Montceaux-lès-Provins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montceaux (homonymie).
image illustrant une commune de Seine-et-Marne
Cet article est une ébauche concernant une commune de Seine-et-Marne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Montceaux-lès-Provins
L'église Saint-Germain.
L'église Saint-Germain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes du Provinois
Maire
Mandat
Nicolas Fenart
2014-2020
Code postal 77151
Code commune 77301
Démographie
Population
municipale
345 hab. (2014)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 41′ 39″ nord, 3° 26′ 22″ est
Altitude Min. 155 m – Max. 202 m
Superficie 15,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montceaux-lès-Provins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montceaux-lès-Provins

Montceaux-lès-Provins est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Selon l'INSEE, la commune comptait 334 habitants en 2009.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montceaux-lès-Provins est une petite commune située au centre nord de la France et dans le département de Seine-et-Marne dans la région Île-de-France. Elle appartient à l'arrondissement de Provins et au canton de Villiers-Saint-Georges[1]. Les communes limitrophes de Montceaux-lès-Provins sont : Saint-Bon, Sancy-lès-Provins, Courgivaux, Bouchy-Saint-Genest, Saint-Martin-du-Boschet et Villiers-Saint-Georges[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église détruite lors de la bataille de la Marne, autochrome de 1914 .

Montceaux-lès-Provins a été mentionnée au VIIe sous le nom de Muntecellis[3].

Dans le clocher de l'église Saint-Germain pendant la rénovation[Quand ?] (XIIe et XVIe siècles) deux cadavres de militaires de la Première Guerre mondiale ont été retrouvés[réf. souhaitée].

Durant la bataille de la Marne, Montceaux avait été organisée en centre de résistance par les troupes allemandes en raison de sa situation dominante. L'artillerie française bombarda vigoureusement le village et en particulier la Grande ferme[4], car l'occupant y avait mis en batterie des canons lourds dont le tir était dirigé à partir du clocher de l'église.
Celle-ci reçut également de nombreux projectiles. Le 6 septembre 1914, les troupes du 18e corps d'armée français attaquèrent le village par le sud et par l'ouest. Après un combat acharné le village fut libéré[5].
Le hameau les Châtaigniers, attaqué par la [[6e division (France)6e division]] du 3e corps d'armée français, sous les ordres du général Pétain fut l'enjeu de combats acharnés. Le hameau fut libéré le 6 septembre, mais le lendemain, les Allemands contre-attaquèrent sur Montceaux et les Châtaigniers. Le 123e régiment d'infanterie, tint bon puis repoussa l'adversaire au-delà du Grand Morin[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2014 Nicolas Fenart UMP Agriculteur
Conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de Montceaux-lès-Provins était de 337 au recensement de 1999, 335 en 2006 et de 335 en 2007. La densité de population de Montceaux-lès-Provins a été de 21,82 habitants par km² en date de 2007. Le nombre de logements de Montceaux-lès-Provins a été estimé à 159 en 2007 ; ces logements se composent de 128 résidences principales, 16 résidences secondaires ou occasionnels ainsi que 14 logements vacants[2],[7].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 345 habitants, en augmentation de 4,55 % par rapport à 2009 (Seine-et-Marne : 4,68 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
337 331 337 323 361 410 409 434 448
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
461 447 456 406 414 459 435 410 404
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
380 410 402 354 380 340 337 318 337
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
331 272 267 250 312 337 335 343 345
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Germain (XIIe et XVIe siècles).
  • Ferme du prieuré Saint-Léonard XVIe/XVIIIe : tourelle en poivrière.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lieux de mémoire de la Grande Guerre[modifier | modifier le code]

Nécropole nationale[modifier | modifier le code]

  • Cimetière militaire français de la Première Guerre mondiale (1914-1918) qui rassemble 223 corps dont 65 en tombes individuelles et 155 en ossuaire et un monument aux morts.
  • Pierre murale à la mémoire des militaires morts et enterrés au cimetière militaire.

Sports[modifier | modifier le code]

Pratique et enseignement du judo, remise en forme par un enseignant du judo club de Provins.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte » (consulté le 24 mai 2012)
  2. a et b « Village de Montceaux-lès-Provins », sur cartesfrance (consulté le 8 février 2012)
  3. « Fiche signalétique de Montceaux-lès-Provins », sur www.atome77.com/ (consulté le 8 février 2012)
  4. Située en bout du village
  5. Guide illustré des champs de bataille, première édition La Marne Volume 2 page 68
  6. La Bataille de la Marne dans le Provinois sur 1914ancien.free
  7. Source Cassini
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .