Stampien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stampien
Notation française g1
Équivalences Rupélien
Stratotype actuel

Stratigraphie

Début Fin
33,9 Ma 28,1 Ma


Le Stampien est une division stratigraphique obsolète qui correspondait à la partie inférieure de l'époque Oligocène. Dans la nomenclature stratigraphique internationale, l'étage correspondant aujourd'hui au Stampien est le Rupélien.

Historique et Étymologie[modifier | modifier le code]

Le Stampien a été défini par le géologue et paléontologue français Alcide d'Orbigny en 1852[1] à partir de sédiments du bassin de Paris, en particulier la formation géologique des grès de Fontainebleau dans la région d'Étampes en Essonne.

Le terme Stampien dérive de « Stampae », nom latin d'Étampes[2].

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Le Stampien s.l. était classiquement divisé en :

  • une partie inférieure nommée Sannoisien ;
  • une partie supérieure nommée Stampien s.s.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Parmi les faciès stampiens du bassin de Paris, les grès de Fontainebleau et les meulières ont été largement employés en zone urbaine en Île de France respectivement comme pavés de rues et comme matériau de construction[1].

Les grès du Stampien étaient également utilisés pour la réalisation de polissoirs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Lozouet « Stratotype Stampien ». In Muséum national d’Histoire naturelle, Paris, Biotope, Mèze, 1852, 464  p. (Patrimoine géologique, 4)
  2. Alain Foucault, Jean-François Raoult, Fabrizio Cecca, Bernard Platevoet, Dictionnaire de géologie, 2014, 8e éd., coll. « Hors collection/ Dunod », 416  p. (ISBN 9782100597352)