Iverny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Iverny
Iverny
L'ancienne mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Arrondissement de Meaux
(Meaux)
Canton Claye-Souilly
Intercommunalité Communauté de communes plaines et monts de France
Maire
Mandat
Martine Florençon
2014-2020
Code postal 77165
Code commune 77233
Démographie
Population
municipale
589 hab. (2016 en augmentation de 0,68 % par rapport à 2011)
Densité 335 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 00″ nord, 2° 47′ 18″ est
Superficie 1,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Iverny

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Iverny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Iverny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Iverny
Liens
Site web http://www.iverny.fr

Iverny est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Ivernais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Iverny est situé à environ 11 km au nord-ouest de Meaux.

Communes limitrophes d’Iverny
Le Plessis-l'Évêque
Le Plessis-aux-Bois Iverny
Villeroy Chauconin-Neufmontiers

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose d'un seul cours d'eau référencé : le ru de la Sorcière (ou ru de Rutel), long de 12,6 km [1].

Sa longueur linéaire globale sur la commune est de 0,87 km[2].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Iverny compte parmi les villages sur lesquels sont tirées les premières salves d'artillerie des hauteurs de Monthyon par les Allemands, marquant le début de la bataille de l'Ourcq, le 5 septembre 1914.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  2008 Dominique Bourgeois    
mars 2008 En cours
(au 3 juillet 2016)
Martine Florençon   Contrôleur de gestion
Vice-présidente de la CC Plaines et Monts de France (2014[4] → )
Réélue pour le mandat 2014-2020[5]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 589 habitants[Note 1], en augmentation de 0,68 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
374405375375361384373380365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
334332317316325298290288278
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
251237253240293261244269239
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
212223245246382488580585589
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin d'Iverny, construite lors des XIIe et XIIIe siècles, reconstruite au XVIe siècle, contient une cloche et une statue de la « Vierge à l'Enfant » classées au titre d'objet[10],[11].
  • Ancienne mairie-école (1874).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Georges Courteline y sejourna de 1870 à 1875 sa famille fuyant la commune de Paris. C'est dans un collège de Meaux qu'il sera pensionnaire, lorsque le calme sera revenu, ses parents regagneront la capitale[12].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Rutel (F6431000) »
  2. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 3 janvier 2019
  3. « Les maires de Iverny », sur http://www.francegenweb.org/ (consulté le 3 juillet 2016).
  4. Audrey Gruaz, « Plaines et Monts de France : il manquait des vice-présidents : « Nous sommes arrivés à un consensus » saluait Bernard Rigault, président de Plaines et monts de France lundi 2 juin, lors de l’élection des neuf vice-présidents manquants. », La Marne,‎ (lire en ligne).
  5. « Compte-rendu du conseil municipal du 29 mars 2014 » [PDF], PV Conseils municipaux, sur http://www.iverny.fr (consulté le 3 juillet 2016).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. Notice no PM77000830, base Palissy, ministère français de la Culture
  11. Notice no PM77000831, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. Cité dans : la curieuse vie de Georges Courteline de Albert Dubeux page 71