante et dynamique, un site touristique et patrimonial renommé, des espaces naturels et agricoles importants, un parc de logement diversifié »[8].

Cette démarche ne s'est pas faite sans polémiques, et, le , 21 conseillers municipaux de Moret Loing et Orvanne (onze d’Ecuelles, cinq de Moret et cinq d’Episy) ont démissionné de leur mandat pour protester contre la décision prise, selon eux, par le maire Patrick Septiers de réaliser sans concertation et dans l'urgence la fusion avec la ville voisine de Veneux-les-Sablons[9]. Suite à la rétractation de deux démissionnaires, il n'y a pas eu de nouvelles élections municipales. Le maire délégué démissionnaire d'Écuelles, Jean-Christophe Paquier, a contesté en justice, sans succès, ces rétractations[10],[11],[12].

Cela n'empêche pas les conseils municipaux d'approuver la fusion, le pour Moret Loing et Orvanne, et le pour Veneux-les-Sablons, amenant à la décision préfectorale de créer au Moret-Loing-et-Orvanne (avec des traits d'union entre les mots), toujours sous le régime juridique des communes nouvelles[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Moret-Loing-et-Orvanne, commune déléguée de Moret-sur-Loing.

Siège[modifier | modifier le code]

La mairie de la commune nouvelle est en mairie de la commune déléguée de Moret-sur-Loing, 26 rue Grande[14].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Moret-Loing-et-Orvanne fait partie de l'arrondissement de Fontainebleau de Seine-et-Marne, et, pour les circonscriptions électorales, du canton de Montereau-Fault-Yonne ainsi que de la troisième circonscription de Seine-et-Marne.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Moret-Loing-et-Orvanne est adhérente à la communauté de communes Moret Seine et Loing, dont étaient déjà membres les anciennes communes qui la constituent.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Lors du second tour des élections municipales de 2020, les listes menée par Dikran Zakeossian (DVG), et l'ancien maire d'Ecuelles Jean-Christophe Paquier (DVG) ont fusionné[15],[16], aboutissant à la victoire de cette liste par 50,11 % des suffrages exprimés, battant de 9 voix celle menée par le maire sortant Didier Limoges (DVC) et où figure le président du conseil départemental et ancien maire Patrick Septiers (49,89 %), lors d'un scrutin marqué par 56,37 % d'abstention[17],[18]. Compte-tenu du faible écart de voix de d'irrégularités alléguées, la liste perdante a formulé un recours demandant l'annulation de ces élections[19].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
[20] Patrick Septiers UDI Enseignant en économie et gestion des entreprises
Maire (1989 → 2014) puis maire délégué (2015 → 2020) de Moret-sur-Loing
Conseiller général de Moret-sur-Loing (1992 → 2004)
Président de la CC Moret Seine et Loing (2001 → )
Conseiller départemental de Montereau-Fault-Yonne (2015 → )
Vice-président (2015 → 2018) puis président (2018 → ) du conseil départemental de Seine-et-Marne
Maire d'Orvanne (2015) puis de Moret Loing et Orvanne (2016)
Démissionnaire à la suite de son élection comme président du conseil départemental
[21] Didier Limoges DVD
puis DVC
1er adjoint au maire de Moret-Loing-et-Orvanne (2017 → 2018)
[22],[23] En cours
(au 9 juillet 2020)
Dikran Zakeossian DVG[24] Ingénieur agronome

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle est formée par la réunion de 5 anciennes communes :

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Moret-sur-Loing
(siège)
77316 CC Moret Seine et Loing 4,94 4 305 (2012) 871


Écuelles 77166 CC Moret Seine et Loing 11,81 2 489 (2012) 211
Épisy 77170 CC Moret Seine et Loing 7,41 552 (2013) 74
Montarlot 77299 CC Moret Seine et Loing 5,21 234 (2013) 45
Veneux-les-Sablons 77491 CC Moret Seine et Loing 4,03 4 817 (2014) 1 195

Ces communes déléguées disposent des maires-délégués suivants :

Liste des maires délégués successifs
Mandature Moret-sur-Loing Écuelles Épisy Montarlot Veneux-les-Sablons
[25] Patrick Septiers UDI Jean-Philippe Fontugne PS Patrick Billard SE Lionel Loeuillot SE Michel Bénard PS
[22] En cours
(au 9 juillet 2020)
Marianne Saval-Bonet DVG Katell Gaudin DVG Catherine Arriat-Boisserand DVG Hervé Jochmans

Jumelages[modifier | modifier le code]

