La Chapelle-Rablais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.
La Chapelle-Rablais
Le centre du village vu du ciel.
Le centre du village vu du ciel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Nangis
Intercommunalité Communauté de communes de la Brie Nangissienne
Maire
Mandat
Guy Valentin
2014-2020
Code postal 77370
Code commune 77089
Démographie
Gentilé Capello-Rablaisiens
Population
municipale
983 hab. (2015 en augmentation de 3,36 % par rapport à 2010)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 43″ nord, 2° 58′ 21″ est
Altitude Min. 104 m
Max. 136 m
Superficie 15,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
La Chapelle-Rablais

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
La Chapelle-Rablais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Rablais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Rablais
Liens
Site web la-chapelle-rablais.fr

La Chapelle-Rablais est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Capello-Rablaisiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Rablais est située au cœur de la Brie à 8 km au sud-ouest de Nangis.

Communes limitrophes de La Chapelle-Rablais
Fontenailles
(5,4 km)
Nangis
(7,4 km)
Fontains
(4,6 km)
La Chapelle-Rablais Villeneuve-les-Bordes
(7,5 km)
Échouboulains
(4,8 km)
Laval-en-Brie
(10,1 km)
Coutençon
(5,6 km)

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Les Montils, les Moyeux.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • L'Almont (ru d'Ancœur ou ru de Courtenain), long de 42,1 km[1].

Transports[modifier | modifier le code]

La gare la plus proche de la commune est la gare de Nangis sur la ligne Paris-Est - Provins du réseau Transilien Paris-Est. Cette ligne est maintenant desservie par de nouveaux trains Bombardier B 82500 à bi-énergie.

Correspondances pour Nangis

Toponymie[modifier | modifier le code]

Foresta de Herablen, « bois d'érables », attesté au XIIe siècle. Un siècle plus tard est mentionné le toponyme Capella de Érableyo, « chapelle des érables »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à 1282 que remontent les signes des premiers habitants de la Chapelle-Rablais. L'histoire dit que c'est à cette époque qu'un seigneur, Simon 1er Cornu, entrepreneur dans le défrichement a créé ce hameau. Le premier registre paroissial retrouvé date de 1752. Il regroupe, en 10 ans, 1 000 noms et 2 000 liens des membres de la paroisse et des communes proches. Il reste encore des traces de « passeport de l'intérieur » datant de deux-cents ans.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Chapelle-Rablais Blason Coupé : en 1) de gueules à une église d'or, ouverte et ajourée de sable, lanternée d'argent, accostée de deux arbres de sinople, le tout mouvant de la partition ; en 2) d'azur à une charue et une gerbe de blé posées en pal, toutes deux d'or.
Détails
Figure sur le site officiel de la commune[3] et les publications municipales[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1830   Charles de La
Tour-Maubourg
 (en)
   
1876 1878 François Hubert Debrousse    
1884 1899 Jean Hubert Debrousse    
mars 1971 mars 1983 Roger Rivet   Directeur Sotravia
mars 1983 juin 1995 René Maillot   Cafetier
juin 1995 mars 2014 Daniel Deswarte   Agriculteur
mars 2014 en cours Alain Perrigault[5]    

Élections municipales de 2008[modifier | modifier le code]

Résultat du scrutin du 9 mars 2008
Rang Nom Voix Mandat
1 M. Jean-Pierre Hennequin 415 2e adjoint
2 M. Alain Perrigault 410 1er adjoint
3 M. Alain Bassier 409
4 M. Joël Bray 407
5 Mme Kristel-Line Thiesselin 406
6 Mme France Valentin-Salbert 404
7 M. Alain Gautier 403
8 Mme Isabelle Giry-Ségura 402
9 M. Alain Lochelongue 398 3e adjoint
10 Mme Françoise Vernes 396 4e adjoint
11 M. Daniel Deswarte 390 Maire
12 M. Denys Martin 390
13 M. Dany Deschambres 389
14 M. Guy Valentin 389
15 Mme Saïda Jalled 374

