Courtry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courtry (homonymie).
image illustrant une commune de Seine-et-Marne
Cet article est une ébauche concernant une commune de Seine-et-Marne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Courtry
La mairie.
La mairie.
Blason de Courtry
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Torcy
Canton Villeparisis
Intercommunalité Communauté d'agglomération Paris - Vallée de la Marne
Maire
Mandat
Xavier Vanderbise
2014-2020
Code postal 77181
Code commune 77139
Démographie
Gentilé Courtrysiens
Population
municipale
6 664 hab. (2014)
Densité 1 602 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 03″ nord, 2° 36′ 11″ est
Altitude Min. 53 m – Max. 130 m
Superficie 4,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Courtry

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Courtry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courtry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courtry
Liens
Site web ville-courtry.fr

Courtry est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Courtrysiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rue du Général-Leclerc.

Localisation[modifier | modifier le code]

Courtry est située à une vingtaine de kilomètres de Paris-Notre-Dame, point zéro des routes de France, et au nord de Chelles dont elle est limitrophe.

Communes limitrophes de Courtry
Vaujours
(Seine-Saint-Denis)
Villeparisis
Coubron
(Seine-Saint-Denis)
Courtry Le Pin
Chelles

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 416 hectares ; son altitude varie entre 53 et 130 mètres[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

  • Réseau de bus Apolo7 : ligne 13 > Villeparisis ↔ Chelles via Courtry
  • Réseau de bus CIF : ligne 19 > Villeparisis ↔ Le Pin
    • correspondances gare de Villeparisis - Mitry-le-Neuf :
      • Réseau express régional d'Île-de-France : Ligne B
      • Réseau de bus CIF : lignes 1, 16, 17, 18, 21, 22, 71, 116 et 171
      • Réseau de bus Apolo7 : ligne 13
    • Autres correspondances :

Voies routières[modifier | modifier le code]

  • Chelles
    • voies communales jusqu'à Courtry

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Courtry est associée aux communes de Chelles, Vaires-sur-Marne et Brou-sur-Chantereine au sein de la communauté d'agglomération de Marne et Chantereine, fondée en 2005 comme communauté de communes, et transformée en communauté d'agglomération en 2009.

Courtry fait partie du canton de Villeparisis dans l'arrondissement de Torcy depuis les élections départementales de 2015 (précédemment dans le canton de Claye-Souilly).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1968 mars 1983 Louis Osteng DVD  
mars 1983 1983 Jean-Jacques Rabourdin    
1983 mars 1995 Guy Raccah DVD  
mars 1995 septembre 2004 Michèle Godon PS  
octobre 2004 mars 2014 Jean-Luc Pilard PS[3]  
mars 2014 en cours Xavier Vanderbise [4] UMP Conseiller départemental[5] (depuis 2015)

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 6 664 habitants, en augmentation de 10,28 % par rapport à 2009 (Seine-et-Marne : 4,68 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300 325 332 321 326 353 347 331 329
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
325 345 341 296 470 431 451 419 415
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
362 350 365 343 487 606 650 552 1 033
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
1 808 2 489 3 249 4 215 5 503 6 036 5 989 6 280 6 664
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006 [9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune administre deux écoles maternelles (Michel-Lefèvre, Georges-Brassens) et trois écoles élémentaires (Michel-Lefèvre, Georges-Brassens, Jacques-Brel) communales[10].

Le département gère un collège : le collège Maria-Callas[11], qui accueille également les élèves des communes de Villevaudé, Montjay-la-Tour et Le Pin.

La région ne possède ni lycée d'enseignement général ni lycée professionnel à Courtry.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Stade Pierre-Graff.

Football

À Courtry, il existe un club de foot, proposant des sections : U9, U11, U13, U15, U17, U19, Seniors, Vétérans et Super Vétérans. Un stade en pelouse synthétique a été créé en 2015.

De plus, il existe un club de tennis, comportant 4 terrains, dont 1 couvert.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Médard.
L'espace Robert-Jacobsen.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Médard rurale du XVIe siècle : de type romane avec des voûtes Renaissance
  • Fort de Vaujours situé principalement sur la commune de Courtry. Ce fort a servi au Commissariat à l'énergie atomique(CEA) pour mener des expérimentations de 1951 à 1997. Des études sont en cours pour la reconversion du fort. Il existe également un projet d’extension de carrières de gypse de BPB Placo (groupe Saint-Gobain). Ces projets font l'objet de débats, tant sur le niveau de pollution des anciennes installations du CEA, que sur les impacts de ces projets de reconversion sur l'environnement.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Le sentier de grande randonnée GR14A traverse la commune, le long de l'aqueduc de la Dhuis.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

La ville finance le centre de loisirs Jacques-Brel, un espace multiculturel Robert-Jacobsen et une discothèque, La Goulue (anciennement La Regalle)[12].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Courtry.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : d’azur aux trois épis de blé d’or rangé en fasce, celui du milieu plus grand.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  2. Voir la liste des maires successifs
  3. http://elections.lefigaro.fr/resultats/elections-municipales-2008/2eme-tour/seine-et-marne/77181/courtry/ Résultats des élections municipales de 2008 à Courtry
  4. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en janvier 2015).
  5. « Elections départementales en Seine-et-Marne : Recio (UMP) et Vanderbise (UMP) contiennent le FN à Villeparisis », Le Parisien, 29 mars 2015.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Seine-et-Marne (77), Courtry, écoles », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 21 janvier 2014).
  11. « Seine-et-Marne (77), Courtry, collège », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 21 janvier 2014).
  12. Ville de Courtry - Loisirs