Commune déléguée de Moret-sur-Loing
Jumelages et partenariats de Moret-sur-Loing.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats de Moret-sur-Loing.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePaysPériode
COA IRL Kilkenny City.svgKilkenny[26],[27]Flag of Ireland.svgIrlandedepuis
DEU Külsheim COA.svgKülsheim[26]Flag of Germany.svgAllemagnedepuis
Commune déléguée de Veneux-les-Sablons
Jumelages et partenariats de Veneux-les-Sablons.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats de Veneux-les-Sablons.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePaysPériode
Flag of Louny.svgLouny[28]Flag of the Czech Republic.svgTchéquiedepuis le
Wappen Zschopau.pngZschopau[28]Flag of Germany.svgAllemagnedepuis

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire de la commune nouvelle
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2017
7 9698 6669 50210 96012 20012 46612 36912 214
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2016[29])


Presse[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Calendrier des manifestations culturelles et festivités à Moret-Loing-et-Orvanne
Janvier
-
Février
-
Mars
-
Avril
-
Mai
Fête du printemps
(Moret-sur-Loing)
Salon des peintres de Veneux
(Veneux-les-Sablons)
Juin
Rencontres internationales de la harpe en Île-de-France
(Moret-sur-Loing)
Fête de la Saint-Jean
(Écuelles)
Juillet
Soirées musicales
(Moret-sur-Loing)
La Flânerie
(Moret-sur-Loing)
Août
Soirées musicales
(Moret-sur-Loing)
La Flânerie
(Moret-sur-Loing)
Septembre
Fête 1900
(Moret-sur-Loing)
Foire aux Fromages et aux Vins
(Veneux-les-Sablons)
Octobre
Salon du livre dédicacé
(Moret-sur-Loing)
Novembre
Festival de l'humour
(Moret-sur-Loing)
Troc aux Plantes
(Veneux-les-Sablons)
Décembre
Fête des lumières
(Moret-sur-Loing)

