Orly-sur-Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orly (homonymie) et Morin.

Orly-sur-Morin
Orly-sur-Morin
La mairie.
Blason de Orly-sur-Morin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Coulommiers
Intercommunalité Communauté de communes des Deux Morin
Maire
Mandat
Francis Delorozoy
2014-2020
Code postal 77750
Code commune 77345
Démographie
Gentilé Orlysiens
Population
municipale
682 hab. (2016 en augmentation de 1,49 % par rapport à 2011)
Densité 116 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 16″ nord, 3° 13′ 49″ est
Altitude Min. 65 m
Max. 180 m
Superficie 5,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Orly-sur-Morin

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Orly-sur-Morin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Orly-sur-Morin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Orly-sur-Morin
Liens
Site web orly77.fr

Orly-sur-Morin est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Orlysiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune se situe en Brie-champagne dans la vallée du Petit Morin, à 60 km à l'est de Paris, à 20 km au nord-est de Coulommiers et 30 km à l'est de Meaux. Son territoire est de 587 hectares.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Cinq hameaux sont reliés a la commune : Bitibout, Busserolles, Champlion, le Moulin des Brus et le Moulin du Pont.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Orly-sur-Morin
Bussières
(~ 2 km)
Bassevelle
(~ 5 km)
Saint-Ouen-sur-Morin
(~2,8 km)
Orly-sur-Morin Boitron
(~ 2,5 km)
Doue
(~ 6,5 km)
La Trétoire
(~ 3,8 km)

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau référencés :

  • la rivière le Petit Morin, long de 86,3 km[1], affluent de la Marne en rive gauche, ainsi que deux de ses affluents ;
    • le ru du Bois, 2 km[2] ;
    • le ru de la Fonderie, 4 km[3].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 5,62 km[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Voir la commune d'Orly.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 mars 2008 Pierre Jette    
Mars 2008 Mars 2014 Denis Debordeaux    
Mars 2014 En cours Francis Delorozoy[5]   Informaticien

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 682 habitants[Note 1], en augmentation de 1,49 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
444478480487512461493464474
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
456451443397401387382411376
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
412385327329325332290273253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
226272284287468561624671685
2016 - - - - - - - -
682--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Événements[modifier | modifier le code]

Fête patronale : le lundi de pâques ; pèlerinage Saint-Quentin le 2e dimanche d'octobre.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

  • Les fils d'argent: activités (sortie, jeux), repas, colis de noël pour personnes âgées de 65 ans et plus.
  • A.E.O. : Animons Ensemble Orly
  • C.L.I.O. : Culture, lecture et informatique à Orly-sur-Morin
  • Amicale de la Truite Agile : club de pêche
  • APOTS : Association des Parents d'élèves d'Orly, La Trétoire, Saint Ouen
  • Dreams Country Dance, association de danse Country
  • Les Amis de Saint-Quentin.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Mentionné au XIIe siècle : Villa Orleii

  • La chapelle Saint-Quentin dont on trouve déjà des traces dans les archives au XIIe siècle, est répertorié comme faisant partie d'un ensemble de terrain dit "la court d'Orly" qui appartenait jusqu'en1556 à l'ordre religieux des Célestins. En 1625 fut créé un pèlerinage à saint Quentin et une statue de saint Quenti en bois polychrome, fut offerte par les habitants du village à la chapelle Saint-Quentin, qui disparut avec le pèlerinage lui-même en 1910.

En 2005 la statue de saint Quentin fit sa réapparition, elle fut intronisée par le curé de La Ferté-sous-Jouarre et les pèlerinages reprirent en 2007 (le deuxième dimanche d'octobre de chaque année) en 2008 après le deuxième pèlerinage fut créé également une association loi de 1901 " Les Amis de Saint-Quentin " pour pérenniser ce pèlerinage.

Église Saint-Pierre-Saint-Paul - son de la cloche sonnant l'angélus de midi :
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul' XIIIe siècle : portail plein cintre, chœur voûté d'ogives, nef romane couverte en charpente avec bas-côté unique au sud ; au maître-autel, tabernacle, croix et statues XVIe siècle (MH), monstrance fin XVIIIe.

Une nef unique a plus tard été augmenté vers le sud. Autel de la Sainte Vierge – retable – toile avec Dominique et sainte Catherine. Institution du Rosaire XVIIeXIXe siècle.

La façade est construite en moellons appareillés en arêtes de poisson. L'appareil nord-est couvert de crépi qui masque partiellement la maçonnerie de moellons. Les fenêtres bien que différentes sont tardives, on reconnaît au sommet du mur l'empreinte d'un oculus. Ces murs, par leur mode de construction, peuvent remonter en l'an mil, mais, apparemment, on a continué à bâtir ainsi jusqu'au début du XIIe siècle. La nef charpentée peut donc aussi bien être très ancienne, que construite vers 1100 de façon archaïque.

Le portail de l'arc clavé en plein cintre et du cerne débordant orné de fleurons, a été refait, seules quelques pierres anciennes subsistent. Cette restauration trop appuyée ne permet plus de déterminer si celui-ci est contemporain du mur ou postérieur ; ce portail a pu être installé entre 1075 et 1130 environ.

Alors que les nefs sont du XVIeXVIIe siècle, le chœur avec ses voûtes à doubles tores retombant sur des culs-de-lampe sculptés de figure et l'abside plate éclairée par un triplet caractéristique est antérieur au XIIIIe siècle. Tabernacle du maître d'autel – bois peint XVIIe – christ en bois de chêne XVIe. Les deux statues saint Pierre, saint Paul ont été classées Monument Historique par un arrêté du 29 décembre 1906. En pierre de pays, polychrome datées de 1531, elles sont de dimensions identiques : hauteur 1,60 m – largeur 0,60 m – profondeur 0,40 m.

La cloche de 40 cm de diamètre est la plus ancienne du canton de Rebais, la seule datant du XVIIe siècle.

Autel du pèlerinage Saint-Quentin – statue – reliquaire. Rue de la Planchette : source – chapelle avec statue polychrome en chêne de saint Quentin, les deux « tarincae » sortant de ses épaules rappellent les terribles souffrances que ce saint subit au nom de la foi.

Bûcher pour la conservation du bois à brûler.

Un « bûcher », dépendance d'un bâtiment servant au stockage au sec du bois à brûler[10] est encore visible à proximité de la boulangerie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Orly-sur-Morin

Les armes d`Orly-sur-Morin se blasonnent ainsi :

De gueules au chevron cousu d'azur accompagné en chef, à dextre d'une clé versée d'argent posée en bande, à senestre d'une épée basse du même posée en barre et en pointe d'une roue de moulin d'argent mouvant d'une rivière du même.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]