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2015, la commune comptait 983 habitants[Note 1], en augmentation de 3,36 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
408 434 437 467 520 506 499 533 557
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
563 561 526 502 523 517 529 531 526
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
482 466 496 416 350 450 385 373 354
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
324 294 342 492 755 779 889 905 920
2013 2015 - - - - - - -
985 983 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Associations[modifier | modifier le code]

  • L'Âge d’or : association de retraités et préretraités
  • Le CAR (Comité d’animation Rablaisien) : prépare et anime les fêtes, brocantes…
  • Le CRI (Chapelle-Rablais Informatique) : association autour de l'informatique (flash, Word, Photoshop, internet…)
  • Le CROS (Chapelle-Rablais Omnisports)
  • Le Foyer Rural : animation de soirées, loto, halloween…

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Le Relais, auberge.

Commerces :

  • Auberge du Relais (restaurant)
  • Château des Moyeux (propose des chambres d'hôtes)
  • Entreprise de peinture
  • Entreprise Perrier (serrurier, métallique, aluminium)
  • Ferme des Montils
  • Ferme de Tournebœuf
  • Net-extense.com (création et construction des sites WEB - Internet et développement)
  • Primactif (entreprise de vente par internet)
  • Toiletteuse à domicile

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Les Moyeux, château.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Bonnet : entièrement restaurée (charpente du clocher et vitraux éclairés le soir).
  • Château des Moyeux : construit en 1848 sur les fondations d'un manoir de chasse, avec son parc, sa tour d'entrée, son orangeraie et ses dépendances (offre des chambres d'hôtes).
  • Le Haras : anciennement « Haras des Moyeux », où de nombreux trotteurs sont entraînés depuis sa construction. Ses chevaux ont remporté de nombreuses courses (entre autres, la célèbre jument Franca Maria qui termina troisième du Prix d'Amérique 1977).
  • Travail à ferrer les bœufs : on trouve à la Chapelle-Rablais l'un des deux derniers travails à ferrer les bœufs de Seine-et-Marne dans un bon état de conservation, en face de l'auberge du Relais.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le comte Just Charles César de Faÿ de La Tour-Maubourg (°  - La Motte-de-Galaure - Paris), marié à Anastasie-Louise-Pauline Motier de La Fayette (°  -Paris - Turin), fille aînée du général de La Fayette et ascendante de la Reine des Belges, Paola Ruffo di Calabria. Maire de La Chapelle-Rablais en 1830.
  • Éléonore Vergeot : mère de deux enfants de Napoléon III. Mariée à Pierre Brousse, propriétaire du château des Moyeux de 1865 à 1870.
  • Hubert Debrousse : riche entrepreneur de travaux publics, propriétaire du château des Moyeux de 1872 à 1900 (la famille léguera son immense fortune pour financer en partie les travaux de Pierre et Marie Curie). Il contribua, grâce à ses généreuses donations, à la rénovation de l'église et notamment des vitraux. Son fils, Jean Hubert Debrousse et sa fille, Marie-Catherine baronne Alquier, n'ayant tous deux aucun héritier, léguèrent eux aussi leur fortune, en grande partie à l'assistance publique, avec pour instructions, la construction d'un hospice à Paris, l'hospice Debrousse.
  • Ester Rigaud : célèbre famille de parfumeurs. Propriétaire du château des Moyeux de 1900 à 1920 (la tour du parc avait été choisie comme emblème des bougies parfumées Rigaud). La commune lui doit le monument aux morts et la restauration des vitraux de l'église.

Événements[modifier | modifier le code]

En 1980, furent organisés les premiers Jeux de 20 heures en milieu rural. Plusieurs chanteurs sont venus à cette occasion (François Valéry, Christian Delagrange, Danyel Gérard) et le journal régional IDF de France 3 a été enregistré face à l'église et diffusé en direct.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]