Économie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Moret-Loing-et-Orvanne », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 9 juillet 2020).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les logements vacants comprennent notamment les logements neufs qui ne sont pas encore habités, ceux que leurs propriétaires laissent libres ou dans lesquels ils font réaliser des travaux, ou ceux qui sont libres entre deux ventes ou deux locations
  2. Voir la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Consultez les plans et horaires des lignes de bus qui desservent moret loing et orvanne, et retrouvez en temps réel les prochains passages pour chaque arrêt. », sur www.transdev-idf.com (consulté le 24 juin 2020)
  2. Site territoires-fr.fr consulté le 15 novembre 2019 sous le code commune 77316.
  3. Tableaux LOG T2 et LOG T7, Recensement général de la population 2017, document mentionné en liens externes.
  4. Statistiques officielles de l‘INSEE.
  5. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en février 2020)
  6. Arrêté du 2 décembre 2014 portant création de la commune nouvelle d'Orvanne.
  7. « arrêté préfectoral du 29 octobre 2015 portant création de la commune nouvelle de « Moret Loing et Orvanne » », Recueil des actes administratifs de la préfecture de Seine-et-Marne, no 113,‎ , p. 18-20 (lire en ligne [PDF]).
  8. Karine Brives, « Veneux-les-Sablons va-t-elle rejoindre Moret Loing et Orvanne ? : Michel Bénard, maire de Veneux, l'a annoncé lors du conseil municipal de lundi dernier. La commune nouvelle regroupe actuellement Ecuelles, Moret-sur-Loing, Montarlot et Episy », La République de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  9. Pascal Villebeuf, « Moret-Loing-et-Orvanne : l’intégration de Veneux au menu du conseil municipal », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  10. Karine Brives, « Vers de nouvelles élections municipales ? : Après la démission de 21 conseillers municipaux, qui s'ajoutent à 3 postes déjà vacants, l'avenir de la nouvelle commune Moret Loing et Orvanne connaît des temps difficiles », La République de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  11. P. V., « L'élargissement de la commune nouvelle bloqué », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  12. Sylvain Deleuze, « Moret-Loing-et-Orvanne : la commune nouvelle, agrandie, se réunit ce lundi soir », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « Le préfet a pris l’arrêté de constitution de la commune nouvelle, aussitôt attaqué en référé par l’ancien maire d’Ecuelles, qui a demandé son annulation auprès du Conseil d’Etat. « Sans le tribunal administratif et le Conseil d’Etat, qui y ont mis bon ordre, sans l’aide de l’Etat, sans le soutien de nombreux élus, sans le courage et la détermination de 48 conseillers municipaux [...], nous aurions pu manquer au plaisir de nous rencontrer aujourd’hui (Ndlr,le 15 janvier) », s’est réjoui Patrick Septiers, le maire (UDI) de la commune nouvelle et vice-président du conseil départemental, lors de ses vœux à la population, à Moret-sur-Loing ».
  13. « arrêté préfectoral 2016/DRCL/BCCCL/ n°120 du 26 décembre 2016 portant création de la commune nouvelle de « Moret-Loing-et-Orvanne » à compter du 1er janvier 2017 », Recueil des actes administratifs de la préfecture de Seine-et-Marne, no 264,‎ , p. 105-107 (lire en ligne [PDF]).
  14. Article 2 de l'arrêté préfectoral du 29 octobre 2015.
  15. « Municipales à Moret-Loing-et-Orvanne : le président du département, Patrick Septiers (UDI), très en difficulté : La liste dans laquelle il figure en troisième position est en tête. Mais l’alliance des deux autres listes risque de faire tomber celui qui a été maire de la commune durant dix-neuf ans », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (Faustine Léo, consulté le 9 juillet 2020) « La révolte gronde à Moret-Loing-et-Orvanne. La liste menée par Didier Limoges (SE), le maire sortant de cette commune nouvelle qui regroupe Moret-sur-Loing, Ecuelles, Episy, Veneux-les-Sablons et Montarlot, arrive certes en tête avec 37,17 % des suffrages exprimés. Mais les deux autres listes en lice, qui cumulent 62,81 % des voix, vont fusionner ».
  16. Faustine Léo, « Moret-Loing-Orvanne : les deux listes opposées au maire sortant ont fusionné : Arrivée en tête du scrutin au premier tour, la liste conduite par le maire sortant, Didier Limoges (SE), et le président du conseil départemental, Patrick Septiers (UDI), pourrait cependant être menacée par l’union des deux listes adverses », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2020) « De quoi donner des sueurs froides à la liste du maire sortant Didier Limoges (SE) et surtout au président du conseil départemental, Patrick Septiers (UDI), également premier adjoint de la commune, en troisième position. Arrivés en tête avec 37,2 % des suffrages, ils pourraient être renversés par cette alliance ».
  17. Geoffrey Faucheux, « Municipales à Moret. Zakeossian gagne sur le fil : Au terme d'une soirée sous haute tension, c'est Dikran Zakeossian qui remporte les élections municipales à Moret face au maire sortant, Didier Limoges », La République de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2020).
  18. Faustine Léo, « Moret-Loing-et-Orvanne : Dikran Zakeossian, un citoyen engagé qui devient maire : Novice en politique, le candidat divers gauche est parvenu, avec sa liste citoyenne fortement teintée d’écologie, à s’imposer face à la liste du président du département, Patrick Septiers (UDI). A neuf voix près, il détrône des élus en place depuis plus de 30 ans », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2020).
  19. Faustine Léo, « Municipales à Moret-Loing-et-Orvanne : la liste de Didier Limoges et Patrick Septiers dépose un recours : Battus de neuf voix dimanche dernier par la liste citoyenne de Dikran Zakeossian (DVG), Didier Limoges (SE) et Patrick Septiers (UDI) ont déposé un recours, évoquant « des irrégularités » », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2020).
  20. Sylvain Deleuze, « Moret-sur-Loing et Orvanne. Patrick Septiers réélu à la tête de la commune nouvelle », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « En tout, 60 élus ont voté pour le nouveau maire, 5, pour Valérie Epikmen, élue d’opposition (LR) de Veneux-les-Sablons, et sans oublier 5 bulletins blancs ».
  21. « Proclamation des résultats du 24 juillet 2018 pour l’élection du Maire et des Adjoints au Maire », sur Moret-Loing-et-Orvanne, (consulté le 9 juillet 2020).
  22. a et b « Convocation à la séance ordinaire du Conseil municipal du 3 juillet 2020 », sur Moret-Loing-et-Orvanne (consulté le 9 juillet 2020).
  23. « Les élus de Moret-Loing-et-Orvanne », Municipalité, sur http://moret-loing-et-orvanne.fr, (consulté le 9 juillet 2020).
  24. « Extrait du site de la préfecture de Seine-et-Marne - Livret des candidatures T2 - Moret-Loing-et-Orvanne », sur imgur.com (consulté le 6 juillet 2020)
  25. « Compte-rendu de la séance ordinaire du Conseil Municipal du 23 janvier 2017 », sur Moret-Loing-et-Orvanne, (consulté le 9 juillet 2020).
  26. a et b « Le jumelage » (consulté le 5 juillet 2020)
  27. « Villes Jumelées avec Moret Loing Et Orvanne » (consulté le 5 juillet 2020)
  28. a et b « Jumelage », (consulté le 5 juillet 2020)
  29. INSEE, Recensement général de la population 2017, Document mentionné en liens externes.